Euthanasie du cheval : Tout savoir ( avis vétérinaire)

Article rédigé par le 1 juillet 2024

Si certains chevaux meurent de causes naturelles, d’autres doivent être euthanasiés pour des raisons de santé ou de bien-être.

Cette décision, souvent éprouvante pour les propriétaires, doit être prise avec une considération minutieuse afin d’assurer la dignité et le confort de l’animal. Confier cette responsabilité à un vétérinaire qualifié est essentiel pour garantir une fin de vie paisible et exempte de souffrances.

Cet article, rédigé par une vétérinaire, examine l’importance des décisions d’euthanasie pour les chevaux et explore les implications émotionnelles et pratiques qui en résultent pour leurs propriétaires.

Les 05 Points clés de cet article

  1. L’euthanasie du cheval nécessite l’intervention d’un vétérinaire qualifié.
  2. Des méthodes comme l’injection létale ou le pistolet à projectile captif sont couramment utilisées.
  3. Un environnement familier et calme est préférable pour minimiser le stress du cheval.
  4. La confirmation du décès se fait par l’arrêt du cœur et l’absence de réflexes cornéens.
  5. Des plans préalables avec votre vétérinaire sont recommandés pour assurer une euthanasie respectueuse et planifiée.

Qu’est-ce que l’euthanasie du cheval ?

Le terme « euthanasie » provient de « eu » (qui signifie bon) et de « thanatos » (qui signifie mort).

Une bonne mort est celle qui survient avec un minimum de douleur et au bon moment dans la vie du cheval pour éviter toute souffrance inutile.

Dans la mesure du possible, les propriétaires devraient consulter leur vétérinaire pour déterminer le moment optimal pour euthanasier leur cheval.

Quand envisager l’euthanasie pour un cheval ?

Il existe diverses situations où l’euthanasie peut être envisagée pour un cheval.

En voici quelques-unes :

  • Affaiblissement dû à la vieillesse;
  • Fracture ou d’autres accidents impliquant un organe vital, lorsque la chirurgie n’est plus une option envisageable;
  • Souffrances excessives;
  • Boiterie chronique;
  • Colique inopérable;
  • Maladie incurable;
  • Poulains nés avec des malformations sévères des membres ont souvent un pronostic défavorable en termes de qualité de vie;
  • Comportements dangereux.

Avant de prendre une décision finale, consultez votre vétérinaire et votre agent d’assurance. De nombreuses compagnies d’assurance exigent une notification préalable et peut-être un deuxième avis avant de valider la procédure.

Selon une étude menée par Thomas W. McGowan et al., sur la relation entre la personnalité du propriétaire, son opinion et son expérience de l’euthanasie des chevaux, il a été démontré que la personnalité du propriétaire peut influencer le niveau de détresse ressentie.

Cela est particulièrement notable chez les femmes propriétaires de chevaux, qui trouvent la décision d’euthanasie plus difficile.

Méthodes d’euthanasie

Les méthodes d’euthanasie pour les chevaux varient, mais elles visent toutes à assurer une fin de vie aussi paisible et sans douleur que possible.

Injection létale

L’injection létale, administrée par un vétérinaire, implique souvent une surdose de barbituriques.

Avant cela, le cheval est calmé avec une sédation ou mis sous anesthésie générale, puis il perd rapidement connaissance après l’injection et subit un arrêt cardiaque.

Cette méthode, rapide et sans douleur, est généralement moins traumatisante pour le propriétaire.

Cependant, la carcasse contiendra des niveaux élevés de barbituriques, il est donc crucial d'éviter qu'elle ne soit fouillée. Assurez-vous que les oiseaux, coyotes et chiens ne consomment pas une carcasse contaminée, car elle est dangereuse pour leur santé.
  • Avantages : Peut être réalisée à domicile et est toujours efficace.
  • Inconvénients : Provoque de l’anxiété chez les chevaux non dressés ; coût supplémentaire pour l’élimination, l’enterrement ou la crémation du corps ; les résidus chimiques rendent la viande impropre à la consommation humaine ou animale.

Autres méthodes chimiques d’euthanasie acceptables

En raison des préoccupations environnementales associées au phénobarbital et de la parfois rare disponibilité du pentobarbital, les vétérinaires peuvent opter pour d’autres méthodes d’euthanasie du cheval .

T-61

Le T-61 est une injection contenant trois médicaments différents qui induisent une dépression respiratoire et une paralysie.

Cette méthode nécessite une administration par du personnel qualifié et par voie intraveineuse.

L'avis du vétérinaire: Ce médicament peut provoquer des réactions indésirables chez certains animaux, il est vivement recommandé de placer le cheval sous anesthésie générale avant son administration.
Lidocaïne intrathécale

Sous anesthésie générale, le vétérinaire administre du chlorhydrate de lidocaïne à 2 % dans l’espace sous-arachnoïdien, situé entre le cerveau et sa membrane entourante, à l’aide d’une aiguille spinale placée entre les vertèbres.

RECOMMANDÉ :  Leptospirose chez le chien : tout savoir (explication vétérinaire)

Cette méthode nécessite une manipulation précise pour être efficace.

Chlorure de potassium ou sulfate de magnésium par voie intraveineuse

Une solution saturée de chlorure de potassium ou de sulfate de magnésium peut être administrée par voie intraveineuse une fois que le cheval est en état d’anesthésie profonde et couché sur le côté.

Cette méthode nécessite une surveillance attentive pour assurer une euthanasie humaine et efficace.

L'avis du vétérinaire: Vérifiez que le cheval est mort, dans la minute suivant l'euthanasie, puis à nouveau après 5 minutes ou plus. Surveillez le rythme cardiaque et testez le réflexe cornéen pour confirmer. Des pupilles dilatées indiquent la cessation de l'activité cérébrale. Tout clignement des yeux en réponse à un contact corneal nécessite une autre méthode d'euthanasie.

Fusil

Bien que cette méthode puisse initialement rebuter certains propriétaires, elle procure une mort rapide et sans douleur lorsqu’elle est correctement exécutée.

Un vétérinaire doit vérifier que le cœur a cessé de battre avant de déplacer le cheval. Bien que choquante pour le propriétaire, cette méthode assure une mort instantanée.

  • Exécutants : Travailleurs de l’abattoir, vétérinaires.
  • Avantages : Pas de contact étroit avec l’animal, adaptée aux chevaux anxieux ou non dressés ; le corps peut être utilisé pour la consommation ou déplacé vers une décharge autorisée.
  • Inconvénients : Risques de sécurité liés à un tir incorrect ; nécessite un environnement approprié ; sédation recommandée pour les chevaux dressés ou très anxieux, ce qui peut rendre le corps impropre à la consommation humaine.

Pistolet à cheville percutante

Cette méthode, bien que compliquée, implique un tir précis du boulon captif pour éviter toute souffrance du cheval.

Elle provoque un traumatisme cérébral localisé et une commotion cérébrale.

  • Prérequis : Précision nécessaire en raison de la petite taille du cerveau du cheval ; sédation ou anesthésie obligatoire pour empêcher le mouvement ; exsanguination ou décapitation pour confirmer la mort.
  • Avantages : Moins dangereux pour le personnel que le fusil ; ne nécessite pas de permis de port d’arme, mais exige du personnel expérimenté.
  • Inconvénients : Stress ou peur possible pour le cheval lors du placement du boulon ; sédation légère requise si le corps est destiné à la consommation.
Pour des raisons de sécurité, l'utilisation du pistolet à projectile captif doit être limitée à des endroits sécurisés comme un box de frappe, où il existe une protection contre la chute éventuelle d'un cheval sur l'opérateur.

Est-il nécessaire d’être présent lors de l’euthanasie de son cheval ?

Il n’est pas nécessaire d’être présent lors de l’euthanasie de votre cheval, une expérience bouleversante et stressante pour vous et pouvant affecter votre animal.

Vous avez déjà fait preuve de bienveillance en prenant cette décision au bon moment.

Un vétérinaire expérimenté sera là pour assurer la procédure en toute sécurité. Vous pouvez être accompagné par un proche pour vous soutenir après le départ de votre cheval.

Cependant, la décision d’être présent reste personnelle ; assurez-vous d’être préparé et de suivre les instructions du vétérinaire si vous choisissez de rester.

  • Il est souvent recommandé de s’éloigner une fois l’euthanasie terminée, sans attendre le départ du corps de votre cheval, pour éviter une prolongation émotionnelle difficile.

Quand consulter un vétérinaire ? (Plan d’euthanasie du cheval)

Beaucoup des décisions difficiles concernant l’euthanasie du cheval peuvent être prises à l’avance.

En élaborant un plan d’euthanasie avec votre vétérinaire, vous vous assurez que vos souhaits seront respectés même en cas d’urgence où vous ou votre vétérinaire ne pouvez pas être présents.

Ce plan inclut la méthode d’euthanasie préférée, les alternatives disponibles, les options pour l’élimination de la carcasse, ainsi que les coordonnées des vétérinaires concernés.

Il est essentiel que le plan soit daté et affiché dans un endroit central de l’écurie, et que tous les employés soient informés de son contenu.

Si vous recherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Peut-on recourir aux chasses et aux abattoirs pour procéder à l’euthanasie d’un cheval ?

De nombreuses chasses offrent des services d’euthanasie (par balle) et de collecte, bien que leur disponibilité immédiate en cas d’urgence puisse être limitée.

Certains propriétaires envisagent les abattoirs comme une option, souvent gratuite, pour l’euthanasie du cheval. Cependant, les abattoirs exigent que le cheval puisse voyager confortablement pour être accepté.

L'avis du vétérinaire: Évitez d'emmener votre cheval à l'abattoir ou dans un chenil de chasse. Priorisez son bien-être en l'endormant dans un environnement familier pour réduire le stress. Cette option n'est pas adaptée aux situations d'urgence ni aux chevaux souffrant de maladies chroniques ou de blessures.

Comment se débarrasser du corps de votre cheval ?

Après l’euthanasie de votre cheval à domicile, il est essentiel de planifier la gestion de son corps. Voici les étapes et considérations à suivre :

RECOMMANDÉ :  Chien qui tousse : causes et solutions à connaître

Gestion du corps

Après avoir pris la décision d’euthanasier un cheval, plusieurs possibilités s’offrent pour la gestion de son corps.

Cependant, les options peuvent être limitées en fonction de la méthode d’euthanasie choisie, et les coûts peuvent varier considérablement.

  1. Enterrement : Avant d’enterrer un cheval, il est crucial de consulter le bureau local de la santé animale ou le département national de l’agriculture. Les régulations varient selon les autorités locales, et il est particulièrement important de demander conseil si le site d’enterrement est proche d’une source d’eau. Cette démarche nécessite une planification préalable, car l’obtention d’une autorisation peut prendre un certain temps.
  2. Crémation : La plupart des crématoriums spécialisés dans les chevaux proposent de récupérer les animaux après leur euthanasie. Opter pour une crémation collective est généralement moins onéreux, tandis que la crémation individuelle permet au propriétaire de récupérer tout ou partie des cendres de son cheval.
  3. Enlèvement par un service spécialisé : Des entreprises spécialisées peuvent être engagées pour retirer le corps du cheval et le transporter vers une installation appropriée pour l’élimination.

Considérations financières

Informez-vous sur les coûts associés aux différentes options disponibles, telles que l’incinération, l’enfouissement ou le transport vers une décharge autorisée.

Comparez les prix et les services offerts pour choisir l’option la plus adaptée à vos besoins et à votre budget.

Restrictions et assurance

Si le cheval a été euthanasié à cause d’une maladie ou sous l’effet de drogues, certaines installations, comme les fourrières ou les abattoirs, peuvent refuser de prendre en charge le corps. Assurez-vous de connaître les lois locales concernant l’élimination des animaux de grande taille pour éviter toute infraction.

Si votre cheval est assuré, informez votre compagnie d'assurance de l'euthanasie avant de procéder. Cela évitera tout problème potentiel avec les réclamations.

Bien que le vétérinaire fournisse les documents nécessaires, vous êtes responsable de compléter les formalités administratives requises par l’assurance.

Témoignages

Bonjour,

Je viens vers vous pour partager mon expérience, car je ne pense pas être seule dans ce cas. Le 24 août dernier, j’ai dû faire euthanasier mon poney. Ce fut un acte extrêmement difficile à vivre, comme beaucoup peuvent le comprendre. Habituellement, ce cauchemar prend fin en quelques minutes, mais pour moi, cela a été différent. La vétérinaire a dû administrer les injections à trois reprises. Au lieu que ce moment difficile prenne fin rapidement, j’ai dû le vivre pendant 15 à 20 minutes jusqu’à ce que mon compagnon laisse enfin échapper son dernier souffle. Pendant tout ce temps, la vétérinaire m’a expliqué qu’elle n’avait peut-être pas utilisé suffisamment de produits ou que ceux-ci avaient chauffé dans la voiture.

Il y a trois semaines, j’ai reçu la première facture comprenant tous les soins prodigués avant sa mort, une somme déjà conséquente. Naïvement, je pensais que l’euthanasie avait été incluse dans ces frais, pensant que la vétérinaire avait fait un geste étant donné que la procédure s’était mal passée. Mais ce matin, on m’a apporté la fameuse facture, et elle a tout facturé, y compris 47 € de produits !

Dans ma situation, ai-je le droit de demander un geste de sa part ?

Voir la suite de la conversation sur www.chevalannonce.com

Références

Articles et ressources dans la création de cet article

https://www.bhs.org.uk/horse-care-and-welfare/health-care-management/euthanasia

https://www.horsia.fr/euthanasie_cheval_epreuve_difficile

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.2752/175303712X13403555186091

https://www.gov.uk/keeping-horses/death-and-disease

Thomas W. McGowan, Clive J. C. Phillips, David R. Hodgson, Nigel Perkins & Catherine M. McGowan (2015). L’euthanasie chez les chevaux âgés : Relation entre la personnalité du propriétaire et son opinion et son expérience de l’euthanasie des chevaux. https://doi.org/10.2752/175303712X13403555186091

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut