Fracture du poignet : définition et prise en charge (tout savoir)

Article rédigé par le 18 septembre 2023

Une fracture du poignet peut survenir à la suite d’une chute, d’un traumatisme ou d’un accident. Elle compte parmi les fractures les plus courantes du membre supérieur, avec plus de 50 000 cas enregistrés chaque année en France, touchant principalement les jeunes et les personnes âgées. 

Compte tenu de sa prévalence, il est essentiel de bien comprendre cette condition. Cet article vise à vous fournir des informations complètes sur les fractures du poignet.

À retenir : les 7 points clés de cet article 

  • 1. Structure anatomique du poignet : Le poignet est une articulation complexe composée de plusieurs os, dont l’ulna et le radius de l’avant-bras, ainsi que huit petits os de la carpe. Cette structure permet une variété de mouvements, tels que l’extension, la flexion et la rotation.
  • 2. Causes des fractures du poignet : Les fractures du poignet sont souvent causées par des chutes sur la main, liées à des facteurs tels que l’ostéoporose, des traumatismes, des accidents de travail, de la route ou sportif. 
  • 3. Circonstances et types de fractures:  Les fractures touchent généralement la partie distale du radius, mais peuvent également impliquer d’autres os du poignet, notamment le cubitus et les os de la carpe. Une fracture du poignet peut prendre plusieurs types, à savoir : une fracture simple, articulaire, comminutive, ouverte ou fermée, déplacée ou non. 
  • 4. Symptômes : Les symptômes varient en fonction de la cause de la fracture. Les fractures dues à des chutes provoquent généralement une douleur immédiate, un gonflement, une déformation visible, une limitation des mouvements et des signes d’inflammation comme la chaleur et la rougeur. Les fractures traumatiques peuvent avoir des signes moins évidents.
  • 5. Diagnostic : Le diagnostic de la fracture du poignet implique un examen clinique, suivi d’imagerie, telle qu’une radiographie, un scanner ou une ostéodensitométrie
  • 6. Traitement : Le traitement dépend de divers facteurs, mais il peut inclure une réduction fermée (réalignement des os sans chirurgie) avec immobilisation par attelle ou plâtre, ou une intervention chirurgicale en cas de fracture complexe.
  • 7. La rééducation peut être nécessaire pour restaurer la force et la mobilité du poignet. Des complications, telles que la perte de réduction, l’algodystrophie, des ruptures de tendons, des infections et l’arthrose, doivent être surveillées attentivement après une fracture du poignet.

Comprendre votre poignet : sa définition et sa structure anatomique 

Votre poignet est la zone de votre bras qui relie votre avant-bras à votre main. Plusieurs os s’articulent entre eux pour former le poignet, à savoir : 

  • L’ulna et le radius (les deux os de l’avant-bras) 
  • Les huit os courts de la carpe

Ainsi, votre poignet est une articulation mobile qui est capable d’effectuer une grande variété de mouvements notamment l’extension, la flexion et la rotation. 

Fracture du poignet : fracture assez hors du commun ! 

Lorsque vous tombez accidentellement, votre premier réflexe est d’amortir le choc avec votre main. À ce moment précis, votre poignet va supporter la totalité du poids de votre corps. La contrainte va entraîner une collision entre les os de votre poignet (cités précédemment dans la section anatomie), d’où la fracture du poignet. 

À ce sujet, une fracture du poignet touche le plus fréquemment la partie distale du radius, qui est l’un des os de votre avant-bras.

D’après une étude faite par J. Rodineau dans Journal de Traumatologie du Sport : les fractures de l’extrémité inférieure du radius sont les plus courantes, représentant entre les deux tiers et les trois quarts des fractures de l’avant-bras. Jusqu’à l’âge de 40 ans, elles sont plus fréquentes chez les hommes et touchent principalement la styloïde plutôt que la métaphyse. « ..Elles se traduisent par une douleur élective à la palpation et au mouvement forcé d’inclinaison radiale du poignet« .

Elle peut également désigner la fracture du cubitus ou la fracture des deux os, mais c’est moins fréquent. 

Une des zones sensibles les plus fréquemment concernées par la fracture est la scaphoïde. Une fracture de la scaphoïde touche surtout les jeunes et les enfants, après une chute sur la paume de la main. 

La fracture des huit os courts de la carpe survient le plus souvent si une force écrasante a été appliquée à votre main et a broyé vos os. 

Fracture du poignet : les circonstances qui peuvent l’induire ? 

L’ostéoporose : L’ostéoporose est une cause fréquente de fracture du poignet, surtout chez les femmes âgées. En effet, l’ostéoporose se développe surtout chez les femmes en ménopause. 

Chute sur la main : Certainement l’une des causes les plus fréquentes de fracture du poignet. En cas de chute, on a tout de suite le réflexe d’étendre notre main. 

RECOMMANDÉ :  Trapézectomie du pouce : durée d’arrêt de travail

Les traumatismes : Un traumatisme sur le main peut également entraîner une fracture du poignet. 

Accidents de travail : Lors d’une chute sur le lieu de travail par exemple. Dans ce cas, les hommes sont les plus exposés. 

Accidents de la route : En moto, voiture pouvant entraîner une fracture comminutive (les os sont fragmentés) 

Accidents sportifs : en moto-cross, delta-plane, en ski. Vous pouvez également être touché par une fracture articulaire du poignet en cas de faux mouvement avec une raquette (tennis, ping pong, golf, etc.) 

Les symptômes d’une fracture du poignet : différents selon la circonstance de survenue ? 

Les symptômes que vous allez présenter lors d’une fracture du poignet due à une chute ou un traumatisme ne sont pas les mêmes. Ils sont bels et biens différents selon la circonstance de survenue. 

Fracture du poignet après une chute 

  • Douleur : Après la chute, vous allez ressentir une douleur presque immédiate au niveau du poignet. 
  • Gonflement (ou œdème) qui se développe de manière rapidement progressive. 
  • Déformation visible de votre poignet, même si l’absence de déformation n’exclut pas une fracture du poignet.
  • Les mouvements sont limités et douloureux.
  • Autres signes d’inflammations tels que chaleur et rougeur.

Fracture traumatique du poignet

  • Pour une fracture du poignet d’origine traumatique, les signes cliniques sont peu évidents. Il peut y avoir une déformation, parfois non. 
  • On note également la présence d’un hématome (accumulation de sang sous la peau) 
  • Vous allez également remarquer des abrasions cutanées
  • Douleur au niveau du poignet 

Les différents types de fractures du poignet ? 

Comme tous les autres types de fractures, on note plusieurs types de fractures du poignet, chacune ayant ses propres caractéristiques. 

Fracture comminutive du poignet : En cas de fracture comminutive, les ou l’os de votre poignet est brisé en plusieurs morceaux

Fracture simple du poignet : Elle est caractérisée par une cassure de l’os de votre poignet, sans aucune fragmentation importante. 

Fracture articulaire : Elle affecte la surface articulaire de l’os. Ce type de fracture peut entraîner des problèmes articulaires sur le long terme (arthrose). 

Fracture ouverte ou fermée du poignet : L’os brisé peut se déplacer et percer votre peau. On parle dans ce cas d’une fracture ouverte. Pour une fracture fermée, l’os cassé ne perce pas la peau. Elle peut s’accompagner de déformation visible ou non. 

Comment diagnostiquer une fracture du poignet ? 

Établir le diagnostic de fracture du poignet est un processus qui comprend plusieurs étapes. 

Examen clinique

Premièrement, le médecin va faire un examen clinique de votre poignet. Il va évaluer les symptômes, la circonstance de survenue de votre fracture, les signes associés, les antécédents. 

Examens complémentaires 

Ceci fait, il faudra faire une imagerie de votre poignet pour évaluer le type et la gravité de votre fracture du poignet et pour confirmer le diagnostic : 

Radiographie 

C’est la technique d’imagerie la plus courante et de première intention en cas de fracture du poignet (fait en premier). On va faire une radiographie de votre poignet sous différents angles : de face, de profil, en trois quarts. 

Le médecin va ensuite interpréter les clichés radiographiques et déterminer la localisation précise de la fracture, son étendue et les éventuels déplacements des os. 

Scanner 

Dans des cas complexes et particuliers, on peut nécessiter un scanner. L’image fournie est en 3 dimensions, ce qui permet une évaluation en profondeur

Ostéodensitométrie 

Cet examen particulier permet de mesurer la densité osseuse. Elle est appliquée si le médecin suspecte une fracture du poignet due par une ostéoporose pas encore diagnostiquée. 

Si le diagnostic est positif, vous allez avoir besoin d’un traitement pour l’ostéoporose. 

Qui dois-je consulter en cas soupçon de fracture du poignet ? 

Si vous soupçonnez une fracture du poignet, il est conseillé de consulter un médecin généraliste, un médecin urgentiste ou un chirurgien orthopédique en fonction de la gravité de votre fracture. Il n’est pas conseillé de consulter un kinésithérapeute en cas de suspicion de fracture du poignet. 

Traitement d’une fracture du poignet ? 

Le choix du traitement dépend de divers facteurs, notamment l’âge du patient, son état de santé général, la qualité osseuse, l’emplacement de la fracture et le type de déplacement.

Traitement orthopédique

Sauf indications précises, les médecins privilégient souvent le traitement orthopédique plutôt que la chirurgie pour traiter une fracture du poignet. Si votre fracture est peu ou pas déplacée, le traitement visera surtout à réaligner les os cassés (réduction fermée) sans passer par une opération. 

Immobilisation par attelle

Une fois les os réalignés, votre poignet sera maintenu stable par une attelle (palmaire ou en U). On peut également utiliser du plâtre ou même de la résine

But : L’immobilisation permet de maintenir votre poignet en position droite. Votre pouce sera également immobilisé, mais votre coude et les autres doigts resteront libres. 

Position : Votre poignet sera immobilisé en position neutre, ou légèrement en extension. 

À éviter : durant la période de l’immobilisation, il faut éviter de laisser votre main pendante. Cela peut entraîner une accumulation de sang et un gonflement. Prévenez votre médecin si votre plâtre est trop serré, cela peut conduire à une ischémie de vos muscles. 

Suite : L’immobilisation est retirée après 4-5 semaines, selon l’indication de votre médecin. 

RECOMMANDÉ :  Fracture du scaphoïde sans gonflement : Comment savoir ?

Une rééducation peut être de mise après l’immobilisation. 

Fracture du poignet : Indications pour une chirurgie ? 

La chirurgie après une fracture du poignet se fait sous indications précises, on procède soit par un traitement par broche, soit par plaque anatomique. 

L’intervention se fait sous anesthésie et vous serez hospitalisé durant un court moment. 

De plus amples détails sont fournis dans cet article. 

Après l’intervention, vous devez entamer une période de rééducation afin de renforcer les muscles et restaurer la mobilité de votre poignet. 

Suivi médical et gestion de la douleur ? 

Des examens réguliers et des consultations de survie sont nécessaires afin de surveiller la progression de votre guérison ou d’ajuster le traitement si nécessaire. 

Pour gérer la douleur, le médecin va vous prescrire des médicaments analgésiques ou sédatifs. 

Vous pouvez également essayer la cryothérapie pendant les pics de douleur. 

Rééducation après fracture du poignet : est-ce nécessaire ? 

La rééducation après fracture du poignet n’est pas automatique. Elle dépend de plusieurs facteurs dont le type de votre fracture, vos besoins individuels, les recommandations de votre médecin. 

Évaluation post-opératoire 

Si vous avez subi une chirurgie, votre médecin va évaluer votre état lors de la consultation de contrôle. Il va recueillir les informations sur la douleur que vous ressentez, observe les gestes que vous êtes capables d’effectuer. Cette évaluation permet de déterminer si la rééducation est nécessaire. 

Toutefois, une thérapie physique est toujours conseillée pour rétablir la force musculaire et améliorer la récupération. 

Que fait lé kinésithérapeute (physiothérapeute ?) 

Le kiné va vous aider à améliorer la mobilité de votre poignet grâce à des manœuvres douces.  Généralement, les séances ne sont pas douloureuses. 

La kinésithérapie débute souvent à la fin de la période d’immobilisation. 

Autorééducation 

Il est conseillé de faire des exercices d’autorééducation à domicile. Vous pouvez commencer par des mouvements doux puis augmenter en intensité au fur et à mesure de la récupération. 

Rééducation après immobilisation prolongée : Systématique

La rééducation est systématique après une immobilisation prolongée de votre poignet (6 semaines). En effet, au-delà de cette période, le poignet peut devenir raide et ne pas avoir de force. La rééducation permettra de remédier à cela.

Complications après une fracture du poignet : à quoi s’attendre ? 

Après une fracture du poignet, des complications peuvent survenir, nécessitant une attention particulière et une intervention médicale appropriée. 

Perte de la réduction:  Malgré une prise en charge réussie, il se peut que l’os se déplace à nouveau dans le temps. 

Algodystrophie :Cette complication se caractérise surtout par un gonflement de la main et du poignet sous l’immobilisation et qui s’accompagne de douleurs. 

Déplacement secondaire : En cas de fracture instable ou si vous avez des os fragiles. 

Rupture de tendon : À cause des matériaux synthétiques (broche ou plaque) implantés dans votre poignet lors de la chirurgie. 

Anesthésie de la main : Survient si un nerf a été touché. 

Infection : Surtout en cas de fracture ouverte ou infection de la cicatrice après chirurgie. 

Arthrose : Survient surtout à la suite d’une fracture articulaire. 

Fracture du poignet : vos questions les plus fréquentes 

1— Comment évolue une fracture du poignet ? Quel est le pronostic ? 

L’évolution et le pronostic d’une fracture du poignet diffèrent selon plusieurs critères. Une explication plus détaillée est disponible en cliquant sur ce lien

2— Quelles sont les causes de douleur après une fracture du poignet ? 

La douleur est due soit : 

  • à l’instabilité du foyer de la fracture, les petits fragments d’os sont instables et provoquent des douleurs. 
  • à un hématome ou un œdème 
  • à la cicatrice après l’intervention
  • à une réponse inflammatoire de votre organisme après l’intervention

3— Les gestes à adopter pour remédier aux douleurs d’une fracture du poignet ? 

À part la prise d’antalgique et la rééducation, ayez l’habitude de mettre le poignet sur votre thorax quand vous dormez. Aussi, essayez de le surélever quand vous êtes debout, cela évitera de ramener toutes les pressions sur votre poignet. 

4— Reprendre le travail et le sport après une fracture du poignet ? 

La reprise des activités se fait vers la fin du troisième mois en général. Encore faut-il commencer par des activités douces. Mais cette durée varie énormément en fonction de la gravité de la fracture, la nature de la prise en charge,votre âge et votre condition physique globale.

5— Peut-on conduire avec une attelle au poignet ? 

La réponse est non, c’est fortement déconseillé. Votre plâtre va vous gêner dans votre conduite constituant un risque pour votre santé et celui des autres. 

6— Durée d’arrêt de travail après fracture du poignet ? 

La durée varie en fonction de votre travail et de la gravité de la fracture. 

Pour un travail sédentaire, l’arrêt de travail est plus court que pour un travail physique nécessitant l’usage des mains. 

Si votre fracture est complexe ou déplacée, vous allez également avoir besoin d’une période de récupération plus longue. 

7— Accélérer la récupération après une fracture du poignet ?  

Voici quelques mesures générales qui pourront favoriser votre récupération après une fracture du poignet : 

  • Suivre les recommandations de votre médecin et aller au rendez-vous de suivi
  • Rester actif, dans la mesure du possible 
  • Adopter une alimentation équilibrée (riche en calcium et vitamine D) 
  • Éviter de prendre de l’alcool ou du tabac
  • Gérer le stress 
  • Faire une rééducation 
  • Rester hydraté et reposé

Références

https://groupesantepourtous.com/fracture-du-poignet-temps-de-guerison/

https://www.ramsaysante.fr/vous-etes-patient-en-savoir-plus-sur-ma-pathologie/fracture-du-poignet

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut