Épicondylite : douleur la nuit (d’où vient cette douleur au coude ?)

Article rédigé par le 20 janvier 2023

L’épicondylite, communément appelée « tennis elbow », est un terme que beaucoup associent à une douleur après une activité sportive ou un effort physique. Cependant, ce que beaucoup ignorent, c’est que cette affection peut également provoquer une douleur la nuit.

Dans cet article, nous explorerons l’épicondylite en expliquant la douleur au coude durant la nuit. Plus précisément, nous chercherons à comprendre pourquoi elle survient, en quoi elle affecte notre sommeil, et comment la traiter.

Court rappel sur l’épicondylite

L’épicondylitene pas confondre avec l’épitrochléite) est un trouble musculosquelettique localisé au niveau du coude.

Elle est définie par une inflammation des tendons reliant le petit os situé sur la face externe du coude aux muscles de l’avant-bras, plus particulièrement aux muscles épicondyliens. Cette affection est la conséquence d’une microdéchirure, voire une lésion de ces tendons.

On la diagnostique grâce à des tests cliniques, et des tests d’imagerie médicale (comme l’échographie ou l’IRM) si on suspecte une atteinte plus sérieuse -comme une fissure.

Des activités manuelles répétées et intenses favorisent l’apparition de l’épicondylite. Le surmenage des muscles et des tendons du membre supérieur est sa cause principale. Toutefois, elle survient également suite à des traumatismes, des gestes stressants ou encore des sollicitations

Le principal symptôme de cette pathologie est la douleur aiguë ressentie au niveau du coude. Quelquefois elle se répand à d’autres régions de l’avant-bras. Cette douleur est rarement accompagnée par une enflure ou une rougeur.

Elle s’aggrave avec certains mouvements du coude et du poignet, mais également avec certains gestes ou positions.     

Épicondylite et douleur la nuit : d’où vient ce mal ?

Il n’est pas rare de ressentir une douleur la nuit en présence d’épicondylite, allant même jusqu’à provoquer une insomnie. Plusieurs patients se plaignent également de raideur matinale, avec de la difficulté à se brosser les dents ou même soulever sa tasse de café le matin.

Mais pourquoi ressent-on parfois une douleur au coude la nuit lorsqu’on souffre d’épicondylite ?

Hormone anti-inflammatoire

D’une part, le taux d’hormone anti-inflammatoire (cortisol) que l’organisme sécrète pour combattre les douleurs baisse pendant la nuit. La douleur se réveille ainsi de façon aiguë, surtout si elle est causée par des pathologies inflammatoires comme l’épicondylite.

D’ailleurs, les processus inflammatoires du corps humain sont généralement plus actifs pendant cette période, notamment car le corps se repose et se régénère. Ceci peut augmenter la douleur au coude la nuit.

Position de sommeil

Lorsque nous dormons, nous ne contrôlons pas toujours la position de nos bras. Si le bras affecté est placé sous la tête ou dans une position qui exerce une pression sur le coude, cela peut comprimer des vaisseaux sanguins.

RECOMMANDÉ :  Epitrochléite du coude : temps de guérison

Naturellement, cette circulation sanguine réduite va aggraver la sensation de douleur.

Une autre raison viendrait de l’immobilisation prolongée durant la nuit. Les positions statiques augmentent les tensions musculaires et la raideur, ce qui peut se manifester sous forme de douleurs.

Horloge biologique

En outre, il faut également savoir que l’intensité de la douleur est réglée par l’horloge biologique. Les résultats d’étude menée par les scientifiques concernant ce sujet montrent que la douleur est généralement plus intense pendant la nuit. Le pic est remarqué entre 3 et 4 heures du matin.

La cause exacte de ce pic n’est pas encore connue. Une des raisons donnée est que pendant la journée, nous sommes souvent distraits par nos activités quotidiennes, et nous ne prêtons pas toujours attention à la douleur. La nuit, en revanche, cette douleur peut devenir plus perceptible dans le calme de notre chambre.

La douleur forte pendant la nuit peut également être en lien avec le manque de sommeil. Il s’ensuit alros un cercle vicieux où la douleur alimente l’insomnie, et vice versa.

Que faire dans ce cas-là ?

Pour atténuer la douleur épicondylite nocturne, il est conseillé de ne pas dormir sur le côté atteint par l’affection. Par exemple, si votre coude droit est atteint, alors essayez de vous coucher sur votre gauche.

Ce que disent les études :
Une étude pilote menée par le Dr. Jerrold M. Gorski a exploré une nouvelle position de sommeil pour soulager l’épicondylite et améliorer la qualité de sommeil.

Essentiellement, le médecin a demandé à ses patients d’utiliser une contention qui forcerait le bras atteint à demeurer en position basse, et éviter l’élévation du bras pendant le sommeil.

Les résultats sont marquants : 66% des patients (22 sur 33) ayant utilisé la contention ont noté une amélioration subjective de leurs douleurs après un mois. Le soulagement perdurait même après 3 mois. À l’inverse, sur les patients n’ayant pas respecté la consigne, aucun n’a vu une amélioration de ses symptômes après 3 mois.

En somme, cette étude pilote suggère que maintenir le bras en position basse pendant le sommeil peut améliorer les symptômes de l’épicondylite, tandis que dormir avec le bras au dessus de la tête pourrait aggraver les symptômes et retarder la guérison.

Par ailleurs, une bonne nuit de sommeil améliorent certains problèmes de santé, y compris la douleur épicondylite. Il s’avère ainsi essentiel d’avoir un sommeil de qualité. Pour y parvenir, les conseils suivants peuvent s’avérer utiles :

  • Créer un environnement de sommeil apaisant : Gardez votre chambre à une température confortable, ni trop chaude ni trop froide. Utilisez des rideaux occultants ou un masque pour les yeux pour bloquer toute lumière indésirable. Si possible, éliminez ou réduisez les bruits perturbateurs.
  • Maintien d’une routine de coucher : Essayez de vous coucher et de vous lever à la même heure chaque jour, même le week-end. Adoptez une routine apaisante avant de vous coucher, comme lire un livre, prendre un bain chaud ou pratiquer la méditation.
  • Éviter les stimulants avant de se coucher : Limitez la consommation de caféine et d’alcool, en particulier en fin de journée. Évitez de manger de gros repas juste avant de vous coucher.
  • Pratiquer une activité physique : L’exercice régulier peut aider à améliorer la qualité du sommeil. Cependant, évitez les activités intenses juste avant de vous coucher. Vous pouvez par exemple faire les exercices de kiné reliés à votre épicondylite juste avant le sommeil.
  • Adoption d’une position de sommeil optimale : Utilisez des oreillers pour soutenir votre bras et réduire la pression sur le coude. Essayez de dormir sur le côté opposé à votre coude douloureux.
  • Éviter les écrans avant de dormir : La lumière bleue émise par les téléphones, les tablettes et les ordinateurs peut perturber la production de mélatonine, une hormone qui régule le sommeil. Essayez de déconnecter au moins une heure avant de vous coucher.
  • Gestion du stress : Le stress et l’anxiété peuvent perturber le sommeil. Pratiquez des techniques de relaxation comme la méditation, la respiration profonde ou le yoga.
RECOMMANDÉ :  Fracture du coude non soignée : que faire ? (séquelles)

Par ailleurs, il est possible d’utiliser des anti-inflammatoires si les douleurs sont très fortes. Toutefois, avant de décider quoi que ce soit, le plus judicieux est de demander l’avis d’un médecin ou kinésithérapeute (physiothérapeute).

On vous proposera alors des modalités médicales et naturelles pour soulager vos symptômes et améliorer votre qualité de vie.

Parmi les traitements les plus recommandés, on compte :

N’hésitez pas à consulter pour une prise en charge adaptée.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.3 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut