Entorse acromio-claviculaire : explication des stades (1,2,3)

Article rédigé par le 22 février 2024

L’entorse acromio-claviculaire est une lésion traumatique fréquente affectant l’épaule. Le plus souvent, elle fait suite à une chute ou un choc plus ou moins violent sur le moignon de l’épaule.

L’articulation acromio-claviculaire est renforcée et stabilisée par les ligaments acromio-claviculaires et coraco-claviculaires. L’entorse acromio-claviculaire désigne l’atteinte de ces ligaments, que ce soit à type de distorsion ou de rupture.

Selon la gravité du traumatisme, un ou plusieurs ligaments peuvent être touchés. Les stades servent ainsi à classifier l’entorse acromio-claviculaire en fonction de l’importance de la lésion ligamentaire.

Cet article comportera les explications des différents stades de l’entorse acromio-claviculaire.

Articulation acromio-claviculaire : anatomie

L’articulation acromio-claviculaire met en relation l’extrémité latérale de la clavicule avec l’acromion de la scapula. Cette articulation est entourée d’une capsule articulaire.

Le ligament acromio-claviculaire recouvre la capsule articulaire, ils sont directement en contact. Ce ligament permet de renforcer l’articulation acromio-claviculaire.

Le ligament trapézoïde et conoïde est les ligaments coraco-claviculaires. Ils sont tendus entre la clavicule et l’apophyse coracoïde de la scapula. Ils permettent de renforcer l’union entre la scapula et la clavicule, tout en stabilisant cette dernière.

Entorse acromio-claviculaire : principaux symptômes

La lésion ligamentaire survenant au cours d’une entorse acromio-claviculaire s’accompagne de quelques symptômes caractéristiques tels que :

  • Une douleur sur le trajet du ligament atteint
  • Un œdème
  • Un hématome
  • Une impotence fonctionnelle

No post found!

Entorse acromio-claviculaire : Explication des stades (1, 2, 3)

Quelle classification est utilisée ?

À la suite d’une entorse acromio-claviculaire, celle-ci est classée selon l’importance des lésions ligamentaires.

La classification la plus utilisée pour les lésions acromio-claviculaires est la classification de Rockwood. Elle a remplacé la classification de Tossy, considérée actuellement comme obsolète.

Cette classification décrit six stades de l’entorse acromio-claviculaire, mais seuls les trois premiers stades sont utilisés pour classifier l’entorse acromio-claviculaire. En effet, au-delà du troisième stade, il ne s’agit plus d’entorse, mais de disjonction acromio-claviculaire.

En effet, il existe une différence entre entorse et disjonction acromio-claviculaire. L’entorse désigne la lésion (distension ou déchirure) des ligaments sans perte majeure du contact entre acromion et clavicule.

Les prises en charge vont diffèrent ainsi en fonction du stade de l’entorse acromio-claviculaire.

Explication des différents stades 

Stade 1 : Étirement du ligament acromio-claviculaire

Le premier stade de l’entorse acromio-claviculaire désigne un ligament acromio-claviculaire qui est distendu (étirée). Cette distension s’accompagne d’une douleur et d’un gonflement en regard de l’articulation.

RECOMMANDÉ :  Fracture de la clavicule chez le nouveau-né : Prise en charge (est-ce grave ?)

Il n’y a pas de laxité ni d’asymétrie. On parle d’entorse bénigne.

Stade 2 : Déchirure du ligament acromio-claviculaire

Dans ce deuxième stade, le ligament acromio-claviculaire est rompu. Les ligaments coraco-claviculaires demeurent cependant intacts. Comme dans le premier stade, l’entorse s’accompagne de douleur et d’œdème.

La déchirure entraîne un léger bâillement de l’articulation, mais la clavicule reste globalement solidaire à l’acromion.

Stade 3 : Déchirure du ligament acromio-claviculaire et des ligaments coraco-claviculaires

À ce stade, tous les ligaments qui stabilisent l’articulation acromio-claviculaire sont rompus. Du fait de la rupture de ces moyens d’union, l’articulation devient instable.

L’extrémité latérale de la clavicule fait saillie au niveau de la peau, réalisant une déformation en « touche de piano ».  Cela désigne une légère rupture de continuité entre la clavicule et l’acromion.

Prise en charge en fonction des stades

Stade 1 et 2

Les deux premiers stades de l’entorse sont considérés comme bénins et ne nécessitent aucune prise en charge chirurgicale en phase aiguë.

Le médecin conseille le port d’une écharpe orthopédique d’immobilisation durant deux semaines. Il peut également prescrire des antalgiques afin de limiter la sensation de douleur.

La cryothérapie (application locale de froid) permet de soulager les poussées de douleurs.

Stade 3

La prise en charge du dernier stade fait encore l’objet de controverse actuellement. En effet, sa prise en charge n’est pas d’emblée chirurgicale. La chirurgie est seulement conseillée si la douleur persiste trois mois après un traitement conservateur.

Autrement, plus de 80 % des patients ont eu une évolution favorable après un traitement conservateur semblable au premier et deuxième stade.

Dans tous les cas, en cas d’entorse acromio-claviculaire, la kinésithérapie (physiothérapie) permet d’accélérer le processus de guérison et éviter les complications.

Références

https://groupesantepourtous.com/entorse-acromio-claviculaire/

https://groupesantepourtous.com/anatomie-acromio-claviculaire/

https://www.epaule-toulouse.com/anatomie/acromio-claviculaire/

https://radiopaedia.org/articles/rockwood-classification-of-acromioclavicular-joint-injury

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut