Fracture chez le chien : types et prise en charge

Article rédigé par le 21 septembre 2023

Une fracture survient lorsqu’un os se casse. Tous les chiens sont susceptibles de subir des accidents pouvant entraîner des fractures.

Les causes courantes incluent des accidents tels que des collisions avec des véhicules, des bagarres avec d’autres animaux, des chutes depuis des hauteurs, ou même des chocs dus à des chutes de bras ou de canapé, particulièrement pour les petits chiens.

Les signes de fracture chez un chien comprennent la boiterie, la douleur, le gonflement, parfois une déformation visible de l’os touché, et le chien peut éviter d’utiliser la patte blessée. Il est essentiel de consulter un vétérinaire dès que possible si vous suspectez une fracture chez votre chien.

Un traitement rapide peut réduire la douleur et favoriser une guérison rapide, évitant ainsi des complications à long terme. Cet article vous guidera pour reconnaître, traiter et prévenir les fractures chez les chiens.

Points clés: à retenir

  • Une fracture survient lorsque l’os se rompt, touchant généralement le tibia et le fémur, mais pouvant également affecter le crâne, les côtes, le bassin ou d’autres os.
  • Les fractures se divisent en simples, avec une rupture nette de l’os, et complexes, avec des ruptures fragmentées.
  • Certaines fractures sont d’origine pathologique, causées par des tumeurs ou des infections affaiblissant l’os jusqu’à sa rupture.
  • La douleur est un symptôme majeur en cas de fracture, accompagnée parfois d’un gonflement autour de la zone touchée.
  • Le traitement d’une fracture chez un chien dépend de plusieurs facteurs, dont le type, l’emplacement, la gravité et l’état de santé global de l’animal.

C’est quoi une fracture ?

Une fracture chez un chien se produit lorsque l’os subit une cassure, comparable à une fracture chez les humains. Cela se produit lorsque la force appliquée sur l’os dépasse sa capacité à résister à cette pression.

Il existe plusieurs types de fractures, notamment :

  • Fracture ouverte : L’os perce la peau, créant une blessure ouverte qui peut être sujette à l’infection.
  • Fracture fermée : L’os est cassé, mais il n’y a pas de blessure à la peau, ce qui signifie que l’os n’est pas visible de l’extérieur.
  • Fracture comminutive : L’os est brisé en plusieurs morceaux.
  • Fracture simple : L’os est cassé en un seul endroit, sans fragmentation majeure.
  • Fracture complexe : L’os est cassé en plusieurs endroits ou présente des complications importantes, telles que des déplacements ou des blessures aux tissus mous environnants.

Causes

Les fractures chez les chiens peuvent être causées par divers facteurs, notamment des traumatismes, des accidents et des maladies osseuses. Voici quelques-unes des causes courantes de fractures chez les chiens :

  • Traumatismes :
    • Les chiens peuvent subir des collisions avec des véhicules, entraînant des fractures.
    • Une chute depuis une hauteur ou sur un terrain accidenté peut causer une fracture.
    • Des coups directs ou des traumatismes violents peuvent provoquer des fractures.
    • Les combats, en particulier les morsures d’autres animaux, peuvent également entraîner des fractures.
  • Activités sportives :
    • Certains chiens peuvent subir des blessures en jouant de manière excessive ou en participant à des activités sportives.
  • Maladies osseuses :
    • Ostéoporose : Une fragilité osseuse causée par des troubles métaboliques ou hormonaux peut accroître la probabilité de fractures.
    • Ostéosarcome : Une forme de cancer des os qui peut affaiblir la structure osseuse et accroître la probabilité de fractures.
  • Âge :
    • Les chiens plus âgés présentent un risque accru de fractures en raison de la diminution de la densité osseuse liée à l’âge.
  • Anomalies congénitales :
    • Certains chiens naissent avec des anomalies osseuses, comme l’ostéogenèse imparfaite, ce qui peut les rendre plus susceptibles aux fractures.

Bon à savoir: Environ 12% des Teckels portent la mutation génétique à l’origine de l’ostéogenèse imparfaite. Les chiots succombent généralement dans les premiers jours suivant leur naissance. Un chien reproducteur porteur sain ne manifeste pas la maladie, mais il la transmet à la moitié de sa progéniture. Un test ADN, le test OI, permet de détecter la maladie des os de verre chez les Teckels.

RECOMMANDÉ :  Chat constipé : que faire pour soulager votre félin (conseils et solutions)

Le saviez-vous ?

L’ostéogenèse imparfaite, ou Fragilité osseuse héréditaire, est une maladie génétique rare altérant la formation du collagène, une protéine cruciale pour la structure osseuse normale.

Les chiens atteints présentent une fragilité osseuse anormale, les exposant à des fractures sous un faible stress ou traumatisme.

  • Stress répété :
    • Chez les chiens de travail ou de sport, le stress répété sur les os peut provoquer des fractures par fatigue.
  • Maladies sous-jacentes :
    • Certaines affections comme le diabète ou l’hyperparathyroïdie peuvent impacter la santé osseuse, accroissant le risque de fractures. Notamment, certaines tumeurs, notamment osseuses, peuvent provoquer des fractures en se développant. En ce qui concerne la parodontite, elle peut entraîner une fracture de la mâchoire.

Symptômes évocateurs de fracture chez le chien

Ce ne sont pas seulement les pattes avant et arrières qui peuvent se fracturer, mais aussi le bassin, la mâchoire, les côtes entre autres.

Un animal atteint d’une fracture peut présenter les symptômes suivants :

  • Une boiterie peut être apparente en cas d’atteinte d’un membre, avec la possibilité pour le chien de poser ou non la patte blessée au sol.
  • Une fracture ouverte peut entraîner une plaie plus ou moins importante, avec une protrusion des os vers l’extérieur.
  • Le membre fracturé se manifeste par un gonflement et une coloration violacée.
  • Le comportement du chien devient anormal, se manifestant par des gémissements, des aboiements, des pleurs, la recherche de caresses, l’isolement, la prostration, voire une agressivité avec des grognements ou des morsures en cas d’approche.
  • En cas de fracture de la mâchoire due, par exemple, à une parodontite, l’appétit du chien peut diminuer ou augmenter.
  • Une fracture de côte peut entraîner des difficultés respiratoires chez le chien.

Le moindre des signes cités précédemment doit, dans tous les cas, vous alerter et vous amener à contacter votre vétérinaire sans attendre. Il pourra alors évaluer la situation, établir un diagnostic et mettre en place un traitement approprié.

Diagnostic

Devant des symptômes évoquant une fracture, le vétérinaire initie un examen clinique pour valider son hypothèse.

Pour confirmer le diagnostic, des radiographies de la zone affectée sont essentielles. Elles sont souvent prises sous divers angles, permettant non seulement de vérifier la présence d’une fracture, mais aussi d’analyser la nature de la fracture et la position des extrémités osseuses.

Selon l’état de l’animal, d’autres examens peuvent être réalisées à la recherche d’autres atteintes:

  • L’usage de l’imagerie par résonance magnétique (IRM) peut fournir des informations plus approfondies sur une fracture, surtout si celle-ci est complexe ou située dans une zone difficile à évaluer avec des radiographies standards.
  • Des radiographies du thorax et de l’abdomen sont effectuées pour écarter tout dommage évident aux organes internes, particulièrement chez les patients ayant subi un traumatisme.
  • Des analyses sanguines sont réalisées pour évaluer les traumatismes, les maladies des organes systémiques, ou les conséquences du choc.

Attention! Certaines blessures internes peuvent être bien plus graves et nécessiter un traitement plus urgent que la fracture elle-même.

Options de traitement

Les animaux en état de choc ou avec des lésions internes peuvent nécessiter un report de l’examen de la fracture jusqu’à ce que le choc et la douleur soient maîtrisés. Le vétérinaire peut temporairement stabiliser la fracture avec une attelle ou un bandage rembourré.

Une fois que l’état de l’animal est stabilisé, le traitement de la fracture peut commencer, offrant au chirurgien différentes options en fonction des caractéristiques de la fracture.

  1. Réduction et immobilisation non chirurgicale :
    • En cas de fracture stable, bien alignée et sans risque significatif de déplacement, le traitement peut consister en une réduction manuelle de l’os (réalignement) suivi d’une immobilisation à l’aide d’un plâtre, d’une attelle ou d’une bande adhésive.
    • Le chien doit s’abstenir de mettre du poids sur la patte blessée tout au long de la période de guérison, qui peut s’étendre sur plusieurs semaines.
  2. Réduction et fixation chirurgicale :
    • Pour les fractures plus compliquées, instables, ou celles qui ne peuvent pas être correctement alignées sans intervention chirurgicale, il est nécessaire de recourir à une opération, impliquant l’utilisation d’un implant chirurgical métallique.
    • Les implants couramment utilisés comprennent les broches, les fils, les plaques, les vis, les clous à emboîtement, les fixateurs squelettiques externes (ESF) et les appareils de Kirschner. L’ESF utilise des broches à travers la peau pour stabiliser les fragments osseux avec des pinces, des barres ou des anneaux.
    • La chirurgie est souvent la meilleure option pour assurer une réparation optimale et favoriser un retour complet à la fonction normale.
  1. Amputation :
    • Si la fracture est très sévère, si le membre est gravement endommagé, ou si le chien n’est pas un bon candidat pour la chirurgie, l’amputation peut être envisagée pour améliorer sa qualité de vie.
    • L’amputation peut être recommandée, notamment pour des fractures complexes des doigts ou des pattes susceptibles de ne pas cicatriser correctement. De même, elle peut être envisagée pour certaines fractures de la queue, difficiles à immobiliser et source de douleur intense.
RECOMMANDÉ :  Foin pour lapin : Tout savoir

Un traitement médicamenteux, incluant anti-inflammatoires, antalgiques, et éventuellement des antibiotiques, est généralement prescrit en complément du traitement de la fracture pour assurer le confort du chien pendant la convalescence.

Il est crucial de suivre les conseils du vétérinaire concernant les soins postopératoires, les restrictions d’activité et les médicaments pour garantir une guérison réussie.

Combien de temps faut-il pour qu’une fracture guérisse ?

La plupart du temps, les fractures chez les chiens guérissent sans complication en 6 à 8 semaines. Les os des chiots se rétablissent généralement plus rapidement que ceux des chiens adultes. Votre implication à ce stade est cruciale pour le succès du traitement.

Pour des fractures plus complexes, la guérison peut être plus longue ou problématique, nécessitant éventuellement une nouvelle intervention chirurgicale. Cependant, avec un traitement approprié, le chien a de bonnes chances de retrouver une vie normale.

Bon à savoir: La cicatrisation osseuse est complexe et varie en vitesse et en succès d'un individu à l'autre. Le temps de guérison dépend de facteurs tels que le type de fracture, son emplacement, l'âge de l'animal, les conditions médicales sous-jacentes et le régime alimentaire.

Comment aider votre chien à guérir rapidement de sa fracture ?

Évitez les mouvements excessifs sur le site de la fracture, maintenez un bon alignement osseux, prévenez les infections, assurez une alimentation de qualité et évitez les régimes à base de viande carencée en calcium.

La guérison des fractures varie, mais en général, la rééducation et la prise en charge durent environ deux mois.

Bonus: alimentation d’un chien souffrant à la suite d’une fracture

Quand un chien est fracturé, il est crucial de lui offrir une alimentation appropriée pour stimuler une récupération rapide et une guérison optimale. Voici quelques conseils concernant l’alimentation d’un chien en convalescence :

  • Consultez votre vétérinaire pour des conseils adaptés aux besoins nutritionnels spécifiques de votre chien en fonction de la nature de la fracture, de son état de santé général et du traitement en cours.
  • Assurez-vous que l’alimentation de votre chien est équilibrée en nutriments essentiels tels que les protéines, les graisses, les glucides, les vitamines et les minéraux, avec une attention particulière aux protéines pour la récupération des tissus.
  • Si la fracture rend votre chien moins actif, ajustez la quantité de nourriture pour éviter une prise de poids excessive, car l’obésité peut entraver la guérison.
  • En cas de besoin, suivez les recommandations de votre vétérinaire pour des suppléments spécifiques tels que le calcium ou la vitamine D pour la santé osseuse, évitant l’auto-administration de suppléments sans avis professionnel.
  • Assurez-vous que votre chien reste bien hydraté, car l’hydratation est cruciale pour le processus de guérison.
  • Si la fracture affecte une articulation, votre vétérinaire peut suggérer une alimentation spéciale pour la santé articulaire, contenant des ingrédients tels que la glucosamine et la chondroïtine.
  • Dans le cas de fractures graves ou de maladies osseuses, un régime à faible teneur en phosphore peut être recommandé pour réduire la perte osseuse.

Références

https://jardinage.lemonde.fr/dossier-3474-chien-fracture-membre.html#:~:text=Un%20animal%20atteint%20d’une,des%20os%20vers%20l’ext%C3%A9rieur.

https://www.anicura.fr/pour-les-proprietaires/chien/conseils-sante/fracture-chez-le-chien/

https://www.veterinaire-languedocia.com/les-fractures-chez-le-chat-et-le-chien/

https://www.caniprof.com/sante-du-chien/fracture-du-chien

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut