Infiltration du canal carpien : l’essentiel à savoir

Article rédigé par le 18 juin 2023

L’infiltration du canal carpien offre un espoir aux personnes souffrant de douleurs et de limitations fonctionnelles causées par cette affection courante.

Qu’il s’agisse d’un travailleur de bureau ou d’un ouvrier, les symptômes associés à cette condition peuvent considérablement perturber les activités quotidiennes. Heureusement, grâce à cette approche médicale spécialisée, il est possible de cibler directement la source des douleurs pour un soulagement efficace.

Dans la suite de cet article, nous explorerons plus en détail les aspects spécifiques de l’infiltration du canal carpien, notamment les avantages, les inconvénients potentiels, les résultats attendus, ainsi que les précautions et les considérations importantes à prendre en compte.

Zoom sur le canal carpien

Le canal carpien est un passage anatomique crucial qui abrite les tendons du muscle fléchisseur profond des doigts, les tendons du muscle fléchisseur superficiel des doigts et le tendon du muscle long fléchisseur du pouce.

Les tendons des muscles fléchisseurs superficiel et profond des doigts se regroupent et traversent une gaine ulnaire commune, tandis que le tendon du muscle long fléchisseur du pouce traverse une gaine radiale distincte.

Le nerf médian passe entre les tendons du muscle long fléchisseur du pouce et les tendons des muscles fléchisseurs superficiel et profond.

En comprenant son anatomie , on peut mieux saisir les raisons pour lesquelles certaines personnes sont susceptibles de développer le syndrome du canal carpien.

Un nerf médian comprimé peut causer des symptômes tels que la douleur, la faiblesse et l’engourdissement de la main, affectant ainsi la qualité de vie du patient.

Syndrome du canal carpien, c’est quoi ?

Le syndrome du canal carpien est une pathologie qui affecte la main, les doigts et le poignet. Il est causé par la compression du nerf médian à l’intérieur du canal carpien, situé au niveau du poignet.

Les symptômes les plus courants du syndrome du canal carpien comprennent :

  • Douleur
  • Fourmillements
  • Engourdissement
  • Faiblesse de la main

Ces symptômes se manifestent principalement pendant la nuit et peuvent être soulagés en secouant la main ou en la laissant pendre hors du lit. Pendant la journée, les mêmes symptômes peuvent être déclenchés par certains mouvements ou par le maintien prolongé d’une position.

En l’absence de traitement, la compression du nerf médian dans le canal carpien entraîne des douleurs à l’intérieur de la main et aux trois premiers doigts, suivies d’une perte de sensibilité. À un stade plus avancé, on observe une diminution de la force de préhension du pouce et une difficulté à tenir des objets dans la vie quotidienne.

Il est fréquent que les deux mains soient affectées, bien que cela ne se produise pas nécessairement simultanément ou de manière symétrique.

Contrairement à l’idée répandue dans l’opinion publique, aucune corrélation n’a été établie entre l’utilisation intensive du clavier et de la souris et l’apparition de ce syndrome.

Quand faut-il envisager une infiltration du canal carpien ?

L’infiltration du canal carpien est un traitement non-chirurgical qui consiste à administrer un médicament, généralement un corticoïde, autour du nerf médian.

RECOMMANDÉ :  Infiltration du tendon rotulien : Procédure et indications

Voici quelques indications pour ce traitement :

  • Syndrome du canal carpien sans élément de gravité, en traitement de première intention, qu’il soit idiopathique ou secondaire.
  • Présence de dysesthésies dans le territoire digital du nerf médian.

Selon la substance à infiltrer, 3 types d’infiltration sont possibles :

  • L’infiltration de substances corticostéroïdes : c’est une infiltration à base de cortisone, qui est un anti-inflammatoire puissant.
  • L’infiltration de produit viscosuppléance : les produits de viscosuppléance comme l’acide hyaluronique agissent pour lubrifier et limiter les frictions.
  • L’infiltration de PRP (plasma riche en plaquettes) : elle consiste à prélever du sang au patient, pour y recueillir les plaquettes. Ces dernières contiennent des facteurs de croissance qui favorisent la réparation des tissus endommagés.

L’infiltration du canal carpien est généralement guidée par des techniques d’imagerie telles que la radiographie ou l’échographie. Cette approche préventive permet de suivre en temps réel la progression de l’aiguille, garantissant ainsi une trajectoire précise pour éviter toute atteinte de zones sensibles.

Quand faut-il l’éviter ?

Certaines contre-indications sont à prendre en compte avant de procéder à une infiltration du canal carpien :

  • Allergie : si vous êtes allergique à l’anti-inflammatoire, aux corticoïdes, ou à d’autres substances utilisées dans le traitement.
  • Diabétiques : les patients diabétiques doivent consulter leur médecin avant de procéder à une infiltration.
  • Patients sous anticoagulants ou anti-agrégant plaquettaire
  • Une coagulopathie
  • une fracture récente au niveau du poignet 

Il est important de toujours consulter votre médecin avant de procéder à une infiltration du canal carpien. Votre médecin prendra en considération vos antécédents médicaux et vos risques spécifiques avant de vous donner des conseils appropriés sur le traitement.

Comment se déroule une infiltration du canal carpien ?

Avant le déroulement de l’infiltration du canal carpien, on utilise souvent l’échographie pour localiser avec précision le canal carpien et le nerf médian. Grâce à l’échographie, il est possible de visualiser l’anatomie et d’éviter tout dommage au nerf.

Procédure

  • Le médecin désinfecte la zone de traitement à l’aide d’un antiseptique, pour éviter tout risque infectieux.
  • Anesthésie locorégionale, qui permet d’engourdir le poignet et la main pendant la procédure.
  • Sous guidage échographique, l’aiguille est introduite à travers la peau et les tissus entourant le canal carpien.
  • Une fois l’aiguille correctement positionnée, le produit à infiltrer est injecté dans la zone ciblée.
  • Après l’infiltration du canal carpien, un pansement est appliqué pour protéger la zone.

Suite à cette intervention, il est conseillé de se reposer et de limiter les activités physiques pendant quelques jours.

Risques de l’infiltration du canal carpien

Bien que cette méthode soit couramment pratiquée par les rhumatologues et souvent efficace, il est important de connaître les risques potentiels associés à ce traitement.

Tout d’abord, il y a quelques effets secondaires possibles liés à l’usage de corticoïdes eux-mêmes :

  • Les corticoïdes peuvent parfois provoquer une atrophie sous-cutanée, c’est-à-dire un amincissement de la peau et des tissus sous-jacents.
  • Les personnes atteintes de diabète doivent être particulièrement vigilantes, car les corticoïdes peuvent augmenter temporairement la glycémie.

Ensuite, il y a les risques associés à la procédure d’infiltration elle-même :

  • Infection : bien que rare, il existe un risque d’infection au site de l’injection.
  • Saignement : le saignement est un risque potentiel de toute procédure invasive.
  • Lésion du nerf : Il est essentiel que l’injection soit réalisée avec précision pour éviter d’endommager le nerf médian.
RECOMMANDÉ :  Injection PRP pour cheveux : L’essentiel à savoir

Enfin, il est important de se rappeler que l’infiltration du le canal carpien est une solution de soulagement temporaire et non une guérison définitive. Les symptômes peuvent revenir après un certain temps, et une évaluation complémentaire pour déterminer d’autres traitements, y compris la chirurgie, pourrait être nécessaire.

Quels sont les résultats attendus ?

l’infiltration du canal carpien est une option de traitement dont les résultats peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs.

  • Efficacité : l’efficacité des infiltrations n’est pas immédiate, mais elles peuvent apporter un soulagement rapide de la douleur et des paresthésies (sensations anormales telles que des fourmillements ou engourdissements).
  • Indications: les infiltrations sont particulièrement indiquées dans les cas de syndrome du canal carpien à caractère aigu, lorsque les symptômes sont très douloureux et qu’il y a une forte inflammation autour du nerf.
  • Limitations : retenons que les infiltrations ne sont pas une solution définitive et que, dans certains cas, elles peuvent n’apporter qu’un soulagement temporaire. Les patients peuvent nécessiter plusieurs infiltrations (au maximum 03 par an) pour maintenir une amélioration durable des symptômes.
  • Précautions : après une infiltration, il est préférable de se ménager pendant 24 heures pour laisser le produit agir et obtenir une amélioration durable des symptômes.

Il est essentiel de bien peser les avantages et les inconvénients de ce traitement en discutant avec votre médecin et de suivre les recommandations pour prévenir la réapparition des symptômes.

Traitements alternatifs

Le traitement de l’infiltration du canal carpien est généralement adapté en fonction de la gravité de la situation. Il existe plusieurs alternatives aux méthodes médicales classiques, communément appelées médecines douces, qui sont plus simples et moins invasives :

  1. Acupuncture
  2. Kinésithérapie
  3. Application de froid
  4. Médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

Il est essentiel de consulter un professionnel de santé pour discuter de votre situation individuelle avant de commencer tout traitement.

Les options alternatives mentionnées ci-dessus doivent être envisagées en complément d’un traitement médical approprié, en particulier si les symptômes sont récents.

Si ça ne fonctionne pas: chirurgie ?

Si les mesures de traitement non chirurgical ne parviennent pas à soulager les symptômes du patient, il peut être recommandé par le médecin d’envisager une intervention chirurgicale.

La décision d’opter pour une chirurgie dépendra de la gravité des symptômes, avec pour objectif principal de prévenir tout dommage irréversible.

Pour le syndrome du canal carpien, l’intervention chirurgicale recommandée est connue sous le nom de « libération du nerf médian« .

Deux techniques chirurgicales différentes peuvent être utilisées dans ce contexte, chirurgie ouverte et chirurgie endoscopique, toutes deux visant à décomprimer le nerf médian en ouvrant le canal carpien. Ces techniques permettent d’augmenter la circonférence du tunnel, réduisant ainsi la compression exercée sur le nerf médian.

La chirurgie du canal carpien est réalisée en ambulatoire et se déroule sous anesthésie locale (loco-régionale).

Références

Canal carpien : Infiltration (indication et procédures) – TMS Membres Supérieurs (tms-membre-superieur.com)

Infiltration du canal carpien | Traitement sans chirurgie | Syndrome canal carpien (syndrome-canal-carpien.fr)

Canal carpien : libération nerf médian – Clinique de la main – Dr Thomsen (main-clinique.fr)

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut