Entorse du ligament collatéral médial : tout savoir

Article rédigé par le 26 avril 2024

L’entorse du ligament collatéral médial est la plus fréquente des entorses du genou. Comme son nom l’indique, elle désigne une lésion (distension ou déchirure) du ligament collatéral médial, l’un des 4 ligaments du genou.

D’origine traumatique, l’entorse du ligament collatéral médial est habituellement de moindre gravité lorsqu’elle est isolée (c’est-à-dire aucun autre élément de l’articulation du genou touché). Ceci étant, des complications à type de syndrome douloureux chroniques sont à appréhender.

Découvrez de plus amples informations sur cette entorse du ligament collatéral médial dans cet article rédigé par une médecin.

Les 4 points essentiels

  1. L’entorse du ligament collatéral médial est une affection traumatique. Elle survient suite à un valgus forcé.
  2. La gravité de l’entorse du ligament collatéral médial est catégorisée en 3 grades : distension, déchirure partielle et déchirure complète.
  3. Le traitement chirurgical de l’entorse du ligament collatéral médial est rare. Il est seulement envisagé dans certains cas.
  4. Les complications de l’entorse du ligament collatéral médial se résument à des douleurs chroniques du genou.

Articulation du genou : ligament collatéral médial et… quoi d’autres ? (anatomie)

Au niveau d’une articulation, un ligament est une bande de tissu conjonctif très solide qui relie un os à un autre. Ils sont au nombre de 4 au niveau de l’articulation du genou, participant à sa stabilité. Il s’agit de :

  • deux ligaments collatéraux, aussi appelés  « ligaments latéraux », qui se trouvent sur les côtés de l’articulation :
  • le ligament collatéral médial ou ligament latéral interne (LLI) ;
  • le ligament collatéral latéral ou ligament latéral externe (LLE).
  • deux ligaments croisés, qui se situent dans le centre de l’articulation :
  • ligament croisé antérieur (LCA) ;
  • ligament croisé postérieur (LCP).

Le ligament collatéral médial

Le ligament collatéral médial, aussi appelé « ligament latéral interne », relie le fémur (l’os de cuisse) au tibia (un des os de la jambe) au niveau de la face interne du genou. Il est constitué de 2 faisceaux : profond et superficiel. Son rôle est d’éviter l’ouverture interne du genou lors des mouvements de valgus.

Bon à savoir : on entend par « mouvement en valgus du genou », le déplacement du genou vers l’intérieur avec la jambe qui se déplace vers l’extérieur.

Les autres éléments de l’articulation du genou

Outre les 4 ligaments, l’articulation du genou comprend :

Trois os

  • la rotule, aussi appelé “patella”, située à la partie antérieure du genou ;
  • le condyle fémoral, la partie basse du fémur, l’os de la cuisse ;
  • le plateau tibial, la partie haute du tibia, l’os du devant de la jambe.

Quatre muscles

Ce sont :

  • le quadriceps dans la partie antérieure ;
  • les ischio-jambiers dans la partie postérieure de la cuisse ;
  • les adducteurs au niveau intérieur ;
  • le triceps sural, le muscle du mollet.

Deux types de ménisques

Les ménisques sont des cloisons fibro-cartilagineuses en forme de croissant de lune disposés entre les surfaces articulaires du fémur et du tibia. Ils sont chargés d’absorber les chocs et de répartir la pression entre les deux surfaces articulaires. Il existe :

  • le ménisque interne (ou médial), du côté de l’entrejambe, s’apparentant à un croissant en forme de C ;
  • le ménisque externe (ou latéral) ressemblant à un croissant presque fermé en forme de O.

Du cartilage

Le cartilage est  un tissu élastique situé à la jonction des structures osseuses. Il sert de coussin amortisseur lorsque l’articulation est sollicitée.

De la membrane synoviale

La membrane synoviale ou « synoviale » est la membrane qui enveloppe l’articulation. Elle sécrète le « liquide synovial ».  Ce dernier s’occupe de la lubrification de l’articulation.

RECOMMANDÉ :  Douleur au genou quand je marche : explications

Entorse du ligament collatéral médial : définition et mécanisme d’apparition

Entorse du ligament collatéral médial : c’est quoi ?

Comme dit plutôt, une entorse du ligament collatéral médial désigne une lésion du ligament susnommé. La lésion pourrait être une simple distension ou carrément une déchirure (partielle ou complète). Les deux faisceaux du ligament collatéral médial peut être touchés de façon isolée ou concomitante.

Entorse du ligament collatéral médial : comment survient-elle ?

L’entorse du ligament collatéral médial est d’origine traumatique. Il s’agit la plupart du temps de blessure sportive. Elle apparaît suite à un valgus forcé. Dans ce contexte, les personnes qui souffrent de troubles morphologiques des jambes sont les plus à risque : jambes en X ou jambes en O.

Bon à savoir : lors d’une réception d’un saut, particulièrement au ski, une torsion (le genou rentre vers l’intérieur) peut rompre le ligament collatéral médial.

Entorse du ligament collatéral médial : diagnostic

Entorse du ligament collatéral médial : les symptômes

Une entorse du ligament collatéral médial se manifeste par :

  • un craquement au moment du traumatisme ;
  • une douleur intense sur la face interne du genou ;
  • un gonflement sur la face interne du genou
  • une sensation de déboitement du genou vers l’intérieur.

Entorse du ligament collatéral médial : l’examen clinique

Au cours de l’examen clinique, le médecin recherche une douleur le long du ligament collatéral médial. Aussi, il va faire deux examens de laxité interne (bâillement interne) du genou en valgus forcé :

  • en extension ;
  • à 30° de flexion.

En fonction du résultat de l’examen clinique, l’entorse du ligament collatéral médial peut être catégorisée en 3 grades selon gravité :

  • Entorse de grade 1 : distension ligamentaire. On observe une douleur le long du ligament collatéral médial sans aucune laxité ;
  • Entorse de grade 2 : déchirure partielle du ligament collatéral médial. On note une douleur importante le long du ligament avec une laxité modérée en valgus forcé en flexion à 30° mais pas en extension.
  • Entorse de grade3 : déchirure complète du ligament collatéral médial. On retrouve une douleur insupportable le long du ligament collatéral médial avec une laxité importante en valgus forcé en flexion à 30° mais pas en extension.

Bon à savoir : une laxité interne en valgus forcé positive en flexion à 30° et en extension fera rechercher une lésion d’un ligament croisé à travers l’examen du tiroir antérieur ou postérieur. (A voir dans notre guide complet sur l’entorse du genou).

Entorse du ligament collatéral médial : les examens d’imagerie     

Le diagnostic d’une entorse du genou est généralement clinique. Toutefois, les examens d’imagerie peuvent avoir une importance dans la recherche des lésions associées ainsi que dans l’appréciation de la gravité de l’entorse.

Radiographie

Lors d’une entorse du ligament collatéral médial, la radiographie révèle un épaississement des parties molles à la face interne du genou. On peut y observer une fracture osseuse associée ou la présence d’un bâillement fémoro-tibial spontané.

Échographie

L’échographie montrera un épaississement hypoéchogène en cas de déchirure partielle du ligament collatéral médial. On verra une solution de continuité ligamentaire si la déchirure du ligament est complète.

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

C’est l’examen d’imagerie de choix pour confirmer le diagnostic d’entorse du ligament collatéral médial. Elle révèle en fonction de la gravité de l’affection :

  • Entorse de grade 1 : oedème des tissus mous autour du ligament collatéral médial mais le ligament est intact ;
  • Entorse de grade 2 : hypersignal ligamentaire sans solution de continuité complète ;
  • Entorse de grade 3 : solution de continuité complète du ligament collatéral médial.

Entorse du ligament collatéral médial : traitements

Moyens non chirurgicaux

D’évolution favorable, l’entorse du ligament collatéral médial se traite dans la grande majorité des cas par des moyens non chirurgicaux. Le but est de soulager la douleur et de soutenir le processus de cicatrisation. Il s’agit :

  • des traitements antalgiques et antiinflammatoires ;
  • du glaçage ;
  • de l’immobilisation (pas prolongée) ;
  • de la genouillère ;
  • de la rééducation fonctionnelle.

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaire pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

Identités, Compresse Hot Cold, Soulage les Douleurs à Froid, Décontraction Musculaire à Chaud, Gel Non Toxique, Housse Douce et Lavable, Durable, En PVC Ultra-Résistant, 30 x 18 cm
  • Polyvalence Thérapeutique : Sa capacité à être utilisée à chaud ou à froid permet de répondre à différents besoins thérapeutiques, que ce soit pour soulager la douleur ou pour détendre les muscles
  • Durabilité et Longévité : Son enveloppe tissée très résistante en PVC renforcé assure une durabilité exceptionnelle. Résiste à une utilisation répétée sans risque de fuite, offrant ainsi une solution fiable et économique à long terme
  • Adaptabilité : Avec plusieurs modèles au choix, que ce soit pour une petite zone douloureuse ou pour une plus grande surface musculaire, il existe une option adaptée à chaque situation. Cette adaptabilité permet une utilisation optimale et sur-mesure
  • Sécurité et Praticité : Le gel non toxique assure une utilisation en toute sécurité, sans risque pour la santé. Très malléable à froid, l’application est facile et confortable. Réchauffée au micro-ondes ou dans l’eau, c’est rapide et efficace à utiliser
  • Confort et Hygiène : Sa housse en microfibre est douce et lavable et offre un confort supplémentaire lors de son utilisation directe sur la peau, réduisant les risques de brulures

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaire pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

ANAMPION Genouillère avec stabilisateurs latéraux, pour la douleur au genou déchirure du ménisque ACL MCL Récupération des blessures arthritiques Genouillère réglable pour hommes et femmes(L)
  • 🎈Design innovant, soutien confortable: Les courbes des deux côtés de la genouillère sont conçues de manière ergonomique. Le milieu de la rotule est ouvert, ce qui permet au bandage du genou de s’adapter parfaitement à l’articulation du genou. Améliorez les défauts de produits similaires, soigneusement conçus deux sangles de compression réglables en forme de V, pas faciles à glisser, vous pouvez ajuster l’étanchéité selon votre choix.
  • 🎐Velcro réglable: Une sangle de maintien allongée au niveau de la rotule. Avec une élasticité élevée et une compression ferme, vous pouvez ajuster l’étanchéité selon votre choix et ressentir le soutien le plus approprié pour vous. La conception ouverte et réglable en taille garantit que la genouillère est mieux fixée au genou, ce qui la rend meilleure que les autres produits sur le marché. Plus stable, pas facile à rejeter.
  • 😊Soutien stable: Des tiges de support à ressort souples et élastiques cachées sont placées des deux côtés de l’attelle de l’articulation du genou pour disperser la pression de l’articulation du genou pendant l’exercice, fournir une compression et un soutien adéquats de l’articulation du genou et prévenir efficacement les déchirures, les foulures et les entorses du ménisque. Soulagement de l’ACL, du LCL, du MCL, de la tendinite et de l’arthrite du genou.
  • 🎈Confortable et respirant: La genouillère est fabriquée en fibre spandex. Doux pour la peau, pas d’odeur particulière, conception en maille. Le tissu intérieur est en contact direct avec la peau, absorbe la transpiration et respire librement. Prévenir les maladies de peau désagréables. Il a une bonne rétention de forme anti-rides et offre un confort et un soutien corporels pendant l’utilisation.
  • ❤️Service client: Avant d’acheter, veuillez mesurer la circonférence de la jambe à 10 CM au-dessus du genou. Veuillez vérifier l’image dans la liste pour le tableau des tailles. Nos produits conviennent à un tour de jambe de 44 à 50 CM. Si vous trouvez des problèmes ou des suggestions, nous écouterons et résoudrons les problèmes jusqu’à ce que vous soyez entièrement satisfait. Nous continuerons à vous fournir d’excellents produits et services.

Chirurgie

Le traitement chirurgical est rare pour une entorse isolée du ligament collatéral médial. S’il y a une déchirure (partielle ou complète), la chirurgie peut être envisagée en cas :

  • d’une demande du patient (c’est souvent les cas des sportifs professionnels) ;
  • d’un trouble morphologique de la jambe : genu valgum (jambes en X) ou genu varum (jambes en O) ;
  • d’une association avec des lésions des ligaments croisés ;
  • d’un échec des traitements non chirurgicaux.
RECOMMANDÉ :  Orteil engourdi : Causes possibles (et que faire ?)

Les gestes chirurgicaux consistent à suturer la déchirure. Parfois, une greffe tendineuse est pratiquée pour mieux réparer les parties lésées du ligament collatéral médial et des autres éventuels ligaments touchés.

Entorse du ligament collatéral médial : complications

Bien qu’elle soit de bonne évolution, l’entorse du ligament collatéral médial est susceptible de provoquer quelques complications.

Syndrome douloureux régional complexe (SDRC)

Il s’agit d’un syndrome douloureux neuropathique . Il se manifeste par une douleur persistante, disproportionnée en intensité et en durée par rapport au processus normal de guérison. En outre, il peut y avoir des restrictions de la mobilité du genou, des décolorations ou des variations de température locale (hyperthermie ou hypothermie)

Syndrome de Palmer-Trillat

C’est un défaut de cicatrisation du ligament collatéral médial (cicatrisation en position raccourcie). Il en résulte une situation douloureuse caractérisée par une limitation des mouvements d’extension appelée « flessum du genou ».

Syndrome de Pellegrini-Stieda

Le syndrome de Pellegrini-Stieda consiste en une ossification du ligament collatéral médial au niveau de son insertion sur le condyle fémoral. Ce qui entraîne des douleurs chroniques.

Bon à savoir : Comme en témoigne l’étude d’Antoine Schneider et ses collaborateurs publiée dans la Revue du Rhumatisme Monographies en 2016, une entorse du ligament collatéral médial peut être responsable d’instabilités chroniques du genou. Ces instabilités chroniques se rencontrent souvent lors d’une entorse de grade 3 mal cicatrisée.

Entorse du ligament collatéral médial : quand consulter ?

Consultez si suite à un traumatisme sur le genou, vous avez :

  • un genou qui craque ;
  • des douleurs aigues ou chroniques sur la face interne de votre genou ;
  • un genou gonflé ;
  • une sensation de déboitement ;
  • une variation de coloration ou de température sur la zone douloureuse ;
  • une limitation de la mobilité de votre genou.

Si vous cherchez un spécialiste dans votre région, consultez notre répertoire.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
  • Antoine Schneider, Lucie Louboutin, Sébastien Lustig, Philippe Neyret, Elvire Servien. Exploration of a chronic knee instability. Revue du Rhumatisme Monographies. 2016. doi: 10.1016/j.monrhu.2016.01.006.
Entorse du ligament latéral interne du genou
Entorse du ligament collatéral médial du genou
Entorse du genou
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut