Echographie abdominale : Guide complet

Article rédigé par le 11 décembre 2023

L’échographie abdominale représente un pilier fondamental de l’imagerie médicale, offrant bien plus qu’une simple représentation visuelle des organes de votre abdomen. En utilisant des ultrasons, cette procédure dépasse largement le simple examen anatomique.

Elle constitue un outil diagnostique polyvalent, permettant non seulement d’identifier des affections mais aussi de surveiller l’évolution des pathologies déjà présentes.

Comprendre l’importance de cette exploration peut susciter des interrogations et des préoccupations, cependant, il est essentiel de souligner que cette technique est non invasive et ne cause aucune douleur.

Dans cet article, nous allons voir en quoi consiste une échographie abdominale, dans quelles situations est-elle indiquée, et quels sont ses avantages et ses limites.

Echographie abdominale : 5 points à retenir

  • 1- L’échographie abdominale, procédure usuelle d’imagerie médicale, utilise les ultrasons pour observer les organes abdominaux, diagnostiquer, surveiller l’évolution des pathologies et détecter d’éventuelles anomalies
  • 2- L’échographie abdominale sert à détecter calculs, infections, tumeurs, ascites et pour le suivi de grossesse. Avant l’examen, jeûner, éviter les crèmes cutanées et avoir la vessie pleine sont recommandés pour une partie de l’examen.
  • 3- C’est un examen radiologique qui offre des avantages tels que l’absence de rayons X, indolore, images en temps réel et coût abordable.
  • 4- Elle dépend de l’opérateur, a des difficultés avec les personnes en surpoids et a moins de précision comparée à d’autres techniques d’imagerie.
  • 5- L’échographie abdominale est un outil de diagnostic rapide, non invasive et présente peu de risques, bien que sa précision puisse être limitée dans certaines situations.

Qu’est-ce qu’une échographie abdominale ?

L’échographie abdominale, une méthode d’imagerie médicale basée sur l’emploi des ultrasons, repose sur un processus sophistiqué. L’échographe, muni d’une sonde, émet des ondes ultrasonores à travers la peau après l’application d’un gel sur la région abdominale.

Ces ultrasons interagissent avec les organes internes, générant des échos dont l’analyse permet la création d’images. La nature des organes influe sur la façon dont ils réfléchissent ces ultrasons : un organe, selon sa densité, peut renvoyer un écho plus ou moins fort, apparaissant alors de manière plus ou moins nette à l’écran.

Ainsi, un organe mou ou dur, possédant une certaine échogénicité, se traduit par une image claire, tandis qu’une structure anéchogène, comme celles contenant du liquide, apparaît en noir, ne renvoyant pas les ultrasons.

Cette diversité de réponses ultrasonores permet de caractériser les organes et d’établir des interprétations cliniques précises.

Modalités et applications de l’échographie abdominale

L’échographie abdominale et/ou pelvienne se fait à travers la paroi abdominale (transpariétale) ou par voie endocavitaire autrement dans le rectum ou dans le vagin.

Dans certaines situations, l’échographie peut être associée au mode Doppler afin d’évaluer la vascularisation et la qualité du flux sanguin au sein d’un organe.

L’échographie abdominale permet de visualiser les organes de la cavité abdominale entre autres :

  • Le foie
  • La vésicule biliaire et les voies biliaires
  • Le pancréas
  • La rate
  • Le côlon
  • Les reins

Et simultanément la vessie, l’utérus et les ovaires chez la femme, la prostate et les vésicules séminales chez l’homme dans l’échographie abdomino-pelvienne. Toutefois, il faudrait noter que l’échographie n’explore pas les organes creux comme l’estomac, le côlon et l’intestin grêle.

  • Les vaisseaux sanguins surtout l’aorte abdominale et la veine cave inférieure.

Elle permet aussi de déceler des masses abdominales (ganglions intra-abdominaux, calculs) et de faire la différence entre une masse solide (tumeurs) et une masse liquide (kyste).

Echographie abdominale : quelles sont les indications ?

Une échographie abdominale est indiquée dans le diagnostic d’une maladie à la recherche :

  • D’un calcul : rénal, lithiase vésiculaire, calculs biliaires
  • D’une infection : cirrhose hépatique, stéatose du foie, cholécystite, pyélonéphrite, fibrose de la tête du pancréas
  • D’une tumeur : tumeur du foie, tumeur du pancréas, kystes
  • D’une ascite (présence de liquide dans la cavité abdominale)

Dans le suivi de l’évolution d’une maladie en l’occurrence une cirrhose, un cancer (métastases), une endométriose, un kyste organique de l’ovaire chez une femme en ménopause, etc.

En cas de traumatisme abdominal pour rechercher un épanchement liquidien dans la cavité péritonéale (espace entre les deux membranes qui tapissent l’intérieur de l’abdomen) ou dans le péricarde (sac qui entoure le cœur) surtout chez les enfants.

Dans la surveillance du bon déroulement de la grossesse chez la femme enceinte. Certains articles ont même démontré l’intérêt d’une échographie corps entier en contexte obstétrical.

Pour un acte opératoire ou thérapeutique nécessitant un échoguidage comme une ponction d’ascite, une amniocentèse, etc.

L’échographie abdominale peut également être demander en cas de douleurs abdominales allant de modérées à sévères.

Comment se préparer pour une échographie abdominale ?

Afin d’obtenir un résultat optimal de l’échographie abdominale, il y a certaines précautions à prendre en compte avant l’examen.

  • Il est recommandé de porter des vêtements amples et confortables pour une échographie abdominale. Vous n’aurez pas besoin de vous déshabiller, mais il vous sera demandé de relever votre haut pour exposer votre ventre et le bas de votre abdomen.
  • Un état de jeûne de 4 heures minimum doit être respecté.
  • Si votre examen est prévu le matin, il est conseillé de ne plus manger ni boire après minuit.
  • Si votre examen est programmé l’après-midi, vous devez respecter un jeûne d’au moins 6 heures. Cependant, vous pouvez prendre votre traitement habituel avec un peu d’eau.
  • Evitez l’application de crème ou tout autre produit cosmétique au niveau de l’abdomen, car ces produits pourraient dénaturer la qualité de l’échographie.
  • Gardez votre vessie pleine avant l’examen.
  • Evitez de mâcher de la gomme ou de manger des aliments responsables de flatulences. L’air avaler et les gaz produits peuvent détériorer les images de l’échographie.

L’anxiété pendant l’examen peut potentiellement impacter les résultats. Si vous êtes enclin à l’anxiété, quelques techniques simples peuvent aider à réduire le stress avant l’échographie :

  • Pratiquez la régulation de la respiration en effectuant des respirations profondes, en inspirant pendant environ 3 secondes, puis en expirant profondément. De plus, se renseigner sur le déroulement de l’examen peut contribuer à vous rassurer.

Comment se déroule une échographie abdominale ?

Une échographie abdominale est généralement réalisée par un médecin spécialiste en échographie ou un radiologue en milieu hospitalier ou en cabinet de radiologie. Elle dure en moyenne entre 15 à 30 minutes.

  • Vous allez vous allonger sur la table d’examen, sur le dos ou sur le côté selon le besoin de l’examen.
  • L’opérateur appliquera du gel de contact sur votre ventre, pouvant occasionner une sensation de fraîcheur due au gel.
  • Le praticien place ensuite la sonde au contact de la peau et la déplace tout en exerçant une légère pression qui peut créer un léger inconfort mais reste indolore.
  • Une fois l’examen achevé, le gel sera nettoyé par le soin du praticien à l’aide d’un mouchoir en papier.

Quels sont les avantages d’une échographie abdominale ?

L’échographie abdominale est une technique d’imagerie qui présente plusieurs avantages.

  • L’échographie offre une vision précise des organes sans recourir aux rayons X, garantissant ainsi l’absence totale de risque d’irradiation.
  • Cet examen est rapide, non invasif et totalement indolore.
  • Il fournit des images dynamiques en temps réel.
  • Comparativement au scanner et à l’IRM, l’échographie est plus économique.
  • C’est l’examen privilégié pour détecter et mesurer la présence d’une accumulation de liquide dans l’abdomen, appelée épanchement.

Les limites d’une échographie abdominale

Néanmoins, cet examen possède aussi ses limites qui incitent le médecin à avoir recours à d’autres techniques d’imageries médicales tels que le scanner ou l’IRM. Ces derniers offrent plus de précision sur la structure étudiée et plus de netteté quant à la qualité de l’image.

  • L’échographie est fortement influencée par les compétences et l’expérience du praticien, ce qui conditionne la qualité et la fiabilité des résultats obtenus.
  • Chez les personnes en surpoids, il est difficile d’obtenir des images claires des structures ciblées dû à l’excès de la masse graisseuse.

Foire aux questions

Quelle est la différence entre une échographie abdominale et une échographie pelvienne ?

L’échographie abdominale est axée sur les organes et tissus localisés dans l’abdomen. 

Quant à l’échographie pelvienne, elle permet de visualiser les organes situés dans le pelvis notamment la vessie, l’utérus et ses annexes chez la femme, la prostate et les vésicules séminales chez l’homme.

Est-ce que l’échographie peut détecter un cancer ?

L’échographie abdominale peut détecter des tumeurs dans les organes de la cavité abdominale, telles que les tumeurs du foie ou de la tête du pancréas.

Cependant, il est important de noter que l’échographie peut identifier des anomalies ou des zones suspectes qui pourraient être des tumeurs, mais elle ne peut pas toujours confirmer de façon définitive s’il s’agit d’un cancer.

Pour un diagnostic précis de cancer, des examens complémentaires ou une biopsie pourraient être nécessaires.

L’échographie abdominale est-elle douloureuse ?

L’échographie abdominale est entièrement indolore et ne nécessite aucune anesthésie quant à sa réalisation.

Références

  1. Échographie – Sujets spéciaux – Édition professionnelle du Manuel MSD (msdmanuals.com)
  2. L’échographie comme prolongement de l’examen clinique du praticien (revmed.ch)
  3. Examens échographiques (échographie, doppler) – VIDAL
  4. EMC Imagerie 2020, Elsevier Masson, édition SBA médecine, 2020.

 

 

 

 

 

 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

A propos de l'auteur

Retour en haut