Fracture du poignet : Temps de guérison

Article rédigé par le 16 avril 2024

La fracture du poignet représente un enjeu majeur de santé publique, survenant fréquemment à la suite d’une chute où la personne tente de se rattraper avec la main ouverte, ou bien lors d’un accident de la circulation.

Le traitement approprié varie en fonction du type de fracture diagnostiquée. Il peut être orthopédique, impliquant l’utilisation de plâtres ou d’attelles, ou chirurgical, nécessitant une intervention pour réparer les os avec des vis ou des plaques.

Une question fréquente concerne le temps de guérison : « Combien de temps faut-il pour récupérer d’une fracture du poignet ? » Pour découvrir la réponse et bénéficier de conseils d’experts, consultez cet article rédigé par une professionnelle de santé.

Les 4 points importants à retenir

  • 1. Une fracture du poignet se manifeste typiquement par une douleur intense au niveau du poignet, qui apparaît enflé. Dans les cas de fractures ouvertes, il est également possible de constater une perte de sensibilité.
  • 2. Le traitement prescrit par le médecin dépendra du type de fracture diagnostiquée lors de l’examen. Un plan de soin adapté et efficace sera alors mis en place.
  • 3. La durée de guérison d’une fracture du poignet varie selon plusieurs facteurs, notamment le type de fracture, le traitement choisi et l’âge du patient.
  • 4. La rééducation est une composante essentielle du traitement des fractures du poignet. Elle joue un rôle déterminant dans la récupération de la fonctionnalité de l’articulation et des structures environnantes.

Comprendre la fracture du poignet

Une fracture se produit lorsque l’os est soumis à un choc, suffisamment fort pour provoquer sa rupture et interrompre sa continuité.

Cet événement traumatique génère une douleur dans la zone affectée, dont l’intensité peut varier. Dans certains cas, une déformation visible peut également apparaître.

Les fractures sont particulièrement courantes chez les enfants, en raison de leur activité physique souvent intense.

Les personnes âgées, et plus spécifiquement les femmes ménopausées, sont également à risque en raison de leur susceptibilité à l’ostéoporose, une condition qui fragilise les os en diminuant leur densité.

Comment identifier une fracture du poignet ?

Lorsqu’un patient se présente avec une douleur au poignet, accompagnée d’une limitation fonctionnelle partielle, il est souvent possible d’effectuer certains mouvements des doigts, bien que ceux-ci puissent être douloureux et gênants.

RECOMMANDÉ :  Douleur à l'omoplate et cancer : Quel lien ?

L’examen attentif du poignet par le médecin révèle généralement un gonflement et des ecchymoses, caractéristiques d’une fracture. Une déformation typique, décrite comme le « dos de fourchette« , peut également être observée.

Dans les cas de fracture ouverte, où l’os perce la peau, le patient peut également souffrir de déficits sensitifs affectant les trois premiers doigts, résultant de la compression des nerfs à proximité.

Pour confirmer la présence d’une fracture du poignet, une radiographie standard est indispensable. Cette procédure se réalise sous trois angles différents : face, profil, et trois quarts (notamment l’incidence du scaphoïde).

En cas de diagnostic incertain, le médecin peut se tourner vers des méthodes d’imagerie plus avancées, telles que le scanner ou l’IRM, pour obtenir une vue détaillée des structures internes et confirmer le type de fracture.

Fracture du poignet : Temps de guérison

La durée de guérison d’une fracture du poignet varie grandement selon plusieurs critères, notamment le type de fracture, le traitement appliqué et l’âge du patient.

Durée de guérison selon le type de fracture

Les fractures du poignet se divisent généralement en deux catégories : les fractures simples et celles nécessitant une intervention chirurgicale.

Fractures simples

Les fractures simples, qui ne requièrent pas de chirurgie, bénéficient d’un temps de guérison relativement court.

La douleur, les ecchymoses et le gonflement s’estompent généralement en quelques jours à quelques semaines. La consolidation osseuse se produit entre six semaines et trois mois, ce processus étant accéléré chez les enfants.

La période d’immobilisation et la rééducation sont plus brèves, typiquement entre quatre et six mois, permettant une reprise des activités quotidiennes en trois à huit mois.

Fractures nécessitant une intervention chirurgicale

Les fractures qui nécessitent une intervention chirurgicale présentent un temps de récupération plus long. La consolidation de l’os peut s’étendre au-delà de trois mois.

La rééducation et le retour à la fonctionnalité complète du poignet peuvent durer de plusieurs mois à plus d’un an, avec une reprise totale des activités habituelles prenant entre huit et douze mois.

Influence de l’âge sur la guérison

L’âge du patient joue un rôle crucial dans la vitesse de guérison. Les jeunes, en phase active de croissance, se rétablissent généralement plus vite.

En revanche, les personnes âgées, notamment les femmes de plus de 75 ans, connaissent des temps de guérison plus longs.

Ces observations sont notamment soutenues par les recherches de Edwards BJ, rapportées dans son étude de 2010 intitulée « Déclin fonctionnel après des fractures du poignet – Étude des fractures ostéoporotiques : étude de cohorte prospective ».

RECOMMANDÉ :  Temps de cicatrisation d’un tendon du doigt après une lésion

Cette lenteur est souvent due à une diminution rapide de la densité osseuse, caractéristique de l’ostéoporose. De plus, les séniors peuvent expérimenter des complications fonctionnelles prolongées après le traumatisme.

Avis du professionnel de santé

La patience est une vertu cruciale dans le processus de guérison. Les fractures du poignet peuvent prendre de quelques semaines à plusieurs mois pour guérir complètement. Pendant cette période, je vous encourage à suivre scrupuleusement les recommandations médicales et à vous engager pleinement dans votre rééducation.

Je tiens également à souligner l’importance de la communication. N’hésitez pas à exprimer vos préoccupations et à poser des questions tout au long de votre traitement. Votre feedback est indispensable pour ajuster le plan de traitement si nécessaire et pour vous rassurer sur les progrès réalisés.

Enfin, la prévention des futures fractures est un aspect que nous ne devons pas négliger, particulièrement si vous avez des facteurs de risque tels que l’ostéoporose.

Des conseils sur le maintien d’une bonne santé osseuse et des mesures préventives pour éviter les chutes seront discutés avec votre médecin pour vous aider à protéger votre santé sur le long terme.

Références

Les articles et ressources ayant servi dans l’élaboration de cet article
Le processus de rédaction d’articles chez le Groupe SANTEPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut