Echographie hépatique et des voies biliaires : Guide complet

Article rédigé par le 20 novembre 2023

L’échographie hépatique et des voies biliaires (ou échographie hépato-biliaire) est une technique d’imagerie médicale permettant d’analyser avec précision le foie, la vésicule ainsi que les voies biliaires.

C’est un outil diagnostic permettant non seulement d’identifier de façon précoce les affections mais aussi de surveiller l’évolution d’une pathologie déjà existante pour ainsi instaurer un traitement dans les plus brefs délais.

Dans cet article rédigé par une professionnelle de santé, vous découvrirez le principe de l’échographie hépatique et des voies biliaires, ainsi que son intérêt. Vous apprendrez comment se déroule cet examen, quels sont ses avantages et ses limites.

Echographie hépatique et des voies biliaires : 6 points à retenir

  • 1- L’échographie hépatique et des voies biliaires, procédure usuelle d’imagerie médicale, utilise les ultrasons pour observer le foie, la vésicule et les canaux biliaires, diagnostiquer, surveiller l’évolution des pathologies et détecter d’éventuelles anomalies
  • 2- Avant l’échographie, il est généralement recommandé d’être à jeun pendant au moins 6 heures pour garantir que la vésicule biliaire soit bien remplie
  • 3-C’est un examen radiologique qui offre des avantages tels que l’absence de rayons X, de douleur, des images en temps réel et un coût abordable. Néanmoins, Elle dépend de l’opérateur, a des difficultés avec les personnes en surpoids et a moins de précision comparée à d’autres techniques d’imagerie.
  • 4-L’échographie hépatique et des voies biliaires est un outil de diagnostic rapide, non invasive et présente peu de risques, bien que sa précision puisse être limitée dans certaines situations.
  • 5- En cas d’apparition de symptômes digestifs témoignant d’un trouble hépatique, consultez votre médecin ou un professionnel de santé dans les plus brefs délais.

Echographie hépatique et des voies biliaires : modalités et principe

Principe de l’échographie hépatique et des voies biliaires

L’échographie hépatique et des voies biliaires, est une méthode d’imagerie médicale basée sur l’utilisation d’ultrasons comme le principe de toute échographie.

Elle implique l’utilisation d’un échographe équipé d’une sonde transabdominale ou transpariétale placée au niveau du cadran supérieur droit de l’abdomen pour émettre de ultrasons au niveau du foie, de la vésicule et des canaux biliaires.

Les ultrasons émis se réfléchissent ensuite sur les structures à étudier et produisent un écho dont le retour procure des images sur l’écran de contrôle.

L’échographie hépatique et des voies biliaires offrent une précision hors pair pour détecter des anomalies structurelles du foie comme le développement de tumeurs, de nodules ou de nécrose localisée.

Modalités de l’échographie hépatique et des voies biliaires

Elle est souvent couplée à l’échographie doppler afin d’évaluer le flux sanguin dans les vaisseaux sanguins hépatiques.

Elle permet de détecter des éventuelles obstructions des artères et des veines hépatiques essentiellement la veine porte (veine qui transporte le sang de l’intestin vers le foie) dont l’obstruction entraîne ce qu’on appelle une hypertension portale.

Rappels anatomiques sur le foie et les voies biliaires

Le foie est l’organe le plus volumineux de l’organisme. Il est situé dans la partie supérieure droite de l’abdomen et est en partie protégé par les côtes.

C’est un organe digestif qui assure plusieurs fonctions indispensables à l’organisme dont la fonction d’épuration ou d’élimination des substances toxiques de l’organisme, de synthèse surtout de la bile et facteurs de coagulation ainsi que de stockage.

Parallèlement aux vaisseaux sanguins, le foie est aussi parcouru par de nombreuses voies biliaires qui ont pour rôle d’assurer l’acheminement de la bile vers le canal cholédoque ou voie biliaire principale.

Echographie hépatique et des voies biliaires : quelles sont les indications ?

Il existe plusieurs indications d’une échographie hépatique et des voies biliaires notamment :

– Les symptômes persistants témoignant un trouble hépatique tels que :

  • Les douleurs abdominales localisées dans la partie supérieure droite qui peuvent être associées à des nausées ou des vomissements
  • L’apparition d’un ictère (coloration jaunâtre de la peau et des yeux)
  • Des selles anormalement claires ou décolorées.
RECOMMANDÉ :  IRM du genou : Guide complet

– La présence d’une perturbation du bilan biologique hépatique comme une augmentation du taux des transaminases surtout l’ALAT et/ou du taux de bilirubine totale et/ou de la gamma GT, etc.

– La recherche de calcul dans la vésicule ou au niveau des canaux biliaires qui obstrue la circulation de la bile entraînant alors une cholécystite, un ictère, une angiocholite ou une infection du canal cholédoque.

– Le suivi de plusieurs pathologies dont :

  • Les hépatites virales surtout B et C, car ce sont les plus sévères
  • Une cirrhose (destruction irréversible du tissu hépatique)
  • Autres pathologies hépatiques comme une stéatose hépatique (accumulation excessive de lipide dans le foie), une hyperplasie nodulaire et focale, un cancer du foie, un carcinome hépatocellulaire, une métastase (localisation secondaire d’un cancer), un kyste biliaire, etc.

Une échographie hépatique et des voies biliaires peut aussi être prescrite pour guider une ponction biopsique hépatique ou PBH. Elle consiste en une insertion d’une aiguille dans le foie afin d’effectuer un prélèvement tissulaire qui serra cheminer vers un laboratoire d’analyse histopathologique pour une biopsie.

Elle permet de confirmer un cancer ou une pathologie hépatique chronique et aide dans l’évaluation du pronostic.

Comment se préparer à une échographie hépatique et des voies biliaires ?

Avant l’examen

Afin d’obtenir un résultat optimal de l’échographie hépatique et des voies biliaires :

  • Il est recommandé de jeûner pendant au moins 6 heures avant l’examen pour permettre le remplissage adéquat de la vésicule biliaire. Vous pouvez cependant continuer à boire. Ce détail est crucial pour la qualité de l’examen.
  • Il est préférable de revêtir des vêtements amples et confortables. Vous n’aurez pas à vous déshabiller, mais il vous sera demandé de remonter votre haut pour exposer la partie supérieure droite de votre abdomen
  • Il n’est pas nécessaire de garder sa vessie pleine pour l’examen.

– L’appréhension par rapport à l’examen peut susciter une certaine angoisse. Voici alors une technique de relaxation qui peut vous aider à vous relâcher durant l’examen :

Prenez des respirations profondes en inspirant pleinement et en retenant votre souffle pendant environ 3 secondes, puis expirez profondément. Se familiariser avec le déroulement de l’examen peut également contribuer à vous mettre à l’aise et à réduire le stress associé.

Que dois-je ramener ?

Avant de vous rendre à votre examen, il est important d’apporter quelques documents indispensables pour assurer le bon déroulement de l’examen :

  • Votre ordonnance originale ou lettre de recommandation de votre médecin traitant
  • La liste écrite des médicaments que vous prenez habituellement 
  • Les résultats récents de vos analyses sanguines et autres bilans 
  • Les examens radiologiques antérieurs et les comptes-rendus d’opération ou d’hospitalisation en votre possession 
  • Votre carte VITALE de sécurité sociale et son attestation afin de bénéficier des remboursements et permettre le suivi 
  • Votre carte de mutuelle ou autre assurance privée

Comment se déroule une échographie hépatique et des voies biliaires ?

Une échographie hépatique et des voies biliaires est généralement réalisée par un radiologue en milieu hospitalier ou en cabinet de radiologie. Elle dure en moyenne 15 minutes.

A votre arrivée au centre d’imagerie médicale, vous aurez à répondre à quelques formalités administratives du secrétariat, il convient alors d’arriver au moins 30 minutes avant l’heure du rendez-vous.

  • Le technicien vous conduira ensuite en salle d’examen, où vous aller être invité à vous allonger sur la table d’examen, sur le dos ou sur le côté selon l’exigence de l’examen.
  • L’opérateur appliquera du gel de contact sur votre abdomen et sur sa partie supérieure droite, qui pourrait occasionner une légère sensation de froid qui est transitoire.
  • Le praticien place ensuite la sonde au contact de la peau et la déplace selon un mouvement de balayage sur la zone concernée (partie supérieure droite de l’abdomen) tout en exerçant une légère pression qui peut créer un léger inconfort mais reste indolore.
  • Le radiologue pourra vous demander de retenir votre respiration ou d’ajuster votre position durant l’examen.
  • Une fois l’examen achevé, le gel sera nettoyé par le soin du praticien à l’aide d’un mouchoir en papier.
  • Vous pourrez boire et manger normalement.
  • Vous pourrez directement reprendre votre activité quotidienne.

Echographie hépatique et des voies biliaires : compte-rendu et résultat

Un premier commentaire verbal vous sera donné juste après l’examen. Il ne s’agira là que d’un premier abord car les images obtenues doivent ensuite être analysées soigneusement par le médecin radiologue.

Ceci dans le but de décrire avec précision les lésions existantes au niveau du foie ou des voies biliaires et ainsi poser un diagnostic ou du moins émettre une hypothèse diagnostique qui orientera le médecin traitant.

RECOMMANDÉ :  Scanner cérébral : Guide complet

Le compte-rendu final écrit sera ensuite transmis ultérieurement à votre médecin traitant par courrier accompagné des clichés imprimés, et souvent avec un CD-ROM d’images de l’échographie.

Ce sera donc votre médecin qui vous communiquera officiellement les résultats de votre examen et la stratégie thérapeutique pour la suite.

Bon à savoir !
De nos jours, l’interprétation des images échographiques peut se faire via l’utilisation de l’IA, ce qui procure une interprétation plus rapide des images et permet de poser un diagnostic dans un bref délai.

Quels sont les avantages d’une échographie hépatique et des voies biliaires ?

L’échographie hépatique et des voies biliaires est une technique d’imagerie qui présente plusieurs avantages.

  • L’échographie hépatique et des voies biliaires offre une vision claire du foie, de la vésicule et des canaux biliaires sans recourir aux rayons X, garantissant ainsi l’absence absolue de risque d’irradiation.
  • C’est l’examen le plus précis pour détecter les anomalies structurelles du foie
  • Cet examen est rapidenon invasif et totalement indolore
  • Il fournit des images dynamiques en temps réel
  • L’échographie se révèle être une option plus économique que le scanner et l’IRM
  • C’est l’examen privilégié pour détecter et mesurer la présence d’un épanchement (présence de liquide dans l’abdomen)
  • L’échographie hépatique et des voies biliaires est essentielle pour examiner la perméabilité des veines hépatiques et de la veine porte.

Echographie hépatique et des voies biliaires : quelles sont les limites ?

L’échographie hépatique et des voies biliaires a ses limites, ce qui peut conduire les médecins à recourir à d’autres techniques d’imagerie plus adaptées pour explorer le foie et les voies biliaires.

  • L’échographie, en général, est fortement influencée par les compétences et l’expérience de l’opérateur, ce qui conditionne la qualité et la crédibilité des résultats obtenus.
  • Chez les personnes en surpoids, il est difficile d’obtenir des images claires des structures ciblées dû à l’excès de la masse graisseuse.
  • L’échographie hépatique et des voies biliaires, malgré sa grande capacité à détecter les anomalies focales (localisées) au sein foie, ne permet pas de déceler les anomalies qui affectent le foie dans son intégralité.
  • Les ultrasons envoyés par la sonde d’échographie ne franchissent pas les os ou le gaz, il est alors difficile d’obtenir des images nettes de la partie supérieure droite du foie du fait que celle-ci est partiellement protégée par les côtes.

Où puis-je effectuer une échographie hépatique et des voies biliaires près de chez moi ?

Si vous recherchez où réaliser une échographie hépatique et des voies biliaires près de chez vous, la première étape consiste à contacter le centre d’imagerie médicale le plus proche.

De nombreux hôpitaux et cliniques du secteur de la santé ainsi que des cabinets médicaux proposent cet examen.

Pour savoir quels centres de radiologie se trouvent près de chez vous, visitez la page en cliquant ici.

Foire aux questions (FAQ)

Combien coûte une échographie hépatique et des voies biliaires ?

Le coût d’une échographie hépatique et des voies biliaires est d’environ 46 €. Cependant, Le prix peut varier selon les praticiens et les établissements, mais ils permettent une estimation générale des coûts liés à une échographie hépatique et des voies biliaires.

Par ailleurs, il est également conseillé de contacter votre assurance maladie pour savoir si vous êtes éligible à un remboursement si vous avez une assurance maladie.

Enfin, il est indispensable que vous apportiez votre carte d’assurance maladie et votre attestation lors de votre rendez-vous afin d’éviter tout problème lié aux droits des patients

Quel est le meilleur examen pour les voies biliaires ?

La bili-IRM est l’examen de référence pour le diagnostic de calcul ou lithiase de la voie biliaire principale ou le canal cholédoque.

Quelles sont les examens complémentaires à l’échographie hépatique et des voies biliaires ?

Est-ce qu’une échographie hépatique et des voies biliaires est douloureuse ?

Non, une échographie hépatique et des voies biliaires n’est en aucun cas douloureuse.

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la rédaction de cet article
  1. Échographie hépatique | GE Logiq Portal | GE HealthCare
  2. Échographie : quels remboursements ? Mis à jour 2023 (reassurez-moi.fr)
  3. Imagerie du foie et de la vésicule biliaire – Troubles hépatiques et biliaires – Édition professionnelle du Manuel MSD (msdmanuals.com)
  4. Recommandations Infections des voies biliaires – VIDAL
  5. EMC Imagerie 2020, Elsevier Masson, édition SBA médecine, 2020.
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 5

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut