Glandes anales chez le chien : Problèmes, symptômes et traitement

Article rédigé par le 28 janvier 2024

Les glandes anales chez le chien sont des structures cruciales situées de chaque côté de l’anus, jouant un rôle essentiel dans la communication et le marquage territorial.

En réponse au stress, à une peur extrême ou à une panique, les sacs anaux peuvent se vider soudainement, propulsant leur contenu sur une distance de 100 cm ou plus.

Bien que généralement sans intervention nécessaire du propriétaire en temps normal, il est déconseillé de vider régulièrement les glandes anales tant qu’elles ne posent aucun problème à l’animal.

En effet, les problèmes de glandes anales chez le chien peuvent être causés par divers facteurs, notamment une mauvaise santé gastro-intestinale, des allergies alimentaires ou environnementales, ainsi qu’une anatomie anormale.

Identifier la cause spécifique est crucial pour mettre en place des mesures préventives appropriées. Lisez cet article rédigé par une vétérinaire pour en savoir plus.

05 Points clés de cet article

  1. Les glandes anales du chien sont situées de part et d’autre de l’anus.
  2. Elles produisent des sécrétions qui contiennent des phéromones, importantes pour la communication entre chiens.
  3. En temps normal, ces glandes ne nécessitent pas d’intervention régulière.
  4. Les symptômes de problèmes incluent le léchage excessif, le frottement du derrière sur le sol, et des changements dans les selles.
  5. Une vidange régulière n’est recommandée que si un problème est diagnostiqué par un vétérinaire.

Qu’est-ce que c’est les glandes anales chez le chien ?

Les sacs anaux, localisés de chaque côté de l’anus, sont de petites poches formées par une invagination de la peau. Enfouis dans les muscles du sphincter anal, ces sacs sont pourvus d’un petit canal débouchant à la jonction entre la peau et la muqueuse anale.

La paroi des sacs anaux est revêtue de glandes produisant diverses sécrétions et est entourée de fibres musculaires lisses. En cas de contraction de ces muscles, le contenu peut être expulsé.

Ces sécrétions émettent des phéromones qui jouent un rôle crucial dans la communication entre les chiens, que ce soit entre mâles et femelles.

En effet, la glande anale peut être remplie d’une sécrétion épaisse et granuleuse qui ne parvient pas à s’évacuer. Le canal excréteur de la glande anale peut également être obstrué.

À quoi servent les glandes anales du chien ?

Diverses hypothèses sont avancées concernant la fonction des sacs anaux chez les chiens. Certains proposent que les sécrétions de ces glandes jouent un rôle de marqueur territorial, tandis que d’autres suggèrent qu’elles agissent comme un lubrifiant, facilitant l’élimination des selles dures.

Les sacs anaux jouent un rôle prépondérant dans la production de phéromones, essentielles à la communication entre les chiens. Cette fonction explique pourquoi les chiens se reniflent mutuellement l’arrière-train lors de leurs rencontres.

Les phéromones peuvent être libérées passivement, par le biais des mouvements mécaniques lors de l’évacuation des selles, exerçant une pression sur les sacs anaux pour en libérer une petite quantité de contenu.

Elles peuvent également être émises de manière active, lorsque le contenu des sacs est violemment projeté à l’extérieur par la contraction des fibres musculaires environnantes, pouvant atteindre une distance de 100 cm ou plus. Ce phénomène se produit en réponse au stress ou à une grande peur.

RECOMMANDÉ :  Lapin Fauve de Bourgogne : Guide vétérinaire

Quelles sont les problèmes des glandes anales chez le chien ?

Plusieurs éléments peuvent accroître le risque qu’un chien développe des problèmes tels que des glandes anales obstruées, infectées ou formant un abcès :

  • Trouble dermatologique, la séborrhée, augmente la production de ces sécrétions,
  • Obésité;
  • changements dans l’alimentation peuvent conduire à une surcharge des glandes anales (régimes riches en fibres);
  • Présence persistante de selles molles;
  • Tumeur localisée dans la région périanale, principalement des tumeurs adénocarcinomes;
  • Allergies alimentaires ou environnementales;
  • Infestation aux œufs pondus par un parasite intestinal. Des anneaux de Dipylidium (ténias) peuvent obstruer les canaux des glandes anales;
  • Infection, parfois à l’origine de la formation d’abcès, est qualifiée d’impaction lorsque les sacs anaux ne parviennent plus à se vider correctement de manière naturelle.
  • Facteurs génétiques : Bien que les problèmes de glandes anales soient plus courants chez les races de petite taille, aucune race n’est à l’abri de ces problèmes.
Bon à savoir : Les petits chiens comme le Chihuahua, le Teckel et le Caniche miniature sont plus sujets aux obstructions anales.

Quels sont les symptômes provoqués par un problème de glandes anales ?

Les symptômes associés à un problème de glandes anales chez un chien peuvent inclure :

  • Léchage excessif de la région anale : Un comportement répété de léchage de la zone autour de l’anus peut indiquer une gêne ou un problème.
  • Frottement du derrière sur le sol : Si le chien traîne son derrière sur le sol de manière fréquente, cela peut être un signe de problème anal. Ce comportement est appelé le « traîneau ».
  • Comportement d’inconfort pendant la défécation : Des signes de douleur ou d’inconfort lors de la défécation peuvent indiquer des problèmes de glandes anales.
  • Changements dans les selles : Des selles molles, liquides ou dures peuvent être associées à des difficultés de vidange des glandes anales.
  • Inflammation ou rougeur autour de l’anus : Une irritation visible autour de la région anale peut signaler un problème.
  • Odeur désagréable : Une odeur nauséabonde émanant de la région anale peut être un indicateur d’infection des glandes anales.
  • Changements de comportement : Des changements dans le comportement général du chien, tels que l’irritabilité ou la léthargie, peuvent également être liés à des problèmes de glandes anales.

Même si les problèmes liés aux sacs anaux ne sont pas très plaisants, il est important de les surveiller. Si vous observez des signes d’engorgement, surtout d’abcès ou de masse tumorale, consultez immédiatement un vétérinaire.

Quand consulter un vétérinaire ?

Il est essentiel de consulter un vétérinaire si votre chien présente des signes tels que des sécrétions anormales, des comportements inhabituels autour de la région anale, des difficultés de vidange, des signes d’inconfort pendant la défécation, une inflammation, une rougeur, ou des signes d’infection.

Si les problèmes persistent malgré les interventions ou si vous avez des doutes sur la technique de vidange, le vétérinaire peut fournir des conseils adaptés.

Si vous recherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Diagnostic et options de traitement

Le vétérinaire établit un diagnostic après avoir discuté avec le propriétaire. Une glande anale normale a une taille similaire à celle d’un petit pois, difficile à détecter au toucher. Cependant, une glande remplie peut être palpable sous la peau.

En général, le vétérinaire procède à la vidange des glandes anales en exerçant une pression. L’animal ne ressent généralement aucune douleur et le vétérinaire peut même enseigner au propriétaire comment effectuer cette procédure lui-même.

RECOMMANDÉ :  Infections des voies respiratoires chez le chat : tout savoir

En cas de remplissage chronique d’une glande anale, celle-ci est vidée et nettoyée. Si cette mesure ne donne pas de résultats, une pommade locale contenant des antibiotiques peut être prescrite.

Dans les situations les plus graves, une solution consiste à retirer chirurgicalement les glandes anales pour résoudre le problème.

Cependant, cette intervention comporte des risques, notamment la possibilité d’endommager le sphincter, ce qui pourrait entraîner une perte de contrôle sur les selles chez le chien.

En plus du traitement, il est essentiel d’identifier la cause sous-jacente du problème afin de prévenir toute récurrence.

Comment purger les sacs anaux de son chien ?

Il est recommandé de laisser le vétérinaire effectuer cette procédure, ce qui lui permettra d’identifier la cause de l’obstruction et de prescrire un traitement approprié, notamment en cas de tumeur. Si un ver est responsable, le chien sera vermifugé.

Cependant, il est possible de vider les sacs anaux de son chien en suivant une méthode stricte, à savoir :

  • Porter des gants chirurgicaux jetables.
  • Examiner la région anale de l’animal pour détecter un éventuel engorgement.
  • Maintenir la queue du chien en position haute pour dégager l’anus.
  • Exercer une légère pression sur les glandes anales remplies en utilisant le pouce et l’index enveloppés dans un papier absorbant.
  • Recueillir le liquide qui s’écoule de l’anus du chien sur le mouchoir en papier ou l’essuie-tout.
  • Arrêter la pression lorsque plus aucune goutte de liquide ne sort.
  • Enfin, donner un bain à votre chien aidera à éliminer toutes les traces de l’odeur particulièrement malodorante.

Comment prévenir les problèmes des glandes anales chez le chien ?

La prévention des problèmes de glandes anales chez le chien peut inclure les mesures suivantes :

  • Alimentation équilibrée : Offrir une alimentation équilibrée en fibres peut favoriser des selles fermes, facilitant ainsi la vidange naturelle des glandes anales.
  • Hydratation adéquate : Assurer à votre chien un accès constant à de l’eau fraîche pour maintenir une hydratation suffisante.
  • Exercice régulier : Encourager l’activité physique pour favoriser une bonne santé gastro-intestinale et le fonctionnement normal des glandes anales.
  • Surveillance : Être attentif aux signes de comportement inhabituel tels que se frotter le derrière, lécher fréquemment la région anale, ou montrer des signes d’inconfort lors de la défécation.
  • Visites vétérinaires régulières : Inclure l’inspection des glandes anales dans les examens de routine chez le vétérinaire pour détecter tout problème éventuel dès le début.
  • Vidange professionnelle : Faire vidanger régulièrement les glandes anales par un professionnel vétérinaire, surtout si votre chien est sujet à des problèmes récurrents.
  • Éviter l’automédication : Éviter de tenter de vider les glandes anales par vous-même sans formation adéquate, sauf sous la supervision d’un vétérinaire.
  • Traitement des allergies : Si votre chien est sujet aux allergies, les traiter efficacement pour minimiser les risques de problèmes glandulaires.

En mettant en œuvre ces pratiques, vous pouvez contribuer à réduire le risque de problèmes de glandes anales chez votre chien.

Références

Articles et ressources dans la création de cet article

https://www.agradi.fr/glandes-anales/

https://catedog.com/chien/03-sante-chien/04-maladies-de-lappareil-digestif-chien/engorgement-vider-purger-vidanger-glandes-anales-chien/

https://www.wanimo.com/veterinaire/medecine-generale-du-chien/les-affections-des-glandes-anales-chez-le-chien.html#:~:text=Ce%20que%20l’on%20nomme,les%20nomme%20%C3%A9galement%20sacs%20anaux.

https://www.glandex.com/pages/anal-gland-information

https://lemagduchien.ouest-france.fr/dossier-446-glandes-anales-chien.html

* O’Neill DG, Hendricks A, Phillips JA, Brodbelt DC, Church DB, Loeffler A. Troubles non néoplasiques du sac anal chez les chiens du Royaume-Uni : Epidémiologie et gestion d’un syndrome négligé par la recherche. Vet Rec. 2021.

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.5 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut