Élasto-IRM hépatique : Guide complet

Article rédigé par le 5 décembre 2023

Nombreux sont les moyens d’investigation de l’élasticité du foie et l’élasto-IRM hépatique en fait de nos jours partie.

Avancée technologique en cours d’émergence actuelle, cette nouvelle technique d’imagerie apporte un immense avantage notamment dans le diagnostic des fibroses hépatiques avec une meilleure stratification de la lésion sans avoir recours à un moyen plus invasif tel la biopsie hépatique.

Cette article a pour but de vous fournir assez d’informations sur les principes et le déroulement de l’examen, ses avantages comme ses inconvénients et ce qu’il est important à retenir avant d’y procéder.

Les 5 points à retenir

  • 1- Bien que la biopsie soit l’examen de référence pour explorer les fibroses hépatiques, l’élasto-IRM hépatique elle aussi fait émergence pour apporter de façon non invasive une fiabilité diagnostique.
  • 2- Cet examen est indolore et rapide et non irradiant.
  • 3- Plus la rigidité est élevée, moins saine est l’intégrité hépatique.
  • 4- Tenez toujours compte des contre-indications relatives et/ou absolues de l’IRM ainsi que des consignes à respecter avant l’examen.
  • 5- Les antécédents personnels sont importants et pris en compte comme renseignements cliniques.

Rappel physiopathologique de la fibrose

L’hépatite, peu importe son origine (alcoolique ou infectieuse virale), a été et reste encore actuellement un véritable problème de santé publique à l’échelle mondiale.

La chronicité ininterrompue du processus inflammation-cicatrisation hépatique conduit à ce qu’on appelle fibrose hépatique, processus inflammatoire encore réversible dans son stade précoce si la prise en charge est rapide, efficace et adéquate.

Dans le cas contraire, il y aura installation progressive d’une cirrhose hépatique voire même d’une cancérisation du foie.

Prince de base de l’élasto-IRM hépatique

Le foie, comme tout autre type de tissu mou, possède une propriété mécanique élastique évaluable par élastographie.

L’élastographie par résonance magnétique hépatique associe à la fois le principe d’une élastographie et de l’IRM qui étudient l’élasticité du parenchyme hépatique en même temps que la diffusion des molécules d’eau comprises dans celui-ci.

Ainsi donc, plus le tissu hépatique est dur, moins il diffuse l’eau et plus il est fibrosé.

Selon les résultats d’une étude effectuée sur des personnes avec un régime diététique sain, menée par une équipe de médecin et publiés par la Polish Archives of Internal Medecine, la valeur normale de la rigidité hépatique ne dépassait pas 2,66 kPa (kiloPascals) et avec un sex ratio proportionnel chez les deux sexes opposés, peu importe l’âge et l’IMC.

Procédure

Certaines instructions doivent être respectées avant de procéder à cet examen; celles-ci ayant pour but de faciliter l’exploration et de mieux poser le diagnostic de votre maladie.

Avant l’examen

Après vous être muni de votre dossier médical au complet relatif à votre examen, rendez-vous au centre d’imagerie préalablement à jeûn d’eau au moins deux heures avant et de nourriture au moins 04 à 06 heures avant le début de votre examen.

RECOMMANDÉ :  IRM du rectum : Guide complet

Cette consigne est surtout valable pour les sucreries qui sont connues pour altérées l’élasticité du foie (risquant donc de fausser les résultats).

Comme cet examen se déroulera de la même manière qu’une IRM standard, veuillez vous démunir de tout objet à potentiel magnétique par pure précaution. Optez également pour des vêtements décontractés et légers, facile à retirer et à remettre.

Les bouchons d’oreille, les draps, les séquences en apnée, tout celà font partie des procédures de l’IRM en soi que vous devez connaître au préalable.

Que faire si vous vous sentez anxieux ?
Rappelez-vous que vous êtes dans un centre d’imagerie pour une bonne cause : votre santé physique, qui est aussi primordiale que votre santé mentale.
Respirez à fond et communiquez avec les personnels en charge de votre examen avec votre microphone.

Si l’anxiété persiste, sachez que l’examen peut être interrompu et repris dès que vous vous en sentirez capable.

Pendant l’examen

Alors que vous êtes couchés sur votre dos sur la table d’IRM standard, un petit dispositif complémentaire sera placé au niveau de votre foie.

Une fois que la table aura glissé à l’intérieur de la machine, ce dispositif émettra des vibrations en direction de votre foie afin de produire les images.

Les séquences en apnée dure 16 secondes et au total, l’élasto-IRM hépatique ne dure pas plus de 30 minutes.

Après l’examen

Vos résultats vous seront remis par le radiologue après quelques minutes d’attente.

Il n ‘y a pas besoin de consignes spécifiques vis-à-vis de l’examen, cependant des recommandations pourront vous être attribuées selon l’état de santé de votre foie.

Pourquoi faire une élasto-IRM hépatique ?

L’élasto-IRM hépatique constitue un moyen diagnostic et thérapeutique des affections hépatiques d’ordre organique en détectant la fibrose et ces complications (cirrhose, cancer hépatique, ascite).

Elle remplace la biopsie hépatique qui est un moyen diagnostic invasif des maladies hépatiques chroniques.

Elle présente les même indications que l’échographie et l’IRM hépato-biliaire.

En effet, l’élastographie par résonance magnétique est un examen dérivant de ses deux précédentes et est donc recommandée en dernière intention. Ces indications regroupent :

  • Les crises de douleur intense de l’hypochondre droit
  • Les antécédents personnels toxiques d’alcoolisme, de repas riche en graisse, de sucrerie excessive
  • Les contextes de contage suspecté viral
  • Le bilan d’extension des tumeurs malignes hépatiques

Quelles sont les contre-indications ?

Les principales contre-indications reposent sur l’IRM elle-même, c’est-à-dire : tout objet métallique post-chirurgical cardiaque (pace maker), neuro-encéphalique (clip intracrânien non fait de titanium), ORL (implant cochléaire) ainsi que la grossesse au cours du premier trimestre.

Un objet à forte capacité magnétique placé dans un champ magnétique assez puissant augmente le risque d’incidents au cours de l’examen, parfois gravissime.

RECOMMANDÉ :  Échographie cardiaque : Guide complet

Avantages et inconvénients

L’élastographie par résonance magnétique présente ses avantages et des inconvénients comme tout autre type d’examen.

Avantages

Contrairement à la biopsie hépatique qui a été l’examen de référence dans l’exploration des fibroses hépatiques, cette technique d’imagerie n’est pas invasive, ne présente aucun risque d’irradiation ni de douleur et convient même aux personnes obèses.

Inconvénients

Cependant, cet examen est coûteux (selon l’infrastructure en considération) et sa disponibilité reste encore très limitée par rapport aux autres méthodes d’investigations.

Les inconvénients de cet examen sont similaires à ceux de l’IRM standard et résident surtout sur le non respect des contre-indications.

Le risque d’intoxication au métal lourd surtout en cas d’insuffisance rénale, justifie une hydratation accrue pour favoriser une élimination plus efficace du produit de contraste.

Limites et alternatives

Des études ont conclu que dans certaines séquences, l’élasto-IRM hépatique présentait une pénétration limitée des ondes émises par le dispositif placé sur la région hépatique et des ombres dû aux côtes et au poumon droit.

D’autres parts, les mouvements cardiaques et les pulsations vasculaires affectaient le rendu des images obtenues par élasto-IRM hépatique limitant ainsi son application dans la pratique et indiquant d’autres méthodes d’investigations invasive (biopsie hépatique) ou non (échographie avec son élastographie, scanner hépatique).

Les inflammations hépatique aiguë peuvent être confondues à une fibrose car toutes les deux se manifestent à l’élasto-IRM par une rigidité hépatique rendant donc l’examen très opérateur-dépendant.

Faure une élasto-IRM hépatique près de chez moi

Vous présentez des signes à point d’appel hépatique ou avez des facteurs de risque de contracter une maladie hépatique, veuillez consulter au plus vite un médecin pour qu’il puisse vous examiner, vous prendre en charge plus tôt et vous diriger vers un centre d’imagerie.

Sinon, renseignez-vous à l’accueil du centre hospitalier le plus proche de chez vous ou cliquez sur ce lien ci pour recevoir plus d’informations concernant les étapes à suivre avant de faire une élasto-IRM hépatique.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
  1. Venkatesh, S. K., Yin, M., Glockner, J. F., Takahashi, N., Araoz, P. A., Talwalkar, J. A., & Ehman, R. L. (2008). MR Elastography of liver Tumors : Preliminary results. American Journal of Roentgenology, 190(6), 1534‑1540.
  2. Acr, R. A. (2022a, avril 15). Elastography. Radiologyinfo.org.
  3. Bruce, M., Kolokythas, O., Ferraioli, G., Fı̀lice, C., & O’Donnell, M. (2017). Limitations and artifacts in shear-wave elastography of the liver. Biomedical Engineering Letters, 7(2), 81‑89.
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut