Dépistage du cancer de la peau : Guide essentiel pour la détection précoce

Article rédigé par le 29 mai 2023

Le cancer de la peau se définit par la présence de cellules anormales qui se multiplient de façon anarchique (désordonnée) au sein du tissu cutané.

Le dépistage du cancer de la peau est essentiel pour détecter la maladie à un stade précoce, augmentant ainsi les chances de succès du traitement. Les cancers de la peau sont généralement classés en deux types principaux : les carcinomes et les mélanomes.

Le dépistage du cancer de la peau consiste en une série d’examens réalisés par un dermatologue ou un médecin traitant. Les personnes présentant des facteurs de risque ou ayant des inquiétudes concernant leur peau devraient consulter un médecin ou un dermatologue pour évaluer leur situation et envisager un dépistage approprié.

Cancer de la peau : court rappel

Rappel sur la peau

La peau est composée de trois couches principales. De la plus superficielle à la plus profonde, on distingue :  l’épiderme, le derme et l’hypoderme.

L’épiderme est formé de plusieurs types de cellules dont :

  • Les mélanocytes : responsables de la production du pigment de mélanine. C’est ce dernier qui donne sa couleur à la peau et qui la protège des rayons UV du soleil.
  • Les kératinocytes : Ce sont les cellules les plus abondantes. Ils se différencient en quatre couches : couche basale, couche épineuse, couche granuleuse et couche cornée.
  • Les cellules de Langerhans (cellules immunitaires) et de Merkel (cellules sensorielles)

Le derme est composé de fibres conjonctives, de glandes, de vaisseaux et de nerf.

L’hypoderme contient les lobules de graisses, les vaisseaux sanguins et les cellules immunitaires.

Cancer de la peau : caractéristiques

Le cancer de la peau est une maladie qui se développe suite à une transformation anormale des cellules de la peau.

Il existe plusieurs types de cancer de la peau. Parmi les plus courants, on distingue :

  • Le carcinome 

Le terme carcinome fait référence à une atteinte des cellules superficielles de la peau. Le carcinome épidermoïde touche les cellules de la couche épineuse et le carcinome basocellulaire affecte les cellules de la couche basale. Ces derniers sont les deux types de carcinome les plus fréquents.

Les symptômes des carcinomes varient essentiellement en fonction du type et de chaque personne. Mais en général, ils entraînent des changements cutanés tels que des croûtes, des ulcères ou une tumeur en relief sous la peau.

  • Le mélanome

Le mélanome est un type de cancer de la peau qui se développe à partir des mélanocytes de l’épiderme. Il est moins fréquent que les carcinomes, mais peut s’avérer plus dangereux (risque demétastase).

Ils peuvent se présenter sous forme d’une tache pigmentée ou d’une modification d’un grain de beauté préexistant.

Qui devrait se faire dépister (et pourquoi ?)

Comme pour n’importe quel cancer (prostate, sein, utérus, colorectal, etc.), le dépistage précoce peut faire une énorme différence et potentiellement sauver une vie.

RECOMMANDÉ :  Biopsie testiculaire : Tout savoir sur cet examen clé

Au début, les cancers de la peau sont généralement asymptomatiques d’où l’importance de connaitre les facteurs de risque et de réaliser un dépistage régulier.

Les principaux facteurs de risque du cancer de la peau sont:  

  • L’exposition fréquente au soleil sans protection
  • Les antécédents familiaux de cancer de la peau
  • Une Peau claire, yeux clairs et cheveux roux ou blonds
  • Un nombre élevé de grains de beauté
  • Les antécédents de coups de soleil graves, surtout durant l’enfance
  • Certains médicaments et expositions aux rayons X (radiographie, scanner)

Les personnes présentant un ou plusieurs de ces critères devraient consulter un spécialiste pour évaluer leur situation et déterminer la fréquence recommandée des examens de dépistage.

Comment le dépistage est-il réalisé ?

Le dépistage du cancer de la peau est réalisé par un dermatologue ou un médecin traitant.

L’objectif est d’identifier les lésions suspectes qui pourraient orienter vers un cancer. Voici un aperçu des étapes clés de ce processus :

Examen de la peau

Le médecin examine visuellement l’ensemble de la peau du patient pour repérer les tâches ou les grains de beauté suspects. S’il y en a, il va évaluer les caractéristiques (couleur, taille et forme)

La règle ABCDE peut être utilisée durant l’évaluation. Selon cette règle, les nævi (grain de beauté) suspects sont ceux qui présentent les caractéristiques suivantes : Asymétriques, Bords irréguliers, Couleurs non homogènes, Diamètre de grande taille, Evolue et grossie.

Dermatoscopie 

En cas de découverte d’une lésion suspecte, le dermatologue utilise un dérmatoscope pour faire un examen détaillé. Cet appareil est une sorte de loupe très grossissante qui permet d’effectuer un examen en gros plan de la peau.

Cet examen permet au médecin de déterminer si la lésion nécessite une biopsie ou non.

Biopsie cutanée 

Si la lésion suspecte est jugée potentiellement dangereuse, une biopsie cutanée peut être effectuée. Cette procédure consiste à prélever un échantillon de la lésion pour l’analyser en laboratoire et déterminer si elle est cancéreuse ou non.

Les bénéfices et risques liés au dépistage

Les principaux bénéfices

Le dépistage du cancer de la peau présente plusieurs avantages pour les patients : premièrement, il permet une détection précoce des cancers cutanés chez les personnes à risque et asymptomatiques.

Deuxièmement, le traitement est plus efficace si le diagnostic est découvert plus tôt, et réduit les risques de complications graves.

De plus, un dépistage du cancer de la peau contribue à minimiser les risques de complications, tels qu’une propagation du cancer à d’autres parties du corps (métastases).

Et enfin, le dépistage du cancer de la peau et la mise en place du traitement contribuent à une meilleure qualité de vie pour les patients.

Les risques

Il existe également des risques liés au dépistage du cancer de la peau, notamment les faux positifs, qui sont très rares, mais qui peuvent entraîner des procédures médicales inutiles.

RECOMMANDÉ :  Dépistage cancer colorectal : les nouveautés à connaître

De plus, le dépistage peut parfois causer du stress et de l’anxiété pour les patients si le diagnostic de cancer de la peau est posé.

Personne dépressive et stressée

Que se passe-t-il si on découvre une anomalie durant le dépistage ?

Lors de l’examen de dépistage du cancer de la peau, le médecin peut identifier des anomalies telles que des mélanomes, des carcinomes, ou des lésions cutanées suspectes. Si une anomalie est détectée, voici les étapes à suivre :

Examen microscopique et diagnostic

Une biopsie est réalisée pour toutes les lésions suspectes de malignité identifiée lors du dépistage. Le prélèvement est réalisé sous anesthésie locale. Ensite, l’échantillon prélevé va être amené au laboratoire pour un examen microscopique ultérieur.

L’examen microscopique (analyse anatomopathologique) est le seul examen de certitude pour affirmer le diagnostic de cancer de la peau. Il permet de déterminer la nature de la lésion et d’identifier si elle est cancéreuse ou non.

Mise en place du traitement

Après l’identification du cancer de la peau, un traitement adapté sera proposé en fonction du type, du stade et de la gravité de la maladie.

La prise en charge peut être une chirurgie, une radiothérapie, une chimiothérapie ou même une immunothérapie.

Suivi régulier 

Un suivi régulier avec votre médecin est recommandé durant toute la durée du traitement. Cela peut inclure la réalisation de photos de la peau afin de suivre l’évolution des lésions.

Le suivi est également valable pour les personnes présentant un risque élevé de cancer de la peau.

Prévention

Des mesures de prévention doivent être adoptées pour minimiser les risques de récidives ou freiner l’évolution du cancer de la peau.

Vous devez :

  • Limiter le temps d’exposition au soleil
  • Faire de l’exercice
  • Utiliser une protection solaire
  • Éviter les cabines de bronzage
  • Maintenir une alimentation équilibrée
  • Éviter l’alcoolisme et le tabagisme.

Ressources complémentaires (en France)

Dépistage des cancers de la peau

  • Chaque année, en mai, les dermatologues organisent une journée de prévention et de dépistage des cancers de la peau, avec un examen de la peau réalisé gratuitement. (Brigitte Jaillard, 2018)

Institutions nationales et conseils

  • L’institution nationale du cancer propose des informations et des conseils pour prévenir et détecter précocement les cancers de la peau.

Conclusion

En tout, le cancer de la peau est la présence de cellules anormales au sein du tissu cutané qui se manifeste par différent type de lésion.

Ils peuvent être asymptomatiques pendant longtemps, il est donc conseillé aux personnes à risque (exposition prolongée au soleil, antécédent familial) de se faire dépister de façon régulière.

Lorsqu’une lésion est suspecte, un examen médical approfondi sera réalisé par un dermatologue ou un médecin, se basant premièrement sur les caractéristiques de la lésion (ABCDE), puis une biopsie cutanée sera réalisée pour confirmer le diagnostic et donner le type de cancer.

Références

https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister/Depistage-des-cancers-de-la-peau/Les-cancers-de-la-peau

https://www.elsan.care/fr/pathologie-et-traitement/cancers/cancer-de-la-peau-definition

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut