Dysphonie : Un nouveau patch qui restitue la parole

Article rédigé par le 18 avril 2024

Imaginez un petit patch cutané capable de redonner la voix à ceux qui l’ont perdu ! C’est la promesse d’une nouvelle technologie destinée à aider les personnes souffrant de dysphonie, une perte ou altération de la voix.

Zoom sur cet espoir pour les patients privés de leur moyen de communication essentiel.

Les 4 points à retenir

  1. Des chercheurs de l’UCLA ont développé un patch cutané innovant qui redonne la voix aux personnes souffrant de dysphonie.
  2. Ce patch inspiré du kirigami japonais détecte les mouvements du larynx sans dépendre des cordes vocales.
  3. Fabriqué à partir d’un matériau magnétoélastique extensible, il est confortable et offre plus de précisions.
  4. Les chercheurs qui ont développé ce nouveau patch travaille sur une version plus avancée de l’algorithme actuellement utilisé.

L’avancée technologique qui offre une assistance à la parole

Des chercheurs de l’Université de Californie (UCLA) ont dévoilé dans Nature Communications le 12 mars 2024 une technologie révolutionnaire pour l’assistance à la parole.

Inspiré du kirigami, art japonais de découpage et pliage, ce dispositif détecte les mouvements du larynx sans dépendre des cordes vocales. Il offre ainsi une nouvelle alternative aux prothèses vocales traditionnelles.

Plus d’aisance et de confort pour les utilisateurs

Ziyuan Che, spécialiste des biomatériaux et premier auteur de l’étude, précise : « Il existe déjà des capteurs de gorge souples et des haut-parleurs fabriqués à partir de matériaux ». Étant non extensibles, ils gênent les patients et manquent de précision dans la détection.

Le patch développé par l’équipe de l’UCLA surmonte ces limitations en utilisant un matériau magnétoélastique extensible. Il permet ainsi plus d’aisance et de confort pour les patients qui souffrent de ce trouble. Rappelons que la dysphonie est un trouble de la voix qui se caractérise par une voix rauque ou inaudible.

L’intelligence artificielle au service des patients

Le patch cutané fait 30 mm x 30 mm. Il est d’une épaisseur de 1,5 mm et d’un poids de 7,2 grammes. Ce dispositif se positionne sur la peau au niveau de la gorge.

Sa technologie de pointe lui permet de capturer les mouvements des muscles du larynx et de les convertir en signaux électriques. Propulsés par l’intelligence artificielle, ces signaux électriques sont ensuite traduits en signaux vocaux et restitués sous forme de sons audibles.

RECOMMANDÉ :  Fakenews médicales : quand la désinformation met des vies en danger

Plus ingénieux encore, ce processus s’autoalimente et n’a donc pas besoin d’une source d’énergie externe.

Quelques phrases déjà reconnues par le dispositif

Ce nouveau dispositif est déjà capable de reconnaître un nombre restreint d’expressions avec une précision de 95%. Son algorithme est préalablement entraîné sur cinq phrases clés prononcées à maintes reprises par les participants à l’étude. « Joyeux Noël », « je t’aime » et « je ne te fais pas confiance » en font partie.

Lors d’un test ultérieur impliquant trois participants et dix phrases supplémentaires, le dispositif a maintenu une performance remarquable avec un taux de réussite de 93%.

Vers un patch universel pour restaurer la parole

Ziyuan Che se montre optimiste quant à l’avenir de ce patch cutané. Selon lui, « Tester l’appareil avec des phrases inconnues serait une tâche d’apprentissage automatique.

Avec suffisamment de données collectées auprès de l’utilisateur, nous pensons qu’il est possible d’entraîner un algorithme qui traduit n’importe quelle phrase prononcée par le patient. »

Dans cette lancée, les chercheurs se concentrent sur le développement d’une version plus avancée de l’algorithme.  Pourront-ils offrir une assistance vocale à tous les patients souffrant de troubles de la parole, dont l’aphonie et les nodules vocaux ?

Vous cherchez un professionnel de santé pour vous soigner ?

Notre répertoire couvre plusieurs régions et spécialités

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut