Fracture du scaphoïde : Définition et prise en charge (tout savoir)

Article rédigé par le 10 octobre 2021

Une fracture du scaphoïde est une fissure osseuse de l’un des petits os situés au niveau du poignet. Ce type de fracture se produit le plus souvent après une chute.

Comme il s’agit d’une zone peu irriguée par la circulation sanguine, il est fréquent d’observer des complications et retard de guérison. Le diagnostic précoce et la prise en charge adéquate sont donc très importants pour améliorer le pronostic.

Dans cet article, nous couvrons tous les éléments importants reliés à la fracture du scaphoïde (anatomie, symptômes, diagnostic, traitement).

Définition, anatomie et statistiques intéressantes

Pour bien comprendre la fracture du scaphoïde, il faut comprendre l’anatomie du poignet et de la main pour mieux situer la fissure osseuse. Pour info, il existe un autre os scaphoïde tarsien (au niveau du pied) qui peut aussi être le siège de fracture, mais l’article présent ne traite pas de cette condition.

Anatomie

Le poignet est formé par les deux os de l’avant-bras – le radius et l’ulna (anciennement appelé cubitus)- et huit petits os nommés « os du carpe ». Ces derniers sont disposés en deux rangées à la base de la main, chaque rangée étant composée de 4 os.

L’os scaphoïde fait partie des os du carpe. Il est très important pour le mouvement et la stabilité de l’articulation du poignet. Pour info, le mot « scaphoïde » vient du grec et signifie « bateau ». En effet, le scaphoïde ressemble à un bateau de par sa forme relativement longue et incurvée.

Pour localiser cet os sur votre propre poignet, placez votre pouce en position « d’auto-stop ». Vous pourrez voir apparaître des tendons du pouce formant un triangle (cette zone est appelée la « tabatière anatomique »). L’os scaphoïde se situe à la base du creux formé.

Types de fracture et classification

Une fracture du scaphoïde est généralement décrite en fonction de la localisation de la fissure osseuse. Elle est également classée en fonction du déplacement osseux.

  • Fracture non déplacée : Dans ce type de fracture, les fragments osseux sont correctement alignés.
  • Fracture déplacée : Dans ce type de fracture, les fragments d’os se sont déplacés par rapport à leur position normale. Il peut se créer des espaces ou des chevauchement osseux.

Il existe plusieurs autres classifications permettant de décrire la fracture du scaphoïde. On pense notamment à la classification de Trojan, la classification de Schenberg, ou la classification de Hébert.

Statistiques

Voici une série de statistiques intéressantes sur la fracture du scaphoïde :

  • Elle constitue 15 % de toutes les fractures traumatiques du poignet, et 60 % de toutes les fractures des os du carpe.
  • Elle touche deux fois plus les hommes que les femmes, les fractures survenant principalement dans la trentaine.
  • La fracture de la portion moyenne du scaphoïde est la plus fréquente (65 %), suivie du tier proximal (25 %) et du tier distal (10-15 %)

Causes

Avez-vous chuté et atterri sur votre paume avec la main en extension ? Si oui, sachez qu’il s’agit de la cause la plus fréquente de fracture du scaphoïde.

Cette blessure peut également survenir lors d’activités sportives ou de collisions en voiture.

Considérant l’origine traumatique, les fractures du scaphoïde peuvent produisent à tout âge, y compris chez les enfants. Il n’existe pas de facteurs de risque ou de maladies spécifiques qui augmentent le risque de fracture, sauf peut-être une ostéopénie ou ostéoporose qui fragilise les os.

Symptômes

Vous pourriez penser que la douleur est le symptôme principal de fracture du scaphoïde. Or, il existe plusieurs cas où la douleur est tolérable, si bien que cette blessure est parfois confondue avec l’entorse du poignet.

Dans les cas typiques, les fractures du scaphoïde provoquent une douleur et un gonflement dans la tabatière anatomique, et au niveau du pouce ou du poignet. Outre la main gonflée, les symptômes sont aggravés par les mouvements de la main ou par les efforts de préhension.

Par contre, il arrive souvent que cette fracture soit manquée ou minimisée (surtout quand le poignet n’est pas déformé, ou que la douleur n’est pas intolérable).

Quoi qu’il en soit, il est important de consulter un médecin si vous avez chuté et que la douleur ne disparaît pas dans la journée. En effet, le traitement rapide d’un scaphoïde cassé permet d’éviter les complications potentielles.

Diagnostic : Comment reconnaître une fracture du scaphoïde ?

Comment se déroule une consultation visant à clarifier le diagnostic de fracture du scaphoïde ?

RECOMMANDÉ :  Kyste synovial au poignet : Traitement kiné (exercices)

Examen clinique

Typiquement, l’évaluation médicale débutera par un examen physique où le médecin vous posera des questions sur le mécanisme de blessure, vos symptômes, et votre état de santé général.

Il fera ensuite certains tests de mobilité et de palpation, ainsi que certains la recherche de signes cliniques tels que :

  • Un gonflement
  • Des ecchymoses
  • Une perte de mouvement
  • Une douleur au niveau de la tabatière anatomique

Radiographie

Pour établir un meilleur diagnostic, il n’est pas rare de référer vers la radiographie. En plus d’objectiver une fracture du scaphoïde, la radiographie déterminera si les fragments osseux sont déplacés, ou encore s’il existe une autre fracture connexes (fracture du radius ou autre).

Dans certains cas, une fracture du scaphoïde n’apparaît pas tout de suite sur une radiographie. Si votre médecin pense que vous avez une fracture mais qu’elle n’est pas visible à la radiographie, il peut vous recommander de porter une attelle de poignet ou un plâtre pendant 2 à 3 semaines, puis de revenir pour une radiographie de contrôle.

En effet, plusieurs fractures du scaphoïde ne deviennent visibles à la radiographie qu’après un certain temps. Pendant cette période d’attente, le médecin voudra alors minimiser les risques en immobilisant la région du poignet.

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

Comme la radiographie permet de déceler uniquement les troubles osseux, il est possible que votre médecin demander une IRM pour en savoir plus sur les tissus mous autour de votre poignet.

De plus, comme l’IRM est plus précise qu’une radiographie ou un scanner, elle peut parfois identifier une fracture du scaphoïde avant même qu’elle ne soit visible à la radiographie.

Traitement et guérison

Si jamais les résultats démontrent une fracture du scaphoïde, il faudra alors se concentrer sur la prise en charge rapide et efficace de cette condition. Le traitement comprend l’approche conservatrice ou la chirurgie en fonction des cas.

Plus précisément, le traitement recommandé dépendra d’un certain nombre de facteurs, dont les suivants :

  • L’emplacement exact de la fracture
  • Le déplacement des fragments osseux
  • Le moment écoulé depuis la blessure

Traitement conservateur

Pour mener à bien le traitement, il faudra déterminer la localisation exacte du trait de fracture. Si le scaphoïde a été cassé prés du pouce (appelée « portion distale »), on estime que le pronostic sera meilleur. Ceci vient du fait que cette partie de l’os est bien vascularisée, permettant au sang d’apporter les nutriments essentiels à une guérison adéquate.

Ainsi, le médecin pourrait placer votre avant-bras et votre main dans un plâtre ou une attelle. Le plâtre ou l’attelle se situe généralement sous le coude (donc le coude ne sera pas fixé), et inclut le pouce pour limiter ses mouvements. Un arrêt de travail peut être prescrit si vous avez un métier manuel.

Par contre, si le scaphoïde a été cassé près de l’avant bras (appelé « portion médiane »), la guérison peut être plus difficile. En effet, cette région du scaphoïde ne bénéficie pas d’une très bonne irrigation sanguine contrairement à la portion distale.

Ainsi, le médecin pourrait choisir d’être plus prudent et opter pour un plâtre qui s’étant au dessus du coude (donc pas de mouvement permis), et qui incluent également le pouce pour minimiser les mouvements. Ceci aider à stabiliser la fracture et éviter les complications.

Quoi qu’il en soit, le temps de guérison variera d’un patient à l’autre. Votre médecin surveillera votre guérison à l’aide de radiographies périodiques ou d’autres examens d’imagerie.

Traitement chirurgical

Dans certains cas, la guérison d’une fracture du scaphoïde ne pourra se faire sans opération. C’est parfois le cas si le scaphoïde se fissure au niveau du centre ou de sa portion médiane, ou encore si des fragments osseux se sont déplacés.

L’objectif de la chirurgie est de réaligner et de stabiliser la fracture, ce qui lui donne une meilleure chance de guérir. Les types d’opération sont les suivants :

  • Réduction sous anesthésie
  • Fixation interne (plaque et vis)
  • Greffon osseux

Temps de guérison

Peu importe l’option thérapeutique, le port d’un plâtre ou d’une attelle pendant une période allant jusqu’à 6 mois (ou jusqu’à la guérison complète de la fracture) est préconisée.

En effet, la fracture du scaphoïde guérit plus lentement que les autres types de fracture. Le temps de guérison va dépendre du type de fracture et du fait qu’elle soit déplacée. En général, on estime que l’os prendra entre 8 à 12 semaines avant de guérir.

Pour optimiser la récupération, il faudra ainsi éviter certains gestes et habitudes pour optimiser la guérison et éviter les complications, comme par exemple :

  • Soulèvement de charges (pousser, tirer, etc.)
  • Mouvements brusques (comme lancer une balle)
  • Sports de contact ou à risque de chute (patin, trempoline, etc.)
  • Préhension excessive (comme grimper d’une échelle)
  • Machinerie vibratoire
  • Tabagisme
RECOMMANDÉ :  Arthrodèse interphalangienne : Indication et procédure

Kinésithérapie

Il n’est pas rare que les patients présentent une raideur du poignet suite à une fracture du scaphoïde. Ce phénomène est d’autant plus fréquent lorsque le port du plâtre ou de l’attelle est prolongé, ou encore si une chirurgie a été nécessaire.

Dans cette optique, un kinésithérapeute peut aider guider la rééducation et optimiser la guérison. L’objectif sera de contrôler la douleur, retrouver une mobilité complète, tonifier les muscles du poignet et de la main, et reprendre ses activités.

Voici les modalités souvent utilisées en kinésithérapie suite à une fracture du scaphoïde :

  • Chaleur et glace
  • TENS et électro-stimulation
  • Massages
  • Manipulations
  • Programme d’exercice

Reprise du sport

Avant d’envisager un retour au sport, il faut avant tout que le trait de fracture soit complètement guéri.

Une fois qu’on a obtenu le feu vert du chirurgien, on va analyser les demandes spécifiques du sport. Par exemple, un boxeur prendra plus de temps à reprendre qu’une personne dont le loisir préféré est la course à pied.

Des exercices spécifiques seront alors prescrits, et la condition sera réévaluée régulièrement pour déterminer si les capacités du poignet et de la main répondent aux exigences physiques du sport en question.

Une fois qu’il a répondu aux critères de retour au sport, l’athlète pourra alors considérer un retour progressif avec suivi régulier pour éviter le risque de récidive, ou l’aggravation de sa blessure.

Retour au travail

Peut-on travailler avec une fracture du scaphoïde ? Ceci va dépendre du type de fracture, ainsi que des exigences physiques du travail.

Typiquement, le médecin va prescrire un arrêt de travail suite à la fracture. Certains médecins suggèrent un arrêt allant jusqu’à 4-6 semaines, alors que d’autres préconiseront un arrêt de 2 semaines avec réévaluation à la fin.

Pour le travail en temps que tel, il devra être évité si le poignet est à risque (comme les travaux manuels impliquant le soulèvement de charges). Dans certaines compagnies, un ajustement de poste peut être possible, en fournissant par exemple au travailleur des tâches administratives.

Quoi qu’il en soit, votre médecin vous guidera dans la reprise de votre travail. Le kinésithérapeute ou l’ergothérapeute sont également des intervenants clés pour faciliter le retour.

Complications

Malgré les nombreux efforts déployés pour guérir une fracture du scaphoïde, il arrive que la guérison ne soit pas optimale. Voici une liste de complications potentielles :

  • Non-union
  • Mal-union
  • Ostéonécrose et nécrose avasculaire
  • Arthrose
  • Œdème résiduel
  • Raideur persistante

Prévention 

Lorsqu’on parle de prévention de fracture du scaphoïde, il faut d’abord évaluer le risque relié au sport ou l’activité à risque. Vu que la cause est souvent traumatique et découle d’un accident, la prévention n’est pas toujours facile.

Certaines études ont montré que l’utilisation de protège-poignets lors d’activités à risque (comme le patin, le snowboard, la boxe, etc.) peut contribuer à réduire le risque de fracture du poignet.

En présence de fracture, un élément important est la prévention des complications. Comme le scaphoïde est peu vascularisé en général, il n’est pas rare que le médecin recommande un stimulateur osseux.

Ce petit appareil délivre des ondes électromagnétiques pulsées ou ultrasoniques de faible intensité qui stimulent la guérison et facilitent la guérison de la fracture.

Conclusion

La fracture du scaphoïde touche l’os scaphoïde, ce petit os du carpe se situant près du pouce et du radius.

Survenant principalement suite à une chute, cette fracture provoque généralement une douleur et une sensibilité dans la zone située juste en dessous de la base du pouce.

Le diagnostic n’est pas toujours facile à poser. Le médecin utilisera une combinaison de tests cliniques et d’imagerie médicale pour clarifier le diagnostic, et permettre une prise en charge rapide et efficace.

Le traitement d’une fracture du scaphoïde peut aller du plâtre à la chirurgie, selon la gravité de la fracture et son emplacement sur l’os. Étant donné que certaines parties du scaphoïde sont mal irriguées par le sang – et qu’une fracture peut perturber encore plus la circulation du sang vers l’os – les complications du processus de guérison sont fréquentes.

Bonne guérison !

Ressources

Peut-on conduire avec une fracture du scaphoïde ? (Réponse du kiné)

Références

https://www.orthobullets.com/hand/6034/scaphoid-fracture

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut