Hypothyroïdie chez le chat : Causes, symptômes et traitements efficaces

Article rédigé par le 30 novembre 2023

Tout comme les humains et les chiens, les chats peuvent également souffrir d’hypothyroïdie, un trouble endocrinien résultant d’une production insuffisante d’hormones thyroïdiennes.

Cette affection, souvent méconnue, a généralement deux causes principales : la thyroïdite lymphocytaire et l’administration excessive de médicaments antithyroïdiens.

L’hypothyroïdie chez le chat peut être confondue avec d’autres problèmes de santé et a des répercussions sur le métabolisme, le poids, et le bien-être général de l’animal.

Pour une meilleure compréhension des signes précoces, des causes potentielles, et des options de gestion, consultez l’article rédigé par une vétérinaire.

05 Points clés de cet article

  1. L’hypothyroïdie féline est une maladie endocrinologique caractérisée par la production insuffisante de certaines hormones.
  2. Les principales causes d’hypothyroïdie féline incluent des anomalies congénitales, des tumeurs thyroïdiennes, ou une inflammation de la thyroïde.
  3. L’hypothyroïdie chez les chats se manifeste par des signes tels que la prise de poids, la léthargie, la perte de poils, et des troubles cutanés.
  4. Le traitement implique généralement l’administration quotidienne d’hormones thyroïdiennes synthétiques pour compenser le manque d’activité de la thyroïde.
  5. Les chats sous traitement nécessitent un suivi vétérinaire régulier pour ajuster les doses et surveiller les progrès de manière à assurer une gestion optimale de la condition.

Comprendre la production d’hormones thyroïdiennes chez le chat

La thyroïde chez le chat, composée de deux petites glandes situées de chaque côté de la trachée, est responsable de la production d’hormones thyroïdiennes telles que la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3), qui régulent le métabolisme, la croissance et le développement.

Le bon fonctionnement de la thyroïde repose sur un système de rétroaction complexe : lorsque les niveaux d’hormones thyroïdiennes sont bas, l’hypothalamus libère la thyrotropine (TRH), stimulant ainsi l’hypophyse à produire la thyréostimuline (TSH).

En retour, la TSH incite la thyroïde à libérer T3 et T4, rétablissant ainsi l’équilibre hormonal.

Cependant, en cas de dysfonctionnement comme dans le cas de l’hypothyroïdie, la thyroïde peut ne pas produire suffisamment d’hormones, entraînant divers symptômes et affectant le bien-être général du chat. Les détails concernant cette affection seront abordés dans la section suivante.

C’est quoi l’hypothyroïdie chez le chat?

L’hypothyroïdie est une affection qui signifie que votre chat a une thyroïde sous-active, qui ne produit pas suffisamment d’hormones pour que son organisme fonctionne correctement.

L’hypothyroïdie féline est une affection rare et facile à traiter.

Les facteurs causant l’hypothyroïdie du chat

L’hypothyroïdie chez le chat se caractérise par une insuffisance d’hormones thyroïdiennes.

Cette condition, bien que rare chez les chats, peut être classée en deux catégories distinctes : l’hypothyroïdie congénitale, présente dès la naissance, et l’hypothyroïdie acquise.

L’hypothyroïdie congénitale

Elle se manifeste chez les chatons dès la naissance. Elle résulte d’une malformation de la glande thyroïde et affecte plus fréquemment les chatons.

L’hypothyroïdie acquise

Chez les chats, une carence en hormones thyroïdiennes chez les adultes, est également une occurrence très rare.

Elle se divise en trois catégories distinctes : l’hypothyroïdie primaire, l’hypothyroïdie secondaire et l’hypothyroïdie iatrogène, chacune ayant des causes spécifiques.

  1. L’hypothyroïdie primaire est attribuée soit à une maladie auto-immune détruisant le tissu thyroïdien, telle que la thyroïdite lymphocytaire, soit à une atrophie de la glande thyroïde, une diminution de taille et de fonctionnement.
  2. L’hypothyroïdie secondaire, signalée uniquement chez un chat ayant subi un traumatisme crânien, résulte en une diminution de la production de l’hormone thyréostimulante (TSH) par l’hypophyse.
  3. L’hypothyroïdie iatrogène peut se manifester chez les chats traités pour une hyperthyroïdie, où des interventions comme la chirurgie ou le traitement à l’iode radioactif, visant à réguler une production excessive d’hormones, peuvent parfois entraîner une chute excessive des niveaux d’hormones thyroïdiennes.
RECOMMANDÉ :  Stomatite chez le chat : Causes, symptômes et traitement

Cette situation conduit à une hypothyroïdie irréversible chez le chat, mais elle peut être gérée.

  • L’utilisation de méthimazole pour traiter l’hyperthyroïdie peut également provoquer une hypothyroïdie iatrogène, mais cette réaction est réversible au fil du temps après ajustement de la dose.

Signes révélateurs de l’hypothyroïdie chez le chat

Une thyroïde moins active se manifeste par divers symptômes, qui peuvent se combiner de manière plus ou moins prononcée :

  • Prise de poids.
  • Tendance à la dépression.
  • Épaississement de la peau.
  • Peau sèche et froide dans l’ensemble.
  • Perte de poils secs et cassants.
  • Constipation.
  • Sensation de froid, avec une diminution de la température corporelle.
  • Diminution de la libido.
  • Espacement et irrégularité des cycles de chaleurs.
  • Parfois, ralentissement du rythme cardiaque.

Diagnostic et options de traitement de l’hypothyroïdie chez le chat

Si vous observez chez votre chat certains des symptômes mentionnés précédemment, il est recommandé de consulter un vétérinaire pour évaluer précisément la situation de votre chat.

En général, un bilan complet incluant une analyse sanguine est recommandé pour évaluer les hormones thyroïdiennes et la biochimie associée, permettant ainsi de détecter d’éventuelles autres anomalies.

Le traitement de l’hypothyroïdie chez le chat est généralement basé sur l’administration d’une hormone thyroïdienne synthétique appelée lévothyroxine. Cette hormone remplace la thyroxine manquante produite naturellement par la glande thyroïde.

Ce traitement est simple et peu contraignant, et une amélioration de l’état de l’animal est souvent rapidement observable, avec une récupération de l’aspect normal du pelage en quelques semaines seulement.

  • Il est important de prévoir une visite régulière chez le vétérinaire environ un mois après le début du traitement et par la suite pour ajuster le dosage si nécessaire.

D’après la recherche menée par Erman Koral et al., sur la « Hypothyroïdie primaire chez un chat adulte « , l’utilisation de lévothyroxine s’est également révélée efficace pour traiter l’hypothyroïdie dans ce cas particulier.

Bonus: L’importance de l’alimentation en cas d’hypothyroïdie chez le chat


L’alimentation peut jouer un rôle important dans la gestion de l’hypothyroïdie chez le chat.

Lorsqu’un chat est diagnostiqué avec cette condition, il peut y avoir des changements dans le métabolisme et dans la manière dont le corps utilise les nutriments. Voici quelques points à considérer :

Régime spécial

Pour les chats atteints d’hypothyroïdie, il n’existe pas de régime spécifique recommandé, mais certaines directives générales peuvent être utiles.

Optez pour une nourriture pour chat de qualité contenant tous les nutriments nécessaires en proportions équilibrées, avec une attention particulière à la quantité de protéines, de graisses, de vitamines et de minéraux.

Certains vétérinaires conseillent des aliments spécialement formulés pour les chats souffrant d’hypothyroïdie. Pendant la phase de convalescence de votre chat, il peut être judicieux de lui donner une alimentation adaptée, avec une diminution de la quantité de matières grasses.

Un régime faible en sodium pour contrôler la pression artérielle, ce qui est essentiel surtout en cas d'insuffisance rénale, souvent associée à l'hypothyroïdie.

Des compléments alimentaires comme les acides gras oméga-3 pour la santé de la peau et du pelage, ainsi que la taurine pour la santé des yeux et du cœur, peuvent également être bénéfiques.

Note : Si vous réalisez un achat par le biais de nos liens, une petite commission peut nous être attribuée sans frais supplémentaire pour vous. (En savoir plus sur notre processus de sélection).

VITAKRAFT – Liquid Snack – Friandises Chat Au Saumon + Oméga 3 – Alimentation Liquide Pour Chat – Faible En Calories – 6 Sachets Fraîcheur De 15 g
  • FRIANDISES POUR CHATS LIQUIDE : Très appétente, Vitakraft Liquid Snack est une friandise pour chat liquide au saumon, conditionnée en sachets individuels, qui plaît à la majorité des chats et prend soin de leur santé.
  • POUR PLUS DE BIEN-ÊTRE : La forte humidité du Liquid Snack contribue à préserver l’hydratation optimale de l’animal, tandis que sa formule unique concourt à soutenir les défenses naturelles du chat.
  • OFFREZ UNE ALIMENTATION SAINE À VOTRE FÉLIN : Faibles en calories, les portions individuelles Liquid Snack de Vitakraft sont préparées sans sucres ajoutés, sans colorants artificiels et sans conservateurs.
  • FAITES PLAISIR À VOTRE COMPAGNON : Idéal pour offrir une récompense saine à votre chat ou agrémenter ses repas : nappez le contenu d’un stick sur ses croquettes. Cette friandise peut aussi aider à faciliter l’acceptation d’un comprimé.
  • POUR L’AMOUR DES ANIMAUX : Depuis 1837, nous vous accompagnons au quotidien en vous proposant une alimentation, des produits d’hygiène et des accessoires qui respectent les besoins singuliers de chaque animal domestique.

Les aliments en conserve peuvent être bénéfiques, car ils contiennent plus d’eau, ce qui peut encourager une meilleure hydratation. Cela est particulièrement crucial pour favoriser la santé rénale des chats atteints d’hypothyroïdie.

RECOMMANDÉ :  Leucose féline : Causes, symptômes et traitement

Contrôle du poids

Les chats hypothyroïdiens ont parfois tendance à prendre du poids. Une alimentation équilibrée peut aider à maintenir un poids corporel sain.

Le surpoids peut aggraver les symptômes de l’hypothyroïdie.

Interaction avec le traitement

L’alimentation joue un rôle crucial dans l’absorption de la lévothyroxine par le corps du chat. Certains aliments, surtout ceux qui sont riches en fibres, peuvent perturber cette absorption.

Par exemple, si votre chat prend son médicament thyroïdien avec un repas contenant beaucoup de fibres, comme des légumes ou des céréales complètes, cela peut réduire son efficacité.

Il est donc essentiel de suivre attentivement les recommandations de votre vétérinaire concernant le moment et la manière de donner le médicament par rapport aux repas.

En général, il est souvent recommandé d’administrer la lévothyroxine à jeun ou au moins une heure avant le repas, pour éviter toute interférence avec l’absorption.

Témoignages

Bonjour,

J’espère que vous ne prendrez pas mal ma demande, mais j’ai besoin d’avoir l’avis de personnes qui souffrent de ces maux pour prendre ma décision. Ma minette de 16 ans a subi une ablation du lobe thyroïdien droit en raison d’un adénome. Les manifestations « visibles » de l’hyperthyroïdie étaient des vomissements répétés, une perte d’appétit, un très net amaigrissement, des battements cardiaques à près de 300 pulsations par minute, des oreilles rouges et très chaudes. Les 15 jours suivant l’opération ont été merveilleux : ma chatte mangeait comme quatre et reprenait vie. Puis patatras : retour à la case départ avec un lobe gauche qui a triplé de volume. Le vétérinaire m’a prévenu qu’une ablation totale entraînerait probablement la perte des parathyroïdes. Aussi, compte tenu des symptômes que vous pouvez ressentir, pensez-vous qu’il faut quand même tenter l’opération et vérifier ensuite le fonctionnement des parathyroïdes, puis donner un traitement substitutif, ou bien, si on constate que les parathyroïdes ne peuvent être gardées, ne pas laisser ma minette se réveiller ?

Je vous remercie par avance pour votre aide, car c’est une décision très difficile à prendre.

Voir la suite de la conversation sur www.forum-thyroide.net

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

https://www.planeteanimal.com/hypothyroidie-chez-le-chat-symptomes-et-traitement-3514.html

https://lemagduchat.ouest-france.fr/dossier-302-hypothyroidie-chat.html

https://animoscope.com/articles/hypothyroidie-chez-le-chat-cat50-art930

Erman Koral  Mahmut Ok .Hypothyroïdie primaire chez un chat adulte. Year 2022, Volume: 15 Issue: 4, 507 – 511, 31.12.2022 https://doi.org/10.30607/kvj.1127621

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

  • Article révisé par Raaf Melissa le 10-06-2024

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut