Hypertension artérielle : Guide complet

Article rédigé par le 15 février 2024

L’hypertension artérielle (HTA), fréquemment appelée le « tueur silencieux », concerne plus d’un milliard d’individus dans le monde, y compris 17 millions en France !

C’est l’augmentation chronique de la pression du sang dans les artères, un état souvent invisible mais redoutable, et un facteur majeur de risque pour des maladies cardiovasculaires graves.

Heureusement, l’hypertension n’est pas une fatalité ! Grâce à des ajustements dans votre vie quotidienne, une discipline rigoureuse et un suivi médical adapté, vous pouvez non seulement réduire vos risques, mais aussi mener une vie tout à fait normale !

Découvrez dans ce guide rédigé par un professionnel de santé, tout ce qu’il faut savoir sur l’hypertension artérielle : ses causes, ses symptômes souvent imperceptibles, ses complications, les méthodes de dépistage, les traitements existants…

Les 6 points important à retenir

  • 1- L’hypertension artérielle (HTA) est une condition où la pression du sang dans les artères est anormalement élevée, un facteur de risque majeur pour les maladies cardiovasculaires.
  • 2- Elle peut être due à des facteurs génétiques, à un mode de vie inadapté (alimentation riche en sel, manque d’activité physique) ou à des conditions médicales secondaires.
  • 3- Souvent surnommée le « tueur silencieux », l’hypertension peut ne pas présenter de symptômes évidents jusqu’à ce qu’elle cause des dommages sérieux aux organes.
  • 4- Le diagnostic se fait par la mesure répétée de la pression artérielle, complétée par un interrogatoire médical, un examen clinique et, si nécessaire, des examens complémentaires.
  • 5- La gestion inclut des modifications du mode de vie (alimentation saine, activité physique) et, selon les cas, l’utilisation de médicaments spécifiques.
  • 6- Adopter un mode de vie sain est essentiel pour prévenir l’hypertension ou en contrôler les effets, soulignant l’importance de l’alimentation, de l’exercice, et du suivi médical régulier.

Qu’est-ce que l’hypertension artérielle (HTA) ?

L’hypertension artérielle (HTA) est un terme médical que vous avez peut-être souvent entendu, mais qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’hypertension est définie comme une condition où la pression du sang contre les parois de vos artères est suffisamment élevée pour éventuellement causer des problèmes de santé, tels que des maladies cardiaques.

La pression est déterminée par la quantité de sang que votre cœur pompe et la résistance au flux sanguin dans vos artères.

En gros, plus votre cœur pompe de sang et plus vos artères sont étroites, plus votre pression artérielle est élevée.

Mais que signifie cela pour vous, en termes simples ? Imaginez vos artères comme des tuyaux transportant le sang dans tout votre corps. L’hypertension survient lorsque la force du sang poussant contre les parois de ces tuyaux est trop forte.

C’est comme si vous augmentiez la pression sur un tuyau d’arrosage (en augmentant le débit de l’eau ou en pinçant le bout du tuyau); avec le temps, la pression élevée peut endommager le tuyau, ou dans ce cas, vos artères.

Cette pression accrue fait travailler votre cœur plus dur que la normale, ce qui peut conduire à des complications (que nous aborderons en détail dans une section dédiée) si elle n’est pas gérée.

Quelles sont les causes de l’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle peut être influencée par une grande variété de facteurs. Selon l’American Heart Association, ces causes se divisent en deux grandes catégories : les causes primaires (ou essentielles) et les causes secondaires.

Causes primaires d’hypertension artérielle

Pour la majorité des adultes, il n’y a pas de cause identifiable à l’hypertension artérielle. Ce type d’hypertension, appelé hypertension primaire ou essentielle, se développe progressivement sur de nombreuses années. Plusieurs facteurs peuvent contribuer à cela :

  • Âge : le risque d’hypertension augmente avec l’âge.
  • Hérédité : la tendance à l’hypertension peut être héritée (prédisposition génétique), d’où l’intérêt de connaître vos antécédents familiaux (HTA chez le père, la mère, les frères et sœurs, les grands-parents…).
  • Surpoids ou obésité : plus votre poids corporel est élevé, plus vous avez besoin de sang pour fournir de l’oxygène et des nutriments à vos tissus. Comme le volume sanguin circulant augmente, la pression sur vos parois artérielles augmente aussi.
  • Certaines habitudes de vie : le tabagisme, une consommation excessive d’alcool, une alimentation riche en sel (sodium) et un manque d’exercice physique peuvent jouer un rôle dans la genèse d’une hypertension artérielle.

Causes secondaires d’hypertension artérielle

Chez certains individus, l’hypertension est causée par une condition médicale sous-jacente. Ce type d’hypertension, appelé hypertension secondaire, tend à apparaître soudainement et provoque une pression artérielle plus élevée que l’hypertension primaire.

Plusieurs conditions et médicaments peuvent conduire à l’hypertension secondaire, y compris :

  • Des troubles rénaux : des problèmes affectant les reins peuvent affecter l’équilibre des sels et des fluides dans le corps, ce qui peut augmenter la pression artérielle.
  • Des troubles endocriniens : certaines maladies des glandes, comme la thyroïde (hyperthyroïdie) ou les glandes surrénales (hypercorticisme, phéochromocytome…), peuvent provoquer de l’hypertension.
  • Des malformations congénitales : certaines malformations des vaisseaux sanguins peuvent contribuer à l’hypertension.
  • Des médicaments : certains médicaments, comme les pilules contraceptives, les anti-inflammatoires et certains médicaments contre le rhume, peuvent augmenter la pression artérielle.
  • Des aliments : certains aliments peuvent avoir un impact significatif sur la tension artérielle. Une alimentation riche en sel, en graisses saturées et en sucres ajoutés peut contribuer à l’augmentation de la pression artérielle. De plus, une consommation excessive de réglisse ou de caféine peut également influencer votre tension.

Quels sont les symptômes de l’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle peut être très sournoise, car elle ne présente généralement pas de symptômes notables dans les premiers stades.

Toutefois, certains signes et symptômes connaître pourraient indiquer une tension artérielle élevée. Tout le monde, en particulier ceux qui présentent des facteurs de risque d’HTA (antécédents familiaux, tabagisme, surpoids, sédentarité…), doit les connaître, et ce, afin de prendre les mesures nécessaires avant qu’il ne soit trop tard !

Voici quelques signes à surveiller :

  • Maux de tête sévères : bien que les maux de tête puissent avoir de nombreuses causes, un mal de tête soudain et intense peut être un signe d’hypertension.
  • Fatigue ou confusion : un sentiment inhabituel de fatigue ou des épisodes de confusion peuvent parfois indiquer des problèmes de tension artérielle.
  • Des problèmes de vision : des changements soudains dans la vision, tels que des visions floues ou doubles, peuvent être liés à une hypertension non contrôlée.
  • Douleurs thoraciques : si vous ressentez une pression ou une douleur dans la poitrine, surtout lors d’activités physiques, cela pourrait être un signe d’alerte.
  • Difficultés respiratoires : un essoufflement inexpliqué, même lors de tâches habituelles, peut être un symptôme d’hypertension.
  • Palpitations cardiaques : sentir son cœur battre fortement ou irrégulièrement peut être lié à une tension artérielle élevée.
  • Saignements de nez : des saignements de nez fréquents ou sévères peuvent parfois être un signe d’hypertension artérielle, surtout s’ils sont accompagnés d’autres symptômes.
  • Rougeur du visage : un rougissement soudain du visage peut être un autre signe, bien qu’il puisse être causé par d’autres facteurs.
RECOMMANDÉ :  Faire baisser sa tension artérielle naturellement (Explications)

Gardez à l’esprit que ces symptômes peuvent être le signe de nombreuses conditions différentes, et ne sont pas exclusifs à l’hypertension.

De plus, beaucoup de personnes souffrant d’hypertension ne présentent aucun de ces symptômes. La meilleure façon de savoir si vous souffrez d’hypertension est de faire contrôler régulièrement votre tension artérielle.

Si vous rencontrez l’un de ces symptômes, surtout si plusieurs apparaissent ensemble, il est conseillé de consulter un médecin.

Une prise en charge précoce de l’hypertension artérielle peut prévenir des complications graves telles que les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et les problèmes rénaux.

Prendre soin de votre tension artérielle, c’est prendre soin de votre santé dans son ensemble !

Comment se pose le diagnostic d’hypertension artérielle ?

Vous avez certainement une idée sur la manière dont l’hypertension artérielle est diagnostiquée : « il suffit de prendre sa tension ! Si ça dépasse un certain chiffre, c’est une hypertension ».

Ce n’est pas totalement faux, mais le processus diagnostique est un peu plus précis que ça.

Connaître le processus diagnostique de manière plus précise peut vous aider à mieux comprendre cette condition et à être plus proactif concernant votre santé.

Interrogatoire avec le médecin

Lors de cette première étape, le dialogue est la clé. Votre médecin vous posera des questions sur vos antécédents médicaux, votre style de vie, d’éventuels symptômes…

Les questions peuvent porter notamment sur des habitudes comme le tabagisme, l’alcool, l’exercice, le régime alimentaire, et aussi sur l’historique familial d’hypertension ou de maladies cardiovasculaires.

Ce moment d’échange est aussi l’occasion pour vous d’exprimer vos propres préoccupations et observations concernant votre santé.

Examen clinique

L’examen clinique (ou examen physique) est une étape cruciale dans le diagnostic de l’hypertension artérielle.

Votre médecin procédera à une évaluation générale, incluant l’écoute de votre cœur et de vos poumons, et vérifiera d’autres signes de problèmes cardiaques ou de complications liées à l’hypertension.

Cela peut également inclure un examen des yeux (fond d’œil), car l’hypertension peut affecter les vaisseaux sanguins dans vos yeux.

Mesure de la pression artérielle

Ici, on passe à la mesure directe de votre pression artérielle.

Elle se fait généralement à l’aide d’un brassard gonflable et d’un appareil de mesure, que ce soit une mesure « à l’ancienne » avec un stéthoscope et un brassard à gonfler manuellement grâce à des coups de pompe, ou une mesure à l’aide d’un tensiomètre automatique « qui fait tout, tout seul » après l’avoir placé et mis en marche !

Plusieurs mesures à différents moments sont souvent nécessaires pour obtenir une image précise de votre tension artérielle, car elle peut varier en fonction de divers paramètres.

Bien sûr, les valeurs de la tension artérielle utilisées pour diagnostiquer l’hypertension sont bien définies et standardisées.

Selon les lignes directrices des principales autorités de santé, telles que l’American Heart Association (AHA) et l’European Society of Cardiologie (ESC), la tension artérielle est généralement catégorisée comme suit :

CatégorieSystolique
(mm Hg)
Diastolique
(mm Hg)
Tension optimaleMoins de 120Et moins 80
Tension normale120 – 129Et 80 – 84
Tension normale haute130 – 139Et/ou 85 – 89
Hypertension, grade 1140 – 159Et/ou 90 – 99
Hypertension, grade 2160 – 179Et/ou 100 – 109
Hypertension, grade 3Plus de 180Et/ou plus de 110
Hypertension systolique isoléePlus de 140Et moins de 90
Hypertension diastolique isoléeMoins de 140Et plus de 90
Différentes catégories de la pression artérielle selon l’AHA et l’ESC

Comme vous pouvez le voir sur le tableau, la mesure de la tension artérielle se compose de deux chiffres :

  • La pression systolique (le chiffre supérieur) : cette valeur mesure la pression dans vos artères lorsque votre cœur bat (lorsqu’il se contracte).
  • La pression diastolique (le chiffre inférieur) : cette valeur mesure la pression dans vos artères lorsque votre cœur est au repos entre les battements (lorsqu’il se relâche).

Attention, ces valeurs sont des repères généraux. La définition exacte de l’hypertension peut varier légèrement selon les différentes lignes directrices internationales.

De plus, votre médecin évaluera votre tension artérielle en fonction de vos conditions de santé spécifiques et de votre historique médical.

Autres examens complémentaires

Si votre médecin soupçonne une hypertension, des examens complémentaires peuvent être requis pour évaluer les effets de l’hypertension sur votre cœur, vos reins et d’autres organes.

Cela peut inclure :

  • Des analyses de sang : notamment pour déterminer votre profil lipidique (taux de cholestérol, triglycérides…).
  • Un électrocardiogramme (ECG) : pour étudier l’activité électrique de votre cœur et dépister d’éventuelles anomalies liées à l’hypertension artérielle.
  • Une échographie cardiaque (transthoracique ou transoesophagienne) : pour visualiser la morphologie de votre cœur et évaluer le retentissement de l’hypertension de l’hypertension artérielle sur cet organe clé.

Un diagnostic d’hypertension n’est pas simplement basé sur une lecture occasionnelle de la tension artérielle ; il s’agit d’une évaluation complète et approfondie de votre état de santé global.

Si vous avez des inquiétudes ou des symptômes qui vous semblent liés à l’hypertension, prenez rendez-vous avec votre médecin.

Un diagnostic précoce peut ouvrir la voie à des traitements efficaces et à la prévention de complications graves.

Comment se traite l’hypertension artérielle ?

Le traitement de l’hypertension artérielle implique une combinaison d’approches médicamenteuses et de changements de mode de vie.

Le plan de traitement est toujours personnalisé en fonction de la gravité de l’hypertension, des causes sous-jacentes, et de la présence d’autres conditions médicales.

Voici les principales stratégies de traitement :

Changements de mode de vie

Quelle que soit la cause ou la sévérité de l’hypertension artéirelle, les règles hygiénodiététiques sont toujours de rigueur.

Il s’agit d’un ensemble d’habitudes dont l’application au quotidien aide à équilibrer la pression artériellle.

Voici quelques-unes de ces règles :

  • Alimentation équilibrée : adopter un régime alimentaire pauvre en sel (sodium), riche en fruits, légumes, grains entiers et faible en graisses saturées et en cholestérol.
  • Exercice physique régulier : l’activité physique peut aider à abaisser la tension artérielle. Il est généralement conseillé de faire au moins 150 minutes d’exercice d’intensité modérée par semaine.
  • Maintien d’un poids santé : perdre du poids si vous êtes en surpoids ou obèse peut aider à réduire votre tension artérielle.
  • Limitation de l’alcool : boire de l’alcool avec modération, voire arrêter toute consommation de boissons alcoolisées…
  • Arrêt du tabac : fumer augmente le risque de développer une hypertension et des maladies cardiaques. Il est donc crucial d’arrêter le tabac pour faire baisser la pression artérielle.
  • Gestion du stress : apprendre des techniques de relaxation comme la méditation, le yoga, ou des exercices de respiration profonde.
RECOMMANDÉ :  Hypertension artérielle : Quand s’inquiéter ? (Signes de gravité)

Médicaments antihypertenseurs

Parfois, les mesures hygiénodiététiques ne suffisent pas pour obtenir des chiffres tensionnels corrects. Un traitement médicamenteux doit alors être mis en place.

Plusieurs types de médicaments peuvent être utilisés pour traiter l’hypertension, souvent en combinaison pour obtenir de meilleurs résultats.

Les classes de médicaments anti-hypertenseurs incluent :

  • Les diurétiques : aident les reins à éliminer l’excès de sodium et d’eau du corps, réduisant ainsi la « volémie » (volume de sans dans l’organisme) et abaissant la pression artérielle.
  • Les bêta-bloquants : réduisent la charge de travail du cœur et ouvrent les vaisseaux sanguins, ce qui fait baisser la pression artérielle.
  • Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II (ARA II) : aident à détendre les vaisseaux sanguins en bloquant la formation ou l’effet de substances naturelles qui resserrent les vaisseaux.
  • Les inhibiteurs calciques : empêchent le calcium d’entrer dans les cellules du cœur et des vaisseaux sanguins, ce qui peut diminuer la tension artérielle.
  • Les inhibiteurs de la rénine : réduisent la production de rénine, une enzyme produite par les reins qui déclenche une chaîne d’événements augmentant la pression artérielle.

La sélection et la combinaison des médicaments varient en fonction de l’individu. Suivre les prescriptions et les conseils du médecin est crucial pour le succès du traitement.

Suivi et contrôle

La gestion de l’hypertension est un processus continu. Cela comprend des visites régulières chez le médecin pour surveiller la tension artérielle, ajuster les médicaments si nécessaire, et s’assurer que le plan de traitement fonctionne efficacement.

La surveillance régulière à domicile peut également être conseillée pour certains patients. Chaque individu est unique, et donc le plan de traitement peut varier d’une personne à l’autre.

Il est essentiel de travailler en étroite collaboration avec votre médecin pour développer et maintenir un plan de traitement adapté à vos besoins spécifiques.

Bon à savoir !

En réponse à la pression artérielle élevée, le cœur s’épaissit et devient plus gros pour pomper le sang plus efficacement contre la plus grande résistance dans les vaisseaux sanguins.

Cette condition, connue sous le nom d’hypertrophie ventriculaire gauche, augmente le risque de crise cardiaque, d’insuffisance cardiaque et d’arythmie.

D’où l’importance cruciale de gérer l’hypertension, notamment avec un bon suivi médical et des contrôles réguliers, pour maintenir la santé cardiaque.

Quelles sont les complications possibles de l’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle, si elle n’est pas contrôlée, peut entraîner une série de complications graves affectant plusieurs organes et systèmes du corps.

Voici les principales complications possibles :

  • Maladie coronarienne : rétrécissement des artères du cœur, pouvant mener à une angine ou à un infarctus du myocarde (crise cardiaque).
  • Insuffisance cardiaque : le cœur a du mal à pomper le sang de manière efficace en raison de l’augmentation de l’effort requis pour battre contre une pression artérielle élevée.
  • Accident vasculaire cérébral (AVC) : un apport sanguin réduit ou interrompu au cerveau, causé par des blocages ou des ruptures d’artères, peut être une conséquence directe de l’hypertension.
  • Athérosclérose : l’hypertension peut accélérer le durcissement et le rétrécissement des artères, conduisant à diverses complications cardiovasculaires (crise cardiaque, artériopathie oblitérante des membres…).
  • Anévrysmes : la pression artérielle élevée peut provoquer l’affaiblissement et l’élargissement d’une section d’un vaisseau sanguin, menant à la formation d’anévrysmes. Si un anévrysme se rompt, cela peut être fatal !
  • Reins : l’hypertension peut endommager les vaisseaux sanguins et les filtres dans les reins, réduisant leur capacité à fonctionner correctement.
  • Yeux : l’hypertension peut causer un épaississement, un rétrécissement, ou une rupture des vaisseaux sanguins dans les yeux, affectant la vision.
  • Cerveau : l’hypertension peut affecter la capacité à penser, à se souvenir et à apprendre. Les troubles de la mémoire et la démence sont plus fréquents chez les personnes hypertendues.

La prévention ou le contrôle efficace de l’hypertension est donc crucial pour réduire le risque de ces complications graves.

Comment peut-on prévenir l’hypertension artérielle ?

Prévenir l’hypertension artérielle est à la portée de tous et c’est un investissement précieux pour votre santé future.

Adopter un mode de vie sain peut aider à réduire le risque d’hypertension et ses complications potentielles.

Voici des mesures clés à intégrer dans votre quotidien :

  • Adoptez une alimentation équilibrée (pauvre en sel et graisses saturées, riche en fruits et légumes…) ;
  • Maintenez un poids sain ;
  • Soyez physiquement actif ;
  • Limitez la consommation d’alcool ;
  • Ne fumez pas ;
  • Gérez votre stress ;
  • Contrôlez votre consommation de caféine ;
  • Surveillez régulièrement votre tension artérielle ;
  • Consulter régulièrement votre médecin.

Comme vous pouvez le remarquer, les mesures visant à la prévention de l’hypertension artérielle sont les mêmes qu’on met en place dans le traitement de cette affection.

Quand consulter ?

Si vous vous demandez à quel moment il devient crucial de consulter un médecin pour votre tension artérielle, voici quelques indications claires pour vous guider.

Premièrement, si vous n’avez jamais mesuré votre tension artérielle ou si cela fait longtemps, prenez rendez-vous. Une mesure régulière est essentielle pour un dépistage précoce.

Deuxièmement, si lors d’une mesure occasionnelle chez vous, en pharmacie, ou lors d’un événement de santé, vous obtenez des lectures de tension artérielle élevée, consultez pour une évaluation plus approfondie.

Ces lectures doivent être confirmées par un professionnel de santé car plusieurs facteurs peuvent affecter une mesure.

Troisièmement, si vous présentez des symptômes qui pourraient indiquer une hypertension sévère ou ses complications — comme des maux de tête sévères, des troubles visuels, une fatigue inexpliquée, des douleurs thoraciques, ou des palpitations — ne tardez pas à consulter !

Ces signes peuvent indiquer une crise hypertensive, une situation nécessitant une attention médicale immédiate.

Enfin, si vous êtes déjà sous traitement pour l’hypertension et que vous observez des changements dans votre condition, ou si vous éprouvez des effets secondaires dus aux médicaments, il est temps de voir votre médecin. L’ajustement de votre plan de traitement peut être nécessaire.

Rappelez-vous que la consultation est une étape cruciale, non seulement pour le diagnostic et le traitement mais aussi pour votre tranquillité d’esprit.

Avis du professionnel de santé

L’hypertension artérielle est plus qu’un simple chiffre sur un tensiomètre ! C’est un indicateur vital de votre santé globale, un signe que votre cœur et vos vaisseaux sanguins peuvent être sous une pression excessive.

Cette condition ne doit pas être prise à la légère car elle peut être le prélude à des problèmes de santé plus graves.

L’hypertension est souvent le résultat de plusieurs années de mode de vie non optimal et, dans de nombreux cas, elle peut être gérée ou même inversée par des changements de mode de vie significatifs.

Une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes et pauvre en sel et en graisses saturées, l’exercice régulier, la gestion du stress, et l’arrêt du tabac sont tous des piliers dans la prévention et le traitement de l’hypertension.

Il est également important de se rappeler que l’hypertension est une maladie chronique pour beaucoup. Cela signifie que la collaboration avec votre médecin pour surveiller et ajuster le traitement au fil du temps est essentielle.

Un partenariat solide entre le patient et le médecin est le fondement d’une gestion réussie de l’hypertension.

En fin, voyez l’hypertension non pas comme une fatalité, mais comme un signal d’alarme à écouter, une opportunité de reprendre le contrôle de votre santé et d’apporter des changements positifs qui bénéficieront à tout votre corps et à votre bien-être général !

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut