Fracture du poignet : temps de guérison ? (pronostic) 

Article rédigé par le 16 septembre 2023

Vous présentez une fracture du poignet et vous vous demandez combien de temps peut bien prendre la guérison. Il est à préciser que la durée varie en fonction de plusieurs éléments, tels que votre âge, le type de fracture, l’image révélée à la radiographie, votre santé générale et bien d’autres. 

La nature de la prise en charge joue également un rôle déterminant sur le temps de guérison de votre fracture du poignet. Dans cet article, nous explorerons en détail les différentes étapes de récupération après une fracture du poignet, ainsi que les facteurs qui influencent le temps nécessaire pour se rétablir. 

Du diagnostic initial à la rééducation, chaque phase de ce parcours joue un rôle crucial dans le pronostic. Comprendre ces éléments est essentiel pour mieux anticiper et gérer la guérison d’une fracture du poignet.

Temps de guérison d’une fracture du poignet : réponse et exemple concret

Ainsi, d’après les informations fournies ci-dessus, la durée précise de votre récupération après fracture du poignet varie en fonction de plusieurs facteurs. 

Mais voici des informations générales et approximatives pour avoir une idée du temps de guérison après fracture du poignet : 

Fracture simple du poignet (sans intervention chirurgicale) : Le temps de guérison est plus court 

  • La douleur, l’hématome et l’œdème disparaissent en quelques jours à quelques semaines. 
  • L’os est consolidé entre 6 semaines et 3 mois ( plus rapide chez les enfants)
  • Le temps d’immobilisation et la rééducation sont plus courts ( 3 mois) 
  • La reprise des activités se fait de manière plus rapide (3 à 8 mois)

Fracture avec intervention chirurgicale (fixation interne) :

  • Temps de récupération est plus long 
  • Consolidation peut prendre plus de 3 mois
  • La rééducation et la reprise de la fonction du poignet se font en plusieurs mois à plus d’un an. 
  • La reprise complète des activités ne se fait pas avant des mois (8-12 mois en général).  

Fracture du poignet : étapes de récupération après une fracture du poignet

La guérison de votre fracture du poignet prend du temps, car la récupération se fait en plusieurs étapes. Afin de mieux comprendre la raison de ce délai, il est utile de passer d’abord en revue les différentes étapes de la récupération : 

  • Réduction de la douleur : Dans les premières semaines qui suivent la prise en charge de votre fracture du poignet, l’objectif principal est de réduire la douleur. 
  • Disparition de l’œdème et des hématomes : Ces derniers disparaissent après quelques jours. Leur disparition contribue à diminuer la douleur et favoriser la reprise de la mobilité. 
  • Consolidation osseuse : La consolidation des os cassés prend quelques mois. Chez les enfants, ce délai est plus court. La consolidation se déroule en deux étapes : la première concerne l’union des fragments osseux et la seconde le remodelage de l’os fracturé. D’une manière générale, une fracture du poignet se consolide normalement en 1,5 à 3 mois. 
  • L’immobilisation : en plâtre ou attelle, est nécessaire pendant environ 6 semaines à 3 mois pour permettre à l’os de guérir correctement. L’usage de votre main et poignet sera repris progressivement après l’immobilisation. 
  • Reprise des activités : La reprise des activités physiques et sportives se fait de manière progressive. 

Après avoir passé toutes ces étapes, on pourrait dire que votre fracture du poignet est définitivement guérie. Le temps varie ainsi en fonction de plusieurs conditions et facteurs, et beaucoup d’éléments peuvent l’influencer. 

Temps de guérison d’une fracture du poignet : les éléments qui l’influencent

Vous devez prendre en compte divers éléments pouvant influencer le temps de guérison et le pronostic de votre fracture du poignet. Chaque étape a un rôle déterminant ou apporte des indices sur votre temps de guérison.  

Étape 1 : Évaluation clinique initiale 

L’évaluation clinique initiale joue un rôle crucial dans l’établissement du pronostic d’une fracture du poignet. Cette étape cruciale est effectuée par votre médecin ou chirurgien orthopédiste. 

RECOMMANDÉ :  Mal au poignet : Signification émotionnelle

Examen approfondi 

L’évaluation clinique commence par un examen approfondi. Votre médecin va inspecter votre fracture (inspection visuelle). 

Si possible, il évaluera la mobilité de votre poignet et rechercher les signes de déformation, douleur et gonflement (les symptômes de la fracture). 

Vous pouvez déjà avoir des indices sur le temps que va prendre votre récupération en vous basant sur les retours de votre médecin après son évaluation clinique. 

L’importance de votre âge

Votre âge sera pris en compte dès le début de la prise en charge. En effet, il influence fortement le pronostic de la fracture de votre poignet. 

Les personnes jeunes ont tendance à avoir un bon pronostic comparé aux personnes plus âgées. 

Edwards BJ et al ont montré dans une étude que les fractures du poignet sont fréquentes chez les femmes de plus de 75 ans et peuvent avoir des conséquences durables sur leur vie quotidienne. Les chercheurs ont examiné l’impact de ces fractures sur les capacités des participantes en évaluant différents critères. Les résultats montrent que les femmes ayant subi une fracture du poignet ont un risque de dégradation fonctionnelle durable 0,5 fois plus élevé que celles qui n’ont pas connu de fracture.

Étape 2 : Imagerie médicale

Après l’évaluation clinique, une imagerie médicale sera mise en place pour prendre des clichés de votre fracture du poignet. Le plus souvent, il s’agit d’une radiographie.

 » Devant un traumatisme du poignet, des clichés de face, de profil et de trois quarts (incidence de scaphoïde) sont nécessaires, il est essentiel donc de réaliser des radiographies sous différents angles  » a affirmé Laurent Aubert (2012) .

La radiographie permet non seulement de confirmer le diagnostic, mais elle permet également à votre médecin de déterminer la localisation précise de la fracture, de préciser son type et sa gravité. De plus, elle permet de voir si la fracture est déplacée ou non

Tous ces facteurs auront une influence considérable sur le pronostic de votre fracture du poignet. Elle permet d’autre part de définir le plan de traitement adéquat. 

Étape 3 : Classification de la fracture

Votre fracture du poignet sera ensuite classée en fonction de plusieurs critères : 

  • Déplacée ou non
  • Ouverte (laisse apparaître la peau) ou fermée (peau intacte) 
  • Double (deux os fracturés), multiple ou simple 
  • Petite fracture (simple fissure de l’os) 
  • Comminutive (les os ont été broyés en plusieurs morceaux)  
  • Intra-articulaire 

Cette classification permet également de prédire plus précisément le pronostic de guérison.

Une fracture déplacée, comminutive prendra plus de temps à guérir qu’une fracture simple non déplacée. 

Étape 4 : Le choix de l’option de traitement 

Le choix du traitement peut également avoir un impact significatif sur le temps de guérison de votre fracture du poignet. 

À savoir, il existe différente prise en charge en fonction du fracturé que vous présentez. 

Réduction fermée 

Si votre fracture est peu ou pas déplacée, alors votre médecin optera pour un traitement par immobilisation ou réduction fermée. C’est-à-dire que les fragments seront alignés sans chirurgie. 

Pour ce type de prise en charge, le temps de récupération est plus rapide et le temps d’immobilisation plus court. Le pronostic est également favorable

Chirurgie 

Si la fracture est instable, déplacée, ouverte ou si vous êtes sujets à l’ostéoporose, alors la prise en charge sera chirurgicale. Une explication plus détaillée sur les différentes démarches et les mesures postopératoires sont disponibles dans l’article parlant de l’opération pour une fracture du poignet. 

Dans ce cas, le temps de guérison sera éventuellement plus long, car on a pris en charge de manière invasive. Néanmoins, la chirurgie offre une meilleure stabilité et les complications sont assez rares. 

Le pronostic dépendra de la qualité de la fixation chirurgicale ( c’est-à-dire de la réussite de l’intervention), de votre capacité à suivre les recommandations postopératoires et de la rééducation.

Étape 5 : Suivi et rééducation

L’étape 5, qui concerne le suivi médical et la rééducation, joue également un rôle déterminant dans l’influence du temps de guérison et du pronostic de votre fracture du poignet.

Voyons ça plus en détail : 

Suivi médical 

Le suivi médical permet de surveiller la progression de votre guérison et surtout, d’ajuster le traitement postopératoire si besoin. Ces derniers peuvent influencer votre temps de guérison de plusieurs manières :

  • Détection précoce de complications 
RECOMMANDÉ :  Entorse scapho-lunaire : Définition et prise en charge (tout savoir)

 Il est évident que la survenue des complications retarde le temps de guérison. Elles peuvent également affecter le pronostic de votre fracture de l’épaule. Plus le suivi médical sera bien entrepris, plus votre temps de guérison sera rapide. 

Concrètement, un suivi médical régulier va détecter de façon précoce toutes les complications éventuelles, comme : une infection, non-consolidation de l’os, déplacement de l’os sous plâtre, etc. 

En intervenant rapidement, on peut minimiser l’impact négatif sur la récupération.

  • Ajustement du traitement

Si votre processus de récupération ne se déroule pas comme escompté, si elle est trop retardée, votre médecin pourra ajuster le traitement en conséquence. Bien sûr, cela ne peut se faire sans un suivi médical régulier. 

La rééducation 

Outre le suivi médical, vous allez également entamer une rééducation avec un kinésithérapeute. La rééducation influence positivement votre temps de guérison après une fracture du poignet, et ce, de plusieurs manières : 

  • Restauration de la mobilité et de la force : 

La rééducation permet de restaurer progressivement la mobilité et la force de votre poignet. 

En outre, une rééducation adéquate permet de prévenir la raideur, d’améliorer la flexibilité et de renforcer les muscles autour du poignet. Tout cela va contribuer à votre guérison. 

  • Prévention des complications 

Comme on l’a dit précédemment, contrôler la survenue des complications permet non seulement de favoriser votre temps de guérison, mais aussi d’améliorer le pronostic. 

La rééducation permet de prévenir les raideurs articulaires, la perte de force musculaire et l’arthrose. 

Étape 6 : Prise en compte des facteurs pronostic 

À part les éléments cités ci-dessous, d’autres facteurs entrent également en jeu concernant le temps de guérison de votre fracture du poignet. 

  • Votre état de santé générale : 

Votre santé globale joue un rôle déterminant dans votre temps de guérison. Si vous êtes en bonne santé, vous serez guéri plus rapidement de votre fracture du poignet et le pronostic est favorable. Votre corps est plus apte à gérer le stress et les infections potentielles. 

  • Comorbidité : 

Les maladies sous-jacentes comme le diabète, l’ostéoporose compliquent la guérison de votre fracture du poignet. Ces comorbidités ralentissent votre guérison et augmentent les risques de survenue de complications. 

  • Votre capacité à suivre les recommandations : 

La mesure dans laquelle vous suivez les recommandations médicales et de rééducation est cruciale. Si vous êtes coopérants et que vous suivez les consignes de votre médecin et kinésithérapeute, vous participez à la l’accélération de votre temps de guérison. 

Les points à retenir pour cet article : 

  • Le temps de guérison : Il varie généralement entre 3 mois et 1 an.
  • Le processus de guérison en plusieurs étapes : La récupération d’une fracture du poignet se déroule en plusieurs étapes, allant de la réduction de la douleur à la reprise des activités physiques. Chacune de ces étapes joue un rôle crucial dans le processus de guérison.
  • Facteurs influençant la guérison : Plusieurs facteurs influencent la durée de guérison, notamment l’âge du patient, le type de fracture, la gravité de la blessure, et l’état général de santé. Il est essentiel de prendre en compte ces éléments pour anticiper la guérison.
  • Évaluation clinique : L’évaluation initiale effectuée par un médecin ou un chirurgien orthopédiste est fondamentale pour établir le pronostic de la fracture. Elle inclut un examen approfondi et une évaluation de la mobilité du poignet.
  • Imagerie et classification de la fracture du poignet : Les radiographies permettent de confirmer le diagnostic et de déterminer la gravité de la fracture. La classification de la fracture, qu’elle soit déplacée, ouverte, comminutive, etc., influence directement le temps de guérison.
  • Le traitement : Le traitement choisi, qu’il s’agisse d’une réduction fermée ou d’une chirurgie, a un impact significatif sur la guérison. Chaque option a ses avantages et ses inconvénients, avec des délais de récupération variables.

Références 

https://groupesantepourtous.com/fracture-du-poignet-operation-indications-et-procedure/

https://www.msdmanuals.com/fr/accueil/l%C3%A9sions-et-intoxications/fractures/fractures-du-poignet

https://www.vidal.fr/actualites/17911-personnes-agees-attention-aux-fractures-du-poignet.html

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.3 / 5. Nombre de votes 4

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut