Incontinence chez le chien : Solutions et conseils pour le maîtriser

Article rédigé par le 12 juin 2023

L’incontinence urinaire, qui se manifeste par l’émission involontaire d’urine, est souvent associée aux chiennes stérilisées, mais elle peut également affecter tous les chiens, en particulier les chiens âgés.

Afin de garantir la santé et le bien-être de leur animal, il est essentiel pour les propriétaires de comprendre les causes, les symptômes et les traitements possibles de cette condition. Nous vous proposons d’en savoir plus sur cette maladie, dans cet article.

À propos de la maladie

L’incontinence urinaire chez les chiens se caractérise par la perte involontaire de contrôle de la vessie, entraînant des fuites urinaires, qu’elles soient de faible ou de grande quantité, ce qui n’a donc rien à voir avec la malpropreté.

Causes

Il faut bien comprendre que le chien en bonne santé contrôle l’évacuation des urines contenues dans sa vessie, en relâchant les sphincters et en contractant la vessie.

L’incontinence urinaire est donc un dysfonctionnement de ce mécanisme, provoquant l’évacuation incontrôlée de l’urine, sans que le chien en soit conscient.

Les principales causes de l’incontinence chez le chien sont les suivantes :

L’incontinence par défaut de stockage par la vessie

Elle peut tout d’abord être causée par un dysfonctionnement de la vessie, qui ne peut pas stocker l’urine correctement, ou par une vidange vésicale anormale.

Si l’incontinence urinaire est due à un problème de stockage de l’urine, l’animal peut avoir des fuites urinaires mais reste capable d’uriner normalement.

A) L’incontinence après castration ou congénitale

La principale cause de fuites urinaires chez les animaux, qui continuent par ailleurs à uriner normalement, est une faiblesse du sphincter, qui peut être congénitale ou plus souvent acquise suite à la castration.

Ces fuites sont plus importantes lorsque l’animal est couché, en raison de l’augmentation de la pression intra-abdominale.

B) Ectopie urétérale : Vessie shuntée (persistance du canal de l’ouraque, fistule : Plus rare) : perte d’urine au goutte à goutte.

C) Défaut d’élasticité de la paroi vésicale

Dans ce cas, la vessie peut être mal positionnée ou se contracter au mauvais moment, avant d’être correctement remplie, ce qui déclenche une miction.

Ce type d’incontinence se manifeste par des mictions trop fréquentes de faibles volumes urinaires, un phénomène qui peut être exacerbé en cas de stress ou d’émotion (par exemple, le pipi de joie).

L’incontinence par défaut de vidange vésicale

Ce type de dysfonctionnement vésical résulte de lésions du système nerveux, notamment de la moelle épinière ou des nerfs qui relient celle-ci à la vessie (les nerfs honteux).

RECOMMANDÉ :  Maladie du foie chez le chat (lipidose hépatique) : Tout savoir

Ces lésions du système nerveux peuvent parfois être causées par des traumatismes rachidiens ou pelviens.

L’incontinence paradoxale

L’incontinence urinaire chez les chiens peut être causée par une obstruction de l’urètre due à des calculs, une tumeur au niveau de l’urètre ou de la vessie. Le surpoids et l’obésité peuvent également favoriser l’incontinence urinaire, tout comme une hernie discale.

Enfin, l’âge peut simplement expliquer l’incontinence urinaire chez les chiens.

Symptômes

Le principal symptôme de l’incontinence urinaire chez les chiens est bien sûr l’urination dans des situations inhabituelles, par exemple à l’intérieur, alors qu’ils sont habituellement propres.

Certains chiens urinent de manière continue, mais en petites quantités. D’autres perdent le contrôle de leur vessie lorsqu’ils changent de position (comme en se levant) ou pendant leur sommeil.

D’autres symptômes peuvent également être observés. Par exemple, si l’incontinence est due à une cystite, le chien peut avoir tendance à se lécher excessivement les parties génitales.

Consultation vétérinaire

Si vous remarquez des signes d’incontinence chez votre chien, il est crucial de consulter un vétérinaire pour un diagnostic précis.

Le vétérinaire examinera le chien et posera des questions sur les symptômes observés, la fréquence des accidents urinaires et les antécédents médicaux du chien.

Des examens complémentaires peuvent être nécessaires pour identifier la cause de l’incontinence, tels que des analyses d’urine, une radiographie ou un scanner.

Des tests spécifiques pour les troubles neurologiques ou d’autres maladies systémiques peuvent également être nécessaires, en fonction des observations cliniques et de l’historique du chien.

Une fois le diagnostic posé, le vétérinaire pourra mettre en place plusieurs solutions :

  • Un traitement médical chez l’animal malade ou souffrant : Lors d’incontinence urinaire chez la chienne suite à la stérilisation (incompétence sphinctérienne). Les médicaments visent à redonner du tonus au sphincter urétral. Lorsque le traitement ne fonctionne pas ou plus, une intervention chirurgicale peut être réalisée.
  • Une intervention chirurgicale en cas d’anomalie, d’ectopie urétrale, de tumeur, etc.
  • Une thérapie comportementale si l’origine est émotionnelle.

Solutions et conseils pour la gestion de l’incontinence au quotidien

En tant que maitre d’un chien incontinent, vous allez devoir mettre en place certaines habitudes qui vont faciliter la gestion de ces « événements ».

  • Ne grondez jamais votre chien et ne le punissez pas. L’incontinence est une émission d’urine involontaire et incontrôlable, rappelons-le.
  • Au premier signe d’incontinence, quand vous retrouvez plusieurs flaques d’urine chez vous, contactez votre vétérinaire.
  • N’hésitez pas à équiper votre maison d’alèses absorbantes, notamment le couchage de votre chien, pour lui apporter plus de confort et faciliter le nettoyage.
  • Inspectez régulièrement la vulve de la chienne, les pattes et le ventre du chien, car la présence d’urine peut provoquer des irritations cutanées.
  • Configurez un horaire de promenades régulières afin de donner à votre chien l’occasion de vider sa vessie.
  • Prenez également en compte les aspects émotionnels de la situation en fournissant à votre chien un environnement sûr et réconfortant pour réduire l’anxiété et le stress éventuel.
RECOMMANDÉ :  Mon chat a le hoquet : Tout savoir (explication vétérinaire)

En résumé, la gestion de l’incontinence chez les chiens passe par l’utilisation d’accessoires adaptés, une éducation bienveillante et des ajustements de mode de vie. En accompagnant votre compagnon au quotidien avec patience et compréhension, vous créerez un environnement plus confortable et serein pour lui.

Références

1. Incontinence chez le chien : causes et solutions — Autour des animaux ↩ ↩

2 . Le chien incontinent –Les dossiers de Binette & Jardin

3. Comprendre l’incontinence chez le chien – ROYAL CANIN® ↩ ↩

4. Incontinence urinaire chez le chien : Causes, Symptômes … – AniCura ↩ ↩

5. Chien incontinent – Causes, Examens et Traitements – PasseportSanté ↩ ↩

6. Incontinence chez le chien : causes et solutions — Autour des animaux ↩

7. Incontinence urinaire chez le chien : Causes, Symptômes … – AniCura ↩

8.Chien incontinent – Causes, Examens et Traitements – PasseportSanté ↩

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut