Fracture du scaphoïde : Temps de guérison (quelle récupération ?)

Article rédigé par le 18 septembre 2022

Si vous avez subi une fracture du scaphoïde, vous voudrez savoir combien de temps prendra le processus de guérison, et en quoi consistera la récupération exactement. Cette blessure peut être assez délicate, car le temps de guérison varie souvent selon les cas.

Heureusement, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour favoriser la guérison de l’os, et raccourcir le temps de guérison global.

Dans cet article, nous aborderons les facteurs qui influencent le temps de guérison d’une fracture du scaphoïde. Nous fournirons également un guide pratique sur les choses à faire pour raccourcir au maximum la durée de guérison.

Comment se consolide l’os après une fracture ?

Pour bien comprendre la durée de guérison suite à une fracture du scaphoïde, il convient d’abord de réviser sommairement le processus de consolidation d’un os cassé.

Lorsque vous vous cassez un os, ce n’est pas seulement l’os qui est blessé. Les tissus environnants sont également endommagés et le corps doit agir rapidement pour réparer les dommages et prévenir les infections.

Le processus de guérison osseuse commence par une réaction inflammatoire initiale, qui permet de nettoyer la plaie et de la préparer à la réparation.

Ensuite, un cal osseux se forme à l’endroit de la blessure, fournissant un échafaudage pour la croissance des nouveaux tissus. Ce cal osseux est une sorte de tissu de cicatrisation composé de cartilage et de tissu fibreux.

Enfin, l’os commence à se remodeler, un processus qui peut prendre plusieurs mois (et même des années !). Au cours de cette dernière étape, l’os est progressivement renforcé par la mise en place de nouvelles fibres de collagène.

Combien de temps faut-il pour que l’os scaphoïde guérisse ?

Lorsque vous vous cassez le scaphoïde, la première chose que vous voulez savoir est combien de temps il faudra pour guérir, et reprendre vos activités (quotidennes, sportives, professionnelles, etc.).

La réponse dépend d’un certain nombre de facteurs, notamment le type de fracture, l’emplacement de la fracture et la gravité de la blessure.

L’un des types de fractures les plus courants est la fracture du scaphoïde. Le scaphoïde est un petit os du poignet qui aide à stabiliser la main. Une fracture du scaphoïde peut se produire lorsque vous tombez sur une main tendue ou si vous recevez un coup direct sur l’os.

Le diagnostic se fait principalement par imagerie médicale, notamment à des fins de classification.

Le traitement consiste généralement à porter un plâtre ou une attelle pendant six à huit semaines, suivie d’une rééducation en kinésithérapie (physiothérapie). Cependant, certains facteurs peuvent affecter le temps de guérison.

Pour tout savoir sur la fracture du scaphoide, consultez l’article suivant.

No post found!

Quels sont les facteurs qui influent sur le temps de guérison d’une fracture du scaphoïde ?

En général, les fractures du scaphoïde sont délicates à guérir en raison de la faible vascularisation de cet os. En effet, le scaphoide reçoit moins de sang et de nutriments que d’autres os du corps.

Cela peut entraîner une guérison plus lente et des complications potentielles, telles qu’une non-consolidation (non-union) de la fracture ou une nécrose avasculaire de l’os.

En terme de convalescence, un certain nombre de facteurs peuvent affecter le temps de guérison d’une fracture du scaphoïde.

Type de fracture

Le facteur le plus important qui déterminera la durée de guérison est le type de fracture (et sa localisation exacte).

Plus précisément, les fractures simples, qui impliquent des dommages minimes à l’os, guérissent généralement en quelques semaines.

Cependant, les fractures complexes, qui impliquent des dommages à la moelle osseuse ou aux ligaments qui soutiennent le scaphoïde, peuvent prendre jusqu’à trois mois pour guérir.

La localisation exacte de la fracture sur le scaphoïde peut également avoir un impact. Certaines parties de l’os scaphoïde ont une meilleure vascularisation que d’autres, ce qui peut affecter la vitesse de guérison.

RECOMMANDÉ :  Maladie de Dupuytren et alcool : quel lien ?

Conditions médicales

L’état de santé général du patient peut jouer un rôle majeur dans le temps de guérison. Naturellement, les patients en bonne santé et ayant un mode de vie actif peuvent guérir plus rapidement.

À l’inverse, les personnes souffrant de problèmes médicaux tels que le diabète ou l’ostéoporose peuvent mettre plus de temps à guérir d’une fracture.

De même, des complications lors de la fracture ou du traitement (comme une non-union de la fracture ou une infection post-chirurgicale) peuvent retarder la guérison et nécessiter des traitements supplémentaires.

Malheureusement, il est impossible de prédire exactement la durée de guérison d’une fracture pour chaque individu. Chaque cas est unique et doit être traité de manière individuelle.

L’âge

Les personnes jeunes ont tendance à guérir plus rapidement que les personnes âgées. Les patients plus âgés ont tendance à avoir une moins bonne circulation sanguine, ce qui peut retarder le processus de guérison.

En outre, les patients plus âgés sont plus susceptibles de souffrir d’affections préexistantes qui peuvent également interférer avec le processus de guérison.

Le type de traitement reçu

Il existe deux approches de traitement pour les fractures du scaphoïde, à savoir le traitement conservateur et le traitement chirurgical.

Le traitement conservateur est généralement utilisé pour les fractures simples, et consiste à immobiliser l’os fracturé à l’aide d’une attelle, d’un plâtre ou d’une orthèse.

La durée de l’immobilisation peut varier en fonction de la gravité de la fracture, mais elle dure généralement de 6 à 12 semaines.

Le traitement chirurgical, quant à lui, est utilisé pour les fractures déplacées ou instables du scaphoïde, ainsi que pour les fractures qui ne guérissent pas correctement avec le traitement conservateur.

L’intervention chirurgicale vise à stabiliser l’os fracturé en utilisant des vis, des broches ou d’autres dispositifs de fixation. Parfois, une greffe osseuse peut également être réalisée pour aider à stimuler la guérison.

Le temps de récupération après une intervention chirurgicale dépendra de la complexité de la fracture et de la procédure réalisée, mais cela peut prendre 3-6 mois en général.

Quoiqu’il en soit, la conformité du patient aux recommandations médicales est essentielle pour la guérison. En effet, suivre les instructions en matière d’immobilisation, de rééducation ou de visites de suivi est crucial pour une guérison réussie.

La rééducation

Peu importe la fracture, la kinésithérapie (physiothérapie) permettra d’accélérer la guérison, et éviter le risque de complications.

À l’inverse, ne pas faire de rééducation augmentera la durée de convalescence, et pourrait mener à des complications (telles que la douleur chronique ou autres).

La rééducation comprend plusieurs modalités passives et actives permettra de réduire l’inflammation, soulager les symptômes et la douleur, améliorer les mouvements et tonifier les muscles.

Parmi les modalités de traitement l’exercice demeure probablement la plus importante pour favoriser la guérison à long terme. Évidemment, il doit être limité à des activités légères jusqu’à ce que l’os soit complètement guéri.

Effectivement, il faut respecter les consignes médicales et éviter les mouvements contre-indiqués dans la phase initiale de guérison.

Par la suite, vous aurez le feu vert pour débuter un programme d’exercices. Lorsque vous mobilisez le membre supérieur, vous contribuez à augmenter le flux sanguin dans la zone concernée, ce qui apporte des nutriments vitaux et de l’oxygène aux tissus en voie de guérison.

Le régime alimentaire

Une alimentation saine est essentielle à la guérison des os. Le calcium et d’autres nutriments jouent un rôle dans la croissance des nouveaux tissus. Lorsqu’il s’agit de la guérison d’une fracture du scaphoïde, le régime alimentaire est le premier facteur qui peut faire la différence.

Si de nombreux nutriments différents sont importants pour la santé globale des os, certains sont particulièrement importants pour les fractures du scaphoïde.

La vitamine C est essentielle à la production de collagène, qui est la principale protéine structurelle du tissu osseux. La vitamine D aide l’organisme à absorber le calcium, qui est nécessaire à la solidité des os.

Et enfin, les protéines sont essentielles à la réparation et à la régénération des cellules. Donc, si vous voulez guérir votre fracture du scaphoïde aussi vite que possible, assurez-vous d’inclure une grande quantité de ces nutriments dans votre alimentation.

RECOMMANDÉ :  Convalescence après une opération de rhizarthrose : Explications

Le tabagisme

Fumer retarde la guérison et augmente le risque d’infection. Si vous avez subi une fracture du scaphoïde, le tabagisme est un facteur qui peut avoir un impact significatif sur votre temps de guérison. Les cigarettes contiennent de la nicotine, qui rétrécit les vaisseaux sanguins et réduit le flux sanguin.

Cela peut retarder le processus de guérison en réduisant l’apport de nutriments et d’oxygène aux os et aux tissus mous. En outre, le tabagisme augmente le risque d’infection et peut entraîner des complications telles qu’un retard d’union ou de non-union.

Si vous voulez guérir aussi vite que possible, il est important d’arrêter de fumer dès que possible.

Il existe de nombreuses ressources pour vous aider à arrêter de fumer, et votre médecin peut vous conseiller et vous soutenir. Avec de la persévérance, vous serez sur la voie d’un rétablissement complet en un rien de temps.

Comment réduire le temps de guérison d’une fracture ?

Pour réduire le temps de guérison d’une fracture du scaphoïde et favoriser une récupération plus rapide, il est important de suivre les recommandations de l’équipe médicales, et de prendre des mesures appropriées.

Voici quelques conseils souvent partagés au patient pour accélérer le processus de guérison :

  1. Consultez rapidement ! : Si vous soupçonnez une fracture du scaphoïde, consultez immédiatement un médecin ou un spécialiste pour obtenir un diagnostic précis et commencer le traitement dès que possible.
  2. Suivez le traitement recommandé: Suivez les directives de votre professionnel de la santé en matière de traitement. Bien qu’inconfortable, l’immobilisation de l’os fracturé à l’aide d’une attelle, d’un plâtre ou d’une orthèse est souvent nécessaire pour favoriser la guérison. Et surtout, respectez le calendrier de l’immobilisation recommandé.
  3. Rééducation et thérapie physique: Soyez assidu(e) à votre programme de rééducation. Les exercices de kinésithérapie seront adaptés à votre situation, et permettront de reprendre plus rapidement vos activités quotidiennes.
  4. Évitez les facteurs de risque: Évitez de fumer comme mentionné précédemment. Évitez également les activités qui pourraient aggraver la fracture ou retarder la guérison.
  5. Respectez les visites de suivi: Assurez-vous de suivre régulièrement les visites de suivi avec votre professionnel de santé pour surveiller la guérison et ajuster le traitement au besoin.
  6. Gardez une attitude positive: N’oublions jamais qu’une attitude positive et un moral élevé peuvent favoriser un processus de guérison plus rapide en réduisant le stress, et en favorisant la motivation !

Un mot sur l’alimentation

On en parle rarement, mais il est possible de modifier son régime alimentaire pour faciliter le processus de guérison de toute fracture.

Les protéines sont essentielles à la guérison des os, il est donc important d’inclure des aliments riches en protéines dans votre alimentation.

Les viandes, la volaille, le poisson, le tofu, les légumineuses, les noix et les graines sont des exemples d’aliments riches en protéines. La vitamine C est un autre nutriment important pour la guérison des os.

Les aliments riches en vitamine C sont les agrumes, les fraises, les tomates, les brocolis et les choux de Bruxelles. De plus, il est important de consommer suffisamment de calcium et de vitamine D pendant la période de guérison des os.

Les bonnes sources de calcium sont le lait, le fromage, le yaourt, le tofu, les légumes verts à feuilles et les céréales enrichies. L’exposition au soleil ou la prise d’un supplément peut vous aider à obtenir suffisamment de vitamine D.

Enfin, il est important de limiter votre consommation de sucre et d’alcool pendant la période de guérison de vos os.

Trop de sucre peut interférer avec l’absorption du calcium et ralentir le processus de guérison. L’alcool peut également interférer avec l’absorption du calcium et entraîner une déshydratation, ce qui peut retarder le processus de guérison.

En suivant ces recommandations diététiques, vous pouvez contribuer à réduire le temps de guérison d’une fracture.

Ressources

Peut-on conduire avec une fracture du scaphoïde ? (Réponse du kiné)

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 1 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut