Dépistage de l’hépatite B : Importance et procédures à suivre

Article rédigé par le 2 mars 2024

L’hépatite B est une maladie infectieuse du foie causée par le virus de l’hépatite B (VHB). Cette hépatite virale entraîne des complications graves si elle n’est pas dépistée ou traitée à temps.

Le dépistage de l’hépatite B est important pour détecter l’infection à un stade précoce et prévenir sa propagation à d’autres personnes.

Le dépistage de l’hépatite B se fait généralement par une simple prise de sang, sur prescription médicale. Ce test sanguin recherche des marqueurs spécifiques de l’infection, tels que les antigènes et les anticorps. Des tests rapides peuvent également être effectués, mais les résultats sont moins satisfaisants.

Le diagnostic d’une infection par le VHB est crucial pour initier le traitement approprié et assurer un suivi médical adéquat.

Il est recommandé à tout adulte de se faire dépister au moins une fois dans sa vie pour l’hépatite B, ainsi que pour les virus de l’hépatite C et du VIH. Les personnes à risque élevé devraient envisager un dépistage régulier.

Hépatite B: rappels nécessaires 

Qu’est-ce que l’hépatite B ?

L’hépatite B est une infection du foie provoquée par le virus de l’hépatite B (VHB). Ce virus de la famille des Hépadnaviridae cible le foie et provoque l’altération des cellules hépatiques.

source

L’hépatite B se transmet par :

  • voie sanguine : que ce soit par l’intermédiaire d’une plaie ou par le partage de matériels infecté (seringues, rasoirs).
  • Voie sexuelle : lors des rapports sexuels anaux, vaginaux ou buccaux.
  • Voie materno-fœtal : de la mère à l’enfant en traversant la barrière placentaire.

Quels sont les symptômes de l’hépatite B ?

Après une phase d’incubation de 1 à 6 mois après la transmission, les signes de l’hépatite B se distinguent en 3 phases :

Jaunisse (source)
  • Phase pré-ictérique : ictère (jaunisse), faiblesse musculaire, nausée, anorexie.
  • Phase ictérique : symptômes de la phase pré-ictérique mais avec arthralgies.
  • Phase de convalescence : disparition de l’ictère, de l’asthénie et de l’anorexie.

Quelles sont les complications possibles de l’hépatite B ?

Si elle est non traitée, l’hépatite B évolue vers une hépatite fulminante. Cette infection grave entraîne la nécrose massive (mort) des cellules du foie.

Si des prises en charge ne sont pas encore prises, la maladie va évoluer vers une forme chronique, entraînant une cirrhose ou un cancer primitif du foie (carcinome hépatocellulaire).

Cirrhose du foie (source)

Qui devrait se faire dépister de l’hépatite B et pourquoi ?

Le dépistage de l’hépatite B est essentiel pour prévenir la propagation de cette infection et protéger ceux qui pourraient être exposés. Voici quelques situations où le dépistage de l’hépatite B est particulièrement recommandé :

  • Femmes enceintes : Le test de dépistage de l’hépatite B est obligatoire pour les femmes enceintes afin de protéger le bébé contre l’infection.
foetus (source)
  • Les donneurs : Une vigilance accrue doit être observée lors de l’inscription de donneurs de sang ou d’organes pour éviter le risque de transmission du virus à des personnes non infectées (les receveurs). 
Transfusion sanguine (source)
  • Personnes à risque : Ce groupe inclut les personnes ayant des pratiques sexuelles à risque (partenaires multiples, rapports sexuels sans protections), les usagers de drogue, les hommes homosexuels, les personnes ayant des antécédents de tatouages ou piercing en conditions non stériles, les personnes originaires de zones fortement touchées par le virus, les détenus
  • Partenaire des personnes infectées 
  • Population générale : Il est recommandé à tout adulte de se faire dépister pour l’hépatite B au moins une fois dans sa vie, ainsi que pour le VIH et d’autres infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes (dépistage de la syphilis, gonorrhée, chlamydia).
RECOMMANDÉ :  Dépistage cancer colorectal : les nouveautés à connaître

Comment le dépistage est-il réalisé ? (Les méthodes)

Où réaliser le dépistage ?

Le dépistage de l’hépatite B peut être réalisé dans l’ensemble des laboratoires d’analyses médicales publics ou privés, sur prescription médicale.

source

Il est également possible de le faire gratuitement dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic des virus de l’immunodéficience humaine (VIH), des hépatites et des infections sexuellement transmissibles).

Quelles sont les méthodes de dépistage de l’hépatite B ?

Le test ÉLISA

Le test ÉLISA (enzyme-linked immunosorbent assay) est une méthode courante et fiable de dépistage de l’hépatite B. 

Une prise de sang est nécessaire pour effectuer ce test. L’échantillon de sang va ensuite être analysé dans un laboratoire pour détecter les différents marqueurs du virus, notamment :

  • Les antigènes

Ils indiquent la présence active du virus dans l’organisme.

Antigène HBs : marqueur d’une infection virale active, détectable très précocement.

Antigène HBe : renseigne sur l’activité et la chronicité de l’infection. Cet antigène renseigne sur l’évolution importante de l’hépatite B. Il se détecte au tout début de l’infection. 

  • Les anticorps

Ils représentent la réponse immunitaire de l’organisme face au virus.

Anticorps anti-HBs : C’est l’anticorps protecteur, son apparition signe la guérison et témoigne l’immunité.

Anticorps anti-HBc : Témoigne d’une infection virale active.

Anticorps anti-HBe : La présence de cet anticorps annonce la diminution des antigènes viraux et l’évolution vers guérison.

Le TROD

Le TROD ou (Test Rapide d’Orientation Diagnostique) est une autre option pour dépister l’hépatite B. Ce test est réalisé à partir d’une goutte de sang prélevée au bout du doigt (sang capillaire).

Ce qui différencie ce test, c’est que ses résultats sont disponibles rapidement, mais les résultats sont assez limités comparés à l’ÉLISA.

Le TROD est proposé par certains CeGIDD et d’autres structures de dépistage.

Les tests de suivi

Outre les tests de dépistage, il y a également les tests de suivi. Il est important de surveiller régulièrement les patients à risque ou atteints d’hépatite B.

Les tests de suivi peuvent inclure l’évaluation des transaminases pour surveiller l’évolution de la maladie et ajuster le traitement si nécessaire. Une valeur élevée des transaminases marque la destruction des cellules hépatiques.

Les personnes déjà infectées doivent suivre des précautions pour réduire la propagation de l’hépatite B, telles qu’éviter de partager des objets tranchants ou avec des fluides corporels.

Les bénéfices et risques liés au dépistage de l’hépatite B

Les principaux avantages

Le dépistage de l’hépatite B présente de nombreux avantages, notamment :

  • La possibilité de détecter l’infection à un stade précoce
  • L’efficacité des prises en charge 
  • La prévention des complications graves.
  • La réduction des risques de contamination et de transmission à d’autres personnes.

Les risques probables

Le dépistage de l’hépatite B comporte peu de risques. L’une des principales préoccupations est la possibilité de faux positifs ou de faux négatifs. Cependant, ces erreurs sont devenues rares grâce aux progrès des techniques de laboratoire.

Que faire en cas de positivité du dépistage ?

Si le dépistage de l’hépatite B se révèle être positif, il est utile de prendre en compte ces quelques remarques :

L’infection est-elle aigüe ou chronique ?

L’infection aiguë est une phase précoce de l’infection par le virus de l’hépatite B (VHB).

  • Elle peut être asymptomatique ou provoquer des symptômes tels que fatigue (asthénie), jaunisse, nausées, anorexies, douleurs abdominales.
  • Dans la plupart des cas, le système immunitaire élimine le virus et le patient guérit spontanément.
RECOMMANDÉ :  Dépistage de l’apnée du sommeil : toutes les informations à savoir

L’infection chronique survient lorsque le système immunitaire ne parvient pas à éliminer le VHB.

  • Elle augmente les risques de complications telles que la cirrhose et le carcinome hépatocellulaire (CHC).
Source

Examens complémentaires

Si des anomalies sont détectées lors du dépistage, des tests complémentaires peuvent être effectués pour surveiller l’évolution de l’infection et déterminer les meilleures options de traitement :

  • Analyse de la charge virale : détermine la quantité de virus présente dans le sang.
  • Test de la fonction hépatique : évalue la santé du foie.
  • Biopsie du foie : permets d’évaluer l’ampleur des lésions causées par l’infection de la VHB.
  • L’échographie et l’IRM sont des examens d’imagerie couramment utilisés pour évaluer l’état du foie. Les résultats de ces examens permettent d’affiner le diagnostic et d’adapter le traitement si nécessaire.
imagerie médicale

Stratégies de prise en charge

En cas d’infection chronique, un traitement antiviral est mis en place pour contrôler l’évolution de la maladie et prévenir les complications.

source

Des traitements par chirurgie, radiothérapie ou chimiothérapie, en fonction du stade et de votre état général peuvent également être envisagés.

Ressources complémentaires

En France

En France, le dépistage de l’hépatite B est recommandé pour différents groupes de personnes, notamment celles qui sont non immunisées ou non vaccinées. Il est important de déterminer le statut de chaque individu vis-à-vis de ce virus.

La Haute Autorité de santé (HAS) :  recommande le dépistage chez les voyageurs non immunisés se rendant dans des zones à prévalence élevée.

Mesures préventives et précautions

Les mesures préventives telles que la vaccination contre l’hépatite B et l’éducation pour éviter la transmission du virus sont essentielles pour réduire l’incidence de cette maladie.

La vaccination contre l’hépatite B est la meilleure méthode de prévention, le vaccin est à base d’antigène viral AgHBs purifié et inactivé. Elle est généralement administrée en trois doses selon un calendrier établi (le jour même, après 1mois et après 6 mois).

En cas d’exposition accidentelle au virus, la vaccination peut être complétée par une injection rapidede gamma-globulines riche en anticorps anti-HBs (l’anticorps de la guérison) pour renforcer la protection et empêcher le passage du virus vers le foie.

Des précautions doivent être prises pour limiter la transmission de l’hépatite B :

  • Éviter les contacts avec les liquides biologiques infectés, notamment le sang.
  • Utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels.
source
  • Ne pas partager des objets personnels pouvant être contaminés par du sang (rasoirs, brosses à dents, etc.).

Conclusions

En somme, l’hépatite B est une infection du foie causée par le virus VHB. Le dépistage de l’hépatite B est important pour prévenir la transmission et permettre un traitement précoce. Elle est :

  • Obligatoire pour les donneurs de sang et les femmes enceintes au 6e mois
  • Conseillé, avant la vaccination, pour les groupes à haut risque
  • Recommandé pour les adultes, au moins une fois dans leur vie

Si votre médecin suspecte une potentielle infection par le VHB, il prescrira un test de dépistage à réaliser dans un laboratoire d’analyses médicales.

Le dépistage peut également être effectué gratuitement dans un CeGIDD (Centre Gratuit d’Information, de Dépistage et de Diagnostic).

Pour les personnes dont le statut est inconnu, un test sanguin (Ag HBs, Ac anti-HBs, Ac anti-HBc) est utilisé pour déterminer si elles sont déjà immunisées, en voie de guérison, infectées ou susceptibles de contracter le virus.

Ressources

Dépistage de l’hépatite A

Dépistage de l’hépatite C

Références

Dépistage de la Chlamydia : L’importance des tests réguliers
Dépistage de la gonorrhée : Guide pour prévenir et traiter

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/troubles-du-foie-et-de-la-v%C3%A9sicule-biliaire/fibrose-et-cirrhose-du-foie/cirrhose-du-foie

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hepadnaviridae

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut