Douleur au nombril : Causes possibles ? Que faire ?

Article rédigé par le 2 mars 2024

Le nombril, encore appelée ombilic, est un vestige du cordon ombilical qui constitue la région péri-ombilicale.

Cette région peut être le siège de douleurs ayant plusieurs origines tel qu’une cause infectieuse, inflammatoire, auto-immune, congénitale, etc.

Dans cet article, nous allons détailler les causes les plus courantes de douleur au nombril, les symptômes associés ainsi que les traitements recommandés.

Douleur au nombril : les points à retenir

  • 1 -La douleur au nombril peut découler de diverses causes, notamment la hernie ombilicale étranglée, la pancréatite, l’appendicite, la cholécystite aiguë, la rupture d’anévrisme, des origines gynécologiques, inflammatoires, infectieuses et des troubles fonctionnels.
  • 2 – La douleur au nombril s’accompagne de plusieurs autres symptômes dont les nausées, vomissements, éructations, ballonnement abdominal, flatulences, fièvre, diarrhée ou constipation.
  • 3 – Traitement de la douleur au nombril : la meilleure solution est d’aller consulter un médecin pour une prise en charge bien appropriée. Ce dernier peut vous prescrire des médicaments (antibiotiques, antispasmodiques, anti-inflammatoires…), un régime hygiéno-diététique, ou des mesures plus radicale telle que la chirurgie.

Rappel anatomique de l’abdomen

Anatomiquement parlant, l’abdomen est subdivisé en 4 quadrants et 9 régions.

La région ombilicale est la zone entourant le nombril ou l’ombilic. Chaque cadran de l’abdomen contient des éléments anatomiques et des organes qui leurs sont propres.

La région ombilicale quant à elle contient :

  • Le grand épiploon ou omentum (un double pli du péritoine rattaché à l’estomac et le reliant à certains viscères abdominaux)
  • Le mésentère
  • Le duodénum
  • Le côlon transverse
  • Une partie de l’aorte thoracique et l’aorte abdominale.

La douleur au nombril peut résulter de différentes sources, parmi lesquelles figurent la hernie ombilicale étranglée, la pancréatite, l’appendicite, la cholécystite aiguë, la rupture d’anévrisme, des origines gynécologiques, inflammatoires ou infectieuses, ainsi que des troubles fonctionnels.

Il est à noter que cette douleur peut également provenir de régions voisines de l’ombilic, notamment des quadrants inférieurs, à droite ou à gauche.

Quels sont les symptômes associés à une douleur au nombril ?

La douleur au nombril est une douleur aléatoire. Elle peut être passagère, continue ou intermittente, d’une intensité minime à sévère avec des phases d’accalmie.

D’autres symptômes peuvent accompagnés la douleur, notamment :

  • Nausées
  • Vomissements
  • Eructations fréquentes (rots)
  • Ballonnements abdominaux
  • Flatulences
  • Fièvre
  • Sang ou du mucus dans les selles
  • Diarrhée ou constipation

Quelles sont les causes d’une douleur au nombril ?

La douleur au niveau du nombril peut être le résultat de diverses causes.

Pancréatite

La pancréatite représente une inflammation significative du tissu pancréatique, se présentant sous une forme aiguë ou chronique. Souvent, la pancréatite chronique découle de la version aiguë, en l’absence de traitement adéquat.

Cette condition engendre une douleur intense initiant au niveau de la région péri-ombilicale, souvent accompagnée d’une irradiation dorsale, surtout après la consommation de repas copieux. Les symptômes incluent également des nausées, des vomissements et parfois de la fièvre.

À noter que les principales causes de la pancréatite aiguë sont généralement liées à l’alcoolisme chronique et à la présence de calculs biliaires.

Appendicite

L’appendicite est une inflammation de l’appendice, une excroissance attachée au caecum, la partie initiale du côlon. Cette condition affecte principalement les jeunes hommes.

Elle se caractérise par une douleur abdominale initiale près du nombril, évoluant vers la fosse iliaque droite, généralement accompagnée d’une température corporelle légèrement élevée, qui peut s’aggraver lors de la compression-décompression de zones spécifiques de l’abdomen.

Les symptômes incluent également des nausées, des vomissements et une perte d’appétit.

Hernie ombilicale étranglée

La hernie ombilicale résulte d’une malformation congénitale où l’orifice ombilical ne se ferme pas correctement, permettant aux organes intra-abdominaux de passer à travers cette ouverture herniaire.

Elle se caractérise par un renflement non douloureux au niveau du nombril, souvent réductible par le patient.

Bien que la hernie ombilicale en elle-même ne soit pas douloureuse, elle peut devenir douloureuse si elle n’est plus réductible, surtout en cas d’étranglement.

RECOMMANDÉ :  Douleurs articulaires : Essayez ces 4 remèdes naturels

Cela se manifeste par une douleur intense près du nombril qui s’étend à tout l’abdomen, accompagnée d’une sensation de rigidité abdominale.

C’est une urgence chirurgicale car il existe un risque de nécrose des organes étranglés, nécessitant une intervention immédiate pour éviter une complication grave.

Rupture d’un anévrysme de l’aorte abdominale

La rupture d’un anévrysme de l’aorte abdominale est l’éclatement d’une partie anormalement dilatée de la portion abdominale de l’aorte. Elle survient surtout chez les personnes ayant plusieurs facteurs de risques cardiovasculaires dont l’hypertension artérielle.

Si l’anévrysme n’est pas encore rompu, il reste indolore. Le patient peut juste ressentir une masse battante dans l’abdomen.

Au stade de rupture, il se manifeste par une douleur atroce et pénétrante ressentie à la partie inférieure et centrale de l’abdomen allant vers le dos.

Cette sensibilité est aggravée à la palpation de la zone située au-dessus de l’anévrysme.

C’est une urgence chirurgicale car en cas d’hémorragie interne massive, le pronostic vital du patient est engagé.

Cholécystite aiguë

La cholécystite aiguë correspond à l’inflammation de la vésicule biliaire qui survient généralement en raison de l’accumulation de calculs qui entravent l’excrétion de la bile.

Elle se manifeste par une douleur au niveau de la région supérieure droite de l’abdomen (hypochondre droit) mais elle peut aussi être ressentie au niveau du nombril et irradiant vers le dos.

La douleur peut s’accompagner de nausée ou de vomissement après chaque repas, de selles décolorées ou des urines foncés, une coloration jaunâtre des muqueuses et des téguments (ictère).

Iléus ou occlusion mécanique

L’iléus est une occlusion intestinale ou colique par une obstruction sans compromettre la vascularisation des parois digestives.

Il se manifeste par un arrêt des gazes et des matières, généralement accompagné de vomissement, de ballonnement et de douleur généralisée à tout l’abdomen.

Affections gynécologiques

Grossesse extra-utérine

Une grossesse extra-utérine ou une grossesse ectopique est l’implantation d’un ovule fécondé en dehors de la cavité utérine, tels que les trompes de Fallope.

Toutefois, il peut arriver que l’œuf fécondé se niche dans la cavité abdominale. Dans ce cas-là, on va parler d’une grossesse abdominale qui est décrite dans cette étude, faite en 2013 par Ignace Bwana Kangulu et Al.

Elle se manifeste par des douleurs pelviennes irradiant vers le centre de l’abdomen, d’intensité modérée avec des accès plus sévères accompagné des saignements vaginaux peu abondants de couleur noirâtre.

Kystes ovariens fonctionnels

Un kyste ovarien fonctionnelle résulte d’un dérèglement hormonal entraînant la transformation d’un follicule ou d’un corps jaune en kyste. Leur volume varie en fonction du cycle menstruel et ils régressent spontanément en quelques semaines.

En présence d’un gros kyste, le risque de rupture ou de torsion est élevé, provoquant ainsi une douleur intense au niveau pelvienne et peut se généraliser à tout l’abdomen.

Troubles fonctionnels

Syndrome du côlon irritable ou colopathie fonctionnelle

La colopathie fonctionnelle est une affection bénigne du côlon (sans cause organique) qui entraîne des troubles digestifs inconfortables pour le patient.

Elle se manifeste par des douleurs abdominale (localisation variable) modérées et périodiques soulagés par la défécation, avec une alternance de constipation et de diarrhée, des ballonnements et des flatulences.

Dyspepsie fonctionnelle

La dyspepsie fonctionnelle est un syndrome défini par un ensemble de symptômes ayant durés plus de 6 mois et dont aucune anomalie organique n’a été retrouvé à l’exploration fonctionnelle.

Ce syndrome comprend :

  • Des douleurs abdominales récurrentes
  • Des nausées et des vomissements
  • Une satiété précoce avec une ration alimentaire habituelle
  • Des éructations
  • Une sensation de plénitude gastrique à distance des repas
  • Des ballonnements

Diverticulite

La diverticulite est une inflammation d’un ou plusieurs diverticules. Elle touche surtout le côlon ou gros intestin.

Les symptômes typiques sont une douleur et une sensibilité au toucher surtout dans le quadrant inférieur gauche pouvant irradier vers le centre de l’abdomen, une fièvre.

Maladies inflammatoires chronique des intestins (MICI)

Les maladies inflammatoires chroniques des intestins, caractérisées par la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, sont des inflammations chroniques de la muqueuse intestinale d’origine auto-immune.

RECOMMANDÉ :  Caféine : Surdosage, effets indésirables, risques sur la santé

Ces pathologies peuvent provoquer des douleurs abdominales diffuses sur le long terme, une diarrhée et des saignements intestinaux qui peuvent s’extérioriser.

Maladie cœliaque

La maladie cœliaque ou intolérance au gluten est une maladie intestinale chronique auto-immune liée à l’ingestion de gluten contenu dans certains produits céréaliers. Elle se traduit classiquement par une lésion atrophique (diminution du volume) typique de la muqueuse du grêle responsable de l’absorption des nutriments.

Elle se manifeste par un syndrome de malabsorption dont une diarrhée chronique, des signes de carence en nutriment (œdème, une sécheresse de la peau et une perte de cheveux…)

Infections

Les douleurs abdominales d’origine infectieuse peuvent aussi donner des douleurs intenses à point de départ péri-ombilicale et accompagnée d’un vomissement, d’une diarrhée qui varie selon le type d’infection (liquidienne, glaireuse, glairo-sanguinolente…), d’une fièvre.

Elles peuvent être d’origine bactérienne, virale ou fongique comme une gastro-entérite infectieuse ou une dysenterie amibienne, etc.

Comment soulager une douleur au nombril ?

La meilleure solution pour soulager votre douleur au nombril est de consulter votre médecin traitant ou un gastroentérologue pour une prise en charge adéquate.

Important !
Une douleur au nombril liée à une diarrhée sévère peut engager le pronostic vital surtout chez les personnes âgées et les enfants de bas âge car il y a un risque de déshydratation sévère.
Ces patients à risque doivent être prise en charge et réhydratés en urgence.

Toutefois, en fonction de la cause de la douleur au nombril et du diagnostic établi par le médecin, il pourra vous suggérer ce qui suit.

  • Des antalgiques ou des antispasmodiques pour soulager la douleur abdominale.
  • Des antibiotiques à bonne diffusion intestinale pour éliminer tout germe infectieux du tractus digestif. Pour préserver le microbiote intestinal durant l’antibiothérapie, il est préférable de consommer des compléments alimentaires probiotiques.
  • Des médicaments anti-inflammatoires pour les maladies inflammatoires chroniques des intestins afin de soulager le patient et de contrôler la maladie sur le long terme.
  • Des mesures hygiéno-diététiques : des modifications du régime alimentaire, du mode de vie peuvent être entreprises par le médecin dans les troubles fonctionnels comme la dyspepsie et la colopathie fonctionnelle ou encore dans la maladie cœliaque et les MICI.
  • Traitement chirurgical : pour certaines affections une intervention chirurgicale est nécessaire pour soulager les symptômes, restaurer la fonction et prévenir d’éventuelles complications :  

– L’appendicite aiguë (appendicectomie)

– La hernie ombilicale étranglée (réduction de la hernie par laparotomie et pose d’une prothèse)

– L’anévrysme de l’aorte abdominale (chirurgie à ciel ouvert ou pose d’une endoprothèse endovasculaire)

– La grossesse extra-utérine (chirurgie ou injection de substance pour interrompre l’évolution de l’œuf)

Foire aux questions

Pourquoi la douleur commence-t-elle autour du nombril en cas d’appendicite ?

La douleur dans l’appendicite commence autour du nombril en raison de ce que l’on appelle « une douleur viscérale référée ».

En réalité, c’est au niveau de la fosse iliaque droite (localisation de l’appendice) que la douleur est réellement localisée, mais en raison d’une organisation complexe du système nerveux, elle sera projetée au niveau du nombril.

Faut-il prendre des produits laitiers pendant la prise d’antibiotiques ?

Il n’est pas tellement recommandé de prendre des produits laitiers durant une antibiothérapie car il a été démontré que les bonnes bactéries présentes dans le lait pourraient interférer sur l’efficacité de certains antibiotiques.

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la rédaction de cet article
  1. Résultats de recherche pour: Douleur abdominale aiguë – Édition professionnelle du Manuel MSD (msdmanuals.com)
  2. Quand référer aux urgences un patient présentant des douleurs abdominales ? (revmed.ch)
  3. Hépato-gastro-entérologie, chirurgie digestive – Alexandre LouvetPhilippe Marteau -Elsevier Masson – 2015 – 438 pages.
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut