Hernie ombilicale chez le chien : Traitements et prévention efficaces

Article rédigé par le 17 juin 2023

La hernie ombilicale chez les chiens est une affection fréquente qui peut entraîner des complications si elle  n’est pas traitée correctement. Cette malformation consiste en une ouverture dans la paroi abdominale au niveau de l’ombilic (nombril), à travers laquelle les organes internes peuvent faire saillie.

Les hernies ombilicales peuvent être congénitales, c’est-à-dire présentes dès la naissance, ou se développer plus tard dans la vie à la suite d’une blessure ou d’un effort physique excessif.

Si vous soupçonnez que votre chien souffre d’une hernie ombilicale, il est important de consulter un vétérinaire sans plus attendre afin de déterminer un traitement approprié. Dans cet article, nous explorons plus cette pathologie, les causes, les symptômes et les races prédisposées à cette condition.

Comprendre la hernie ombilicale chez le chien

La hernie ombilicale (ou omphalocèle) correspond à la non-fermeture congénitale de la paroi abdominale au niveau de l’ombilic après la parturition , d’où une protrusion des viscères sous la peau.

On observe alors un gonflement sous-cutané (une « boule » sous la peau) sur l’abdomen dans la région de l’ombilic. Elle représente 2 % des hernies. Il faut savoir aussi que la hernie est réductible c’est à dire que son contenu peut être repoussé au sein de l’abdomen en l’absence de complications ou lorsque le chien se met sur le dos. Cela n’est pas douloureux pour l’animal.

Causes

La grande majorité des hernies ombilicales sont  causée par une faiblesse congénitale de la paroi abdominale ,provoquant un défaut de fermeture de la paroi abdominale. On considère qu’elle a un caractère héréditaire, il est donc préférable de ne pas faire reproduire les animaux qui ont une hernie congénitale.

Elle peut être aussi le résultat  d’un mauvais geste lors de la mise-bas, la chienne elle-même ou l’homme qui a coupé le cordon cela provoque la non-cicatrisation de l’ombilic. Dans ce cas, on a l’exemple typique d’une hernie acquise car elle est la conséquence d’un traumatisme (manœuvres inappropriées).

Symptômes

Le signe le plus évident d’une hernie ombilicale est visuel: vous voyez la saillie de la hernie. Si la hernie ombilicale est simple, le chiot ne présente aucun autre symptôme que cette petite masse dépressible et non douloureuse. Celle-ci correspond au passage d’un peu du contenu abdominal (gras abdominal par exemple), à travers un petit trou dans la paroi musculaire.

Mais si le trou dans la paroi musculaire est suffisamment large pour permettre le passage d’une anse intestinale, la situation peut être beaucoup plus grave pour le chiot. En effet, un petit morceau d’intestin pourra se retrouver coincé dans la hernie ,et évoluer vers une urgence en médecine vétérinaire : l’hernie étranglée !

RECOMMANDÉ :  Arthrose chez le cheval: bien comprendre (explication vétérinaire)

Les symptômes d’une hernie ombilicale compliquée vont être bien plus importants, puisque le chiot va présenter :

  • Pertes d’appétit
  • Douleur au toucher de l’hernie, dos voussé
  • Vomissements- problème de transit de matières fécales
  • Fièvre
  • Engourdissement des pattes

Races prédisposées

La hernie ombilicale est assez fréquente chez les chiots, cependant, certaines races peuvent être plus prédisposées à cette affection. Il est important de consulter un vétérinaire pour diagnostiquer et traiter cette condition, en particulier pour les races où la hernie ombilicale est plus courante.

Bon à savoir : Le risque de hernie ombilicale est significativement supérieur pour le Basenji, le Pékinois, l’Airedale, le Braque de Weimar et le Pointer.

Diagnostic de la hernie ombilicale

Examen clinique

Le diagnostic d’une hernie ombilicale chez le chien commence par un examen clinique. Le vétérinaire examinera la zone abdominale de l’animal pour détecter la présence d’une protrusion ou d’un gonflement sous-cutané dans la région de l’ombilic . Le gonflement est généralement visible et palpable, et peut être de taille variable.

De plus, le vétérinaire évaluera les signes cliniques associés à la hernie ombilicale, tels que la douleur, les vomissements, la perte d’appétit, ou encore l’engourdissement des pattes source.

Examens complémentaires

Dans certains cas, le vétérinaire peut avoir besoin de procéder à des examens complémentaires pour évaluer l’étendue de la hernie ombilicale et déterminer la gravité de la condition. Ces examens peuvent inclure :

  • Radiographie : une radiographie de l’abdomen peut aider à visualiser les organes concernés et leur position par rapport à la hernie source.
  • Échographie : cet examen non invasif permet d’obtenir des images en temps réel des organes internes et d’évaluer le mouvement des organes concernés par la hernie.
  • Analyses de sang : des prélèvements sanguins peuvent être réalisés pour vérifier la présence d’anomalies biochimiques ou d’autres signes de complications liées à la hernie, tels que l’inflammation ou l’infection.

Les résultats de ces examens permettront au vétérinaire de décider du meilleur traitement pour la hernie ombilicale chez le chien, en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé de l’animal.

Options de traitement

Chirurgie

La chirurgie est le principal traitement pour les chiens souffrant d’une hernie ombilicale. Il s’agit d’une intervention relativement simple qui consiste à refermer l’ouverture ombilicale par laquelle les organes du chien peuvent se faufiler 1. Généralement, cette intervention est réalisée lors de la stérilisation du chien, pour éviter des chirurgies séparées.

Dans les cas d’urgence où un morceau d’intestin est coincé à l’intérieur de la hernie, une intervention rapide est nécessaire pour éviter la nécrose des tissus concernés 2.

RECOMMANDÉ :  Leucose féline : Causes, symptômes et traitement

Surveillance et soins à domicile 

En plus de la chirurgie, il est important de surveiller l’évolution de l’hernie ombilicale chez le chien et d’apporter des soins appropriés à domicile .

Prévention et conseils

Conseils d’élevage

Pour prévenir la hernie ombilicale chez les chiens, il est important de bien choisir le chiot lors de l’achat. Veillez à sélectionner un chiot issu d’une lignée sans problèmes de hernie ombilicale. N’hésitez pas à demander au propriétaire de l’élevage pour plus d’informations sur la santé des parents du chiot.

Les hernies ombilicales peuvent être héréditaires, il est donc conseillé de ne pas faire reproduire des chiens qui en ont souffert. Cela limitera la propagation de cette malformation à travers les générations futures.

Entretien du chiot

Un chiot atteint d’une hernie ombilicale doit être surveillé attentivement. Voici quelques conseils pour la prise en charge du chiot :

  • Examinez régulièrement l’hernie pour vérifier si elle grandit ou si la peau montre des signes d’inflammation ou d’infection.
  • Évitez les jeux brusques ou les activités physiques intenses pour diminuer le risque de complications.
  • Faites stériliser ou castrer le chiot s’il n’est pas destiné à la reproduction, afin d’éviter la transmission génétique de la hernie ombilicale.

En suivant ces conseils, vous limiterez les risques de complications pour votre chien et vous favoriserez son bien-être. Si vous êtes préoccupés par la hernie ombilicale de votre chiot, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire pour obtenir des conseils et un suivi adapté.

Références

  1. AniCura Belgique 2
  2. Advance Affinity 2
  3. Purinaᴹᴰ Canada 2
  4. WanimoVéto 2

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut