Fracture du 3ème métacarpien : qu’est-ce que c’est ?

Article rédigé par le 2 mars 2024

La fracture du métacarpe est aussi appelée fracture des os de la main. Elle survient généralement suite à des traumatismes tels que chutes, écrasements ou chocs. Une fracture du 3ème métacarpien est assez rare et ne cause souvent pas de graves problèmes. Elle nécessite un bon suivi afin de ne pas subir une récidive. Nous faisons le point dans cet article.

Définition de la fracture du 3ème métacarpien

Anatomie et définition

La main est un organe complexe, primordial à notre quotidien. Elle est composée par 27 os, dont 5 métatarses, 8 carpes et 14 phalanges. Le métacarpe est la partie de la main qui se situe sur la paume. Il comporte les 5 métatarses qui s’articulent à l’arrière par les os de la carpe et à l’avant par les phalanges. Le tout forme les doigts.

Les os de la main sont stabilisés par des ligaments et des tendons. Cela nous permet de saisir des objets. Grâce à ses os, la main peut effectuer divers mouvements comme la flexion, l’extension des doigts ou encore l’abduction du pouce.

La fracture se caractérise par une cassure des os ou du cartilage.

Pour la fracture du3ème métacarpien, il s’agit d’une fracture articulaire au niveau de la partie dorsale de la 3ème phalange. Elle se caractérise par l’arrachement d’un pavé osseux sur lequel s’insère le tendon extenseur. C’est une affection que l’on ne rencontre que rarement.

Les causes et symptômes de la fracture du métacarpe

De manière générale, la fracture des métacarpes est bénigne. Elle est causée par des chutes sur la main ou un violent choc comme un coup de poing au mur. Il existe aussi des cas où elle peut survenir suite à une lésion intra osseuse qui peut entrainer une fragilité osseuse particulière.

Le plus souvent, la fracture des métacarpes provoque une douleur généralement accompagnée d’un hématome. Il se situe au niveau du dos de la main. Parfois, ces deux signes majeurs disparaissent après quelques jours. Il existe des cas où la fracture est déplacée et entraine une déformation. Il s’agit d’un trouble de rotation.

Comment diagnostiquer la fracture du 3ème métacarpe ?

Un diagnostic physique détecte une douleur au niveau du 3ème métacarpe au toucher. Une radiographie renforce le diagnostic. Elle aide à localiser l’origine de la lésion, mais aussi de connaitre l’étendue de la fracture. Il est aussi possible que le médecin demande au patient d’effectuer une ostéodensitométrie afin d’évaluer l’existence d’autres pathologies osseuses.

RECOMMANDÉ :  Fracture des métacarpiens : Définition et prise en charge (tout savoir)

Traitement et prise en charge de la fracture du
3ème métacarpe

Le traitement varie selon le type de fracture et la localisation. Elle peut se faire de manière orthopédique comme l’immobilisation du doigt touché. Une attelle aide à maintenir le doigt fracturé avec son voisin dans la position « intrinsèque plus ». Cette technique permet de maintenir les articulations métacarpo-phalangiennes fléchies. Cela réduit aussi le risque d’enraidissement. La durée de l’immobilisation dure en moyenne 4 à 6 semaines en fonction de la partie fracturée.

La chirurgie est envisageable lorsque la fracture n’a pu être corrigée par l’immobilisation. Les techniques opératoires utilisées varient selon le type de fracture.

  • Le brochage: réalisé en prenant appui sur les os sains afin de fixer la fracture et réduire la subluxation.
  • Le vissage: caractérisé par l’insertion de plaque sur la partie fracturée. L’intervention nécessite une petite incision sur le dos de la main afin d’accéder à l’os.
  • L’embrochage: qui consiste à introduire des broches dans l’os en passant par la base. Les broches vont se fixer à l’extrémité des os afin de maintenir la fracture.

Le médecin peut orienter le patient vers un kinésithérapeute pour une rééducation par la mobilisation du doigt avec une orthèse spécifique. Le kinésithérapeute peut également procéder par des massages.

Suivie de la maladie

Une fracture du métacarpien ne représente pas un grave danger. Toutefois, il est nécessaire de réaliser un suivi clinique afin de s’assurer que les blessures se soient bien cicatrisées et vérifier tout signe d’infection.

Les points de suture seront retirés au bout de 15 jours. Le pansement doit se refaire tous les deux jours jusqu’à la cicatrisation complète.

Le patient est aussi tenu de faire un contrôle avec le chirurgien une semaine après l’intervention, ensuite de manière régulière. Durant ces entrevues, le patient doit toujours effectuer une radiographie.

Le tabagisme affecte la consolidation osseuse et prolonge le temps de cicatrisation. Il faudra l’éviter.

Ressources

Fracture des métacarpiens : Définition et prise en charge (tout savoir)

Références

https://drdubertmainepaule.com/pathologies/fractures-de-la-base-des-metacarpiens/

https://www.im2s.mc/main-fracture-doigt-phalange/#:~:text=%C2%AB%20Rugby%20finger%20%C2%BB)-,Il%20s’agit%20d’une%20fracture%20articulaire%20de%20la%20partie,ou%20un%20objet%20contre%20r%C3%A9sistance.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut