Dépression saisonnière : Symptômes, Causes et Solutions

Article rédigé par le 19 mai 2024

La dépression saisonnière est un trouble affectif suite à un manque d’exposition à la lumiere naturelle. Elle se retrouve surtout chez la population nordique. Elle se manifeste comme les dépressions classiques, mais se spécifie par son apparition pendant l’hiver

Dans cet article rédigé par un professionnel de santé, vous en saurez plus sur la dépression saisonnière : sa définition, ses causes, ses signes et ses traitements.

Les 5 points à retenir

  • 1. Une dépression saisonnière est un trouble touchant l’humeur et le comportement pendant les périodes hivernales, quand la lumière du soleil devient plus rare dans la journée. 
  • 2. La dépression saisonnière est liée à des hormones spécifiques : la sérotonine et la mélatonine
  • 3. Que des signes péjoratifs sur l’humeur (tristesse, somnolence,..) et sur le comportement (irritabilité, somnolence, trouble de l’appétit,..) pouvant aller jusqu’à des pensées suicidaires. 
  • 4. Le principal traitement est la luminothérapie. Elle peut s’associer à des médicaments à consommer et des séances de psychothérapie
  • 5. La consultation est indispensable pour éviter les récidives et les gravités. Le principal but étant de vous mettre dans les meilleures conditions de vie. 

Dépression saisonnière : Qu’est-ce que c’est ? 

La dépression saisonnière, ou le trouble affectif saisonnier, est un type de dépression qui commence à l’hiver et prend fin à l’été.

Pour porter le diagnostic de dépression saisonnière et non pas d’une autre forme de dépression, il faut qu’il y ait eu au moins deux épisodes dépressifs hivernaux, sans dépression d’une autre nature entre les deux.

Ensuite, le diagnostic est le même que pour des épisodes dépressifs caractérisés. Ainsi, il est posé quand :

  • Les symptômes durent plus de deux semaines ;
  • L’état de tristesse, de désespoir et de perte d’intérêt est quasi permanent durant cette période ;
  • Cet état de souffrance est associé à plusieurs autres symptômes de la dépression ;
  • Ils entraînent une gêne importante dans la vie quotidienne.

Pourquoi une liaison entre la dépression et les saisons ? 

Selon une étude de D Attar-Levy dans “ Seasonal depression” : 

Les hypothèses sur les mécanismes sous-jacents de ces troubles du comportement indiquent que les variables environnementales, par exemple le climat, la latitude, la lumière et les changements dans la fonction des neurotransmetteurs qui se produisent naturellement au fil des saisons, pourraient jouer un rôle important.

RECOMMANDÉ :  Les pensées suicidaires en forte hausse chez les jeunes Français

En effet, les heures d’ensoleillement réduites à l’hiver provoquent une baisse d’activité de la sérotonine, un neurotransmetteur qui contribue à la régulation de l’humeur.

Le changement de saison peut aussi avoir un impact sur le niveau de mélatonine, ce qui en retour affectera votre cycle de sommeil ou pourra provoquer de la fatigue dans le jour.

À savoir : Certaines personnes sont atteintes de la dépression saisonnière au cœur de l’été. Cela peut être dû à la chaleur, parfois difficile à supporter ou à la forte luminosité.

Bien que la dépression saisonnière puisse toucher tout le monde, 

  • Elle apparaît davantage chez les femmes que chez les hommes,
  • Elle se manifeste généralement au début de l’âge adulte.

Parmi les autres facteurs de risque, on retrouve les antécédents familiaux de dépression saisonnière ou de dépression clinique et le fait de vivre dans un pays nordique où le manque de lumière est un problème.

Bon à savoir : Plus on s’éloigne de l’équateur, plus le nombre de gens atteints augmente, car le nombre d’heures d’ensoleillement fluctue davantage au cours de l’année.

Les signes en faveur d’une dépression saisonnière

Les principaux symptômes sont ceux de tout épisode dépressif :

  • Tristesse permanente et humeur dépressive,
  • Perte d’intérêt général,
  • Fatigue intense dès le réveil (non résolue par le sommeil).

D’autres symptômes s’ajoutent aussi : 

  • Irritabilité et autres changements d’humeurs
  • Dévalorisation de soi et culpabilité excessive et injustifiée, 
  • Troubles de la concentration et de l’attention,
  • Baisse de libido,
  • Troubles du sommeil,
  • Perte ou gain de poids,
  • Pensées suicidaires… 

Pas de panique : Des solutions efficaces pour vaincre la dépression saisonnière

Le traitement de la dépression saisonnière, comme celui d’autres formes de dépression, repose sur : 

  • La psychothérapie, effectuée par un spécialiste (psychiatre, psychologue), 
  • Et sur les médicaments antidépresseurs qui ont en général une bonne efficacité.

En plus des traitements utilisés, il existe une thérapie spécifique à la dépression saisonnière : la luminothérapie. Elle consiste à exposer votre peau et vos yeux à une lumière dont la nature est proche de celle du soleil, mais sans les infrarouges ni les ultraviolets, qui sont dangereux.

Les séances d’exposition à la lumière sont réalisées dans des cabines spécialement aménagées, pendant 30 à 60 minutes, permettant ainsi de lutter contre la diminution hivernale de la lumière naturelle.

Bon à savoir : sachez qu’il existe aussi des lampes de luminothérapie disponible dans le commerce pour une utilisation au travail où à la maison, ne vous en privez pas.

RECOMMANDÉ :  Épidémie au travail : 1 Français sur 3 souffre de burn-out

Quand consulter ? 

Nous traversons tous des périodes difficiles, et il est parfaitement normal de ne pas se sentir au meilleur de sa forme de temps en temps.

Toutefois, si vous ressentez des symptômes dépressifs depuis plusieurs jours ou si votre vie personnelle ou professionnelle s’en trouve perturbée, consulter un professionnel de la santé mentale vous sera probablement d’une très grande aide.

Si vous cherchez un professionnel de santé dans votre région, consultez notre repertoire.

Allez chercher un soutien d’urgence si : 

  • Vous avez des pensées suicidaires
  • Si vous avez adopté des comportements d’autodestructionOou si vous vous tournez vers l’alcool ou les drogues pour obtenir du réconfort.

Avis du professionnel de santé

Une dépression saisonnière n’est pas forcément constatée par vous-même. Il se peut que votre entourage remarque les changements dans votre comportement et votre humeur.

Il s’agit d’une situation assez délicate, car la gravité réside dans le risque de suicide. D’où une primordiale prise en charge

Il est préférable de directement consulter un spécialiste de la santé mentale : le psychiatre, vu qu’il s’agit d’une indication déjà assez spécialisée.

Cependant, le traitement nécessite l’interaction de plusieurs entités : le médecin, le psychologue, votre entourage, et surtout vous-même.

Témoignages

1 – Consommer du millepertuis

Cette plante utilisée depuis le Moyen-Age a des bienfaits pour les dépressions légères ou modérées. L’efficacité du millepertuis proviendrait de certaines substances qui la composent comme l’hyperforine ou l’hypéricine. Sa consommation se fait la plupart du temps à travers des décoctions. Le millepertuis peut avoir des interactions avec certains médicaments (contraceptifs oraux, anticoagulants, immunodépresseurs, antihistaminiques…), car il peut en augmenter les effets ou en réduire l’efficacité. Ne prenez donc jamais de millepertuis sans l’avis de votre médecin. 

Pour lire le reste du témoignage, nous vous invitons à visiter le site : 3 conseils utiles pour lutter contre la dépression saisonnière : Forum Bon à savoir (pour tous) – Carenity

Références

Articles et ressources dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut