Hypertension artérielle : Quand s’inquiéter ? (Signes de gravité)

Article rédigé par le 15 février 2024

Trop de personnes pensent que l’hypertension artérielle est sans conséquences. Si vous en faites partie, détrompez-vous ! Cette affection, souvent silencieuse, peut être un ennemi redoutable pour votre santé. Comprendre cela, c’est déjà se protéger !

Ne négligez pas les signaux d’alarme. Des symptômes comme des maux de tête récurrents, des nausées ou une fatigue inhabituelle peuvent trahir une hypertension artérielle.

Ces signes doivent vous inciter à consulter votre médecin traitant dans les meilleurs délais.

L’hypertension ne prévient pas toujours, mais elle laisse parfois des indices. Une vision floue ou des battements de cœur irréguliers ? Ce sont peut-être des signes avant-coureurs. Les reconnaître est essentiel pour agir à temps.

Dans le présent article rédigé par un professionnel de santé, nous allons approfondir ces signes de gravité. Vous découvrirez comment détecter les symptômes de l’hypertension, comprendre ses risques et savoir quand il est crucial de « s’inquiéter », dans le sens « réagir ».

Les 5 points importants à retenir

  • 1- L’hypertension artérielle peut se développer sans symptômes évidents, rendant essentiel le suivi régulier de la pression artérielle.
  • 2- Des symptômes comme des maux de tête sévères, des troubles de la vision, ou une fatigue inhabituelle peuvent indiquer une hypertension sévère.
  • 3- Une alimentation équilibrée, une activité physique régulière, et une gestion efficace du stress sont cruciaux pour la prévention et la gestion de l’hypertension.
  • 4- L’auto-surveillance de la pression artérielle est un outil précieux pour détecter les changements et ajuster le traitement en conséquence.
  • 5- Connaître les signes de gravité de l’hypertension et agir rapidement en cas de symptômes graves peut prévenir des complications sérieuses et sauver des vies.

Quelques notions de base sur l’hypertension artérielle

Avant de passer aux signes de gravité et de répondre à notre question « Quand s’inquiéter ? », il est essentiel de rappeler quelques notions de base sur l’hypertension artérielle.

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle est une condition où la force du sang contre les parois de vos artères est constamment trop élevée.

Cette pression accrue peut, à long terme, causer divers problèmes de santé, tels que des maladies cardiaques.

Comment se mesure l’hypertension artérielle ?

La pression artérielle est mesurée en millimètres de mercure (mm Hg) et est donnée par deux chiffres : la pression systolique (le nombre supérieur) indique la pression dans les artères lorsque le cœur bat (se contracte), tandis que la pression diastolique (le nombre inférieur) représente la pression lorsque le cœur est au repos entre deux battements (lorsqu’il se cœur se relâche).

D’une manière très schématique, une pression artérielle normale est généralement strictement inférieure à 130/85 mm Hg.

Une pression supérieure ou égale à 140/90 mmHg est signe d’hypertension artérielle.

Quelles sont les causes de l’hypertension artériellle ?

L’hypertension peut être causée par divers facteurs.

Elle peut être influencée par des éléments génétiques, l’âge, le surpoids, le manque d’exercice, une alimentation riche en sel, la consommation d’alcool ou de tabac, le stress, et certaines conditions médicales chroniques (maladies rénales, endocriniennes…).

Pour en savoir plus sur l’hypertension artérielle, ses causes et son diagnostic, nous vous invitons à consulter notre guide complet en cliquant ici.

Quels sont les symptômes habituels de l’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle, comme mentionné plus haut dans l’article, est souvent qualifiée de « tueur silencieux » car elle peut se développer de manière insidieuse, sans entraîner de symptômes pendant de nombreuses années.

Cependant, certains signes et symptômes peuvent survenir lorsqu’elle atteint des niveaux suffisamment élevés.

NB : les niveaux d’hypertension artérielle à partir desquels des symptômes apparaissent diffèrent d’une personne à une autre. Certains auront des symptômes dès 140/90 mmHg de tension, d’autres resteront asymptomatiques malgré des chiffres tensionnels vertigineux.

Voici quelques-uns des symptômes courants de l’hypertension artérielle :

  • Des maux de tête fréquents, particulièrement le matin.
  • Des vertiges ou des étourdissements.
  • Des bourdonnements d’oreille (acouphènes).
  • Des palpitations cardiaques.
  • Une fatigue ou une confusion inhabituelle.
RECOMMANDÉ :  Stress et hypertension artérielle : Quels liens (Explications)

Ces symptômes ne sont pas exclusifs à l’hypertension et peuvent être confondus avec d’autres conditions médicales. Il est donc important de ne pas les ignorer et de consulter un professionnel de santé pour un diagnostic précis.

En plus des symptômes plus évidents, l’hypertension artérielle peut également se manifester par des signes moins connus comme :

  • Un essoufflement anormal, même après des efforts légers.
  • Des troubles visuels, comme une vision floue ou des points noirs.
  • Des saignements de nez fréquents.
  • Une rougeur du visage.

Hypertension artérielle : Quand s’inquiéter ? (Signes de gravité)

Après avoir exploré la nature insidieuse de l’hypertension artérielle et ses symptômes souvent discrets, il est essentiel de se pencher sur un aspect plus critique de cette condition : les signes de gravité.

Ces indicateurs sont des avertissements cruciaux que votre corps vous envoie, signifiant que la pression artérielle n’est pas simplement élevée, mais qu’elle a atteint un niveau potentiellement dangereux !!

Ces signes de gravité ne doivent pas être pris à la légère car ils peuvent indiquer des complications aiguës et des risques sérieux pour votre santé.

La distinction entre les symptômes habituels et ces signes alarmants est fondamentale pour une prise en charge adéquate et une intervention médicale rapide.

Dans les prochains paragraphes, nous vous détailleront un après l’autre ces signes de gravité, vous guidant à travers les symptômes qui devraient déclencher une consultation immédiate avec un professionnel de santé.

Maux de tête sévères

Des maux de tête intenses, persistants et souvent localisés à l’arrière de la tête, peuvent indiquer une hypertension maligne.

Ces maux de tête sont souvent plus graves au réveil et peuvent s’accompagner de nausées ou de vomissements.

Troubles visuels

La vision peut être affectée en cas d’hypertension sévère. Cela prend généralement la forme d’une vision floue, d’une perte temporaire de vision, ou de la perception de « mouches volantes ».

Ces symptômes suggèrent que la haute pression endommage les vaisseaux sanguins de votre rétine. Inutile donc de vous dire qu’une visite de votre médecin traitant dans les meilleurs délais est nécessaire !

Douleurs thoraciques

Des douleurs ou une sensation de pression dans la poitrine peuvent être le signe d’une atteinte cardiaque due à l’hypertension. Cela peut signaler une angine de poitrine ou un début de crise cardiaque.

Essoufflement

Un essoufflement soudain et sévère peut indiquer une insuffisance cardiaque congestive, une complication grave de l’hypertension.

Cela peut s’accompagner d’une fatigue extrême et d’un gonflement des pieds ou des chevilles (œdèmes des membres inférieurs).

Saignements de nez intenses

Bien que moins courants, des saignements de nez récurrents ou intenses peuvent être un signe d’une pression artérielle très élevée.

Confusion ou altération de la conscience

Des épisodes de confusion, des troubles de la parole, ou une altération de la conscience… Ces signes neurologiques sont parfois causés par une hypertension encéphalopathique, où la pression élevée cause un gonflement dans le cerveau.

Convulsions

Des convulsions chez une personne souffrant d’hypertension peuvent être un signe de crise hypertensive, une situation d’urgence médicale.

Fatigue et nausées inexpliquées

Une fatigue extrême, des nausées, ou une diminution de l’appétit peuvent être des signes d’insuffisance rénale causée par une hypertension prolongée.

L’hypertension peut endommager progressivement les reins, réduisant leur capacité à filtrer les déchets du sang efficacement.

Palpitations cardiaques

Des palpitations ou des battements de cœur irréguliers peuvent indiquer une hypertrophie ventriculaire gauche, où la chambre de pompage du cœur s’épaissit pour compenser la haute pression.

Cela peut conduire à un rythme cardiaque anormal, puis à d’autres complications potentiellement mortelles.

Gonflement des extrémités

Un gonflement des jambes, chevilles ou pieds peut être le signe d’une insuffisance cardiaque ou rénale liée à l’hypertension.

Sueurs, anxiété et insomnie

Bien que moins spécifiques, des sueurs nocturnes, une anxiété accrue et des troubles du sommeil peuvent accompagner une hypertension sévère.

Chacun de ces signes indique une aggravation potentielle de l’hypertension et nécessite une attention médicale immédiate.

Ils peuvent signaler des complications graves affectant le cœur, le cerveau, les reins et les vaisseaux sanguins, nécessitant souvent un traitement d’urgence pour prévenir des dommages irréversibles ou des événements potentiellement mortels comme une crise cardiaque ou un AVC (accident vasculaire cérébral).

Bon à savoir !
Des recherches scientifiques ont permis la découverte de biomarqueurs spécifiques dans le sang pouvant prédire le risque de complications graves liées à l’hypertension.

En effet, certains peptides et hormones, comme le peptide natriurétique de type B (BNP) et la rénine, peuvent être significativement élevés chez les patients souffrant d’hypertension artérielle maligne.

Cette découverte offre un potentiel considérable pour le diagnostic précoce et la prévention personnalisée des complications graves de l’hypertension, ouvrant la voie à des interventions plus ciblées et efficaces.

RECOMMANDÉ :  Syndrome de Wolff-Parkinson-White : Tout savoir

Que faire pour prévenir l’aggravation d’une hypertension artérielle ?

La gestion de l’hypertension nécessite une approche proactive et des ajustements de style de vie. Voici quelques conseils clés :

  • Alimentation équilibrée : optez pour un régime riche en fruits, légumes, céréales complètes et faible en graisses saturées et en sel. Le régime dash (dietary approaches to stop hypertension) est souvent recommandé.
  • Activité physique régulière : visez au moins 150 minutes d’exercice modéré par semaine, comme la marche rapide, le vélo ou la natation.

Point info !
D’après de nombreux travaux de recherche, notamment cette étude systématique américaine publiée en 2019, l’activité physique réduit non seulement la pression artérielle chez les individus avec ou sans hypertension, mais diminue aussi le risque de progression des maladies cardiovasculaires chez les personnes hypertensives.

  • Gestion du stress : techniques de relaxation, comme la méditation, le yoga ou des exercices de respiration profonde, peuvent aider à réduire la pression artérielle.
  • Limitation de l’alcool et arrêt du tabac : réduisez votre consommation d’alcool et, si vous fumez, envisagez de cesser pour améliorer votre santé cardiaque.
  • Consultez régulièrement votre médecin traitant pour surveiller votre pression artérielle.
  • En cas de prescription médicamenteuse, suivez scrupuleusement les instructions et discutez de tout effet secondaire avec votre médecin.
  • L’autosurveillance de la pression artérielle à domicile : c’est un outil efficace pour suivre votre tension artérielle et apprécier l’efficacité des traitements. Utilisez toujours un appareil de mesure validé et suivez les instructions pour des mesures fiables.

Que faire en cas d’urgence hypertensive ?

Si vous, un de vos proche ou quelqu’un d’autre présente un ou plusieurs des signes mentionnés, comme des maux de tête sévères, des troubles de la vision, une confusion, des douleurs thoraciques ou un essoufflement soudain, il est crucial d’agir rapidement !

Procédures d’urgence : appelez immédiatement les services d’urgence. Ne conduisez pas vous-même à l’hôpital. Restez calme et arrêtez toute activité. Asseyez-vous ou allongez-vous en attendant l’arrivée des secours.

Si l’urgence hypertensive concerne une autre personne, si cette dernière est consciente, rassurez-la et encouragez-la à rester calme après avoir contacté les secours.

Quand chercher de l’aide médicale d’urgence ? 3 principales situations nécessitent une prise en charge thérapeutique en urgence :

  • En cas de symptômes graves ou inhabituels évoqués ci-dessus.
  • Si la pression artérielle mesurée à domicile dépasse largement les valeurs normales (par exemple, 180/120 mm Hg ou plus).
  • Si la personne souffre d’autres conditions médicales, comme le diabète ou une maladie cardiaque, et présente des symptômes alarmants.

À l’hôpital, une prise en charge rapide est essentielle. Cela peut inclure des médicaments pour abaisser rapidement la pression artérielle, des examens pour évaluer les dommages aux organes vitaux…

Quand consulter ?

Si vous ressentez des symptômes inhabituels comme des maux de tête sévères, des troubles visuels, un essoufflement anormal ou tout autre signe mentionné plus haut dans l’article, il est crucial de consulter votre médecin traitant ou autre professionnel de santé qualifié.

Ne minimisez pas ces signes ; la prévention et la détection précoce sont vos meilleurs alliés. Même sans symptômes, un suivi régulier est essentiel, surtout si vous avez des facteurs de risque.

Avis du professionnel de santé

La gestion de l’hypertension est un parcours personnalisé. Adopter un mode de vie sain, surveiller régulièrement votre pression, et suivre les traitements prescrits sont fondamentaux pour éviter son aggravation.

Rappelez-vous, l’hypertension est contrôlable, à condition de ne pas la prendre à la légère ; une collaboration étroite avec votre médecin peut vous aider à mener une vie tout à fait normale.

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

F. Pillon et J. Buxeraud, « L’essentiel sur l’hypertension artérielle », Actual. Pharm., vol. 53, no 532, p. 20‑24, janv. 2014, doi: 10.1016/j.actpha.2013.10.027.

A. L. Perrine, C. Lecoffre, J. Blacher, et V. Olié, « L’hypertension artérielle en France: prévalence, traitement et contrôle en 2015 et évolutions depuis 2006 », Rev. Biol. Médicale, vol. 347, 2019, Consulté le : 17 janvier 2024. [En ligne].

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut