Fracture ouverte du poignet : quelle prise en charge ? (Est-ce grave ?)

Article rédigé par le 14 octobre 2023

La fracture ouverte du poignet est une forme de fracture grave qui se caractérise par une plaie cutanée associée à la fracture. C’est une blessure à la fois douloureuse et handicapante.

La prise en charge rapide et efficace d’une fracture ouverte est ainsi indispensable, notamment pour éviter les séquelles et complications (comme l’infection).

Nous allons expliquer dans cet article qu’est-ce qu’une fracture ouverte, comment la diagnostiquer efficacement, et quelle prise en charge est la plus efficace pour reprendre vos activités.

Fracture ouverte du poignet : 5 Points à retenir

  1. La fracture ouverte du poignet est une blessure grave qu’il ne faut pas prendre à la légère.
  2. En plus des risques d’infection, cette blessure peut aussi s’accompagner de lésions nerveuses, musculaires et ligamentaires.
  3. La chirurgie est le meilleur moyen de traiter une fracture ouverte du poignet.
  4. L’opération chirurgicale de la fracture ouverte du poignet s’effectue généralement en ambulatoire.
  5. Après la chirurgie, le patient doit porter une attelle pendant environ 6 semaines, puis effectuer des exercices de rééducation auprès d’un kinésithérapeute.

Quand est-ce qu’on parle de fracture ouverte du poignet ?

Le poignet est une articulation qui relie les os du carpe aux deux os de l’avant-bras (le radius et le cubitus).

La fracture du poignet est une blessure qui implique généralement soit les os de la base de la main, soit l’extrémité distale du radius ou du cubitus.

Le traumatisme se caractérise par la cassure des os. Toutefois, en fonction de l’état de la blessure, on peut classer la fracture en différents types.

La fracture stable et non déplacée se caractérise par une fissure des os, sans déplacement de fragments.

La fracture déplacée, elle, signifie que les os sont concrètement éparpillés et cassés. Ainsi, le poignet gonfle et se déforme.

Il existe aussi certains cas où le traumatisme est plus grave, telle la fracture ouverte du poignet. En plus de la cassure des os, elle présente aussi une plaie visible sur la peau ce qui peut entraîner de grave infection.

Quelles sont les causes fréquentes de cette blessure ?

La fracture du poignet survient habituellement après une chute avec la main tendue ou un choc qui frappe l’arrière du poignet.

RECOMMANDÉ :  Douleur dans la main : causes possibles (que faire ?) 

La survenue de cette fracture implique un traumatisme de haute énergie, comme une chute d’une hauteur élevée ou un grave accident de la route.

Elle est aussi favorisée par l’âge. Les enfants ainsi que les personnes des troisièmes âges présentent une fragilité osseuse (par exemple, à cause d’une ostéoporose).

Quels sont les symptômes de la fracture ouverte du poignet ?

Les principaux symptômes de la fracture ouverte du poignet sont la douleur locale et la plaie cutanée.

Puis, après quelques heures du traumatisme, on observe le gonflement du poignet et l’apparition d’hématome.

En cas de lésion ou de compression du nerf médian, il est possible que le patient ait des problèmes sensitifs au niveau des 3 premiers doigts de la main.

Quelles sont les complications possibles de la fracture ouverte du poignet ?

Plusieurs complications peuvent survenir avec la fracture ouverte du poignet. On peut citer :

  • les lésions nerveuses,
  • les lésions musculaires et ligamentaires ;
  • l’algodystrophie ;
  • les infections.

En l’absence d’une prise en charge spécifique, ces derniers risquent d’aggraver la blessure et d’engendrer des séquelles irréversibles, même après traitement.

Cet article de A. Bennani, et collaborateurs (Service de traumatologie orthopédie, A.-CHU Hassan II, Fès, Maroc) décrit en détail les conséquences liées à ces complications de la fracture ouverte du poignet.

Plus précisément, le sportif touché par la fracture a présenté une fracture-luxation radio-carpienne associée à une plaie cutanée à l’avant du poignet. La déformation était de type « dos de fourchette ».

Le patient atteint présentait également des paresthésies à l’avant de la main, suggestif d’une potentielle atteinte du nerf médian.

Comment se déroule le diagnostic ?

Bien qu’une fracture ouverte du poignet soit apparente, il est important qu’elle soit examinée par un médecin pour un diagnostic complet et une prise en charge adaptée.

La consultation débute toujours par un examen clinique. Le médecin se renseigne sur les causes de la blessure et les symptômes que le patient ressent.

Ensuite, des examens d’imageries sont réalisés, à savoir une radiographie, un scanner et/ou une IRM (Imagerie par Résonnance magnétique).

Ces examens permettent également de confirmer l’existence de la fracture du poignet. De plus, ils aident à déterminer le type de fracture ainsi que les traitements adaptés.

Quels sont les traitements possibles pour la fracture ouverte du poignet ?

Le traitement d’une fracture ouverte du poignet devra se faire en urgence. Il associera des médicaments antalgiques, une antibioprophylaxie et une chirurgie. Un rappel du vaccin antitétanique peut aussi être utile.

Traitement médicamenteux

Au premier abord, le médecin prescrit au patient des antalgiques afin de réduire l’inflammation ainsi que la douleur liée à la blessure.

RECOMMANDÉ :  Fracture de phalange (doigt) : Combien de temps ça dure ? (Pronostic)

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens à l’instar de l’ibuprofène ou du naproxène sont aussi prescrits pour réduire la douleur.

Enfin, comme la fracture ouverte présente un risque élevé d’infection, une antibiothérapie est également privilégiée.  

Traitement chirurgical d’une fracture ouverte du poignet

La chirurgie ou ostéosynthèse est la plus appropriée lorsque la fracture est ouverte. Elle consiste globalement en un débridement, un rinçage abondant et une stabilisation osseuse.

Selon les professionnels de santé, il est important de le réaliser au plus tard 12 heures après l’accident.

 L’intervention se fait sous anesthésie locale ou générale s’il s’agit d’une grosse intervention.

Pour la procédure, le chirurgien effectue une incision pour accéder à la partie endommagée.

Ensuite, après le nettoyage de la plaie et des os, il va fixer les os fracturés. Cela peut se faire, soit par l’ostéosynthèse externe avec utilisation de broches, soit par ostéosynthèse interne avec utilisation des plaques ou des vis.

Dans le cas où les tissus seraient endommagés, une fixation temporaire par broche est préconisée.

Ce n’est qu’après que le chirurgien réalise une deuxième intervention pour une fixation interne.

L’immobilisation

Une fois l’intervention terminée, le patient devra porter une attelle. Cette méthode accélère le processus de guérison. Elle permet aussi aux matériels de fixation de ne pas bouger.

Le port d’attelle peut s’étendre jusqu’à 6 semaines.

La rééducation

La rééducation est un complément de traitement même s’il s’agit d’une intervention chirurgicale. Il est important de suivre des séances de kinésithérapie afin de réduire la raideur musculaire.

 Si le patient ne présente aucune complication, il peut effectuer une rééducation quelques jours après l’intervention sans attendre la consolidation des os.

Références

https://www.sosmain93.com/poignet/fracture-poignet-adulte/#:~:text=En%20cas%20de%20fracture%20ouverte%20des%20os%20(6%20semaines)

https://www.sosmain.eu/index.php?id=fracture-du-poignet

https://www.google.com/amp/s/main-clinique.fr/chirurgie-de-la-main/fracture-au-poignet-traitement/amp/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut