Douleur à la cheville : Causes possibles (que faire ?)

Article rédigé par le 16 janvier 2024

Une douleur à la cheville se produit le plus souvent suite à un traumatisme. En France, la Haute Autorité de la Santé (HAS) parle de 60% des cas. Cela va sans dire que d’autres contextes peuvent en être son origine comme une cause mécanique, inflammatoire ou des pathologies malformatives du membre inférieur.

Quoi qu’il en soit, il est essentiel d’identifier la cause d’une douleur à la cheville pour bien la prendre en charge. La cheville étant le garant de l’équilibre du corps, une douleur à la cheville est handicapante et peut vite affecter la qualité de vie.

Dans cet article, vous allez découvrir les différentes causes possibles d’une douleur à la cheville. Vous trouverez également  la conduite à tenir en cas de douleur à la cheville ainsi que les moyens de prévention. C’est parti ! 

Les 4 points essentiels

  • 1. Lors d’un choc, d’un faux mouvement ou d’une sollicitation excessive de la cheville, nombreuses sont les affections susceptibles de déclencher une douleur à la cheville en fonction de la structure anatomique touchée.
  • 2. En dehors des traumatismes, une inflammation articulaire, une usure cartilagineuse ou encore une déformation axiale de la cheville peuvent être à l’origine d’une douleur à la cheville.
  • 3. La rééducation fonctionnelle contribue à la prise en charge d’une douleur à la cheville.
  • 4. Chaussures, échauffement et poids idéal sont les mots-clés pour prévenir une douleur à la cheville.

La cheville : rappel anatomique

La cheville est l’articulation qui relie la jambe au pied. Elle est formée par :

Trois pièces osseuses

Il s’agit : 

  • d’un os en forme de poulie appelé “talus” (plus connu sous son ancienne appellation : “astragale”) ;
  • de l’extrémité inférieure du tibia dite malléole interne ou médiale (la « boule » du côté intérieur de la cheville) ;
  • de l’extrémité inférieure inférieure de la fibula (anciennement appelé « péroné) : malléole externe ou latérale (la boule du côté extérieur de la cheville).

Des ligaments

Les ligaments de la cheville sont étroitement attachés aux os. À l’extérieur de la cheville se trouvent le ligament talo-fibulaire antérieur, le ligament fibulo-calcanéen et le ligament talo-fibulaire postérieur. Tandis qu’à l’intérieur,vous avez le ligament deltoïde qui est particulièrement épais et résistant.

Des tendons

Les tendons de la cheville servent à relier les muscles de la jambe aux os du pied. Ils jouent un rôle primordial à la stabilité de la cheville. On distingue :

  • le célèbre « tendon d’Achille », situé à l’arrière de la cheville, qui relie les muscles du mollet au calcanéum (talon). Il contribue à l’exécution de la marche, la course et le saut ;
  • les tendons fibulaires qui permettent tourner le pied vers l’extérieur ;
  • le tendon tibial antérieur qui fait lever le pied
  • le tendon tibial postérieur qui permet de tourner le pied vers l’intérieur, il contribue également à soutenir la voûte plantaire.

Deux muscles

Ce sont les muscles du mollet et les muscles péroniers.

Douleur à la cheville : traumatisme, inflammation, arthrose ou malformation ?

Origine traumatique d’une douleur à la cheville

Des douleurs à la cheville peuvent survenir suite à un faux mouvement brutal ou un choc. Une sollicitation excessive de la cheville, comme le port de chaussures inadaptées ou l’exécution de mouvements trop répétitifs (au cours d’un sport par exemple), est aussi incriminée.

Bon à savoir : au cours d’une activité sportive, la cheville est soumise à des charges équivalentes à plusieurs fois le poids du corps.

Les douleurs liées au traumatisme de la cheville peuvent annoncer :

Entorse de la cheville

On parle “d’entorse” ou “de foulure” quand un ou plusieurs ligaments subissent un étirement ou une déchirure. Concernant la cheville, l’entorse se traduit par une douleur, ressentie au repos ou en mouvement, accompagnée de rougeurs, d’une sensation de chaleur et d’une instabilité voire d’une perte de mobilité. Parfois, le patient peut avoir des difficultés à poser le pied au sol.

RECOMMANDÉ :  Douleur fessière : 5 causes possibles (Et que faire ?)

Tendinite de la cheville

La tendinite, aussi appelée « tendinopathie », est l’atteinte des tendons des muscles. Elle survient habituellement lorsque la capacité d’adaptation au stress des tendons est dépassée et entraînant leur irritation.

Pour ce qui est de la cheville, la tendinite touche préférentiellement le tendon d’Achille. On parle alors de «tendinite d’Achille » ou de « tendinite achiléenne ».

La douleur est localisée derrière la cheville. Elle est accentuée par la mise en mouvement notamment lors de la propulsion du corps vers l’avant. Elle peut être accompagnée par des raideurs matinales.

En 2014, le travail mené par le Docteur Véronique Vesperini sur les tendinopathies de la cheville ou du pied au Service de rhumatologie du Centre Hospitalier de Narbonne; en France, a été publié dans la Revue du Rhumatisme Monographies. Vous pouvez consulter l’article ici. 

Rupture du tendon d’Achille

La rupture d’un tendon peut être partielle ou complète. Elle survient quand le tendon n’est plus capable d’absorber toute l’énergie qui lui est transmise. Elle est généralement liée à une tension soudaine et brutale. Néanmoins, elle peut également être une complication d’une tendinite.

La douleur apparaît de façon brutale derrière la cheville et peut remonter jusqu’au mollet. Elle est très vive et peut être accompagnée par un gonflement, des rougeurs et des difficultés à marcher.

Fracture de la cheville

La fracture de la cheville peut concerner  la malléole latérale, la malléole médiale ou le talus. Dans un premier temps, la douleur est supportable sans autre signe accompagnateur après le traumatisme. En revanche, quelques heures après, il survient des difficultés à marcher, à poser le pied et à prendre appui au sol. Aussi, la cheville peut être enflée ou engourdie.

Luxation de la cheville

La luxation est un déboîtement de l’articulation. Elle implique un décollement de l’os et une rupture des ligaments. Au niveau de la cheville, la luxation postérieure au cours de laquelle il y a un décollement du talus vers l’arrière est fréquemment observée.

La luxation de la cheville se traduit par une forte douleur immédiate et un ressenti de claquement ou de craquement interne de la cheville. Celle-ci est déformée avec une incapacité de poser le pied.

Bursite de la cheville

La bursite désigne l’inflammation d’une ou plusieurs boules séreuses d’une articulation. Les boules séreuses sont des petites poches de liquide qui servent de coussinets à l’articulation permettant ainsi de réduire les frictions ou les frottements et de faciliter le mouvement.

La bursite de la cheville se produit lorsque la capacité d’absorption du stress des petites poches est dépassée notamment lors d’une pratique sportive ou d’une activité professionnelle qui sollicite de manière intensive un mouvement ou l’articulation.

La douleur est localisée derrière le talon. Elle est accompagnée par une sensation de chaleur ou un gonflement de la cheville.

Syndrome du tunnel tarsien

Le syndrome du tunnel tarsien implique une irritation du nerf tibial qui parcourt le pied et remonte jusque dans le mollet. Une douleur de la face interne de la cheville, au niveau de la malléole interne, constitue son premier symptôme. La douleur est aggravée par le port des chaussures. Il peut y avoir une sensation d’engourdissement ou de brûlures plantaires.

Les causes inflammatoires d’une douleur à la cheville

Arthrite

L’arthrite est une maladie articulaire inflammatoire. La réaction inflammatoire provoque des douleurs au repos et lors de mouvements.

Crise de goutte

La goutte désigne l’inflammation d’une articulation due à des dépôts de cristaux d’acide urique. L’acide urique provient  de la dégradation des aliments , particulièrement des aliments d’origine animale. Lorsqu’il y a un fort taux d’acide urique dans le sang (hyperuricémie), des cristaux d’acide urique se déposent dans une articulation et créent une inflammation douloureuse communément appelée “crise de goutte”.

Une crise de goutte se présente comme une douleur au gros orteil qui réveille au milieu de la nuit. D’autres articulations peuvent être touchées : la cheville, le genou ou le coude. L’articulation est chaude, rouge et enflée.

Maladies auto-immunes

Quand le corps s’attaque à lui-même, les dégâts sont très souvent douloureux.  Concernant la cheville, deux maladies sortent du lot.

RECOMMANDÉ :  Blocage du genou : causes possibles (et que faire ?)
Polyarthrite rhumatoïde

C’est une maladie articulaire inflammatoire chronique. Elle affecte  plusieurs articulations. Elle se manifeste par des poussées douloureuses aiguës et des périodes d’accalmie.

Lupus érythémateux systémique (LES)

Le lupus érythémateux systémique (LES), dit aussi “lupus érythémateux disséminé”  (LED) , est une maladie inflammatoire qui touche plusieurs organes simultanément. Les plus touchés sont les articulations (dont la cheville) , la peau, les reins, les cellules sanguines, le cerveau, le cœur et les poumons. Il en résulte des douleurs articulaires, des éruptions cutanées, des essoufflements , de la fièvre, etc.

Cause mécanique d’une douleur à la cheville : arthrose

L’arthrose est une altération du cartilage. Elle peut être liée à l’âge : « usure physiologique ». Au niveau de la cheville, une usure prématurée peut être déclenchée par une sollicitation excessive de l’articulation, un surpoids, une entorse ou une arthrite mal soignée.

Les douleurs apparaissent lors des mouvements de l’articulation. La montée ou la descente de marches d’escalier est particulièrement pénible du fait que ces mouvements font porter tout le poids sur une jambe.

Les causes malformatives d’une douleur à la cheville

La douleur provient d’une désaxation de la cheville suite à :

  • une déformation du pied : pied creux ou pied plat ;
  • une déformation du gros orteil : hallux valgus ou hallux varus ;
  • une déformation du genou : genu valgum ou genu varum.

Douleur à la cheville : la conduite à tenir

Une douleur à la cheville d’origine traumatique fait généralement appel au protocole GREC (ou RICE en anglais) : Glace, Repos, Élévation, Compression.

  • Appliquer de la glace sur la cheville malade soulage la douleur et lutte contre l’inflammation ;
  • Observer le repos permet de ne pas aggraver la blessure et de bien récupérer ;
  • Élever le membre blessé favorise le retour veineux entraînant une réduction du gonflement ;
  • Compresser la cheville (sans trop serrer) limite le gonflement et accélère la guérison de la blessure.
Chevillère

POWERLIX Chevillère Sport, 1 Paire, Antidérapant Compression Chevillère pour Cheville Entorse, Course, Récupération, Douleur, pour Hommes/Femmes, Noir, M
  • 【Phénoménale Protection】La chevillières PowerLix applique une pression stable sur l’articulation de votre chevilles. Elle offre un soutien musculaire optimal entre les séances d’entraînement et pendant les activités quotidiennes décontractées. Avec notre chevillières sport, vous serez en mesure d’affronter toutes les activités que la vie vous propose! Veuillez jeter un coup d’œil à notre tableau des tailles et mesurer votre circonférence en vous basant sur nos instructions!
  • 【Qualité supérieure】Notre compression chevillère sport est fabriqué pour fournir un soutien et un confort supérieurs sans compromettre votre mobilité. Le tissu de compression serré et respirant maintient la stabilité des articulations quelle que soit l’activité, tout en évitant les démangeaisons communes aux supports en néoprène.
  • 【Design à Couper le Souffle & Système Antidérapant】Un design technique spécial tricoté avec deux bandes de gel de silicone, assurant que votre protege cheville reste toujours en place, peu importe ce que vous faites! ​Le beau design de la chevillère ​dans une variété de couleurs vous fait paraître à la mode n’importe où, n’importe quand. Le tissu spécial vous donne une sensation lisse et douce pour que vous puissiez les porter toute la journée!

Douleur à la cheville : les options thérapeutiques

La prise en charge d’une douleur à la cheville dépend de sa cause.

Traitements médicamenteux

Des antalgiques et des anti-inflammatoires sont les médicaments de base.

Rééducation fonctionnelle

Le kinésithérapeute, l’ostéopathe ou le physiothérapeute peut résoudre votre problème à la cheville. Ces professionnels de santé soulagent vos douleurs. De plus, ils corrigent les déséquilibres et travaillent en profondeur pour éviter les récidives.

De manière habituelle, la rééducation se passe en deux temps :

  • elle commence par une réduction des douleurs et des signes associés aux moyens  de la physiothérapie et de massage ;
  • s’ensuit un travail de fond fait d’exercices d’équilibre, de proprioception, de renforcement musculaire, etc.

Chirurgie

Les traitements chirurgicaux d’une douleur à la cheville sont réservés aux cas extrêmement graves de fracture ou de malformations.

Douleur à la cheville : il vaut mieux prévenir que guérir

  • Portez des chaussures adaptées à votre taille ;
  • Mettez des chaussures appropriée  à votre activité comme 
chaussures de trekking lors de vos randonnées,

NORTIV 8 Chaussures de Randonnée Homme Bottines Hommes Chaudes Trekking Antidérapant pour Marche en Plein Air 160448_M-E Vert kaki, 42 EU
  • Confortable : les chaussures de randonnée imperméables NORTIV 8 pour homme offrent un confort tout au long de la journée ! Les semelles intérieures rembourrées amovibles et absorbant les chocs offrent le meilleur soutien pour vos pieds.
  • Semelle intercalaire légère et flexible en EVA : Réduit la fatigue du pied. Ils sont conçus pour un confort durable, un excellent amorti et un retour d’énergie élevé.
  • Antidérapant et durable : les semelles en caoutchouc de haute qualité sont entièrement antidérapantes et offrent une traction avancée pour une stabilité ferme sur les terrains difficiles. Plus besoin de glisser et de tomber sur des surfaces humides ou boueuses ! Parfait pour le
chaussures de running adaptées au terrain pour vos course à pied

SAGUARO Chaussures de Trail Femmes Chaussures Minimalistes Pieds Nus Respirant Chaussures de Aquatiques Antidérapant Chaussures de Fitness Leger pour Jogging Gym, Noir Rose, 38 EU
  • Les chaussures de course pieds nus avec une large zone d’orteils permettent à vos orteils de se détendre et d’être flexibles.
  • Retirez la semelle intérieure pour avoir une sensation «plus pieds nus».
  • Un talon sans chute pour l’équilibre et l’agilité.
  • Evitez de porter les chaussures à talon haut, elles sollicitent excessivement les chevilles ;
  • Faîtes des échauffements avant toute pratique d’activité sportive pour étirer les ligaments  et renforcez les muscles de vos chevilles en faisant des sauts, des mouvements d’inversion et d’éversion ;
  • Évitez le surpoids ou l’obésité.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

https://www.institut-kinesitherapie.paris/actualites/prevenir-soulager-douleurs-cheville/

Douleur à la cheville : guide sur les causes et les symptômes
Douleurs à la cheville
Douleur cheville et pied
  Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut