Hyperthyroïdie chez le chien : Guide complet

Article rédigé par le 26 mai 2024

L’hyperthyroïdie chez le chien est une affection rare mais sérieuse, caractérisée par une production excessive d’hormones thyroïdiennes. Cette condition entraîne un hypermétabolisme, se manifestant souvent par une perte de poids malgré un appétit accru.

Les causes de l’hyperthyroïdie chez le chien peuvent inclure des déséquilibres hormonaux dus à des traitements antérieurs, mais elle est presque toujours due à une tumeur de la glande thyroïde.

Le diagnostic précoce et un traitement adapté, comprenant des options telles que la chirurgie, l’iode radioactif, les médicaments antithyroïdiens ou un régime pauvre en iode, sont essentiels pour gérer efficacement la maladie et améliorer la qualité de vie du chien affecté.  Lisez cet article rédigé par une vétérinaire pour en savoir plus.

Les 05 Points clés de cet article

  1. L’hyperthyroïdie chez le chien est une condition caractérisée par une production excessive d’hormones thyroïdiennes.
  2. L’hyperthyroïdie est moins courante chez les chiens que l’hypothyroïdie, qui est un dysfonctionnement réduit de la glande thyroïde.
  3. Les principales causes comprennent l’iode radioactif, les médicaments antithyroïdiens et les tumeurs thyroïdiennes.
  4. Le diagnostic implique généralement des tests sanguins pour mesurer les niveaux d’hormones thyroïdiennes.
  5. Un traitement précoce peut améliorer les perspectives à long terme des chiens diagnostiqués avec un cancer de la thyroïde, permettant à beaucoup de vivre pendant plusieurs années.

Qu’est-ce que l’hyperthyroïdie canine ?

L’hyperthyroïdie chez le chien survient lorsque la glande thyroïde produit une quantité excessive d’hormones thyroïdiennes (les hormones T3 et T4) , qui sont ensuite libérées dans la circulation sanguine.

La T3 et la T4, contribuent à réguler divers aspects physiologiques tels que le poids, l’énergie, le métabolisme, la température corporelle, entre autres. Cependant, un excès de leur production entraîne une augmentation du taux de calcium dans le corps des chiens, accélère les processus physiologiques naturels et stimule leur métabolisme.

À noter que l'hyperthyroïdie chez le chien est moins fréquente que l'hypothyroïdie. Bien que moins courante, cette condition nécessite une attention particulière car elle peut avoir des conséquences significatives sur la santé et le bien-être de l'animal.

Pour en apprendre davantage sur l'hypothyroïdie chez le chien, consultez notre article.

Quels sont les facteurs déclencheurs de la maladie ?

Plusieurs facteurs principaux peuvent contribuer à l’apparition de l’hyperthyroïdie chez le chien :

Les tumeurs

Les tumeurs de la thyroïde chez le chien, principalement des carcinomes, peuvent perturber la production d’hormones thyroïdiennes, entraînant une augmentation de leur production.

Le carcinome thyroïdien, principale cause d'hyperthyroïdie chez le chien, est rare chez le chat, représentant seulement 1 à 2 % des cas d'hyperthyroïdie.

Selon une étude menée par Katja L. Wucherer et al., le cancer de la thyroïde représente 1,1 % des cas de cancer chez les chiens et devrait être considéré comme une cause possible de masse au cou, particulièrement chez les chiens âgés de grande race. La plupart de ces cancers sont des carcinomes, affectant fréquemment les golden retrievers, beagles et huskies sibériens, bien que l’adénocarcinome reste rare dans l’ensemble de la population canine.

RECOMMANDÉ :  Anxiété du chat : savoir la reconnaître et la traiter

Races à risque

Parmi les races canines, le Husky sibérien, le Golden Retriever et le Beagle sont plus susceptibles de développer un cancer de la thyroïde par rapport à d’autres races.

Ce type de cancer est généralement diagnostiqué chez les chiens plus âgés, généralement après l’âge de neuf ans.

Les médicaments

Un surdosage de médicaments administrés pour traiter l’hypothyroïdie chez le chien peut entraîner une hyperthyroïdie en augmentant excessivement la production d’hormones thyroïdiennes.

Un suivi régulier du taux d’hormones est crucial pour éviter ce phénomène.

L’alimentation

Certaines recherches ont établi un lien entre les régimes à base d’aliments crus, notamment ceux incluant du cou de dinde et de poulet ou de l’œsophage de bœuf, et l’hyperthyroïdie.

Ceci est dû à la présence potentielle de tissu thyroïdien dans la viande crue provenant de la gorge des animaux.

Quels signes caractéristiques indiquent une hyperthyroïdie chez les chiens ?

Les symptômes de l’hyperthyroïdie chez le chien incluent des tremblements, de l’agitation, de l’irritabilité et parfois de l’agressivité.

Les chiens peuvent également présenter une soif accrue, une augmentation du volume des urines, une perte de poids malgré un appétit augmenté, et des troubles digestifs tels que la diarrhée. Ces signes peuvent varier en fonction des causes sous-jacentes.

On parle de thyrotoxicose pour désigner l’ensemble de ces symptômes, provoqués par une augmentation du taux d’hormones thyroïdiennes dans le sang.

L'avis du vétérinaire : La surproduction d'hormones thyroïdiennes chez les chiens peut parfois passer inaperçue. De ce fait, une hyperthyroïdie débutante ou modérée peut rester asymptomatique pendant des mois, voire des années, retardant ainsi le diagnostic et le traitement. Les contrôles réguliers sont essentiels, surtout chez les chiens ayant des antécédents de troubles thyroïdiens, pour détecter toute anomalie hormonale précocement.

Quand consulter un vétérinaire ?

Il est recommandé de consulter un vétérinaire si vous observez des symptômes tels que perte de poids, augmentation de l’appétit, agitation, vomissements, diarrhée, ou tout autre signe inhabituel chez votre chien.

Le vétérinaire pourra effectuer des tests appropriés pour diagnostiquer l’hyperthyroïdie et recommander un traitement adapté.

Il réalisera exactement un examen clinique complet, pouvant inclure la mesure de la fréquence respiratoire et l’examen de la glande thyroïde par palpation.

Des tests sanguins seront également effectués pour évaluer les niveaux d’hormones thyroïdiennes, notamment la thyroxine (T4), la thyroxine libre (fT4) et l’hormone thyréotrope (TSH).

Une augmentation de la T4 peut confirmer le diagnostic d'hyperthyroïdie, bien que certains cas puissent présenter des taux normaux.

En cas d’hyperthyroïdie avérée, une scintigraphie thyroïdienne peut être effectuée pour déterminer si les nodules produisent des hormones. Si une masse est détectée, une biopsie sera prescrite.

Si vous recherchez un vétérinaire dans votre région, consultez notre répertoire.

Options de traitement et pronostic de l’hyperthyroïdie chez le chien

Le traitement de l’hyperthyroïdie chez le chien dépend de sa cause initiale. Voici les principales options :

  • L‘iode radioactif (irathérapie) : Cette substance radioactive se fixe dans les cellules thyroïdiennes et émet des radiations qui détruisent progressivement ces cellules.
Le traitement dure généralement quelques mois et ne présente aucun risque pour l'entourage, car l'iode radioactif est éliminé dans les urines après quelques jours.
  • Les antithyroïdiens : Ces médicaments, tels que le méthimazole ou le carbimazole, inhibent la production d’hormones thyroïdiennes.
Le traitement doit être continué et peut entraîner des effets secondaires réversibles tels que des démangeaisons, une diminution du nombre de globules blancs, une inflammation du foie ou des articulations.
  • La chirurgie : Cette option consiste en l’ablation chirurgicale de la glande thyroïde. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale et comporte des risques liés à l’incision au niveau du cou, notamment la possibilité d’affecter les glandes parathyroïdes et les nerfs laryngés. Cependant, ces complications sont rares (2%).
L'avis du vétérinaire : Le traitement par iode radioactif ou chirurgie peut entraîner une hypothyroïdie secondaire, nécessitant ainsi un complément d'hormones thyroïdiennes pour compenser ce déficit

Le pronostic varie selon la cause de la maladie. Par exemple, l’hyperthyroïdie d’origine alimentaire peut être maîtrisée en changeant la nourriture de votre animal.

RECOMMANDÉ :  Cancer chez le chien : Guide complet

En cas de cancer de la thyroïde, le succès du traitement dépend de la nature et de l’agressivité de la tumeur. Si des métastases sont présentes, le pronostic vital est sérieusement compromis.

Quelle est la durée de vie d’un chien atteint d’hyperthyroïdie ?

Elle peut être similaire à celle d’un chien en bonne santé si l’animal est stabilisé par un traitement approprié (hormones thyroïdiennes de substitution). Cependant, les niveaux d’hormones dans le sang peuvent fluctuer, donc un suivi régulier strict chez le vétérinaire est nécessaire pour ajuster en permanence le dosage requis.

Prévention de l’hyperthyroïdie chez les chiens

Pour aider à prévenir l’hyperthyroïdie chez les chiens, une alimentation saine est importante. Si vous nourrissez votre chien avec une alimentation crue, soyez conscient que certains ingrédients tels que les gosiers, les cous d’animaux et la viande de tête.

Si votre chien a été diagnostiqué avec une hypothyroïdie, gardez à l’esprit que l’administration d’une forte dose de médicaments peut avoir le même effet sur le corps d’un chien qu’une glande thyroïde suractive.

Soyez conscient des symptômes liés à l’hyperthyroïdie et consultez immédiatement votre vétérinaire si vous en remarquez. Votre vétérinaire vous aidera à corriger la posologie du médicament.

Témoignages

Bonjour, y a-t-il ici quelqu’un qui a eu ce genre de souci avec l’un de ses chiens ? Je n’ai pas encore tous les résultats, mais il y a de fortes présomptions pour que ma chienne, qui va avoir 4 ans, soit atteinte d’hyperthyroïdie. Je cherche donc des témoignages pour voir comment évolue la maladie, quels sont les médicaments employés, et surtout s’il y a espoir de guérison. Je fonde beaucoup d’espoir sur cette chienne, je suis assez désemparé, après l’hernie inguinale avec complications de mon autre chienne, maintenant celle-ci. Je suis prêt à baisser le rideau. Vraiment, je suis en guigne. En plus, je viens de lui faire garder deux filles, je compte sur elle pour les démarrer. Quelle poisse.

Voir la suite de la conversation sur chien-courant.com

Références

Articles et ressources utilisés dans la création de cet article

https://www.em-consulte.com/article/174034/affections-de-la-glande-thyroide

https://cvm.msu.edu/vdl/news/2017/fda-alert-potential-presence-of-thyroid-hormones-in-pet-foods

https://www.rover.com/fr/blog/hyperthyroidie-du-chien

https://animoscope.com/articles/hyperthyroidie-chez-le-chien-cat49-art315

Katja L WuchererVicki Wilke. Cancer de la thyroïde chez le chien : mise à jour basée sur 638 cas (1995-2005). Publié sur PubMed. PMID: 20610697. DOI: 10.5326/0460249

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes. 

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut