Genou qui craque : explications (est-ce grave ?)

Article rédigé par le 28 janvier 2024

Vous avez un genou qui craque et vous vous demandez pourquoi ? Sachez tout d’abord que c’est un phénomène fréquent. Une articulation qui craque est assez courante.

Concernant le genou, lorsqu’il craque, la plupart du temps, c’est bénin. Néanmoins, il faut être attentif aux signes accompagnateurs comme une douleur, une raideur du genou ou une instabilité de la jambe. En effet, il arrive parfois qu’un craquement du genou ait une origine sérieuse.

Trouvez plus de détails dans cet article rédigé par une medecin. Après un petit rappel sur ce qu’est un genou, nous allons vous expliquer pourquoi il craque. Vous trouverez également les signes qui doivent vous alerter et doivent vous conduire à consulter un professionnel.  À la fin de l’article, vous découvrirez quelques exercices à faire quand votre genou craque.

Les 3 points essentiels

  • 1. Un genou qui craque suite à un mouvement brusque de l’articulation est à priori sans gravité. C’est un bruit physiologique.
  • 2. Un genou qui craque suite à un traumatisme ou associé à des symptômes comme une douleur, une raideur ou un blocage traduit une atteinte de l’articulation.
  • 3. Les exercices de renforcement musculaire permettent de consolider le genou réduisant les risques de craquement.

Genou, cette articulation complexe

Le genou relie la cuisse à la jambe. Il assure la mobilité et la stabilité du corps. 

C’est une articulation complexe constituée de deux articulations. Ce sont : 

  •  l’articulation fémoro-patellaire (entre le fémur et la rotule) ;
  •  l’articulation fémoro-tibiale (entre le fémur et le tibia) qui se divise en articulation fémoro-tibiale interne et fémoro-tibiale externe.

Les os du genou

Les structures osseuses qui forment le genou sont : 

  • la rotule, aussi appelé “patella”, situé à la partie antérieure du genou ;
  • le condyle fémoral, la partie basse du fémur, l’os de la cuisse ;
  • le plateau tibial, la partie haute du tibia, l’os du devant de la jambe.

Les ligaments du genou

Pour unir ces structures osseuses, le genou dispose de quatre ligaments. Il s’agit du :

  • ligament latéral interne (LLI) ;
  • ligament latéral externe (LLE) ;
  • ligament croisé antérieur (LCA) ;
  • ligament croisé postérieur (LCP).

Les ménisques du genou

Les ménisques sont des cloisons fibro-cartilagineuses qui répartissent  la pression entre deux surfaces articulaires.  Au niveau du genou, disposés entre les surfaces articulaires du fémur et du tibia, les ménisques sont au nombre de deux et prennent la forme d’un croissant de lune.

  • Le ménisque interne s’apparente à un croissant en forme de C ;
  • Le ménisque externe ressemble à un croissant relativement fermé en forme de O.

La synoviale

La synoviale est une membrane qui enveloppe l’articulation. Elle sécrète un liquide dit “liquide synovial” qui sert à la lubrification de l’articulation.

Le cartilage

C’est un tissu élastique se situant à la jonction des structures osseuses. Il joue un rôle de coussin amortisseur en faisant transmettre et répartir les charges lorsque l’articulation est sollicitée.

RECOMMANDÉ :  Hallux valgus : guide complet (tout savoir)

Les muscles du genou

Pour assurer son maintien, le genou s’appuie sur quatre muscles :

  • le quadriceps dans la partie antérieure, le muscle le plus volumineux du corps ;
  • les ischio-jambiers dans la partie postérieure de la cuisse ;
  • les adducteurs au niveau intérieur ;
  • le triceps sural, le muscle du mollet.

Genou qui craque : une cavitation ou un bruit rotulien ?

La cavitation et le bruit rotulien sont des craquements de genou sans aucune gravité. On parle alors alors de “bruits physiologiques” du genou.

Une cavitation

Le mouvement brusque d’une articulation (dont le genou) fait varier la pression au niveau du liquide synovial au point de créer une cavité gazeuse. Lorsque les bulles de gaz contenues dans cette cavité éclatent, il se produit un son de craquement au niveau de l’articulation. C’est ce qu’on appelle “cavitation”.

Un bruit rotulien 

Aussi appelé « bruit patellaire », le bruit rotulien est un bruit de frottement émis par l’articulation fémoro-patellaire notamment lors d’un mouvement brusque.

Genou qui craque : victime d’un faux mouvement, d’un choc ou d’une chute ?

Le craquement du genou peut apparaître à la suite d’ un traumatisme. Dans ce cas, le genou ne fait pas que craquer, il est aussi douloureux. Cela peut évoquer une entorse, une lésion du ménisque, une luxation ou une fracture osseuse.

Entorse du genou

Une entorse désigne une lésion ligamentaire. L’entorse du genou apparaît souvent suite à un faux mouvement, en particulier une torsion. Le craquement du genou est accompagné par une douleur vive qui empêche de poser parfaitement le pied par terre.

Lésion du ménisque

L’un ou les deux ménisques peuvent se déchirer sous l’effet de contraintes brutales ou répétées sur le genou. Il en est de même pour le traumatisme direct sur le genou. 

Le genou craque. Il y a un gonflement et un inconfort qui évolue vers un blocage de l’articulation au bout de quelques heures.

En 2005, les lésions traumatiques des ménisques du  genou étaient l’objet de l’étude menée par R. Verdonk et ses collaborateurs au sein du Service d’orthopédie à l’Hôpital Universitaire De Pintelaan, en Belgique. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la Revue EMC- Rhumatologie-Orthopédie, vous pouvez lire l’article ici. 

Luxation du genou

La luxation du genou est caractérisée par la rupture d’au moins deux des quatre ligaments de l’articulation. La jambe se déboîte par rapport à la cuisse. Le genou craque et est très douloureux. Il est instable et enflé.

Fracture osseuse

Lors d’une chute ou d’un choc violent, les structures osseuses du genou peuvent être fracturées. Le craquement du genou est accompagné de douleurs intenses, d’une tuméfaction et d’ecchymoses  ainsi qu’une impossibilité à mobiliser la jambe.

Bon à savoir : un genou qui craque accompagné d’une douleur vive est une urgence médicale voire chirurgicale. Immobilisez votre membre inférieur et mettez de la glace si un gonflement apparaît. Puis contactez votre médecin ou allez aux urgences. 

RECOMMANDÉ :  Douleur au genou : causes possibles (que faire ?)

Genou qui craque : serait-ce une arthrose ?

L’arthrose est une maladie dégénérative des articulations. Le cartilage s’altère progressivement et crée des bruits articulaires de frottement.

Au niveau du genou, le craquement serait un signe avant-coureur. Plusieurs patients qui souffrent d’arthrose du genou ont signalé un genou qui craque dans les douze mois qui ont précédé leur diagnostic.

Les signes de l’arthrose du genou comprennent : 

  • un blocage ou une sensation d’accrochage de la rotule ;
  • un dérobement de la jambe ;
  • des douleurs d’intensité variable et qui cèdent au repos ;
  • un gonflement du genou.

Genou qui craque : quand faut-il s’inquiéter ?

Comme dit plus haut, un genou qui craque, est très souvent, sans gravité. Toutefois, quelques circonstances doivent vous conduire à consulter un médecin, un kinésithérapeute ou un podologue telles que : 

  • Un craquement régulier du genou ;
  • Un gonflement du genou ;
  • Une faiblesse et une instabilité du genou ;
  • Un « verrouillage » du genou qui vous empêche de le redresser ou de le fléchir ;
  • Une mobilité réduite du genou.

Genou qui craque : les exercices à faire

Renforcez vos muscles pour consolider votre genou. Plus vos muscles sont endurants et forts, plus ils absorbent les microtraumatismes endurés réduisant ainsi les risques de frottements et de craquements.

Dans cette perspective, en dehors des signes d’appel cités ci-dessus, vous pouvez remédier à votre genou qui craque en exécutant les exercices suivants.

Exercice 1

Placez une serviette roulée sous le genou ;

Effectuer une contraction du quadriceps au niveau de la cuisse ;

Maintenez cette contraction pendant 1 à 5 secondes ;

Relâchez quelques instants ;

Répétez ce mouvement une dizaine de fois par cuisse.

Exercice 2

Asseyez-vous le dos bien droit contre un mur avec les genoux à 90° et les pieds écartés à largeur de bassin ;

Maintenez cette position 30 secondes puis relâchez ;

Répétez cet exercice 3 fois par jour.

Exercice 3

Faîtes des fentes en restant en flexion du genou pendant 10 secondes et en gardant le dos droit.

Répétez cet exercice 10 fois pour chaque jambe.

Du reste, en complément de ces exercices de renforcement musculaire, il est fortement recommandé de pratiquer des exercices d’endurance comme la marche rapide, le cyclisme ou la natation.

Pour finir, si votre genou a tendance à craquer, pensez à porter une genouillère lors de votre activité sportive.

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaire pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

MILAIUN Genouillère Sport, 2 Pièces Genouillère Élastique Réglable, Genouillère de Compression Sports, Genouillère Rotulienne et Ligamentaire, Genouillère Arthrose Genou (Bleu-L)
  • Matériau : cette genouillère est faite de nylon, de latex de soie à haute résistance et d’élasthanne. Le tissu est confortable, respirant et rafraîchissant pour garantir que les genoux sont protégés et confortables en même temps. Il vous convient avec un tour de jambe de 42-47 cm (16,5-18,5 pouces). Remarque : il est recommandé de laver à la main ou de laver doucement en machine à 30 °C, de sécher à l’air naturellement et de ne pas utiliser de détergent ou d’eau de Javel.
  • Protection intégrale à 360° : Genouillère sport sont conçues avec un tissage élastique 3D, qui s’adapte aux genoux et ne se déforme pas. Il est conçu de manière ergonomique pour réduire l’impact sur le genou et jouer un rôle dans l’amorti et la décompression. Fournit un soutien et une protection à 360 degrés pour les ligaments, les tendons, les articulations et les muscles blessés.
  • Conception antidérapante : le bord supérieur de la genouillère ligamentaire est équipé d’une bande antidérapante en silicone, qui augmente l’adhérence de la genouillère et réduit le glissement. Pendant l’exercice ou la remise en forme, vos genouillères resteront toujours en place sans glisser, offrant ainsi un soutien et une protection parfaits pour vos genoux.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Pourquoi j’ai les genoux qui craquent ?
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut