Entorse chez le cheval: une menace pour sa carrière

Article rédigé par le 2 avril 2024

L’entorse chez le cheval est une blessure des ligaments qui peut survenir suite à un choc, une chute, ou une torsion anormale de l’articulation. Cette affection est fréquente dans le monde équestre, peut affecter diverses articulations, notamment le boulet et le jarret

L’entorse chez le cheval se manifeste par des symptômes tels que la douleur, le gonflement et la boiterie, et nécessite une attention vétérinaire rapide pour éviter des complications à long terme. Elle peut affecter diverses articulations, notamment le boulet et le jarret. 

Dans cet article rédigé par une professionnelle de la santé animale, nous explorerons les causes, les symptômes, et les traitements de l’entorse chez le cheval, en mettant l’accent sur l’importance d’une prévention et d’une prise en charge adaptées pour le bien-être et la performance de vos compagnons équins.

L’entorse chez le cheval : les 7 points essentiels à retenir

  • 1. L’entorse chez le cheval est une blessure des ligaments, les structures qui connectent les os et stabilisent les articulations.
  • 2. Les entorses chez le cheval peuvent être causées par des traumatismes directs, des mouvements brusques, ou une réception inappropriée après un saut.
  • 3. Les signes de l’entorse chez le cheval incluent le gonflement, la douleur, la chaleur au niveau de l’articulation, et la boiterie.
  • 4. Le diagnostic de l’entorse chez le cheval est établi par un examen clinique, des tests de flexion, et peut être confirmé par des techniques d’imagerie comme la radiographie ou l’échographie.
  • 5. Dans le traitement de l’entorse chez le cheval, le repos est essentiel, accompagné de médicaments anti-inflammatoires et, dans certains cas, de thérapies plus avancées comme la chirurgie ou les traitements régénératifs.
  • 6. La physiothérapie et les exercices de rééducation sont cruciaux pour une récupération complète.
  • 7. Un entraînement adapté, une bonne nutrition, un ferrage correct, et l’évitement du surmenage sont des mesures préventives clés. 

Anatomie et fonctionnement du système ligamentaire chez le cheval

L’anatomie des articulations équines est complexe et essentielle pour le mouvement et la stabilité du cheval. 

Les articulations sont soutenues par un réseau de ligaments, qui sont des bandes de tissu conjonctif résistant et élastique. Ces ligaments relient les os entre eux et stabilisent l’articulation tout en permettant une mobilité nécessaire à la locomotion.

A retenir: Les ligaments jouent un rôle crucial dans le soutien et la mobilité du cheval. 

Ils agissent comme des amortisseurs et des stabilisateurs, permettant des mouvements fluides et coordonnés. En plus de leur rôle de soutien, les ligaments limitent les mouvements excessifs ou anormaux qui pourraient endommager l’articulation.

A noter: La santé et la fonctionnalité du système ligamentaire sont donc vitales pour le bien-être et la performance athlétique du cheval.

RECOMMANDÉ :  Dogue allemand (grand danois) : origine, caractère, santé

Causes et facteurs de risque de l’entorse chez le cheval

Les entorses chez le cheval sont souvent le résultat de traumatismes tels que des chutes, des réceptions inappropriées après un saut, ou des mouvements brusques qui dépassent la capacité d’étirement normale des ligaments. Ces incidents peuvent causer une distension ou une déchirure des ligaments, entraînant douleur et boiterie.

Plusieurs facteurs de risque peuvent augmenter la probabilité d’entorses chez les chevaux :

  • Préparation physique insuffisante : un entraînement inadéquat peut rendre les ligaments plus vulnérables aux blessures.
  • Surcharge de travail : un exercice excessif ou trop intense peut fatiguer les ligaments et les rendre plus susceptibles aux lésions.
  • Terrains inadaptés : les surfaces de travail trop dures ou irrégulières augmentent le risque de blessures ligamentaires.
  • Défauts d’aplomb : une conformation inappropriée des membres peut prédisposer à des contraintes anormales sur les ligaments et les articulations.

Symptômes et diagnostic de l’entorse chez le cheval

Les signes cliniques d’une entorse chez le cheval peuvent varier en fonction de la gravité de la blessure, mais incluent généralement :

  • Gonflement : un œdème peut apparaître autour de l’articulation touchée.
  • Douleur : le cheval peut manifester de la douleur lors de la palpation ou du mouvement de l’articulation.
  • Boiterie : une démarche irrégulière ou une réticence à se déplacer peut-être observée.
  • Chaleur : une augmentation de la température locale peut être détectée au niveau de l’articulation affectée.
  • Instabilité de l’articulation atteinte : dans les cas graves, l’articulation peut sembler instable ou moins solide.

Pour diagnostiquer une entorse, le vétérinaire peut utiliser plusieurs méthodes

Examen clinique et tests physiques

L’examen clinique consiste à l’évaluation de la boiterie, de la douleur et de l’amplitude de mouvement. Des tests de flexion peuvent aider à localiser la douleur et à évaluer la sévérité de l’entorse.

Imagerie 

Des radiographies peuvent être prises pour exclure des fractures. L’échographie est utile pour évaluer l’état des ligaments et des tissus mous.

IRM et Scintigraphie

Ces examens plus avancés peuvent être nécessaires pour un diagnostic plus précis, en particulier dans les cas où les lésions ne sont pas clairement visibles avec les autres méthodes.

Traitements et prise en charge de l’entorse chez le cheval

Les entorses chez le cheval nécessitent une prise en charge adaptée pour favoriser la guérison et minimiser les risques de récidive.

Traitements conservateurs

La première étape du traitement est souvent le repos strict, permettant aux ligaments de commencer le processus de guérison. Mais les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont couramment utilisés pour réduire la douleur et l’inflammation.

La cryothérapie par application de cataplasme de glace ou de compresses froides peut aider à diminuer le gonflement et l’inflammation pendant la phase aiguë.

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaires pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

Magic Gel – Pack de Gel de Glace pour Chevaux – Enveloppe Botte Guêtre de Thérapie par le Froid pour Jambe de Cheval – Poche de Glace Géante (Twin Ice Boot)
  • ✔️ Réduit la douleur et le gonflement : Les ice packs sont conçues pour soulager les douleurs liées aux tissus mous des chevaux qui travaillent dur. Réduisez rapidement et efficacement les douleurs dues à l’arthrite, aux entorses et aux contusions.
  • ✔️ Taille unique – Il s’agit d’une grande poche de glace, couvrant 40 cm (16 pouces) d’une jambe. Un velcro solide s’attache autour de la jambe, la maintenant en sécurité avec une compression adéquate.
  • ✔️ Soigne de nombreuses blessures – Blessures dues à un impact ou à un acte provoquant un gonflement des articulations ou des contusions, jarrets gonflés, et comme alternative à arroser d’eau froide.
  • ✔️ Facile à appliquer – Placez l’enveloppe de gel dans un congélateur (dans le sac fourni) jusqu’à ce qu’elle soit gelée ; Retirez-la et fixez-la autour de la jambe à l’aide des sangles élastiques ; Une fois gelé, le pack reste souple et doux pour épouser la jambe/articulation. Certains chevaux peuvent nécessiter une petite couche de tissu entre la poche de glace et la peau.
  • ROBUSTE, DURABLE, LONGUE DURÉE – Le matériau extérieur est un mélange synthétique épais qui peut résister au traitement brutal sans se casser, fuir ou endommager. Vous pouvez vous attendre à au moins 3 ans d’utilisation de chaque ensemble.

L’effet analgésique de la cryothérapie dans un modèle de boiterie induite a été évalué dans une étude croisée de 10 chevaux faite par Vivian Quam et al en 2021.

RECOMMANDÉ :  Tendinite du cheval: une affection mettant en danger sa carrière sportive

Traitements avancés

Dans les cas de ruptures ligamentaires sévères, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour réparer les ligaments endommagés. Des options comme le plasma riche en plaquettes (PRP) et les cellules souches mésenchymateuses (MSCs) sont explorées pour leur potentiel de guérison et de régénération des tissus.

Rééducation et physiothérapie

Une fois que l’inflammation a diminué, des exercices de rééducation progressifs sont essentiels pour restaurer la mobilité et la force. La physiothérapie qui consiste à des exercices et traitements pour restaurer la mobilité et renforcer les ligaments peut aussi s’avérer efficace.

Bon à savoir : Des techniques telles que l’hydrothérapie, le massage et les ultrasons peuvent être utilisées pour accélérer la récupération et prévenir la raideur articulaire. La mise en place de bandages de contention aide à soutenir l’articulation et limiter le gonflement.

Prévention des entorses chez le cheval : conseils vétérinaires

La prévention des entorses est essentielle pour maintenir les chevaux en bonne santé et performants. Voici des stratégies clés pour minimiser les risques :

  • Programme d’entraînement progressif : un entraînement adapté à chaque cheval, augmentant progressivement en intensité, permet de renforcer les muscles et les ligaments.
  • Échauffement et récupération : des routines d’échauffement avant l’exercice et de récupération après l’exercice aident à préparer et à détendre les tissus musculaires et ligamentaires.
  • Nutrition équilibrée : une alimentation adaptée fournit les nutriments nécessaires pour le soutien des structures articulaires et ligamentaires.
  • Ferrage correct : un ferrage approprié et régulièrement ajusté par un maréchal-ferrant compétent peut prévenir les contraintes anormales sur les articulations.
  • Surveillance des terrains : assurez-vous que les surfaces sur lesquelles vos chevaux s’entraînent et travaillent sont bien entretenues pour éviter les irrégularités qui pourraient causer des blessures.
  • Limitation du surmenage : évitez la surcharge de travail en surveillant attentivement la charge d’entraînement et en offrant des périodes de repos adéquates.

Entorse chez le cheval : quand consulter un vétérinaire ?

Il est important de consulter un vétérinaire dès que vous suspectez une entorse chez votre cheval. Les signes courants d’une entorse comprennent le gonflement, la douleur et l’instabilité.

Si l’entorse n’est pas traitée rapidement, elle peut avoir un impact sérieux sur la carrière sportive du cheval. En cas de doute, il est donc recommandé de faire appel à un vétérinaire sans tarder pour un diagnostic précis et un traitement adapté.

Si vous cherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire

Références

Articles et ressources utilisés dans la création de cet article
Les secrets des entorses du cheval enfin révélés : découvrez comment prévenir et guérir ces blessures en un clin d’œil !
L’entorse chez le cheval, comment la détecter et la soigner ?
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut