Greffe osseuse dentaire : indications, déroulement et risques

Article rédigé par le 30 octobre 2023

La greffe osseuse dentaire est une intervention chirurgicale visant à augmenter la masse osseuse au niveau de la mâchoire. Très souvent, elle est effectuée en vue d’un placement d’un implant dentaire.

Comme toute opération chirurgicale, la greffe osseuse dentaire n’est pas sans risque. Des complications peuvent survenir pendant ou après l’intervention. 

Dans cet article, vous découvrirez les indications, le déroulement ainsi que les potentielles risques d’une greffe osseuse dentaire. Vous verrez également les contre-indications de cette intervention chirurgicale. À la fin de l’article, vous trouverez les différentes recommandations après une greffe osseuse dentaire.

Les 5 points essentiels

  • 1. La greffe osseuse dentaire est indiquée quand le volume de l’os alvéolaire manque de volume.
  • 2. Il existe 4 types de greffon en greffe osseuse dentaire.
  • 3. 3 techniques de greffe osseuse dentaire s’offrent au chirurgien.
  • 4. Les risques per- et postopératoires sont maîtrisables.
  • 5. Le repos et la position semi-assise font partie des recommandations après une greffe osseuse dentaire.
Source

Greffe osseuse dentaire : les indications

Une greffe osseuse dentaire est nécessaire quand l’os alvéolaire – l’os qui fixe la dent aux os de la mâchoire -, vient à manquer de volume. Cette insuffisance osseuse peut faire suite à :

Un édentement de longue durée

Quand il y a une perte de dent, l’os alvéolaire se résorbe au fil du temps. Or, pour remplacer la dent perdue, l’implant dentaire est une des solutions à envisager. Mais la pose de cet implant dentaire ne sera possible que sur un os alvéolaire suffisamment volumineux.

D’où la greffe osseuse dentaire qui sera réalisée quelques mois avant la pose de l’implant dentaire : on parle alors de « greffe osseuse pré-implantaire ». Toutefois, si l’insuffisance osseuse n’est pas trop importante, la greffe osseuse peut être instaurée en même temps que la pose de l’implant : c’est la “greffe osseuse per-implantaire”.

Une maladie parodontale

Certaines maladies parodontales notamment la gingivite détériorent la masse osseuse de la mâchoire.

Une maladie congénitale

C’est souvent le cas des personnes qui souffrent de bec de lièvre.

Un traumatisme sur la mâchoire ou un cancer de la bouche

Dans ces contextes, la greffe osseuse dentaire est principalement utilisée à visée esthétique dans le cadre de la reconstruction de la mâchoire. 

Une usure dentaire physiologique

Le vieillissement naturel des dents fragilise les gencives et les os alvéolaires. Ces derniers perdent en densité et en solidité.

Greffe osseuse dentaire : d’où vient le greffon ?

Cela va sans dire que pour pouvoir greffer, il faut un greffon. Concernant la greffe osseuse dentaire, il y a quatre types de greffon.

RECOMMANDÉ :  Brossage de langue : Guide complet (tout savoir)

La greffe osseuse autogène

L’os du greffon provient du patient lui-même. Il peut être prélevé au niveau de la mâchoire inférieure, du crâne ou au niveau de la hanche, en fonction de la qualité d’os à greffer.

La greffe osseuse allogène

L’os du greffon provient d’un donneur humain.

La greffe osseuse exogène ou xénogreffe osseuse

Le donneur est un animal, généralement un bovidé. Le greffon est une trame minérale de l’os du donneur animal.

La greffe osseuse synthétique

Le greffon est fabriqué à partir de matériaux synthétiques contenant du calcium et des facteurs de croissance biocompatibles avec l’os du patient. Actuellement, c’est ce type de greffon qui est le plus utilisé.

Source

Comment se déroule une greffe osseuse dentaire ?

Une greffe osseuse dentaire est habituellement effectuée sous anesthésie locale. Elle peut être réalisée par un chirurgien maxillo-facial ou un stomatologiste ou un chirurgien-dentiste. L’intervention dure moins d’une heure.

Les étapes chirurgicales d’une greffe osseuse dentaire

  • Administration de l’anesthésie sur le site à traiter ;
  • Incision à l’endroit de la greffe afin de recevoir le greffon qui est protégé par un substrat sanguin
  • Fixation du greffon par petits blocs en utilisant un matériel spécifique comme des vis d’ostéosynthèse ou par impaction.
  • Suture qui se fait au moyen d’un fil résorbable.

Les techniques opératoires d’une greffe osseuse dentaire

Il existe 3 techniques opératoires de greffe osseuse dentaire. Le chirurgien décide de la technique appropriée après avoir examiné un cone beam ou dentascanner : un examen qui permet d’évaluer la quantité d’os présente sur la mâchoire.

La localisation de la zone à traiter (mâchoire inférieure ou supérieure, site antérieur  ou postérieur) est aussi un critère de choix pour la technique à utiliser.

La technique du sinus lift ou la levée du plancher sinusal

Elle est effectuée lorsqu’il y a une insuffisance de hauteur d’os au niveau de la mâchoire supérieure postérieure. Après avoir décollé et repoussé la gencive, le chirurgien fait un petit trou dans l’os, en regard du fond du sinus maxillaire.

La muqueuse du sinus est repoussée vers le haut et le chirurgien  interpose le greffon (souvent de la poudre d’os) entre cette muqueuse et le fond du sinus.

La greffe osseuse d’apposition

Une fois la gencive décollée et repoussée, une petite plaquette d’os est fixée sur la mâchoire (inférieure ou supérieure) à l’aide d’une ou plusieurs vis pour augmenter sa largeur. Une membrane de collagène est posée sur le greffon avant de suturer la gencive pour une rapide régénération osseuse.

Du reste, vous pouvez consulter ici la publication du Dr Henri Tordjman sur la greffe osseuse autogène d’apposition.

RECOMMANDÉ :  Tout savoir sur le trismus dentaire (explication dentiste)

La greffe osseuse en coffrage

Elle sert à augmenter à la fois la hauteur et la largeur de l’os. Le déroulement de la technique de greffe osseuse en coffrage est sensiblement le même que la précédente.

Source

Greffe osseuse dentaire : quels sont les risques ?

Pendant l’opération

Lésions nerveuses

Le nerf alvéolaire supéro-postérieur peut être touché pendant la transplantation du greffon. Heureusement, cette lésion n’a pas de conséquences fâcheuses sur la santé du patient.

Lésions membraneuses

La membrane sinusienne peut être déchirée ou perforée pendant l’intervention. Dans ce cas, le chirurgien suture la membrane au moyen d’un fil résorbable. Si la perforation est trop importante, il pourrait faire appel à un chirurgien ORL.

Après l’opération

Rejet du greffon

Le risque d’échec de la greffe osseuse dentaire est possible. Dans la grande majorité des cas, le rejet concerne le greffon obtenu à partir d’un donneur (qu’il soit animal ou végétal). Voilà pourquoi les chirurgiens préfèrent un greffon autogène autant que possible ou un greffon synthétique du fait de sa grande biocompatibilité.

Infection

La zone greffée mais aussi la zone du prélèvement du greffon sont exposées aux infections. Un traitement antibiotique est prescrit d’emblée afin de réduire ce risque infectieux.

Sinusite

Une sinusite peut être due à une infection postopératoire. Elle peut apparaître suite à une migration de particules du greffon vers le sinus. Cette migration de particule est favorisée par les éternuements.

Contactez votre médecin si vous présentez :

  • des maux de tête inhabituels ;
  • de l’obstruction nasale ;
  • une enflure sur le palais ou dans les narines.

Ouverture de la plaie

C’est un risque rare mais redoutable. Une ouverture de la plaie engendre la perte du greffon. Il faudra alors reprendre l’opération.

Les contre-indications de la greffe osseuse dentaire

La greffe osseuse dentaire est contre-indiquée :

  • aux personnes qui souffrent de troubles cardio-vasculaires et de troubles de la coagulation ;
  • aux personnes qui présentent des kystes dentaires ou souffrent d’une sinusite aiguë.

Les recommandations après une greffe dentaire osseuse

Source
  • Soumettez-vous scrupuleusement aux visites de contrôle ;
  • Observez un temps de repos ;
  • Utilisez un rince-bouche antiseptique ;
  • Évitez les aliments trop durs, trop acides, trop salés ou trop chauds ;
  • Évitez de boire à la paille ;
  • Évitez de fumer notamment dans les 24 heures qui suivent la greffe. Le tabac retarde la cicatrisation ;
  • Évitez autant que possible les allergènes. Les éternuements risquent de faire migrer une particule du greffon ;
  • Pour réduire rapidement le gonflement de la zone opérée, préférez la position demi-assise à la position complètement allongée.

Références

https://parodontologie-implantologie.paris/implant-dentaire/greffe-osseuse-dentaire/

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-anatomie-et-examens/2833091-greffe-osseuse-dentaire/

https://www.dentaly.org/greffe-osseuse-dentaire/

https://www.smilepartner.fr/conseils/implant-dentaire/greffe-osseuse/

https://www.holodent.fr/greffe-osseuse-dentaire/

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut