Épicondylite chez les femmes de ménage : quelle particularité ?

Article rédigé par le 2 mars 2024

L’épicondylite chez les femmes de ménage est assez fréquente. Il s’agit d’une irritation du tissu se trouvant au niveau de l’avant-bras et du coude. Elle apparaît généralement suite à des mouvements très répétitifs au niveau du poignet et du bras.

Nous allons découvrir dans cet article les particularités de cette maladie pour les femmes de ménage.

Rappel sur l’anatomie du coude

Le coude est une partie complexe. Il contient à lui seul l’os du bras ou l’humérus et les deux os de l’avant-bras : le radius et le cubitus. Les os du coude sont recouverts par des muscles : le biceps et le triceps. Ces muscles protègent l’os et aident à la mobilité.

Le coude se constitue de 3 unités articulaires qui permettent sa mobilité. Il se recouvre d’une capsule articulaire qui le protège et le nourrit. Le coude comprend également des ligaments : les ligaments latéraux internes et les ligaments latéraux externes. Ces derniers aident à maintenir les articulations et les muscles.

Le coude joue un rôle majeur pour les membres supérieurs. Il permet le fléchissement et l’extension des bras et avant-bras. Grâce à la présence des muscles épicondyliens latéraux, le coude peut effectuer la supination ou mouvement de rotation vers l’extérieur. Les muscles épitrochléens permettent la pronation ou rotation vers l’intérieur.

Généralité sur l’épicondylite

L’épicondylite latérale est également appelée « tennis elbow » (à ne pas confondre avec l’épitrochléite). Il s’agit d’une inflammation au niveau du coude. Elle est causée par des mouvements très répétitifs associés à une forte pression au sein de l’articulation.

Les travailleurs à la chaine et les sportifs sont les sujets à risque de cette maladie.

La personne atteinte ressent d’intenses douleurs sur la partie extérieure de l’avant-bras, notamment la nuit dans les cas plus sévères. Il existe des cas où la douleur peut s’irradier vers le poignet.

Un examen physique est nécessaire pour diagnostiquer l’épicondylite latérale. Cela permet de déterminer le bras atteint.

On effectuera à la suite des examens d’imagerie pour confirmer le diagnostic du médecin (si indiqué).

Les examens peuvent se faire via une radiographie, une échographie ou une IRM pour localiser la zone d’inflammation, et éliminer une atteinte plus sérieuse comme une fissure tendineuse.

RECOMMANDÉ :  Coude qui craque durant les pompes (musculation) : faut-il s’inquiéter ?

Dans certains cas, une ostéodensitométrie pourra approfondir le diagnostic (surtout chez les femmes plus âgées, au cas où on suspecterait une ostéoporose).

Le traitement de l’épicondylite se fait de trois manières.

  • La prise d’antidouleur et d’anti-inflammatoire pour traiter l’inflammation et contribue également à atténuer la douleur.
  • Si la douleur persiste, le patient devra suivre un traitement par voie chirurgical. Cela permet de poser une plaque sur l’articulation.
  • Le patient doit également suivre un traitement physique. Ce traitement consiste en des exercices spécifiques pour la rééducation et pour accélérer le processus de guérison. Le traitement physique se fait à l’aide de la kinésithérapie ou encore de la physiothérapie.

No post found!

Quelles sont les particularités de l’épicondylite chez les femmes de ménage ?

C’est une inflammation très fréquente

Les femmes de ménage effectuent les mêmes mouvements à longueur de journée. Elles utilisent très fréquemment leur coude plus précisément les épicondylites. L’épicondylite survient lorsque le bras est tendu vers l’avant tout en effectuant des mouvements de rotations ou de flexion.

La douleur ressentie est très intense lors d’une épicondylite chez les femmes de ménage

L’inflammation se traduit par une intense douleur au niveau de la face externe du coude. La douleur peut s’intensifier lors de certains mouvements comme : plier le poignet tout en gardant le coude tendu, plier la main vers l’arrière ou encore redresser le doigt.

Aucun signe d’inflammation

L’épicondylite latérale ne présente aucun signe visible de la présence d’inflammation que ce soit d’enflure ou encore de rougeur. C’est une maladie à évolution progressive. Les symptômes peuvent ne pas être instantanément évidents. Il existe des cas où la douleur ne survient que lorsque la personne effectue de nouveau son travail.

L’épicondylite est une maladie handicapante

Le traitement de l’épicondylite nécessite un repos strict. Ce qui implique une suspension de toutes activités physiques jusqu’à la guérison. Il est également possible que les deux bras soient atteints. La douleur causée par cette maladie peut également restreindre certains mouvements.

Comment traiter l’épicondylite chez les femmes de ménage ?

Outre la prise d’anti-inflammatoire non stéroïdien, le patient peut également suivre un traitement en kinésithérapie ou avoir recours à des traitements alternatifs. Parmi les modalités les plus utilisées, on compte :

RECOMMANDÉ :  Arthrose du coude : Radiographie (et autres examens d’imagerie)

Comment peut-on la prévenir ?

Il est important d’adopter les bonnes postures. Le patient doit éviter de trop fléchir le poignet. On recommande de faire des mouvements souples et ne pas trop forcer. Instaurer des poses durant le travail pour permettre le repos des muscles et ne pas provoquer leur fatigue. La prévention passe également par le choix des outils utilisés pour qu’ils ne soient pas trop pesants.

L’épicondylite chez les femmes de ménage est une maladie très fréquente et peut s’avérer handicapante. Elle se traite facilement. Les risques de récidives sont toutefois élevés si la personne n’arrête pas son activité.

Références

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/l%C3%A9sions-et-intoxications/l%C3%A9sions-sportives/%C3%A9picondylite-lat%C3%A9rale

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut