Granulome Dentaire : une exploration complète d’une pathologie discrète

Article rédigé par le 1 décembre 2023
Partagez avec vos proches concernés
0
(0)

Dans le domaine de la santé bucco-dentaire, différentes maladies apparaissent discrètement. Le granulome dentaire se distingue comme un exemple clair.

Cette affection peut évoluer pendant de nombreuses années sans provoquer de symptômes perceptibles, d’où l’importance de se renseigner au minimum sur cette condition. 

Bien sûr, le granulome dentaire peut être  découvert par hasard lors de radiographies approfondies ou test de sensibilité pulpaire, mais la découverte reste fortuite. 

Dans cette exploration, plongeons dans les profondeurs du granulome dentaire pour comprendre ses origines, ses symptômes ainsi que  les moyens de diagnostic, les traitements possibles et les voies de prévention, dans le but de mieux appréhender cette pathologie.

Rappel anatomique nécessaires 

Avant d’entrer dans le vif du sujet concernant le granulome dentaire, un rappel anatomique s’impose.

 La dent se compose d’une couronne et de racines logées dans les alvéoles de la mâchoire, cette dernière est une petite cavité osseuse dans laquelle une dent est insérée. 

source

Trois couches constituent la couronne, il s’agit de la plus externe vers la plus interne par  l’ émail, la dentine et pulpe

La pulpe abrite les  nerfs et vaisseaux sanguins essentiels à la vitalité dentaire ( vaisseaux sanguins pour la nutrition, nerfs pour les sensations). 

Les racines des dents se prolongent dans l’os alvéolaire, établissant une liaison entre la partie supérieure visible de la dent (la couronne) et l’extrémité en bas (l’apex), où les vaisseaux sanguins et les nerfs se déplacent en direction de la pulpe dentaire. 

Définition du granulome dentaire

Le granulome dentaire, également appelé granulome apical, est  comme une petite tumeur logée à l’extrémité de la racine dentaire, d’une taille généralement entre 2 et 5 mm. 

Si sa dimension dépasse les 5 mm, il évolue vers un kyste dentaire

Granulome dentaire (source)

Le granulome dentaire se forme quand la pulpe devient enflammée, un peu comme une réaction à une blessure.

 Il grandit doucement à partir du bout de la racine de la dent, avec des tissus qui envahissent la zone et réduisent l’espace de l’os où se trouve la dent.

Les causes possibles du granulome dentaire

Les principales raisons derrière le développement d’un granulome dentaire comprennent

Les caries dentaires non traitées: 

Si une carie dans une dent n’est pas soignée, des bactéries peuvent s’infiltrer et causer un granulome dentaire.

source

 Les chocs ou traumatismes à la dent 

Si une dent subit un choc ou un traumatisme, le nerf à l’intérieur peut être endommagé. Si ce nerf se nécrose (meurt), cela peut déclencher la formation d’un granulome dentaire. 

 Les dévitalisations mal effectuées 

La dévitalisation est l’ enlèvement du nerf de la dent par un dentiste. Si elle est mal réalisée, cela peut laisser des zones non traitées où des bactéries peuvent se développer. Ces bactéries vont ensuite mener à la formation d’un granulome dentaire à l’extrémité de la racine de la dent.

Les infections parodontales 

Les infections parodontales affectent les tissus qui soutiennent la dent (comme les gencives, le cément, l’os et le ligament parodontal). Ils  peuvent se propager jusqu’à la racine de la dent. Cette propagation d’infection par contiguïté conduit à la formation d’un granulome dentaire à l’extrémité de la racine.

source

Les symptômes caractéristiques d’un granulome dentaire 

Bien que souvent insidieux, le granulome dentaire peut manifester quelques signes avant-coureurs. 

Des douleurs lors de la pression ou de la mastication

Lorsque vous appuyez ou mastiquez avec la dent affectée, vous pourriez ressentir de la douleur. Cela peut être un signe de la présence d’un granulome dentaire

source

Un assombrissement de la dent

L’assombrissement d’une dent peut se produire en raison d’une nécrose pulpaire, c’est-à-dire lorsque le nerf à l’intérieur de la dent meurt. Cela peut être associé à un granulome dentaire.En effet,  l’assombrissement est le résultat de changements internes dans la dent causés par cette situation.

Une voussure au niveau des gencives

La voussure au niveau des gencives peut être associée à la présence d’un granulome dentaire. Lorsqu’un granulome dentaire  se développe à l’extrémité de la racine dentaire, il peut provoquer une réaction inflammatoire dans les tissus environnants, ce qui peut se manifester par une voussure au niveau des gencives situées à proximité de la dent affectée.

Une fièvre inexpliquée se manifestant  par poussées

Souvent induites par le stress, les changements climatiques ou la fatigue.

source

Diagnostic et moyens de détection du granulome dentaire

La détection du granulome dentaire repose sur l’expertise des professionnels de la santé bucco-dentaire, c’est-à-dire, les dentistes. 

Les tests de vitalité pulpaire et les radiographies panoramiques sont les principaux outils de diagnostic. 

Tests de vitalité pulpaire

Les tests de vitalité pulpaire sont des examens dentaires utilisés pour évaluer la santé et la réactivité du nerf à l’intérieur d’une dent.

Ces tests consistent généralement à appliquer des stimuli, tels que des températures chaudes et froides, sur la dent pour déterminer si le nerf répond normalement à ces stimulations. En cas de granulome dentaire, le nerf peut être affecté, ce qui peut entraîner une réduction de la réponse aux stimuli. 

Radiographies panoramiques 

Ce moyen de diagnostic du granulome dentaire  montre une image caractéristique de l’extrémité racinaire assombrie. Les dentistes peuvent ainsi déceler l’étendue de la pathologie.

Radiographie panoramique (source)

Moyens de prévention du granulome dentaire 

  • Hygiène bucco-dentaire rigoureuse :

 Une bonne hygiène bucco-dentaire, comprenant un brossage régulier des dents, l’utilisation de fil dentaire et un rinçage buccal, peut aider à éliminer les bactéries responsables des caries et de prévenir le granulome dentaire. 

source
  • Visites régulières chez le dentiste : 

 Des examens dentaires réguliers permettent de détecter et de traiter les caries à un stade précoce, avant qu’elles ne puissent évoluer vers un granulome dentaire.

  • Traitement rapide des infections :

Si une infection dentaire, telle qu’une carie, est identifiée, un traitement rapide peut éviter la propagation de l’infection vers la racine de la dent.

Traitements du granulome dentaire

Traitement endodontique

 Si le granulome est diagnostiqué tôt, un traitement endodontique peut être effectué. Il s’agit d’enlever la pulpe infectée et d’obturer le canal formé au niveau de la racine dentaire pour éliminer l’infection.

Chirurgie

 Si le granulome est avancé ou si le traitement endodontique ne réussit pas, une chirurgie peut être nécessaire. Cela peut impliquer l’ablation du granulome et la désinfection de la zone affectée.

Extraction dentaire

Dans les cas graves où la dent est trop endommagée pour être sauvée, une extraction dentaire peut être recommandée. Une prothèse dentaire, telle qu’une couronne ou un bridge, peut être utilisée pour remplacer la dent manquante.

Antibiothérapie

 Les antibiotiques peuvent être prescrits pour traiter les infections associées au granulome dentaire et prévenir leur propagation.

Références

Carie dentaire : causes, manifestations et traitements efficaces

https://clinadent.fr/qu-est-ce-qu-un-granulome-dentaire

https://www.laboratoire-medident.fr/blog/le-granulome-dentaire-n48

https://www.futura-sciences.com/sante/dossiers/dents-dents-sante-buccodentaire-1287/page/10/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Auteur / autrice

  • Joanna R

    Passionnée par la médecine et l'écriture, je trouve l'équilibre en tant que rédactrice Web santé depuis plus d'une année maintenant. Rédiger des articles sur le thème de la santé me permet d'approfondir mes connaissances mais aussi de les partager. J'ai effectué des stages en neurologie et réanimation chirurgicale à l'hôpital universitaire d'Antananarivo, ainsi que des bénévolats en centres de santé de base. Mes expériences incluent également des stages pratiques en biologie, hématologie, biochimie, parasitologie et anatomie pathologique, en parallèle de mes cours à la faculté de médecine d'Antananarivo. Je suis Joanna Ray RAMAMONJIARISELINA et je prends fierté dans mon rôle de rédactrice santé.

Retour en haut