Durée de vie d’un cheval : les réponses à toutes les questions que vous vous posez 

Article rédigé par le 4 mars 2024

La durée de vie d’un cheval peut parfois être une préoccupation chez les propriétaires de chevaux. Une bonne nouvelle toutefois, la science actuelle est assez développée pour donner des réponses assez précises sur cette question.

Depuis l’amélioration des recherches sur les chevaux, leur mode de vie, leur santé, la durée de vie d’un cheval s’est nettement rallongé, passant d’une quinzaine d’années à une trentaine, voire une cinquantaine d’années. Les races de petite taille sont celles qui ont la plus longue espérance de vie.

Dans cet article, vous allez trouver les réponses à vos questions, notamment comment offrir une belle et longue vie à votre animal, jusqu’à quel âge pourriez-vous le monter sans porter atteinte à son espérance de vie. En lisant notre article, vous aurez même un point culture générale sur le nom des doyens des chevaux !

Les 5 points clés à retenir sur la durée de vie d’un cheval

  • 1.Depuis l’évolution de la médecine et de la technologie, la durée de vie des chevaux s’est nettement améliorée passant de 15 ans à 35 voire 50 ans chez certaines races.
  • 2.Généralement les races de petite taille vivent plus longtemps que les races de grande taille chez les chevaux. Un cheval sauvage a généralement une durée de vie plus courte que les chevaux domestiques.
  • 3.Les signes de vieillesse d’un cheval sont assimilables aux signes de vieillesse chez les humains, notamment le déclin physique, les problèmes d’articulation, et encore bien d’autres signes.
  • 4.Les causes les plus fréquentes de mort d’un vieux cheval sont les coliques, les cancers ainsi que d’autres problèmes de santé comme les maladies infectieuses.
  • 5.Les propriétaires peuvent offrir une belle et longue vie à leur cheval  en suivant quelques instructions qui concernent notamment le suivi de leur santé et l’alimentation

Quelle est l’espérance de vie de mon cheval ?

L’évolution de la médecine et de la technologie notamment alimentaire ont allongé de manière conséquente la durée de vie d’un cheval. Si auparavant, cette durée de vie se limitait à 25 ans, actuellement, il arrive aisément jusqu’à 35 ans.

RECOMMANDÉ :  La grippe équine : une menace pour les chevaux

Une race détient la palme d’or dans la longevité chez les chevaux. Les Percherons peuvent atteindre jusqu’à 50 ans.

Culture générale : Old Billy a été le nom du doyen des chevaux. Il a vu le jour en 1760 et ne mourait qu’à l’âge de 62 ans (en 1922). Chez les poneys, le record est détenu par Sugar Puff, un cheval anglais qui a vécu 56 ans

Y-a-t-il des différences entre les races de chevaux par rapport à leur durée de vie ?

Généralement, les races de petite taille (hauteur au garrot de 1,48m au maximum) vivent plus longtemps que les races plus grandes. Cela concerne par exemple les Fjord (sur la photo ci-après) et les Islandais qui sont en plus réputés pour leur robustesse.

Un cheval sauvage a généralement une vie plus courte qu’un cheval domestique. Dans la nature, les chevaux sauvages vivent maximum 15 à 20 ans. Cela pourrait s’expliquer par la sécurité, l’environnement et la sélection faite par l’homme chez les chevaux domestiques, les rendant plus résistants aux maladies.

Quels sont les signes de vieillesse décelables chez un cheval ?

Les signes de vieillesse chez le cheval sont proches des signes de vieillesse chez l’humain. Ceci comprend :

  • Le déclin  physique
  • Usure de la denture
  • Apparition des raideurs dans la locomotion
  • Blanchiment des zones de la tête et des crins grisonnants
  • Une peau flasque
  • Un dos affaissé
  • Une opacification des yeux
  • La présence des pathologies comme la maladie de Cushing, l’arthrose, la fourbure ou les mélanomes

Jusqu’à quel âge peut-on monter un cheval ?

Il est primordial, pour qu’un cheval vive ses plus belles et longues années, de prendre en compte la façon dont on se sert de lui. Il faut pour cela, prendre en ligne de compte la période de croissance, le poids de la charge, la maturité osseuse. 

Pour un cheval de hauteur 1m70, cette maturité n’est atteinte qu’à 8 ans. Avant cet âge, nous devons modérer l’utilisation de notre cheval pour éviter les maux de dos. Il est, de ce fait, essentiel de connaître les détails sur la race de cheval qu’on a choisie.

Cet âge d’arrêt des activités découle du bon sens du propriétaire. En général, le cheval prend sa retraite :

  • Vers 18 ans si c’est un cheval de compétition
  • Vers 20 ans si c’est un cheval d’instruction

Le propriétaire doit être attentif : 

  • Aux signes de fatigue
  • A la vieillesse
  • A la volonté du cheval de continuer à exercer

Quels sont les problèmes de santé les plus fréquents chez les vieux chevaux

Les vieux chevaux sont plus sensibles à différentes pathologies notamment des problèmes dentaires, des coliques et des tumeurs. Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez consulter notre site qui en parle, en cliquant ici .

RECOMMANDÉ :  Plantes toxiques pour les chats : un guide des plantes à éviter absolument

Quelles sont les causes fréquentes de la mort d’un cheval lors de sa vieillesse ?

La grande majorité des vieux chevaux meurent suite à une affection. Les causes principales de mort identifiées chez les chevaux sont :

  • Des coliques qui sont dues à la présence des tumeurs qui provoquent des torsions et des obstructions du tube digestif
  • Les cancers 
  • Les arrêts cardiaques notamment chez les anciens chevaux de course
  • Les fractures qui occasionnent en fin de vie une perte d’autonomie fatale
  • Les maladies infectieuses qui sont responsables de 10 à 15% de mort des chevaux dans les élevages à forte densité

Comment pourrais-je offrir une belle et longue vie à mon cheval ?

Les éléments qui contribuent à la longévité du cheval sont : 

  • Une qualité et quantité correcte de l’alimentation

Distribuer son repas deux à trois fois par jour. Il faut privilégier les herbes fourragères, la luzerne

  • Une attention à ses besoins et à sa santé 

La vaccination doit être régulière ainsi que les visites du vétérinaire afin de déceler les problèmes éventuels à temps.

  • Une bonne socialisation avec d’autres chevaux pour son bien-être mental
  • Des exercices réguliers

Ces derniers vont retarder l’apparition de l’atrophie musculaire et vont permettre d’entretenir ses capacités physiques

  • Une condition de vie proche de ce qu’il peut rencontrer dans la nature : de la verdure, de l’air pur
  • Des compléments alimentaires pour senior 
  • Poursuivre, voire multiplier les rappels vaccinaux

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut