Hypothyroïdie chez le chat : causes, symptômes et traitements efficaces

Article rédigé par le 4 mars 2024

Tout comme les humains et les chiens, les chats peuvent également souffrir d’hypothyroïdie, un trouble endocrinien résultant d’une production insuffisante d’hormones thyroïdiennes.

Cette affection, souvent méconnue, a généralement deux causes principales : la thyroïdite lymphocytaire et l’administration excessive de médicaments antithyroïdiens.

L’hypothyroïdie chez le chat peut être confondue avec d’autres problèmes de santé et a des répercussions sur le métabolisme, le poids, et le bien-être général de l’animal.

Pour une meilleure compréhension des signes précoces, des causes potentielles, et des options de gestion, consultez l’article.

05 Points clés de cet article

  1. L’hypothyroïdie féline est une maladie endocrinologique caractérisée par la production insuffisante de certaines hormones.
  2. Les principales causes d’hypothyroïdie féline incluent des anomalies congénitales, des tumeurs thyroïdiennes, ou une inflammation de la thyroïde.
  3. L’hypothyroïdie chez les chats se manifeste par des signes tels que la prise de poids, la léthargie, la perte de poils, et des troubles cutanés.
  4. Le traitement implique généralement l’administration quotidienne d’hormones thyroïdiennes synthétiques pour compenser le manque d’activité de la thyroïde.
  5. Les chats sous traitement nécessitent un suivi vétérinaire régulier pour ajuster les doses et surveiller les progrès de manière à assurer une gestion optimale de la condition.

Comprendre la production d’hormones thyroïdiennes chez le chat

La thyroïde chez le chat est une paire de petites glandes situées dans le cou, de part et d’autre de la trachée.

Ces glandes produisent des hormones thyroïdiennes, principalement la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3), qui jouent un rôle crucial dans la régulation du métabolisme, de la croissance, et du développement.

Le fonctionnement de la thyroïde repose sur un système de rétroaction complexe.

Lorsque les niveaux d’hormones thyroïdiennes sont bas, une partie du cerveau appelée l’hypothalamus libère la thyrotropine (TRH), stimulant ainsi l’hypophyse à produire la thyréostimuline (TSH).

La TSH à son tour incite la thyroïde à libérer T3 et T4, rétablissant ainsi l’équilibre hormonal.

En cas de dysfonctionnement, comme dans le cas de l’hypothyroïdie, la thyroïde peut ne pas produire suffisamment d’hormones, entraînant divers symptômes et affectant le bien-être général du chat.

Vous allez encore mieux comprendre cette affection dans la section suivante.

C’est quoi l’hypothyroïdie chez le chat?

L’hypothyroïdie est une affection qui signifie que votre chat a une thyroïde sous-active, qui ne produit pas suffisamment d’hormones pour que son organisme fonctionne correctement.

RECOMMANDÉ :  L’ulcère gastrique chez le cheval : comment la prévenir et la prendre en charge 

L’hypothyroïdie féline est une affection rare et facile à traiter.

Les facteurs causant l’hypothyroïdie du chat

L’hypothyroïdie chez le chat se caractérise par une insuffisance d’hormones thyroïdiennes.

Cette condition, bien que rare chez les chats, peut être classée en deux catégories distinctes : l’hypothyroïdie congénitale, présente dès la naissance, et l’hypothyroïdie acquise.

  • L’hypothyroïdie congénitale, se manifeste chez les chatons dès la naissance. Elle résulte d’une malformation de la glande thyroïde et affecte plus fréquemment les chatons.
  • L’hypothyroïdie acquise chez les chats, une carence en hormones thyroïdiennes chez les adultes, est également une occurrence très rare. Elle se divise en trois catégories distinctes : l’hypothyroïdie primaire, l’hypothyroïdie secondaire et l’hypothyroïdie iatrogène, chacune ayant des causes spécifiques.
  1. L’hypothyroïdie primaire est attribuée soit à une maladie auto-immune détruisant le tissu thyroïdien, telle que la thyroïdite lymphocytaire, soit à une atrophie de la glande thyroïde, une diminution de taille et de fonctionnement.
  2. L’hypothyroïdie secondaire, signalée uniquement chez un chat ayant subi un traumatisme crânien, résulte en une diminution de la production de l’hormone thyréostimulante (TSH) par l’hypophyse.
  3. L’hypothyroïdie iatrogène peut se manifester chez les chats traités pour une hyperthyroïdie, où des interventions comme la chirurgie ou le traitement à l’iode radioactif, visant à réguler une production excessive d’hormones, peuvent parfois entraîner une chute excessive des niveaux d’hormones thyroïdiennes.

Cette situation conduit à une hypothyroïdie irréversible chez le chat, mais elle peut être gérée.

  • L’utilisation de méthimazole pour traiter l’hyperthyroïdie peut également provoquer une hypothyroïdie iatrogène, mais cette réaction est réversible au fil du temps après ajustement de la dose.

Signes révélateurs de l’hypothyroïdie chez le chat

Une thyroïde moins active se manifeste par divers symptômes, qui peuvent se combiner de manière plus ou moins prononcée :

  • Prise de poids.
  • Tendance à la dépression.
  • Épaississement de la peau.
  • Peau sèche et froide dans l’ensemble.
  • Perte de poils secs et cassants.
  • Constipation.
  • Sensation de froid, avec une diminution de la température corporelle.
  • Diminution de la libido.
  • Espacement et irrégularité des cycles de chaleurs.
  • Parfois, ralentissement du rythme cardiaque.

Diagnostic et options de traitement de l’hypothyroïdie chez le chat

Si vous observez chez votre chat certains des symptômes mentionnés précédemment, il est recommandé de consulter un vétérinaire pour évaluer précisément la situation de votre chat.

En général, un bilan complet incluant une analyse sanguine est recommandé pour évaluer les hormones thyroïdiennes et la biochimie associée, permettant ainsi de détecter d’éventuelles autres anomalies.

RECOMMANDÉ :  Cystite chez le chien : tout savoir sur cette affection urinaire (explications)

Le traitement de l’hypothyroïdie chez le chat est généralement basé sur l’administration d’une hormone thyroïdienne synthétique appelée lévothyroxine. Cette hormone remplace la thyroxine manquante produite naturellement par la glande thyroïde.

D’après la recherche menée sur la « Hypothyroïdie primaire chez un chat adulte « , l’utilisation de lévothyroxine s’est également révélée efficace pour traiter l’hypothyroïdie dans ce cas particulier.

Il est crucial de suivre les conseils de votre vétérinaire et de ne jamais ajuster la posologie du médicament sans sa recommandation. L’hypothyroïdie est une affection gérable avec un traitement approprié et un suivi vétérinaire régulier.

Bonus: L’importance de l’alimentation en cas d’hypothyroïdie chez le chat


L’alimentation peut jouer un rôle important dans la gestion de l’hypothyroïdie chez le chat.

Lorsqu’un chat est diagnostiqué avec cette condition, il peut y avoir des changements dans le métabolisme et dans la manière dont le corps utilise les nutriments. Voici quelques points à considérer :

  • Alimentation adaptée : Certains vétérinaires recommandent des aliments spécifiques conçus pour les chats atteints d’hypothyroïdie. Pendant la période de récupération de votre chat, il peut être conseillé de lui proposer une alimentation adaptée, avec une réduction de la teneur en matières grasses.
  • Contrôle du poids : Les chats hypothyroïdiens ont parfois tendance à prendre du poids. Une alimentation équilibrée peut aider à maintenir un poids corporel sain. Le surpoids peut aggraver les symptômes de l’hypothyroïdie.
  • Interaction avec le traitement : L’alimentation peut également influencer la façon dont le corps absorbe la lévothyroxine. Certains aliments, en particulier ceux riches en fibres, peuvent interférer avec l’absorption du médicament. Il est essentiel de suivre les recommandations de votre vétérinaire sur la manière de donner le médicament par rapport aux repas.
  • Surveillance des nutriments : L’hypothyroïdie peut affecter le métabolisme des nutriments, il est donc important de s’assurer que l’alimentation du chat fournit les nutriments nécessaires pour maintenir sa santé globale.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article

https://www.planeteanimal.com/hypothyroidie-chez-le-chat-symptomes-et-traitement-3514.html

https://lemagduchat.ouest-france.fr/dossier-302-hypothyroidie-chat.html

https://animoscope.com/articles/hypothyroidie-chez-le-chat-cat50-art930

Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut