Épicondylite avec fissure du tendon : Quelle particularité ?

Article rédigé par le 29 janvier 2023

L’épicondylite avec rupture du tendon est une affection unique, car elle implique à la fois une inflammation des tendons et une rupture, ce qui peut entraîner une perturbation majeure de la fonction du coude. Cela peut être douloureux et limiter certains mouvements, rendant difficiles des activités telles que lancer et soulever des objets.

Cet article traite de ce qui fait la spécificité de l’épicondylite avec fissure du tendon par rapport aux autres types de blessures du coude et de la manière dont elle peut être traitée efficacement.

Qu’est-ce que l’épicondylite avec fissure tendineuse ?

L’épicondylite avec fissure du tendon ne pas confondre avec l’épitrochléite) est un trouble inflammatoire qui provient d’une force excessive appliquée à la zone du coude.

Les tendons peuvent alors s’affaiblir, s’amincir et s’effilocher à leur point d’insertion, ce qui entraîne une dégénérescence cellulaire et des microfissures qui peuvent éventuellement conduire à des fissures plus importantes dans la zone d’insertion du tendon.

Ces fissures augmentent le risque de rupture du tendon, ce qui entraîne une variété de symptômes douloureux tels que des crampes et un blocage de l’articulation.

En outre, même des mouvements apparemment simples affectant la zone affaiblie peuvent déclencher des crampes et des blocages articulaires, tout en entraînant un niveau de douleur accru en raison de la pression supplémentaire exercée sur les tissus sous-jacents.

No post found!

Quelle est la particularité de l’épicondylite avec fissure du tendon ?

Le trait le plus distinctif de l’épicondylite avec fissure tendineuse est qu’elle peut être à la fois aiguë et chronique. Les cas aigus se développent souvent à la suite d’un événement unique, comme une blessure sportive. Dans ce cas, la douleur peut se manifester de manière soudaine et intense.

Les cas chroniques, quant à eux, ont tendance à se développer au fil du temps en raison d’activités prolongées ou répétitives qui mettent à rude épreuve l’articulation du coude et ses tissus associés.

Symptômes de l’épicondylite avec fissure du tendon

Les symptômes de l’épicondylite avec fissure du tendon comprennent :

  • La douleur (notamment nocturne);
  • Le gonflement et l’enflure autour de l’articulation ;
  • Une sensation de raideur ;
  • Et une perte de force.

Les personnes peuvent également ressentir une sensation de déchirement ou entendre un «pop» lorsque le tendon se fissure. À cela s’ajoutent des difficultés à bouger le coude et à effectuer certaines activités.

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, il est recommandé d’aller consulter un médecin pour obtenir un diagnostic correct.

Comment diagnostique-t-on l’épicondylite avec fissure du tendon ?

L’épicondylite avec fissure du tendon est généralement diagnostiquée au moyen d’un examen physique et d’une imagerie médicale telle que des radiographies, l’échographie ou une IRM.

  • Un examen physique permet de vérifier la présence d’un gonflement ou d’une sensibilité autour du tendon sur le côté extérieur de l’articulation du coude ;
  • Le médecin peut également faire bouger votre bras dans différentes positions pour évaluer toute faiblesse musculaire qui pourrait être associée à l’inflammation ;
  • Une radiographie peut aider à écarter d’autres causes potentielles telles que l’arthrose ;
  • Une IRM peut fournir une évaluation plus détaillée des tissus mous et aider à déterminer si une fissure s’est produite dans la structure du tendon.
RECOMMANDÉ :  Fracture du coude : combien de temps ? (pronostic)

Des analyses sanguines peuvent également être utilisées pour vérifier la présence de certaines affections susceptibles de provoquer des douleurs au coude, mais elles ne sont pas toujours nécessaires pour diagnostiquer une épicondylite avec fissure tendineuse.

Options de traitement de l’épicondylite avec fissure du tendon

L’épicondylite avec fissure tendineuse peut être prise en charge efficacement par une combinaison de traitements comprenant le repos, la kinésithérapie, les médicaments et l’attelle.

Repos

Le repos est une façon d’aider à guérir une épicondylite avec fissure du tendon, surtout en phase aigue ou lorsque la douleur est intolérable.

Les activités qui pourraient causer des dommages supplémentaires doivent être évitées ou modifiées immédiatement. On pense notamment aux adeptes de musculation, aux joueurs de tennis ou personnes ayant un métier physique (comme les femmes de ménage). Ceci peut impliquer un arrêt de travail.

En donnant à la zone blessée la possibilité de récupérer, on s’assure d’un rétablissement plus rapide et plus sain.

Par contre, il faut noter que le repos prolongé et excessif peut nuire à la guérison, et au contraire aggraver les symptômes.

Médicaments

Les médicaments sont souvent un outil utile pour atténuer les symptômes associés à l’épicondylite avec fissure tendineuse. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont l’un de ces médicaments qui peuvent être utilisés pour aider à gérer les douleurs de cette affection, ainsi qu’à réduire les gonflements.

Orthèse

L’orthèse pour épicondylite avec fissure tendineuse est une option thérapeutique fiable. Elle implique l’utilisation d’une orthèse pour atténuer toute instabilité et réduire la douleur dans la zone affectée.

L’attelle permet d’exercer une pression afin d’éviter toute contrainte supplémentaire sur le tendon endommagé et de fournir un soutien supplémentaire pendant la période de guérison.

Remèdes naturels

Les remèdes naturels ne sont pas forcément appuyés d’évidences scientifiques solides, mais plusieurs patients qui y recourent ont vu une amélioration de leurs symptômes et de leur qualité de vie.

Parmi les alternatives et traitements naturels qui existent, on compte :

Kinesiotape

Le kinésiotape est un type de bande adhésive élastique qui est devenu largement utilisé en physiothérapie pour de nombreuses affections, dont l’épicondylite avec fissure tendineuse.

Cette technique permet de réduire la douleur et d’améliorer la souplesse en stimulant l’augmentation du flux sanguin dans la zone affectée. Elle peut également réduire les gonflements et les œdèmes, augmenter l’amplitude des mouvements et soutenir les muscles et les articulations faibles ou blessés.

RECOMMANDÉ :  Arthrose du coude : Définition et prise en charge (tout savoir)

Il faut noter que ces bienfaits ne sont pas forcément démontrés scientifiquement, mais qu’on observe souvent des résultats favorables en pratique.

Kinésithérapie (physiothérapie)

La kinésithérapie (physiothérapie) est souvent un traitement bénéfique pour l’épicondylite, et ce même si l’affection implique une rupture du tendon.

Des exercices et des étirements thérapeutiques peuvent contribuer à réduire l’inflammation, tandis que le renforcement des muscles et des tendons autour de l’articulation du coude favorise la récupération à long terme et augmente la souplesse de la zone.

Un thérapeute expérimenté évaluera l’état du coude du patient avant de formuler un plan de soins spécifique adapté à ses besoins.

Outre les exercices, des techniques de thérapie manuelle et d’électrothérapie (TENS, onde de choc, etc.) peuvent également soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie.

Grâce à des instructions et des conseils appropriés, les patients qui suivent régulièrement des séances peuvent réduire leur gêne et améliorer leurs mouvements autour de l’articulation du coude au fil du temps.

Chirurgie

Si les autres formes de traitement de l’épicondylite avec fissure tendineuse sont infructueuses, la chirurgie peut être recommandée. Il faut idéalement avoir tout tenté (incluant des infiltrations), et toujours ressentir une douleur incapacitante.

Au cours de l’intervention chirurgicale, le chirurgien retire une section du tendon affecté ou répare les tissus et structures fissurés pour résoudre le problème.

Selon la gravité de la situation et l’état de santé du patient, différents types de traitements chirurgicaux peuvent être utilisés. Par exemple, les chirurgies endoscopiques offrent des approches peu invasives tandis que les chirurgies ouvertes par incision offrent un accès plus large pour réparer des dommages plus importants.

Le temps de récupération varie également en fonction du type d’intervention pratiquée, mais il est généralement compris entre deux et six semaines après l’opération, en fonction de la vitesse de guérison de la personne et d’autres facteurs tels que les habitudes de vie (par exemple, le tabagisme).

Conclusion

En suivant les instructions de votre médecin et en étant assidu au traitement, vous pouvez généralement espérer une guérison complète de l’épicondylite avec fissure du tendon en 6 à 12 semaines.

Toutefois, il est important de noter que les symptômes peuvent persister même après la fin du traitement. Si vos symptômes ne s’améliorent pas ou s’aggravent avec le temps, une évaluation plus approfondie peut être nécessaire pour déterminer si d’autres problèmes sous-jacents sont présents.

Références

http://www.orthosudmontpellier.com/les-pathologies/poignet-et-main/epicondylite.html#:~:text=L%27%C3%A9picondylite%20est%20le%20r%C3%A9sultat,du%20c%C3%B4t%C3%A9%20de%20l%27articulation.

https://groupesantepourtous.com/fracture-du-coude-non-soignee/

https://www.chirurgiemain-epaule.com/epicondylite/

http://www.ccos.fr/epicondylite-pathologie-coude

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.3 / 5. Nombre de votes 13

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut