Incontinence fécale : Causes possibles (que faire ?)

Article rédigé par le 28 février 2024

Si vous vivez des moments difficiles liés à l’incontinence fécale, sachez que vous n’êtes pas seul(e). L’incontinence fécale, caractérisée par la perte involontaire de selles, peut être déconcertante, mais comprendre ses origines est le premier pas vers une prise en charge efficace.

Les causes peuvent varier, allant de situations plus bénignes à des problèmes de santé plus sérieux. Toutefois, la plupart du temps, ce problème est associé à des soucis sphinctériens.

Dans cet article rédigé par une professionnelle de santé, nous allons voir en détails les principales causes d’une incontinence fécale et comment y remédier.

Incontinence fécale : 3 points à retenir

  • 1 – L’incontinence fécale se définit par une incapacité à contrôler l’émission de selles et/ou de gaz de façon volontaire.
  • 2 – L’incontinence fécale peut être idiopathique ou secondaire à une constipation chronique, des maladies digestives, des maladies générales, des complications post chirurgicale ou obstétricale, un traumatisme
  • 3 – Dès l’apparition des premiers signes d’incontinence fécale, il est important d’aller consulter un médecin dès que possible afin de bénéficier d’une prise en charge optimale.

Rappels anatomiques sur la région anale

Le rectum, dernière portion du tube digestif, comprend l’ampoule rectale (espace de stockage des selles) et le canal anal qui se termine dans l’anus.

Le canal anal abrite des anneaux musculaires, à savoir le sphincter interne et le sphincter externe, responsables de la continence fécale. Dans les cas d’incontinence fécale, ces muscles peuvent présenter des défaillances.

On trouve également des veines hémorroïdaires (internes et externes) dans cette région.

L’anus est l’ouverture à l’extrémité du tube digestif par laquelle les selles sont évacuées du corps.

Quelles sont les causes d’une incontinence fécale ?

Dans la plupart des situations, aucune cause organique évidente n’est identifiée en présence d’incontinence fécale.

Toutefois, on peut citer plusieurs causes qui peuvent être à l’origine d’une incontinence fécale, en l’occurrence :

Une constipation chronique

Une constipation persistante peut avoir des conséquences sur la continence fécale. Les efforts répétés lors de la défécation peuvent causer des dommages aux nerfs du petit bassin et du périnée, en particulier au nerf pudendal (nerf responsable de la commande des muscles autour du rectum et de l’anus).

En conséquence, ces nerfs peuvent perdre leur capacité à contrôler volontairement les muscles du sphincter externe (muscles entourant l’anus), tandis que le sphincter interne (muscle à l’intérieur de l’anus) reste sous contrôle involontaire.

RECOMMANDÉ :  Prurit anal : Causes possibles (Que faire ?)

Les maladies neurodégénératives ou un alitement prolongé peuvent également entraîner une constipation chronique, parfois aboutissant à la formation d’un fécalome (accumulation de selles déshydratées et très dures dans l’ampoule rectale).

Si vous rencontrez ces problèmes, consultez un professionnel de la santé pour une évaluation et des conseils adaptés à votre situation.

Maladies digestives

Syndrome de l’intestin irritable

Le syndrome de l’intestin irritable, également connu sous le nom de colopathie fonctionnelle avec diarrhée, peut être à l’origine de l’incontinence fécale.

C’est l’une des complications possibles de cette maladie.

Rectocolite hémorragique

La rectocolite hémorragique fait partie de ce que l’on appelle les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI).

Elle entraîne une diminution de la capacité du réservoir rectal (microrectie) due à l’inflammation chronique au niveau de ses parois, entraînant ainsi une incontinence fécale.

Prolapsus rectal

Un prolapsus rectal se définit par une descente du rectum par rapport à sa position normale.

Cette modification de position induit ainsi une incontinence fécale.

Rectite radique

Une rectite radique correspond à une inflammation de la muqueuse rectale suite à une irradiation (radiothérapie) au niveau de la région abdominale ou du bassin entraînant ainsi une diminution de la capacité de réservoir de l’ampoule rectale (microrectie).

Complication chirurgicale

L’incontinence fécale peut survenir suite à une chirurgie au niveau anorectale (proctologique) par atteinte des anneaux musculaires ou du nerf pudendal.

Une chirurgie proctologique peut aussi avoir comme conséquence une fissure anale ou une fistule anale, qui elles aussi sont responsables d’une incontinence fécale.

Cause obstétricale

L’incontinence fécale du post-partum touche environ un dixième (1/10) des parturientes.

Elle est le plus souvent secondaire à une rupture sphinctérienne et/ou à une lésion nerveuse (nerf pudendal).

Traumatisme

Un traumatisme par empalement (objet pénétrant) au niveau de la région anale peut aussi être la cause d’une incontinence fécale.

Ce type de traumatisme constitue une urgence chirurgicale du fait du risque hémorragique.

Maladies générales

L’incontinence fécale peut également résulter de nombreuses maladies d’ordre général.

Parmi celles-ci, on trouve des pathologies extra-digestives telles que le diabète, la sclérose en plaques, un accident vasculaire cérébral, les myopathies, le syndrome de la queue de cheval, le syndrome de compression médullaire, etc

Comment soulager une incontinence fécale ?

La meilleure solution pour soulager une incontinence fécale est de consulter un médecin afin de bénéficier d’une prise en charge adéquate et écarter toute éventualité de pathologie grave.

Au cours d’un examen clinique approfondi, le professionnel de santé peut réaliser une procédure appelée toucher rectal. Ce geste vise à évaluer la tonicité des muscles périnéaux et sphinctériens, tout en permettant de détecter la présence d’un fécalome.

RECOMMANDÉ :  Syndrome de Roemheld: quand le système digestif taquine le cœur 

Il pourra aussi vous prescrire des explorations fonctionnelles afin de mieux comprendre le mécanisme de l’incontinence fécale existante comme une échographie endorectale ou une manométrie anorectale, etc.

Principes du traitement d’une incontinence fécale

Une fois que les causes et l’étendue de l’incontinence fécale sont déterminées avec précision à la suite des examens de diagnostic, le professionnel de santé pourra mettre en place le traitement approprié, comprenant :

  • Un traitement médicamenteux entre autres des ralentisseurs du transit ou des anti-diarrhéiques, des laxatifs.
  • Une modification du régime alimentaire en parallèle au traitement médicamenteux : privilégier les aliments riches en fibres pour réguler le transit
  • La rééducation anorectale (surtout en cas d’insuffisance sphinctérienne) dans le but de restaurer la tonicité du sphincter anal.
  • La neuromodulation est une chirurgie mini-invasive qui consiste à mettre en place un boîtier de stimulation électrique pour modifier l’activité du cerveau dans le but redonner la contraction volontaire du sphincter externe.

Selon une étude publiée en décembre 2023 par Raouf Hassen-Khodja et Al, la neuromodulation aurait une efficacité prouvée dans le traitement de l’incontinence fécale.

  • Une intervention chirurgicale peut aussi être entreprise pour réparer une déchirure ou une fistule anale.

Avis du professionnel de santé !
L’exercice périnéale permet de renforcer les muscles du plancher pelviens dont les muscles périnéaux et évite ainsi l’apparition d’une incontinence fécale liée à l’âge.

Quand consulter un médecin en cas d’incontinence fécale ?

Si vous constatez régulièrement des fuites involontaires de selles ou de gaz, que vous ressentez des changements inexpliqués dans vos habitudes intestinales, ou si vous éprouvez des gênes liées à l’incontinence fécale, n’hésitez pas à consulter.

Des symptômes tels que des douleurs abdominales persistantes, des saignements rectaux, une sensation de lourdeur ou tout autre signe inhabituel nécessitent une attention médicale.

Votre bien-être intestinal est crucial, et la prise en charge précoce peut contribuer à améliorer significativement votre qualité de vie.

Consultez dès que vous ressentez le besoin de discuter de ces problèmes avec un professionnel de la santé.

Références bibliographiques

Articles et ressources utilisées dans la rédaction de cet article
  1. https://archives-acen.revuesonline.com/article.jsp?articleId=24742
  2. https://www.chumontreal.qc.ca/sites/default/files/2023-12/Neuromodulation_Incontinence%20f%C3%A9cale%20%28vf%29.pdf
  3. https://www.revmed.ch/revue-medicale-suisse/2009/revue-medicale-suisse-209/prise-en-charge-actuelle-de-l-incontinence-anale
  4. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7145137/
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut