Disjonction acromio-claviculaire : explications des stades

Article rédigé par le 29 mars 2023

La disjonction acromio-claviculaire est une blessure courante de l’épaule qui survient quand l’articulation formée par la clavicule et l’acromion est endommagée.

La disjonction acromio-claviculaire est classée selon la classification de Rockwood. Elle comporte six stades allant d’une simple entorse acromio-claviculaire bénigne jusqu’à une disjonction grave nécessitant une intervention chirurgicale.

Après quelques rappels importants sur l’anatomie et la disjonction acromio-claviculaire, cet article va apporter des explications précises sur les différents stades de la disjonction acromio-claviculaire. En bonus, on énoncera également les options de traitement qui varient en fonction de chaque stade.

Articulation acromio-claviculaire : Anatomie simplifiée

La clavicule est solidement attachée à la scapula par des ligaments et des muscles.

Elle forme avec l’acromion l’articulation acromio-claviculaire qui est recouverte par le ligament acromio-claviculaire.

Les ligaments coraco-claviculaire sont tendus entre la clavicule et l’apophyse coracoïde. Ces ligaments sont chargés de stabiliser la clavicule.

Acromion et apophyse coracoïde sont tous les deux des excroissances osseuses de la scapula (omoplate).

Pour plus d’informations, consultez l’article sur l’anatomie acromio-claviculaire.

Disjonction acromio-claviculaire : Définition et caractéristiques

Le plus souvent, une disjonction acromio-claviculaire (parfois appelée luxation acromio-claviculaire) est causée par une chute ou un choc direct sur l’épaule. Ces traumatismes vont entraîner le déplacement de la clavicule par rapport à l’acromion, ainsi que la rupture des ligaments acromio-claviculaire et/ou coraco-claviculaire.

La disjonction acromio-claviculaire cause une douleur à l’épaule, une enflure ainsi qu’une réduction de sa mobilité. Le diagnostic est établi par un examen clinique effectué par le médecin complété par une radiographie centré sur l’épaule.

Pour plus d’informations, consultez l’article sur la disjonction acromio-claviculaire.

Disjonction acromio-claviculaire : explication des stades

Une disjonction acromio-claviculaire est classée selon la classification de Rockwood qui reste la plus adaptée actuellement. Cette classification permet d’évaluer la gravité de la disjonction et d’ajuster en conséquence la prise en charge thérapeutique.

La classification de Rockwood comporte six stades, croissante en fonction :

  • de l’atteinte des ligaments acromio-claviculaire et coraco-claviculaire
  • du déplacement de la clavicule par rapport à l’acromion
  • de l’atteinte des muscles aux alentours

Stade 1

Étirement du ligament acromio-claviculaire, clavicule non déplacée.

Le ligament acromio-claviculaire recouvre l’articulation acromio-claviculaire. Ainsi, il est chargé de maintenir l’articulation en place et empêche la clavicule de se déplacer vers le haut. Comme il n’y a pas de rupture, la clavicule reste en place par rapport à l’acromion.

RECOMMANDÉ :  Tendinite de l’épaule et ostéopathie : Efficace ? (tout savoir)

Stade 2 

Rupture complète du ligament acromio-claviculaire, clavicule légèrement élevée.

Comme le ligament acromio-claviculaire est complètement rompu, il y a une perte du rapport entre la clavicule et l’acromion. Mais la clavicule n’est que légèrement élevée, car elle est encore maintenue en place par les ligaments coraco-claviculaires.

Stade 3 

Rupture complète des ligaments acromio-claviculaire et coraco-claviculaires, élévation de la clavicule.

Élévation de la clavicule par rupture complète de tous les moyens d’union ligamentaire. Mais les muscles stabilisateurs situés aux alentours sont intègres, ils atténuent et limitent le déplacement de la clavicule.

À partir de ce stade, on peut déjà observer une saillie de la clavicule sous la peau dite « en  touche de piano ».

Stade 4 

Rupture complète des ligaments acromio-claviculaire et coraco-claviculaires, luxation postérieure de la clavicule qui perfore le muscle trapèze.

La clavicule est déplacée en haut (sur un cliché radiologique de face) et en arrière (cliché radiologique de profil). Cela entraîne une déchirure ou même une perforation du muscle trapèze par la clavicule.

Stade 5 

Rupture complète des ligaments acromio-claviculaire et coraco-claviculaires, les muscles trapèze et deltoïde se désinsère de la partie latérale de clavicule.

Quand on réalise une comparaison avec le côté sain, la distance entre l’apophyse coracoïde et la clavicule est augmentée de plus de 100%.

Stade 6

Rupture complète des ligaments acromio-claviculaire et coraco-claviculaires, mais contrairement au stade 5, on constate un déplacement de la clavicule vers le bas.

Prise en charge en fonction des stades

Stade 1 et 2

Pour une disjonction acromio-claviculaire de stade 1 et 2, un traitement orthopédique est suffisant. On procède à une immobilisation du bras par « coude au corps » dans une écharpe orthopédique durant 4 à 6 semaines (associé parfois à un arrêt de travail).  La rééducation est faite le plus tôt possible.

Le médecin peut également prescrire des antalgiques pour diminuer la douleur.

Stade 3

La prise en charge du stade 3 de l’entorse acromio-claviculaire reste sujette à des controverses actuellement. Dans certains cas, un traitement orthopédique suffit tandis que pour d’autres, une chirurgie est nécessaire.

Cela dépend du patient (âge, activité professionnelle et sportive) et de ses lésions.

Stade 4, 5 et 6

Comme ces lésions sont majeures, le traitement est d’emblée chirurgical. Il est recommandé de réaliser l’intervention chirurgicale dans les plus brefs délais après le traumatisme.

Références

https://groupesantepourtous.com/anatomie-acromio-claviculaire/

https://groupesantepourtous.com/disjonction-acromio-claviculaire/

https://groupesantepourtous.com/entorse-acromio-claviculaire-stades/

https://www.sitedelepaule.com/les-douleurs-recentes-du-poignet/les-disjonctions-acromio-claviculaires/

Retour en haut