Douleur cervicale chez le chien : Guide complet

Article rédigé par le 3 février 2024

La cervicalgie, ou douleur au niveau du cou, est un problème de santé qui peut affecter nos amis canins. Contrairement à certains cas évidents de traumatismes, cette douleur cervicale peut survenir chez des chiens sans qu’aucun traumatisme évident ne soit observé.

La région cervicale, composée de vertèbres, de disques et de structures anatomiques complexes, peut être sujette à diverses affections chez les chiens, allant de la discopathie cervicale aux anomalies congénitales.

Comprendre les causes, les symptômes et les traitements de la douleur cervicale chez les chiens est essentiel pour assurer leur bien-être. Lisez cet article rédigé par une vétérinaire pour en savoir plus.

05 Points clés de cet article

  1. Les douleurs cervicales chez les chiens peuvent résulter de problèmes neurologiques tels que la discopathie cervicale.
  2. L’évaluation de la douleur cervicale implique souvent des signes tels que des changements de comportement et des difficultés à se déplacer.
  3. Les races de chiens de petite taille peuvent être prédisposées à des anomalies cervicales, augmentant le risque de douleur.
  4. Le diagnostic de la douleur cervicale chez les chiens nécessite souvent des examens approfondis tels que des IRM et des analyses sanguines.
  5. Un traitement adapté, qu’il soit médical ou chirurgical, peut être recommandé en fonction de la cause sous-jacente de la douleur cervicale chez le chien.

Région cervicale du chien : Description et rôle

La région cervicale du chien comprend le cou, qui est la partie du corps située entre la tête et le tronc.

Cette zone anatomique est constituée de la colonne vertébrale cervicale, qui est formée par une série de vertèbres cervicales. Ces vertèbres sont séparées par des disques intervertébraux et reliées par des ligaments.

La colonne vertébrale cervicale soutient le crâne et permet les mouvements de la tête. Les muscles du cou, également appelés muscles cervicaux, jouent un rôle crucial dans le maintien de la stabilité de la tête, le soutien du cou et la réalisation de divers mouvements de la tête et du cou.

La région cervicale abrite également des structures importantes, telles que la moelle épinière, qui transmet les signaux nerveux entre le cerveau et le reste du corps. Les vaisseaux sanguins, les glandes, les nerfs et d’autres tissus contribuent à la complexité de cette zone.

  • La position de la tête de votre chien est cruciale pour son équilibre, ses fonctions visuelles et auditives, son alimentation et sa respiration, ainsi que d’autres actions telles que le toilettage, la protection et la posture.

Que ce qu’une douleur cervicale chez le chien ?

La douleur cervicale chez le chien se réfère à l’inconfort ou à la douleur ressentie au niveau de la région cervicale, c’est-à-dire au cou.

Cette affection est souvent causée par une articulation instable entre l’Atlas et l’Axis.

Ce dysfonctionnement entre ces deux vertèbres du cou entraîne effectivement une compression de la moelle épinière, provoquant ainsi des douleurs dans la région cervicale de l’animal domestique.

Les douleurs cervicales peuvent émaner d’une ou de plusieurs structures anatomiques. La peau, les tissus sous-cutanés, les vertèbres, les facettes articulaires, les disques intervertébraux, les méninges et/ou la moelle épinière sont généralement considérés comme les sources principales potentielles de douleurs cervicales.

Causes : Douleur cervicale chez le chien

La douleur cervicale chez le chien peut avoir diverses causes, parmi lesquelles :

Traumatismes

Les blessures traumatiques, telles que les chutes, les accidents de voiture ou les morsures, peuvent entraîner des lésions au niveau du cou, provoquant ainsi des douleurs cervicales.

Maladies dégénératives

Des affections dégénératives telles que l’arthrose ou la spondylose peuvent affecter les vertèbres cervicales, entraînant une douleur chronique.

Hernie discale

Une hernie discale cervicale, où le disque intervertébral se déplace ou se rompt, peut exercer une pression sur la moelle épinière, provoquant des douleurs.

Infections

La leuco-encéphalite nécrosante (LEN) et la méningo-encéphalite nécrosante (MEN) sont des affections inflammatoires du système nerveux central chez les chiens causant une douleur intense.

Anomalies

Certains chiens peuvent présenter des anomalies au niveau des vertèbres cervicales, augmentant ainsi le risque de douleur. Cela inclut la syringohydromyélie, le diverticule arachnoïdien, la malformation artérioveineuse, l’anomalie de la jonction crânio-cervicale et les kystes.

RECOMMANDÉ :  Maladies dentaires chez le chat : comprendre et prévenir

Tumeurs

Les tumeurs dans la région cervicale peuvent exercer une pression sur les structures environnantes, entraînant des douleurs.

Problèmes neurologiques

Ces problèmes neurologiques résultent souvent de la compression de la moelle épinière ou des nerfs dans la région cervicale, causée par des affections telles que la hernie discale, la malformation atlanto-axiale, la spondomyélopathie cervicale.

Mauvaises postures ou mouvements répétitifs

Des mouvements répétitifs ou des positions incorrectes peuvent contribuer à des problèmes cervicaux, en particulier chez les chiens plus âgés.

Selon une étude menée par M. Dolera et al. en 2014, les causes des douleurs cervicales chez le chien étaient diverses. 95% des patients présentaient des pathologies neurologiques, tandis que 5% étaient non neurologiques.

La maladie dégénérative du disque intervertébral a été diagnostiquée chez 52,5% des chiens, 19,5% étaient classés comme néoplasiques, 14,5% inflammatoires, 8,5% traumatiques, 2,5% malformatives, 2,5% vasculaires.

Prédisposition raciale de la douleur cervicale chez le chien

Les chiens de petite race peuvent être sujets à deux anomalies du développement des deux premières vertèbres du cou, à savoir la malformation atlanto-axiale et le syndrome de malformation crânio-occipitale (COMS), lesquelles peuvent engendrer des douleurs cervicales sévères.

Quant aux chiens de grande race tels que les dobermans et les grands danois, ils peuvent souffrir de douleurs cervicales liées à la spondomyélopathie cervicale, également appelée « syndrome d’oscillation ». Outre la douleur au cou, ces quatre affections peuvent provoquer des anomalies de la démarche.

Symptômes : Douleur cervicale chez le chien

Votre animal peut présenter divers signes indiquant des douleurs ou des inconforts au niveau du cou. Si vous observez les symptômes suivants, il est recommandé de consulter un vétérinaire :

  • Tête baissée en position debout
  • Raideur du cou ou incapacité à tourner la tête sur le côté
  • Spasmes des muscles du cou
  • Refus de sauter sur les meubles, de monter ou de descendre les escaliers ou de se déplacer
  • Gémissements lorsqu’on le déplace ou qu’on le touche
  • Pleurs ou glapissements spontanés
  • Marche lente ou prudente
  • Réticence à manger ou à boire dans un bol posé sur le sol.

Quand consulter un vétérinaire ?

Il est crucial de consulter rapidement un vétérinaire en présence de signes de douleur cervicale chez votre chien, tels que des changements comportementaux, des difficultés de déplacement, des gémissements, une position anormale de la tête, une raideur du cou ou une diminution de l’appétit.

La consultation vétérinaire est fortement recommandée si ces symptômes persistent ou s’aggravent.

Si vous recherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Diagnostic et options de traitement de la douleur cervicale chez le chien

Le diagnostic de la douleur cervicale chez le chien nécessite une évaluation approfondie par un vétérinaire.

Le diagnostic de la douleur cervicale repose généralement sur l’anamnèse, les résultats de l’examen physique (comprenant l’examen neurologique et orthopédique) ainsi que des examens complémentaires tels que des radiographies du cou, des scans, ou des tests sanguins.

Les options de traitement dépendent de la cause sous-jacente de la douleur cervicale. Dans certains cas, des médicaments analgésiques ou anti-inflammatoires peuvent être prescrits pour soulager la douleur.

De nombreuses affections cervicales peuvent être gérées de manière conservatrice à l’aide de médicaments, de repos et de rééducation.

La physiothérapie peut également être recommandée pour améliorer la mobilité et renforcer les muscles du cou.

En cas de troubles plus graves, tels que des hernies discales, une intervention chirurgicale peut être envisagée pour résoudre le problème.

Le vétérinaire discutera des options de traitement les plus appropriées en fonction du diagnostic spécifique de chaque cas.

Selon une étude sur l’hyperesthésie cervicale chez le chien menée par F. De Strobel et al., il a été observé que parmi les cas examinés, 2,7 % étaient non liés au système nerveux, 2,2 % étaient des cas cérébraux, 63,2 % étaient des cas cervicaux, 22,2 % étaient des cas affectant plusieurs régions du corps, et 9,7 % étaient des cas de malformation de Chiari/syringomyélie.

RECOMMANDÉ :  Allergie aux chiens : Tout savoir

De plus, les chiens de plus de 36 mois sans fièvre et présentant une sensibilité accrue au niveau de la région cervicale étaient plus susceptibles d’avoir une lésion dans cette région plutôt qu’un problème affectant plusieurs régions du corps.

Prévention : Douleur cervicale chez le chien

Pour prévenir les douleurs cervicales chez le chien, il est essentiel de prendre certaines mesures préventives :

  • Maintenir un poids santé : L’obésité peut exacerber les problèmes de colonne vertébrale, y compris les douleurs cervicales. Veillez à ce que votre chien maintienne un poids approprié.
  • Fournir une alimentation équilibrée : Une alimentation adaptée peut contribuer à la santé globale de votre chien, y compris la santé de sa colonne vertébrale.
  • Éviter les activités à risque : Limitez les activités physiques qui pourraient entraîner des blessures au cou, comme sauter de hauteurs importantes.
  • Utiliser une laisse et un collier appropriés : Utilisez des laisses et des colliers qui ne mettent pas une pression excessive sur le cou de votre chien. Les harnais peuvent être une option plus douce.

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaire pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

Harnais pour Chien No Pull Nylon Souple Réfléchissant Réglable pour Petit Grand Animal Domestique TLH56512(M, Rouge)
  • 1. Facile à régler et à mettre. Quatre sangles réglables permettent un ajustement personnalisé pour votre chien.
  • 2. La bande de couleur vibrante et de nylon avec 3M réfléchissant améliore la visibilité la nuit. Doux rembourré dans la poitrine et le ventre pour plus de confort.
  • 3. Deux points de fixation pour un contrôle supplémentaire. Ce harnais se fixe dans la zone normale du dos / du cou et également sous le ventre.
  • 4. La poignée à l’arrière peut aider à mieux contrôler le mouvement du chien et à attacher la ceinture de sécurité.
  • 5. Veuillez mesurer le tour de poitrine de votre chien au même endroit que la ligne. La taille de poitrine recommandée sera de 2 pouces de moins que la taille du produit sur l’étiquette, ce qui fournirait un espace pour le réglage. Si la poitrine de votre chien approche de la taille maximale de la poitrine, vous pouvez choisir la taille suivante.
  • Fournir des zones de repos confortables : Offrez à votre chien des zones de repos confortables, de préférence avec un soutien approprié pour la colonne vertébrale.
  • Exercices de renforcement musculaire : Des exercices modérés de renforcement musculaire peuvent contribuer à maintenir la stabilité de la colonne vertébrale.
  • Attention aux signes précurseurs : Soyez attentif aux signes tels que la raideur du cou, le refus de sauter, la démarche prudente, et consultez un vétérinaire en cas de suspicion de douleurs cervicales.

En mettant en place ces mesures préventives, vous contribuerez à maintenir la santé et le bien-être de votre chien, en réduisant les risques de douleurs cervicales.

Témoignages

Bonjour

Je voudrais vitre avis et votre expérience :

Il y a 1 semaine mon bouledogue fr s’est fait opéré d1 hernie discale cervicale. Reste 3 jours en clinique véto, je le récupère complètement « shooté, fatigué »…il nous a presque pas reconnu. Ok…on peut comprendre : endormi 2 fois pour scanner et opération + medicament antidouleur. Le lendemain il va 1 peu mieux mais de temps en temps il fait un petit aboiement de douleur. Même sans bouger, même sans le toucher. On le ramène chez le véto le lundi car la nuit a été terrible. De nouveau scanner, mais rien : les résultats sont bons. Peut-être que les médocs ne sont pas assez fort. On le récupère heureux et dynamique comme on le connais. Depuis, il a 1 nouveau traitement et des anxiolytiques….malheureusement les petits crises de douleurs continuent, il replie les oreilles quand on le caresse comme s’il craignait qu’on lui fasse mal.

Il mange et fait ses besoins normalement

Avez vous connu ça ? Est-ce que votre animal va mieux? Que faire?

Merci de vos avis et de partager vos expériences.

Voir la suite de la conversation sur Wamiz

Références

Articles et ressources dans la création de cet article

https://www.rochesterhillsvet.com/articles/cervical_(neck)_pain.php

https://www.amcny.org/blog/2017/08/23/gives-dog-pain-neck/

https://naturalshelter.ch/blogs/news/douleur-cervicale-chien

https://www.chevalannonce.com/forums-11565594-douleur-aux-cervicales-de-mon-chien

https://clinvetfm.com/article-5-2/

http://fidelecanin.over-blog.com/2018/02/dossier-colliers-harnais.html

M. Dolera; L. Malfassi (2014). Les causes des douleurs cervicales et établissement d’un protocole de diagnostic associé. doi:10.13140/2.1.2189.1844. Présentée lors de la 27e Symposium annuel de l’ESVN-ECVN, qui s’est déroulé du 18 au 20 septembre 2014 à Madrid.

F. De StrobelV. PalušE. VettoratoG. B. Cherubini (2019). Hyperesthésie cervicale chez le chien : étude épidémiologique rétrospective de 185 cas. https://doi.org/10.1111/jsap.12987

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

  • L’article révisé par Raaf Melissa le 05-06-2024

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut