Épicondylite : rééducation kiné (quels exercices ?)

Article rédigé par le 7 septembre 2023

Article révisé par Anas Boukas, kinésithérapeute

La rééducation kiné est une approche cruciale pour guérir de l’épicondylite.

En dehors du repos et des antalgiques, les exercices de kinésithérapie accélèrent la guérison et permettent au bras de recouvrir rapidement sa mobilité.

Dans cet article, nous allons explorer les différents exercices kiné destinés à la rééducation de l’épicondylite.

Petit rappel sur l’épicondylite

Avant d’en venir à la rééducation kiné de l’épicondylite, faisons d’abord un petit rappel sur la condition.

L’épicondylite se caractérise par l’inflammation des tendons qui se relient à l’épicondyle, le petit relief osseux situé au-dessus de l’articulation du coude.

La tendinite provoque une douleur intense au coude et empêche le bras de bouger.

Généralement causée par une sursollicitation du coude, elle est fréquente chez les travailleurs manuels et certains sportifs, dont les joueurs de tennis. C’est d’ailleurs pourquoi on l’appelle aussi tennis elbow.

Pour tout savoir de cette pathologie, vous pouvez suivre ce lien.

Rééducation kiné après une période d’épicondylite

La rééducation kiné après une épicondylite a pour objectifs :

  • d’aider le coude à recouvrir sa capacité et ses fonctions normales ;
  • de renforcer les muscles de l’avant-bras ;
  • d’éviter les récidives.

Des sources révèlent même les bénéfices tenus avec la kinésithérapie plutôt qu’avec d’autres méthodes thérapeutiques comme l’infiltration de corticoïdes.

Épicondylite : rééducation kiné et déroulement

La consultation

Le traitement de l’épicondylite par la kinésithérapie débute systématiquement par une séance d’interrogatoire. Le praticien interroge le patient sur les causes de la maladie. Il regardera également les examens d’imagerie s’ils sont disponibles au dossier.

Ensuite, il entreprend des examens cliniques comme la palpation et divers tests fonctionnels. Ces derniers lui permettent d’évaluer l’amplitude du coude et du bras et ainsi de déterminer les types d’exercices appropriés pour la rééducation.

Le choix des exercices

Pour déterminer les exercices à prescrire, le praticien évaluera d’abord l’état de la condition, et adaptera sa prise en charge en fonction du niveau d’inflammation et de la douleur.

En période de crise aigüe, il est possible qu’on opte pour un repos relatif. Ceci veut dire qu’on évitera les mouvements excessifs du poignet et du coude, de manière à laisser le bras guérir dans un environnement optimal.

Attention toutefois à reposer le bras de manière excessive, car un repos prolongé peut engendrer une raideur et une atrophie des muscles, aggravant ainsi le pronostic à long terme.

C’est pourquoi des étirements légers peuvent parfois aider à soulager les symptômes et réduire les tensions musculaires. Il faut par contre éviter les étirements trop violents qui pourraient surétirer les muscles et provoquer des lésions musculaires.

RECOMMANDÉ :  Rupture distale du biceps brachial : Définition et prise en charge

Une fois la phase inflammatoire sous contrôle, il est judicieux de débuter par des exercices isométriques qui permettront d’activer les muscles selon tolérance.

Ensuite, des exercices de renforcement permettront de tonifier la musculature du membre supérieur, en plus d’activer la circulation sanguine. De ce fait, des exercices de renforcement excentrique selon à prioriser dès que possibles.

Finalement, des exercices fonctionnels permettront de reprendre les activités quotidiennes et sportives sans douleur, et prévenir les récidives.

Les exercices de rééducation kiné pour une épicondylite (exemples)

Nombreux sont les exercices préconisés lors de la rééducation kiné de l’épicondylite. Comme mentionné ci-haut, ils seront adaptés en fonction de la situation personnelle du patient.

Voici des exemples d’exercices souvent prescrits par le kinésithérapeute (physiothérapeute) :

Exercices isométriques

Exercice d’Extension Isométrique du Poignet

  1. Position de départ : Asseyez-vous sur une chaise avec le coude fléchi à 90 degrés et le poignet en position neutre. Placez votre avant-bras sur une table ou sur votre cuisse pour le soutenir.
  2. Exécution : Placez votre autre main sur le dos de la main que vous souhaitez exercer. Appliquez une pression vers le bas avec la main supérieure tout en résistant avec la main inférieure.
  3. Durée et répétitions : Maintenez cette position pendant 10 à 15 secondes. Répétez l’exercice 3 à 5 fois.
  4. Conseils : Assurez-vous de ne pas ressentir de douleur pendant l’exercice. Si c’est le cas, diminuez la pression ou arrêtez l’exercice.

Exercice de Déviation Radiale Isométrique

  1. Position de départ : Asseyez-vous sur une chaise avec le coude fléchi à 90 degrés et le poignet en position neutre. Placez votre avant-bras sur une table ou sur votre cuisse pour le soutenir.
  2. Exécution : Placez votre autre main sur le côté du poignet que vous souhaitez exercer (le côté du pouce). Appliquez une pression latérale avec la main supérieure tout en résistant avec la main inférieure.
  3. Durée et répétitions : Maintenez cette position pendant 10 à 15 secondes. Répétez l’exercice 3 à 5 fois.
  4. Conseils : Comme pour l’exercice précédent, assurez-vous de ne pas ressentir de douleur. Si c’est le cas, diminuez la pression ou arrêtez l’exercice.

Renforcement musculaire excentrique des extenseurs

Pour réaliser le renforcement excentrique des extenseurs, tout commence par maintenir un poids de 2, 5 à 10 Ibs dans la main (une bouteille d’eau par exemple).

Ensuite, il faut poser l’avant-bras sur une surface plane en laissant la main reposée dans le vide, la paume vers le bas.

Le travail débute en mettant le poignet en extension (avec l’aide de l’autre main si nécessaire). Cela se poursuit après avec une descente progressive de la main en 3 à 5 secondes, jusqu’à ce que le poignet fléchisse complètement.

RECOMMANDÉ :  Épicondylite : mouvement à éviter (conseils kiné)

Enfin, avec l’aide de l’autre main valide, il faut remonter le poids à la position de départ.

La manœuvre peut être répétée 10 fois avec 2 séries par jour.

D’un point de vue général, l’exercice de renforcement excentrique des muscles vise à augmenter la capacité résistive des tendons. Cette étude démontre d’ailleurs l’efficacité de l’exercice excentrique dans le traitement des tendinopathies courantes.

Renforcement concentrique des fléchisseurs

Comme avec l’exercice ci-dessus, celui-ci nécessite également l’utilisation de poids, plus lourd que le précèdent si possible.

Pour ce qui est de sa réalisation, les gestes sont à peu près similaires.

Pour commencer, il faut déposer l’avant-bras sur une surface plane en laissant la main reposée dans le vide, mais avec la paume tournée vers le haut.

Ensuite, pour réaliser l’exercice, il convient de placer le poignet en position fléchie (position de départ), de remonter le poids vers le haut puis de revenir à la position initiale.

L’exercice peut être effectué 2 fois par jour.

Nombreux sont encore les types d’exercices destinés à la rééducation de l’épicondylite. Toutefois, pour en bénéficier et pour garantir une récupération optimale des fonctions du coude, il est primordial de consulter un spécialiste.

Étirement des extenseurs

Pour étirer les extenseurs, il convient de tendre le plus possible le bras douloureux. Puis, à l’aide de la main opposée, il faut tirer la main du bras vers vous (la paume tournée vers le corps) et maintenir la position pendant 30 secondes.

Une fois ce temps passé, il faut ramener doucement la main à la position de départ.

Selon les spécialistes, cet exercice peut être répété 2 à 3 fois par jour avec une minute de pause entre chaque manœuvre.

Quels autres traitements pour l’épicondylite ?

Outre les exercices thérapeutiques, on peut soulager les symptômes de l’épicondylite grâce à plusieurs modalités médicales et naturelles.

Parmi les plus connues utilisées en kinésithérapie et chez divers spécialistes, on compte :

N’hésitez pas à consulter pour une prise en charge adaptée.

Ressources

Épicondylite : Chaud ou froid, comment choisir ?

Épicondylite : Chirurgie (indication et procédure)

Épicondylite et acupuncture : efficace ?

Travailler avec une épicondylite : Conseils kiné

Références

https://toutpourmasante.fr/epicondylite-exercice-etirement/

https://chiroste-foy.com/exercices-epicondylite-tennis-elbow/

https://blog.salonreeduca.com/protocole-reeducation-lepicondylagie-tendineuse/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut