Fracture de l’os zygomatique : Tout savoir

Article rédigé par le 20 mai 2024

L’os zygomatique, situé derrière vos pommettes, est essentiel pour l’harmonie et la fonction de votre visage. Une fracture de cet os peut entraîner non seulement des douleurs intenses mais aussi des problèmes fonctionnels.

Découvrez dans cet article, rédigé par un professionnel de santé, les signes et les causes d’une fracture de l’os zygomatique, ainsi que l’importance d’une intervention rapide pour assurer une récupération optimale.

Les 5 points à retenir 

  • 1. Les signes sont évidents et se présentent précocement après la survenue de la fracture : douleur vive, gonflement, déformation inesthétique de la face, etc.
  • 2. Les causes les plus fréquentes sont les accidents : ceux de la voie publique, sportifs ou domestiques parfois. 
  • 3. La consultation en chirurgie maxillo-faciale est primordiale pour éviter au maximum les complications notamment une atteinte importante de la vision et une déformation persistante du visage. 
  • 4. Le traitement est principalement chirurgical, mais avant cela, il faudra prendre en compte des traitements médicamenteux : antalgiques et antibiotiques.  

L’os zygomatique en bref 

L’os zygomatique, également appelé os malaire (du latin « zygon » signifiant « joindre »), fait partie de la structure osseuse du crâne facial. Cet os constitue les pommettes.

Il joue un rôle important dans la formation des orbites, abritant les organes de la vision, et soutient les muscles zygomatiques impliqués dans le sourire.

Comme tous les os, l’os zygomatique peut subir des fissures, des fractures ou des ruptures, entraînant ainsi une fracture de l’os zygomatique.

Bon à savoir : L’os zygomatique sous la pommette est un vrai pare-chocs de la face qui permet de protéger l’œil. 

Signes en faveur d’une fracture de l’os zygomatique

Une fracture de l’os zygomatique se manifeste par plusieurs symptômes distincts, notamment une douleur intense à cet endroit. Les signes cliniques peuvent inclure :

Signes visibles

  • Épistaxis (saignement du nez)
  • Gonflement avec une coloration bleutée de la peau au niveau de la pommette
  • Effacement du relief de la pommette
  • Élargissement de la moitié traumatisée du visage
  • Hémorragie sous-conjonctivale, se manifestant par un œil rouge

Limitations fonctionnelles

  • Ouverture buccale limitée due à l’embrochage du tendon du muscle temporal près de la fracture
  • Mouvements oculaires restreints, notamment en élévation
  • Énophtalmie (œil enfoncé dans l’orbite)

Sensations à la palpation

  • Décalage en marche d’escalier au niveau de la pommette
  • Douleur intense à la palpation
  • Mobilisation possible de l’os zygomatique

Autres symptômes

  • Diminution de la sensibilité faciale due à une possible section du nerf trijumeau, responsable de la sensibilité de la face

Ces signes sont indicateurs d’une fracture de l’os zygomatique et nécessitent une consultation médicale immédiate pour un diagnostic précis et un traitement approprié.

RECOMMANDÉ :  Hystérectomie : tout ce que vous devez savoir

Information importante : Il est interdit de se moucher et, si possible, d’éternuer en cas de présence anormale d’air sous la peau de la paupière inférieure et dans le sinus maxillaire.

Examens nécessaires pour confirmer une fracture de l’os zygomatique

Pour bien localiser votre fracture et faciliter les éventuelles prises en charge, des examens d’imagerie peuvent être nécessaires :

Examens d’imagerie

  • Scanner cérébral ou tomodensitométrie faciale en coupes fines non injectée
  • IRM cérébrale (Imagerie par Résonance Magnétique)

Ces examens permettent également d’évaluer les atteintes des muscles environnants.

Examens oculaires

  • Examen du fond d’œil
  • Étude de l’acuité visuelle

Ces examens sont indispensables pour détecter une éventuelle contusion du globe oculaire, une plaie conjonctivale, un décollement ou une déchirure rétinienne.

Causes possibles d’une fracture de l’os zygomatique

Les causes d’une fracture de l’os zygomatique sont variées et peuvent inclure des malformations, des maladies dégénératives et des traumatismes.

Causes les plus courantes

  • Traumatismes : la cause la plus fréquente est un impact direct sur la pommette, souvent dû à divers accidents.

Pathologies osseuses affectant les pommettes

  • Maladie de Paget : cette maladie osseuse se caractérise par un remodelage osseux accéléré et peut toucher le crâne. Les symptômes incluent des douleurs osseuses, des maux de tête et des déformations du crâne.
  • Tumeur osseuse : une tumeur, qu’elle soit bénigne ou maligne, apparaissant dans le crâne peut également être à l’origine d’une fracture de l’os zygomatique.

Attention, des complications peuvent survenir

Les complications liées à une fracture de l’os zygomatique affectent principalement les yeux et peuvent inclure des infections.

Complications oculaires

  • Diplopie (vision double) : cela peut survenir en raison de l’incarcération du muscle droit inférieur dans le foyer de fracture du plancher de l’orbite.
  • Baisse de l’acuité visuelle : la capacité visuelle peut diminuer à cause d’une contusion du globe oculaire.
  • Cécité : une perte totale de la vision peut également se produire.

Séquelles tardives

Les effets tardifs incluent principalement des séquelles morphologiques, telles que des pommettes enfoncées. Des dommages sensoriels peuvent également persister, avec environ 20 % des cas où la sensibilité ne revient pas complètement.

Bon à savoir : Si vous présentez une diplopie (vision double) avec incarcération du muscle droit inférieur (le muscle en bas de l’œil), c’est une urgence thérapeutique car il y a un risque de fibrose irréversible (formation de tissu cicatriciel permanent) par l’absence de vascularisation.

Quelques mots sur le traitement suggéré

Pour une prise en charge efficace d’une fracture de l’os zygomatique, plusieurs étapes de traitement sont nécessaires.

Consultation médicale

  • Chirurgie maxillo-faciale : une consultation en chirurgie maxillo-faciale est impérative 48 à 72 heures après la fonte du gonflement.

Conduite à tenir

  • Application de glace : appliquez de la glace sur votre pommette pour réduire le gonflement et soulager la douleur.
  • Antalgiques : prenez des antalgiques tels que le paracétamol ou l’ibuprofène pour gérer la douleur.
  • Lavage nasal : utilisez du sérum physiologique pour effectuer un lavage nasal régulier.
  • Antibioprophylaxie : la prise systématique d’un antibiotique est nécessaire pour prévenir les infections éventuelles. Elle doit être mise en place le plus rapidement possible.
RECOMMANDÉ :  Réparation de la fistule anale : tout savoir

Quand passer à la chirurgie ?

Lorsqu’une fracture de l’os zygomatique est suspectée, il est essentiel de déterminer si une intervention chirurgicale est nécessaire.

Cas où la chirurgie n’est pas nécessaire

Les fractures de l’arcade zygomatique qui ne sont pas déplacées et n’ont pas de conséquences esthétiques ou fonctionnelles ne nécessitent pas de chirurgie.

Cas où la chirurgie est nécessaire

Un traitement chirurgical est toujours requis si la fracture est profonde ou a des implications fonctionnelles. Les fractures de l’arc zygomatique nécessitent une intervention chirurgicale dans les 10 jours suivant le traumatisme.

Cette opération se déroule sous anesthésie générale, permettant de réduire la fracture zygomatique via des techniques percutanées.

Solution chirurgicale proposée

Une des solutions chirurgicales proposées est l’ostéotomie de repositionnement. Selon une étude de D. Kamal et Al, dans “Ostéotomies de repositionnement de l’os zygomatique”, l’ostéotomie de repositionnement de l’os zygomatique est une technique simple et reproductible nécessitant une bonne exposition osseuse. Les résultats morphologiques sont satisfaisants avec des suites opératoires simples.

Les ostéotomies de l’os zygomatique se font par trois voies d’abord (palpébrale supérieure, sous-ciliaire et vestibulaire supérieure), suivies d’un repositionnement avec ostéosynthèse par microplaques. Cela permet de restaurer une projection correcte dans les trois plans de l’espace. Le geste est souvent associé à une greffe osseuse sur le plancher orbitaire pour un meilleur résultat.

Avis du professionnel de santé

Lorsqu’il s’agit de diagnostiquer une fracture de l’os zygomatique, la tâche est souvent assez simple. Cependant, la véritable importance réside dans la prise en charge, qui est fréquemment chirurgicale.

Les séquelles de ces fractures ne sont pas à prendre à la légère, car elles peuvent impacter à la fois l’apparence et les fonctions essentielles de cette zone du visage.

La proximité de l’os zygomatique avec les yeux ajoute une couche de complexité et de gravité à cette condition. Il est donc crucial de ne pas retarder la prise en charge.

Une intervention rapide et appropriée est essentielle pour prévenir des complications sérieuses et assurer une récupération complète.

Votre santé et votre bien-être sont au cœur de ces interventions, et il est important de suivre les recommandations médicales pour un rétablissement optimal.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut