Fracture de la tête radiale : Quelles séquelles ? (complications)

Article rédigé par le 28 juin 2023

Bien qu’il soit possible de guérir d’une fracture de la tête radiale, des séquelles peuvent subsister et affecter la mobilité et le confort de l’articulation touchée.

Il est donc important de comprendre les séquelles potentielles de cette blessure pour être en mesure d’adapter le traitement et la réadaptation afin de minimiser les conséquences à long terme et d’aider à rétablir une qualité de vie optimale.

Dans cet article, nous allons explorer les différents types de séquelles associées à une fracture de la tête radiale, ainsi que les mesures préventives pour les éviter.

Court rappel sur la fracture de la tête radial

Avant de discuter des séquelles de la fracture de la tête radiale, il convient de réviser certaines notions anatomiques qui nous aideront à mieux comprendre cette condition.

Le radius, situé dans la partie latérale de l’avant-bras, est le plus petit des deux os qui forment l’avant-bras. Il s’articule avec le cubitus (ou ulna), le deuxième os de l’avant-bras.

Ces deux os et leurs articulations forment les articulations radio-ulnaire et radio-carpienne au niveau du coude et du poignet, respectivement.

Les fractures de la tête radiale sont les plus fréquentes chez les personnes âgées de 20 à 64 ans, mais on observe d’avantage de fractures de la tête radiale chez les hommes jeunes que chez les femmes.

Pour tout savoir sur la fracture de la tête radiale, consultez l’article suivant.

Fracture de la tête radiale : Mécanismes

Le mécanisme le plus courant de lésion de la tête radiale est la chute sur une main tendue ou la chute avec le coude en extension et l’avant-bras en pronation, ce qui dirige la force du traumatisme à travers le poignet et l’avant-bras vers la tête du radius.

Ce type de fracture peut s’accompagner de lésions ligamentaires, telles que des lésions du ligament collatéral latéral (LCL) ou du ligament collatéral médial (LCM).

La luxation du coude peut également produire ce que l’on appelle la « terrible triade du coude« , qui consiste en une luxation du coude, une fracture de la tête radiale et une fracture de la coronoïde.

Fracture de la tête radiale déplacée

Dans la fracture de la tête radiale déplacée, les fragments osseux de la tête radiale sont déplacés par rapport à leur position normale.

Comme pour la fracture conventionnelle de la tête radiale, cette condition peut survenir à la suite d’un traumatisme direct, tel qu’une chute sur le bras tendu ou un impact violent sur la zone du coude.

La gravité et la stabilité de la fracture déterminent le traitement approprié. Dans certains cas, une réduction fermée peut être tentée, ce qui consiste à réaligner les fragments osseux sans chirurgie en appliquant une traction ou en manipulant l’articulation.

Cependant, si la fracture est instable ou si la réduction fermée n’est pas possible, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

RECOMMANDÉ :  Arthrose du coude: maladie professionnelle? (arrêt de travail et explication)

La chirurgie vise à réaligner les fragments osseux et à les fixer en place à l’aide de vis, de plaques ou d’autres dispositifs de fixation.

Après le traitement, une période de récupération est nécessaire pour permettre la guérison de l’os. Cela peut impliquer une immobilisation du bras à l’aide d’un plâtre, d’une attelle ou d’une orthèse.

Des séances de rééducation et de physiothérapie sont souvent recommandées pour restaurer la force, la mobilité et la fonction de l’articulation du coude et de l’avant-bras.

Fracture de la tête radiale : Quelles séquelles ?

La fracture de la tête radiale est un traumatisme courant de l’articulation du coude qui peut entraîner des séquelles à court et à long terme.

Les séquelles d’une fracture de la tête radiale peuvent varier en fonction de la gravité de la blessure et de la qualité du traitement médical reçu.

Non-union ou retard de consolidation

Dans certains cas, la fracture de la tête radiale peut ne pas guérir correctement, ce qui peut entraîner une non-union (absence de guérison) ou un retard de consolidation (guérison prolongée).

Cela peut dans les cas extrêmes nécessiter une intervention chirurgicale supplémentaire pour favoriser la guérison de l’os.

Douleur chronique

La douleur est l’un des principaux symptômes d’une fracture de la tête radiale, et elle peut persister pendant un certain temps après la fracture, même si la guérison est complète.

Des douleurs articulaires peuvent également survenir si l’articulation du coude a été endommagée lors de la fracture. Les douleurs peuvent être traitées à l’aide d’analgésiques, d’exercices physiques et de thérapie de réadaptation.

Perte de mobilité du coude

Une autre séquelle courante est une perte de mobilité du coude. Après une fracture de la tête radiale, le mouvement de l’articulation peut être limité, ce qui peut rendre difficile la réalisation de tâches quotidiennes.

Une rééducation du coude peut aider à récupérer la mobilité et la flexibilité de l’articulation. Dans certains cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour réparer les dommages causés à l’articulation.

Déformation articulaire (mal union)

La déformation de l’articulation est également une séquelle possible d’une fracture de la tête radiale.

Si les os ne se sont pas correctement alignés lors de la guérison (comme dans le. cas d’une fracture de la tête radiale déplacée), cela peut entraîner une déformation permanente de l’articulation (mal-union).

Cela peut causer des douleurs et une perte de mobilité. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour corriger la déformation.

Raideur articulaire

Une autre séquelle possible d’une fracture de la tête radiale est la raideur de l’articulation. Après une fracture, l’articulation peut devenir raide, ce qui rend les mouvements plus difficiles.

Cela peut être amélioré avec de la physiothérapie et des exercices réguliers pour renforcer les muscles autour de l’articulation.

Instabilité de l’articulation

La fracture de la tête radiale peut endommager les ligaments et les structures de soutien de l’articulation du coude, ce qui peut entraîner une instabilité articulaire.

Cela peut se traduire par une sensation de faiblesse, de l’instabilité lors des mouvements et une susceptibilité accrue aux luxations ou aux subluxations de l’articulation.

RECOMMANDÉ :  Douleur à l’avant-bras : causes possibles (que faire ?)

Ceci affecte particulièrement les gens actifs qui mettent de la pression sur leurs membres supérieurs (travail physique, musculation, sport de contact, etc.)

Arthrose et arthrite du coude

Enfin, comme après tout type de fracture articulaire, l’arthrose est la séquelle la plus fréquente. Elle peut survenir plusieurs années après le traumatisme initial.

Fracture de la tête radiale : Conseils aux patients

Respectez les recommandations médicales

Suivez attentivement les instructions et les recommandations de votre professionnel de santé en ce qui concerne le traitement, l’arrêt de travail, l’immobilisation, la conduite automobile, la rééducation et les soins post-fracture.

Cela comprend le port d’attelles (ou de plâtres ou d’orthèses), ainsi que la participation régulière à la rééducation.

Exercice

Des mouvements précoces permettent d’éviter les raideurs et garantissent un retour rapide à la fonction. Les étirements forcés sont inutiles et risquent de provoquer des douleurs et de retarder votre rétablissement.

Reprise des activités quotidiennes

Vous pouvez reprendre des activités légères (se laver, s’habiller, conduire) dès que vous vous sentez à l’aise et que vous avez cessé d’utiliser le harnais selon les recommandations de votre médecin.

Les symptômes sont généralement mineurs, mais peuvent prendre jusqu’à 3 à 6 semaines pour s’estomper. Pendant cette période, ne soulevez pas d’objets lourds et n’exercez pas de pression importante sur le coude. Il n’est pas recommandé de reprendre les sports de contact pendant au moins six semaines après la blessure.

Le tabagisme

Des recherches suggèrent que le tabagisme ralentit le temps de guérison des fractures. Nous vous conseillons d’arrêter de fumer, ou du moins réduire votre consommation de tabac pendant la durée du processus de guérison.

Alimentation équilibrée

Une alimentation saine et équilibrée fournit les nutriments essentiels nécessaires à la guérison et à la récupération.

Assurez-vous de consommer suffisamment de protéines, de vitamines et de minéraux pour favoriser la santé osseuse et tissulaire.

Suivi médical

Idéalement, maintenez une communication ouverte et régulière avec votre médecin.

Surveillez attentivement votre récupération et partagez tout signe de complications, tels que douleur persistante, un gonflement excessif, des engourdissements, une faiblesse ou encore une perte anormale de votre mobilité au coude.

Une bonne communication permettra de suivre votre progression, d’ajuster le plan de traitement si nécessaire et de résoudre rapidement tout problème éventuel.

À retenir

Les séquelles d’une fracture de la tête radiale peuvent varier en fonction de la gravité de la blessure et de la qualité du traitement médical reçu.

La douleur, la perte de mobilité, la déformation de l’articulation et la raideur de l’articulation et l’arthrose font partie des séquelles les plus courantes.

Le respect de consignes médicales, la rééducation et la thérapie physique sont des moyens importants pour aider à réduire les séquelles et à restaurer la fonctionnalité de l’articulation.

Ressources

Conduire après une fracture de la tête radiale : Tout savoir

Références

https://groupesantepourtous.com/fracture-de-la-tete-radiale/

https://www.physio-pedia.com/Proximal_Radial_Head_Fracture

https://www.stjames.ie/services/sacc/traumaandorthopaedicsurgery/radialheadfractureadviceforpatients/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3.3 / 5. Nombre de votes 3

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut