Fluorose dentaire : préventions et traitements

Article rédigé par le 31 août 2023

Littéralement, la fluorose dentaire désigne un excès de fluor sur les dents. Elle se présente sous forme de tâches inesthétiques incrustées sur les dents. Dans des cas plus sévères, la fluorose dentaire va même jusqu’à entraîner l’ébrèchement des dents.

La fluorose dentaire est due à la consommation excessive de fluor. Cela pourrait venir de l’eau du robinet dans les régions où le sol est riche en fluor. Cela peut également survenir quand on avale régulièrement du dentifrice.

Ceci étant, le fluor est capital pour les dents ; l’essentiel est de ne pas en abuser. Trouvez donc dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur le sujet. Vous verrez également une vue d’ensemble sur la fluorose dentaire ainsi que les moyens de prévention et de traitement de cette affection.

Zoom sur le fluor

Le fluor, c’est quoi ?

Le fluor, dit « fluorure » dans sa forme ionique, est un oligo-élément. Ce qui veut dire un minéral présent en très petite quantité dans l’organisme mais qui joue un rôle déterminant dans le fonctionnement du corps humain.

Où trouver du fluor ?

Dans la nature, le fluor est associé au calcium dans le sol. On le retrouve aussi dans l’eau, dans les produits de la mer (poissons marins, crustacés ou algues marines séchées) ou dans les feuilles de thé vert.

Par ailleurs, le fluor est présent dans les sels de tables fluorés, les eaux minérales fluorées et dans la plupart des pâtes de dentifrices.

Quels sont les rôles du fluor ?

Et pour cause, dans le corps humain, le fluor sert à la calcification de l’os et de l’émail (la couche dure à la surface des dents). De ce fait, il rend la structure dentaire résistante aux attaques acides de l’alimentation. Il contribue également à la prévention de la carie.

La fluorose, cet excès de fluor

Tout oligo-élément comme il est, une teneur en trop grande quantité du fluor est néfaste pour l’organisme : c’est la fameuse « fluorose ». Une fluorose expose à une accumulation de fluor dans les dents et dans les os.

Du reste, la fluorose peut perturber le fonctionnement de la thyroïde et provoquer une hypothyroïdie (une diminution de sécrétion des hormones thyroïdiennes), le fluor étant un hypothyroïdien.

RECOMMANDÉ :  Les bienfaits de l’ail pour les dents 

Source

Qu’est-ce qui favorise la fluorose dentaire ?

Comme dit précédemment, c’est la consommation excessive de fluor qui est à l’origine de la fluorose dentaire. Les contextes de cette surconsommation sont nombreux. On peut citer :

  • une eau potable riche en fluor ;
  • une prise alimentaire trop riche en fluor ;
  • une utilisation de dentifrice inadaptée ;
  • une ingestion régulière de dentifrice.

La fluorose dentaire en trois points essentiels

Prévalence

La fluorose dentaire peut toucher aussi bien les dents de lait que les dents définitives. Elle frappe à tout âge. Néanmoins, elle est courante chez les enfants de 3 à 9 ans.

En France, la fluorose dentaire concerne  2% des enfants. Et dans la grande majorité des cas, elle est due à une ingestion de dentifrice.

Les symptômes de la fluorose dentaire

Les signes de fluorose dentaire qui alertent le patient ou les parents sont la présence de :

  • taches blanches, jaunes ou noires sur les dents ;
  • stries blanches sur les dents ;
  • des dents décolorées ;
  • des dents piquetées ;
  • des dents facilement ébréchées. 

Classification de la fluorose dentaire

Depuis 1942, une classification de fluorose dentaire est mise en place selon son degré de sévérité. On l’appelle classification de Dean, en hommage à son initiateur, le Dr H. Trendley Dean, un dentiste américain de renom.

  • Suspicion de fluorose dentaire devant quelques taches blanches ou points blancs
  • Fluorose légère : Petites taches opaques couvrant jusqu’à 25 % de la surface de la dent
  • Fluorose moyenne : Des zones opaques blanches couvrant jusqu’à 50 % de la surface de la dent sont présentes
  • Fluorose modérée : Toute la surface des dents est touchée, avec une usure marquée des surfaces en contact, des taches brunes sont parfois présentes.
  • Fluorose sévère : Toute la surface de toutes les dents est touchée avec présence de taches brunes, un effritement des dents est possible.

Source

Comment prévenir la fluorose dentaire ?

Respecter la dose journalière recommandée

La recommandation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) sur l’apport quotidien de fluor se passe comme suit :

  • Nouveau-né à 3 ans : 0.5 mg / jour
  • 4 à 6 ans : 0,8 mg / jour 
  • 7 à 13 ans : 1,5 mg / jour
  • À partir de 14 ans : ne pas dépasser 2 mg / jour.

Ainsi, il convient d’être attentif aux sources fluorées. Cela passe notamment par la vérification du taux de fluor contenu dans l’eau à consommer.

Il faut également veiller à ce que les sources de fluor ne soient pas nombreuses, comme consommer à la fois du sel fluoré et des eaux minérales fluorées en une seule journée.

RECOMMANDÉ :  Perforation radiculaire : Comprendre, prévenir et traiter (Guide complet)

Adopter de bonnes habitudes vis-à-vis des dentifrices fluorées 

Avant l’âge de 3 ans, il est fortement déconseillé d’utiliser des dentifrices fluorés. Par contre, à partir de 3 ans, les dentifrices contiennent du fluor adapté à l’âge de l’enfant et de l’adulte à raison de :

  • dès 3 ans : 250 ppm de fluor ;
  • 4 à 6 ans : 500 à 1 000 ppm ;
  • À partir de 6 ans : 1 000 à 1 500 ppm.

En tout cas, l’Union Française pour la Santé Bucco-dentaire (UFSBD)  recommande :

  • De brosser les dents 2 fois par jour
  • De recracher l’excès de dentifrice sans rincer.

En outre, il est conseillé aux parents de :

  • réaliser le brossage des dents de leur enfant jusqu’à l’âge de 5 ans ;
  • superviser le brossage de l’enfant jusqu’à 8 ans.
Source

Qu’en est-il du traitement de la fluorose dentaire ?

En règle générale, si l’affection concerne les dents de lait, aucun traitement n’est nécessaire car la fluorose va disparaître en même temps que la perte de la dent ; sauf si la fluorose est sévère.

Pour ce qui est des dents définitives, le choix thérapeutique dépend de l’âge du patient et de son degré de sévérité.

Reminéralisation des dents

C’est un traitement à base de pâte reminéralisante afin d’enlever les taches de fluorose. Pour ce faire, le dentiste applique de la pâte directement sur les dents. Ces dernières se reminéralisent rapidement après le contact.

Injection de résine

C’est une technique contre-indiquée aux enfants de moins de 7 ans. La résine injectée sert à rendre poreuse la surface de la dent.

Blanchiment des dents

Quand les taches de fluorose sont peu visibles, le dentiste peut effectuer un blanchiment pour faire fondre les taches dans la coloration générale des dents. Néanmoins, cette méthode ne peut être effectuée que sur un émail qui a atteint sa pleine maturation. D’où une contre-indication stricte chez les enfants.

Pose de facettes dentaires 

Les facettes permettent de dissimuler les tâches. De plus, elles permettent de corriger la couleur des dents lorsque le blanchiment dentaire est insuffisant. Cette technique abime l’émail, elle est à utiliser uniquement chez l’adulte.

Pose de couronne dentaire

Elle est idéale en cas de fluorose dentaire sévère. Contrairement à la facette dentaire qui recouvre seulement la partie frontale de la dent, la couronne englobe toute la dent attaquée par l’excès de fluor.

Références

Comment enlever les taches de fluor sur les dents ?

https://www.drkamioner.fr/lexique-dentaire/fluorose-dentaire

Fluorose dentaire : causes et traitements

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fluorose_dentaire

https://clinadent.fr/fluorose-quel-traitement

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut