Fracture du poignet : opération (indications et procédure)

Article rédigé par le 14 septembre 2023

La fracture du poignet est une blessure courante pouvant résulter d’une chute, d’un traumatisme ou même de l’ostéoporose. Cette rupture d’os complexe peut entraîner un gonflement, une déformation ou de la douleur à votre poignet.

L’opération pour une fracture du poignet se fait sous indications spécifiques. Il existe deux types de procédures chirurgicales en cas de fractures du poignet : fixation par broche et fixation par plaque anatomique. 

Pour une récupération réussie, il est important de se tenir informé des suites opératoires après les procédures chirurgicales telles que les soins post-opératoires, la rééducation, à quoi s’attendre et même les complications. 

Cet article explore en trois parties essentielles tout ce que vous devez savoir sur la fracture du poignet, notamment sa compréhension, les options chirurgicales et les soins post-opératoires. 

Fracture du poignet : rappels nécessaires (sous forme de foire aux questions)

Qu’est-ce qu’une fracture du poignet ?

Le poignet est une articulation complexe formée par l’assemblage de plusieurs os, notamment : les os de l’avant-bras (radius et ulna) et les huit os courts de la carpe

L’expression “fracture du poignet” désigne la rupture de l’un ou de plusieurs os qui compose le poignet. 

Les causes de la fracture du poignet ? 

Tout le monde peut être touché par une fracture du poignet, et ce, indépendamment de l’âge. Le plus souvent, elle fait suite à une chute sur la main ou un traumatisme direct et violent au niveau du poignet. 

Ces situations peuvent résulter d’un accident domestique, sportif ou encore sur la voie publique. L’ostéoporose peut également entraîner une fracture du poignet chez les personnes âgées, même après un traumatisme mineur. 

Comment se fait le diagnostic d’une fracture du poignet ? 

Le diagnostic d’une fracture du poignet est établi par un professionnel de santé. 

  • À l’examen clinique, les signes les plus évocateurs d’une fracture du poignet sont une déformation visible du poignet, associée à un hématome et un gonflement (ou œdème).  
  • Pour confirmer le diagnostic, on procède à une radiographie de la main
  • Un scanner et une arthroscopie peut être proposé en cas de fractures complexes du poignet. 

Fracture du poignet : opération (indications et procédure) 

Quand est-il nécessaire d’opérer un poignet cassé ? (Indications)

L’opération du poignet fait partie des prises en charge d’une fracture du poignet. Comme il s’agit d’une technique invasive, elle doit se faire selon des indications précises, comme : 

  • Une instabilité du poignet : Il peut arriver que les fragments d’os du poignet ne restent pas en place malgré une réduction initiale. Dans ce cas, on peut directement procéder à l’opération afin de rétablir l’anatomie correcte du poignet.
  • Fractures comminutives :  On parle de fracture comminutive quand, lors de la fracture, les os du poignet se sont fragmentés en plusieurs morceaux . L’opération va permettre de rassembler ces morceaux et les mettre en place dans leur position d’origine.   
  • Fracture ouverte du poignet : On parle d’une fracture ouverte quand la peau s’est déchirée et expose les os fracturés du poignet. Dans ce cas, une chirurgie est plus que nécessaire et doit être établie d’urgence. L’opération va permettre de nettoyer les tissus mous (tendons, muscles) et les os pour prévenir une infection. 
  • Fractures articulaires : Si la fracture du poignet a touché les surfaces articulaires (la surface où deux extrémités se touchent), une opération du poignet peut être indiquée afin de restaurer cette surface et prévenir l’apparition d’arthrose. 

À noter que : la décision d’opter ou non pour une opération d’une fracture du poignet revient au chirurgien orthopédique, après avoir pris en compte divers aspects du patient (sa santé globale, caractéristiques spécifiques de la fracture, etc.)

Opération pour la fracture du poignet : choix et techniques (procédures) 

L’opération d’une fracture du poignet repose sur deux principales techniques :

  • Fixation par plaque anatomique 
  • Fixation par broche 
RECOMMANDÉ :  Quand opérer un kyste synovial ? (tout savoir sur la chirurgie)

1. Fixation par plaque anatomique :

La fixation par plaque anatomique est de plus en plus privilégiée pour prendre en charge une fracture du poignet. Cette méthode utilise une plaque synthétique afin de stabiliser la fracture. 

Description étape par étape de la procédure :

Étape 1 : Incision 

  • Premièrement, on va vous administrer une dose d’anesthésie (locale ou générale)
  • Ensuite, le chirurgien va faire une incision chirurgicale sur la face antérieure de votre poignet, à proximité de l’os fracturé. 

Étape 2 : Réduction de la fracture

  • Les fragments d’os fracturés seront ensuite alignés avec précision dans leur position anatomique normale. 

Étape 3 : Placement de la plaque anatomique 

  • On va ensuite placer une plaque anatomique sur la surface de l’os fracturée. La forme et l’épaisseur de celle-ci étant parfaitement adaptée à la forme normale de l’os. 
  • La plaque anatomique va être solidement fixée par des vis en acier inoxydable, ces derniers seront insérés à travers la plaque et l’os.  
  • Ensuite, l’incision sera refermée

Principales indications de la plaque anatomique 

La fixation par plaque anatomique est surtout indiquée en cas de : 

  • Fracture déplacée ou instable du radius 
  • Fracture communitive 
  • Fracture radiculaire 
  • Fracture due à une ostéoporose

2. Fixation par broches

La fixation par broches est une autre méthode qui peut être utilisée pour traiter la fracture du poignet. Les broches sont en métal et d’un diamètre de 1 à 2 mm. Généralement, trois à quatre broches sont suffisantes pour stabiliser une fracture.

Il est à noter que l’arthroscopie du poignet joue un rôle très important durant l’intervention.

C. Mathoulin (2001) a montré dans une étude que le traitement des fractures articulaires du poignet assisté par arthroscopie conduit à d’excellents résultats en termes de soulagement de la douleur, de mobilité et de force musculaire. La majorité des patients ont obtenu des résultats fonctionnels satisfaisants.

Description étape par étape de la procédure 

Étape 1 : Incision 

  • Comme pour la fixation par plaque anatomique, on procède d’abord par l’administration de produit anesthésiant. 
  • Pour cette méthode, on fait juste des petites incisions qui serviront de porte d’entrée pour les broches. 

Étape 2 : Insertion des broches et réduction de la fracture

  • Les fragments d’os fracturés seront ensuite alignés avec précision dans leur position anatomique normale. 
  •  Les broches sont placées de manière à traverser les fragments d’os fracturés pour maintenir leur alignement.

Étape 3 : Coupe des broches

  • Une fois les broches mises en place, elles seront coupées et ajustées pour éviter l’irritation de la peau et des tissus environnants. 
  • L’incision sera ensuite refermée  

Principales indications de la fixation par broche 

La fixation par broche est surtout indiquée en cas de : 

  • Fracture simple du poignet 
  • Fracture non communitives 
  • Patients jeunes

À la suite d’une opération pour fracture du poignet:  soins et rééducation

Après votre opération pour fracture du poignet, des soins et rééducations seront entrepris afin de favoriser la récupération. 

Immobilisation et premiers soins

  • Que ce soit une fixation par broche ou par plaque, votre poignet sera immobilisé par une attelle pendant une période de 3 à 6 semaines.
  • Vos doigts seront épargnés et resteront fonctionnels
  • Les fils de suture seront retirés dans 2 semaines

Rééducation progressive

La rééducation se fait avec un kinésithérapeute (physiothérapeute) : 

  • Vous allez commencer une rééducation. Elle permet de retrouver la mobilité et la force de votre poignet. Elle débute généralement après la période d’immobilisation. 
  • La durée de la rééducation n’est pas la même pour les deux techniques chirurgicales. 
  • Vous pouvez reprendre les activités légères quelques mois après votre opération du poignet. Les activités plus vigoureuses doivent attendre que votre poignet retrouve sa force.

Retrait de la plaque ou de la broche 

  • Les plaques ou broches seront retirées après plusieurs mois pour minimiser les risques de complications (dommage sur les tendons, algodystrophie, etc.)

Résultats après une opération pour une fracture du poignet : à quoi s’attendre ? 

Récupération 

La récupération après votre opération pour fracture du poignet se déroule progressivement. Elle dépend : 

  • en grande partie de la gravité de votre blessure initiale (fracture ouverte, communitive, etc.). 
  • de la nature de la blessure
  • du traitement reçu
  • de la réponse individuelle et de la tolérance de votre corps à la douleur. 

Vous pourriez ressentir une perte de mouvement et des raideurs, mais, comme mentionnée précédemment, la rééducation va permettre d’en venir à bout de manière efficace. 

RECOMMANDÉ :  Doigt en maillet (Mallet Finger) : complications possibles

La durée de la récupération dépend grandement de votre rééducation, des précautions que vous prenez après l’opération (immobilisation surtout) et de l’apparition des complications.  

Gérer la douleur après l’opération d’une fracture du poignet

Il faut préciser que, comme toutes les procédures chirurgicales, l’opération pour fracture du poignet engendre des douleurs. 

Après que l’effet de l’anesthésie se soit estompé, vous allez ressentir : 

  • Une douleur post-opératoire (causé par l’opération lui-même) 
  • Une douleur inflammatoire (causée par l’inflammation de vos tissus en réponse à la chirurgie et à la pose de broche/plaque) 
  • Une douleur à la partie incisée qu’on appelle “douleur cicatricielle”

Sauf si la douleur a été causée par une éventuelle complication, ces types de douleur diminuent généralement au fil des jours et des semaines. 

Pour gérer la douleur, vous pouvez : 

  • Prendre des médicaments analgésiques en vente libre ou sous prescriptions médicales. 
  • Élever votre bras au-dessus de la poitrine pour diminuer la pression sur votre poignet
  • Éviter à tout prix de mobiliser votre main, surtout durant la phase d’immobilisation. 

Retour à la vie quotidienne après votre opération pour fracture du poignet 

Activités sportives

Les patients ayant subi une opération pour fracture du poignet reprennent leurs activités sportives après un ou deux mois après le retrait du plâtre. 

Bien sûr, en n’oubliant pas la règle de base : vous devez toujours commencer par des activités douces et augmenter en intensité au fur et à mesure. 

Complications possibles après une opération pour fracture du poignet 

Dans rarement des cas, la chirurgie peut entraîner des complications. On les classe en deux catégories distinctes : 

Les complications non spécifiques 

  • Infection du site opératoire 

Ce type de complications survient quand il y eut négligence concernant le nettoyage de la plaie . Elle va nécessiter un nettoyage chirurgical et une antibiothérapie.

  • Hématome

Un hématome peut se former en cas de compression nerveuse ou de menace cutanée. L’hématome nécessite une évacuation. 

  • Algodystrophie 

Cette complication est assez fréquente, et survient indépendamment du type de chirurgie. Elle provoque une main gonflée, douloureuse et transparente suivie d’une raideur. 

Elle peut entraîner des séquelles et persister pendant 12 à 18 mois.  

Complications spécifiques 

  • Lésions nerveuses : Surviennent durant la pose ou retrait des broches ou plaques. Le nerf radial est le plus souvent touché. 
  • Déplacement secondaire de la fracture : Surviens surtout en cas de fracture ostéoporotique traitée par des broches. 
  • Arthrose : Survient après une fracture articulaire
  • Douleurs résiduelles : Même après une prise en charge et rééducation réussit.
  • Non-consolidation de la fracture 
  • Rupture de tendon 

Traitement non chirurgical en cas de fracture du poignet : quand le considérer ?

Il existe une autre alternative à l’opération pour une fracture du poignet, il s’agit du traitement par immobilisation. Ce traitement consiste en l’immobilisation non amovible du poignet avec un plâtre ou de la résine. 

Il est maintenant possible d’opter pour une immobilisation sur mesure à l’aide d’attelles thermoformables. Ces derniers offrent une grande liberté de mouvement pour vos doigts avec un minimum d’encombrement. De plus, elles peuvent être retirées avec précaution pour faciliter l’hygiène de la main.

Indication ? Ce type de traitement est à envisager si vous présentez une fracture du poignet légèrement ou non déplacée.  

Durée ? L’immobilisation dure quelques semaines. Votre poignet sera régulièrement contrôlé par des radiographies. Après l’immobilisation, la rééducation est toujours de mise. 

Opération après une fracture du poignet : les points à retenir de l’article

  • Une fracture du poignet résulte d’une rupture des os qui composent le poignet, généralement due à des chutes, traumatismes violents ou à l’ostéoporose.
  •  L’opération est nécessaire dans des cas spécifiques, tels que l’instabilité du poignet, les fractures comminutives, ouvertes, ou articulaires, selon la décision du chirurgien.
  • Deux techniques chirurgicales principales sont utilisées : la fixation par plaque anatomique pour les fractures déplacées ou complexes, et la fixation par broches pour les fractures simples, non comminutives, principalement chez les patients jeunes.
  • Après l’opération, l’immobilisation dans une attelle est nécessaire pendant 3 à 6 semaines, suivie d’une rééducation pour restaurer la mobilité et la force du poignet.
  •  Des complications potentielles incluent l’infection, les hématomes, l’algodystrophie, les lésions nerveuses, le déplacement secondaire de la fracture, l’arthrose, et les douleurs résiduelles. Un traitement non chirurgical par immobilisation est également envisageable pour les fractures légères ou non déplacées.

Références 

https://groupesantepourtous.com/anatomie-poignet-main/

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S1297320301000579

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut