Infiltration du poignet : l’essentiel à savoir

Article rédigé par le 6 juin 2023

L’infiltration du poignet est une procédure médicale largement utilisée pour traiter les douleurs et les troubles fonctionnels qui affectent cette articulation.

Que ce soit en raison d’une tendinite, d’une arthrite ou d’un syndrome du canal carpien, cette intervention offre une option thérapeutique prometteuse.

Dans cet article, nous vous présenterons en détail l’infiltration du poignet, en fournissant des informations précises sur les indications, le déroulement de la procédure et le coût de cette technique thérapeutique.

Zoom sur l’anatomie du poignet

Le poignet est une articulation complexe composée de plusieurs structures clés, nécessaires pour la mobilité et la stabilité de la main. Il relie l’avant-bras et la main, et comprend les os suivants :

  • Le radius, os de l’avant-bras situé du côté du pouce
  • L’ulna, os de l’avant-bras situé du côté du petit doigt
  • Le carpe, groupe de huit petits os situés dans le poignet

Outre ces os, le poignet est soutenu par les éléments suivants :

  • Les tendons, qui sont des bandes de tissu fibreux reliant les muscles aux os pour permettre le mouvement
  • Les ligaments, qui sont des bandes élastiques de tissu reliant les extrémités osseuses pour maintenir la stabilité de l’articulation
  • La capsule articulaire, structure fibreuse qui entoure l’articulation et assure sa protection mécanique
  • La membrane synoviale, tissu qui recouvre la capsule articulaire et protège l’articulation contre les agressions

Le poignet permet plusieurs types de mouvements, notamment l’inclinaison radiale (vers le pouce), l’inclinaison ulnaire (vers le petit doigt), la flexion (plier les doigts vers l’intérieur), et l’extension (étendre les doigts à l’extérieur).

Infiltration du poignet, c’est quoi ?

L’infiltration du poignet est une intervention médicale visant à réduire la douleur et l’inflammation dans la région du poignet en injectant un médicament, généralement un corticoïde, directement dans la zone douloureuse.

Trois types d’infiltrations sont distingués au niveau du poignet :

  • Infiltration intra-articulaire : Dans cette procédure, le médicament est injecté à l’intérieur de l’articulation. Cette intervention thérapeutique est recommandée pour les cas d’arthrose du poignet.
  • Infiltration péri-articulaire : Lors d’une infiltration péri-articulaire, le médicament est injecté autour de l’articulation. Cette approche thérapeutique est indiquée pour les cas de tendinite ou de kyste de l’articulation du poignet.
  • Injection intra-canalaire : Lors d’une injection intra-canalaire, le médicament est injecté dans un espace étroit où un nerf est irrité. Cette procédure thérapeutique est recommandée pour les cas de syndrome du canal carpien.

Il est important de noter que l’infiltration du poignet est une procédure sécuritaire et peu douloureuse, réalisée par des médecins qualifiés dans le traitement de la douleur et des troubles du système musculo-squelettique.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour algodystrophie : L’essentiel à savoir

Quand faut-il envisager une infiltration du poignet ?

L‘infiltration du poignet peut être recommandée en cas de douleur au poignet persistante et résistante aux traitements classiques tels que la kinésithérapie et les antalgiques.

Les principales indications incluent:

Quand faut-il l’éviter ?

Certaines situations ne permettent pas la réalisation d’une infiltration du poignet.

Les contre-indications incluent :

  • Infection locale ou générale en cours
  • Traitement anticoagulant en cours
  • Troubles de la coagulation
  • Thrombopénie
  • Fracture récente du poignet
  • Allergie au produit à infiltrer

Il est important d’informer votre rhumatologue ou votre médecin si vous présentez l’une de ces contre-indications.

Comment se déroule l’infiltration ?

Une infiltration est une procédure médicale qui présente un risque spécifique relativement faible.

Cependant, afin de minimiser les complications, il est impératif pour le praticien de suivre scrupuleusement des protocoles établis, conformément aux données scientifiques et aux bonnes pratiques cliniques.

Procédure

L’infiltration du poignet peut être réalisée avec ou sans guidage radiologique, en fonction de la visibilité de la zone d’injection.

  • Lorsqu’une visibilité adéquate n’est pas obtenue, il est recommandé d’utiliser le guidage radiologique, tel que l’échographie ou la radiographie. Ce processus débute par la réalisation d’une imagerie radiologique pour localiser précisément le point d’injection.
  • L’infiltration radioguidée permet un contrôle continu du trajet et de la position de l’aiguille, assurant ainsi une plus grande précision et une meilleure focalisation du geste.

La procédure commence par la désinfection de la zone du poignet. Ensuite, une anesthésie locale est administrée pour minimiser l’inconfort pendant l’infiltration.

Une fois la zone anesthésiée, le médecin procède à la ponction à l’aide d’une aiguille. Cette ponction permet d’atteindre le tendon, l’articulation du poignet ou le nerf où le médicament doit être injecté.

Ensuite, selon la substance à infiltrer, 3 types d’infiltration sont possibles :

  • L’infiltration de substances corticostéroïdes : c’est une infiltration à base de cortisone, qui est un anti-inflammatoire puissant.
  • L’infiltration de produit viscosuppléance : les produits de viscosuppléance comme l’acide hyaluronique agissent pour lubrifier et limiter les frictions.
  • L’infiltration de PRP (plasma riche en plaquettes) : elle consiste à prélever du sang au patient, pour y recueillir les plaquettes. Ces dernières contiennent des facteurs de croissance qui favorisent la réparation des tissus endommagés.

Précautions post-infiltration

  • Après une infiltration, il est préférable de se reposer pendant 24 heures pour laisser le médicament agir et obtenir une amélioration durable.
  • Surveiller le site d’injection pour détecter tout signe d’infection.
  • Envisager une rééducation pour renforcer les muscles et les tendons autour de l’articulation.
  • Protéger le poignet avec une attelle pendant quelques jours pour permettre au médicament d’agir.
RECOMMANDÉ :  Infiltration pour tendinite de l’épaule : traitement efficace et rapide

Suivre les recommandations du médecin en matière de santé et de récupération est essentiel pour garantir les meilleurs résultats possibles. Respecter les conseils concernant les activités à éviter, les exercices à faire et les médicaments à prendre ou à cesser.

Quels sont les résultats attendus ?

L’efficacité du traitement ne se manifeste pas immédiatement et nécessite généralement un délai de 3 à 4 jours avant de constater une diminution de la douleur. Il est également recommandé de se reposer afin d’optimiser les chances d’efficacité du traitement.

Toutefois, il convient de souligner que l’efficacité n’est pas garantie. En cas d’échec, une ré-infiltration est préconisée, mais il est important de noter que le nombre maximum recommandé est de 3 infiltrations.

Si malgré ces mesures la douleur persiste, d’autres stratégies thérapeutiques seront envisagées par votre médecin traitant.

Quel est le coût d’une infiltration du poignet ?

Le prix peut varier en fonction du type de traitement et du lieu où il est réalisé.

  • Les infiltrations réalisées dans un cabinet ou une clinique privée sont généralement plus coûteuse que celles effectuées dans un hôpital étatique.
  • Le prix dépend également de la méthode utilisée : échographie ou radioscopie.

Le coût total d’une infiltration du poignet peut varier entre 120,00 € et 160,00 €.

Il est recommandé de discuter avec votre médecin du nombre d’infiltrations nécessaires et des alternatives thérapeutiques si la douleur persiste malgré les infiltrations.

Qui consulter pour une infiltration du poignet ?

Pour une infiltration du poignet, il est recommandé de consulter un médecin spécialiste, comme un radiologue. Les radiologues sont formés pour réaliser des infiltrations sous guidage radiologique ou contrôle échographique, ce qui permet une précision maximale lors de l’injection.

Dans certains cas, un contrôle radiologique préalable peut être nécessaire pour évaluer l’étendue des lésions. Le guidage radiologique est souvent utilisé pour garantir que le médicament est administré au bon endroit, réduisant ainsi le risque de complications.

Dans de rares cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour traiter les problèmes du poignet, surtout si les infiltrations et autres traitements conservateurs n’ont pas apporté de soulagement significatif.

Il est important de discuter de toutes les options de traitement avec le médecin spécialiste pour déterminer la meilleure approche pour votre situation.

Références

Infiltration du poignet – Imagerie Médicale (imageriemedicale.fr)

Infiltration poignet – IMPC Paris – soulager la douleur au poignet

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 3 / 5. Nombre de votes 2

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut