Infiltration du tendon d’Achille : Procédure et indications

Article rédigé par le 4 janvier 2024

Le tendon d’Achille, ou tendon calcanéen, l’un des tendons les plus puissants du corps humain, essentiel pour la marche et les performances athlétiques, peut être sujet à des blessures et des inflammations.

Dans le présent article, rédigé par un médecin, nous parlerons d’une procédure médicale clé dans le traitement de diverses affections touchant cette structure : l’infiltration du tendon d’Achille.

Que vous soyez un professionnel de santé, un sportif ou simplement intéressé par la santé musculo-squelettique, ce guide vous fournira de précieuses informations sur l’infiltration du tendon d’Achille, ses indications, ses bénéfices, et ses complications potentielles.

Nous vous parlerons également des dernières avancées médicales en matière d’infiltration du tendon d’Achille !

Les 5 points importants à retenir

  • 1- Le tendon d’Achille (ou tendon calcanéen), le plus grand tendon du corps, reliant les muscles du mollet au talon, est essentiel pour la mobilité du membre inférieur.
  • 2- L’infiltration du tendon d’Achille : c’est une procédure médicale qui consiste à injecter un médicament directement dans ou autour du tendon d’Achille pour traiter la douleur et l’inflammation, ou pour accélérer la guérison.
  • 3- Elle est recommandée en cas de tendinite d’Achille, de douleurs persistantes et d’autres atteintes du tendon d’Achille lorsque les traitements standards comme la physiothérapie ne sont pas suffisants.
  • 4- L’infiltration, généralement rapide, peut être réalisée sous contrôle échographique pour une plus grande précision.
  • 5- Les complications de l’infiltration du tendon d’Achille peuvent inclure une douleur temporaire accrue directement après la procédure, des risques d’infection, des réactions allergiques, et rarement, le tendon se rompt.

Anatomie : brève présentation du tendon d’Achille

Le tendon d’Achille est un des tendons les plus importants et les plus solides du corps humain. Situé à l’arrière de la cheville, il relie les muscles du mollet au talon.

Imaginez-le comme une corde robuste qui permet de bouger le pied vers le bas, comme lorsqu’on se met sur la pointe des pieds ou qu’on appuie sur le champignon !

Le tendon d’Achille est essentiel pour la marche, la course, et le saut. Il agit comme un ressort, absorbant et libérant de l’énergie à chaque pas.

Sa solidité vient de sa structure composée de fibres de collagène — une protéine structurelle très résistante — organisées en faisceaux.

Malgré sa force, le tendon d’Achille est vulnérable aux blessures. Les mouvements répétitifs ou intenses peuvent le surcharger, causant des inflammations ou des lésions.

De plus, avec l’âge, il peut perdre de sa flexibilité, augmentant ainsi le risque de blessures.

Qu’est-ce que l’infiltration du tendon d’Achille ?

L’infiltration, en termes simples, est une procédure médicale où un médicament est injecté directement dans une zone spécifique du corps.

Ainsi, lorsqu’on parle d’infiltration du tendon d’Achille, on fait référence à une injection de substances médicamenteuses (nous verrons lesquelles plus bas dans l’article) au niveau du tendon d’Achille ou de la zone qui se trouve autour de ce dernier.

D’une manière générale, l’infiltration du tendon d’Achille intervient lorsque ce tendon est enflammé et douloureux. Le médicament utilisé est alors souvent un antiinflammatoire, comme un corticostéroïde, qui aide à réduire l’inflammation et à soulager le patient.

Mais il existe évidemment d’autres situations ou l’infiltration du tendon d’Achille est utilisée. Nous les aborderons plus en détail dans la section « Indications ».

L’infiltration du tendon d’Achille est généralement rapide et se fait en milieu médical. Le praticien utilise une aiguille fine pour injecter le médicament précisément dans la zone malade.

Il faut que vous sachiez que le recours à cette technique n’est généralement considéré que lorsque les traitements plus standards, comme le repos, la glace, ou les médicaments oraux, ont échoué à apporter des résultats satisfaisants.

Son objectif est de soulager la douleur et de réduire l’inflammation pour permettre une guérison plus rapide et un retour plus aisé à vos activités habituelles.

Quelles sont les indications de l’infiltration du tendon d’Achille ?

Comme mentionné plus haut, l’infiltration du tendon d’Achille n’est pas une solution qu’on considère en première intention lorsqu’on a une inflammation ou des douleurs.

Tout d’abord, elle est envisagée quand les méthodes plus courantes, comme le repos, la physiothérapie ou les anti-inflammatoires (oraux ou en pommade/gel), n’ont pas réussi à soulager votre douleur.

En effet, si la douleur persiste après quelques semaines de ces traitements conservateurs, votre médecin pourrait suggérer l’infiltration de tendon d’Achille pour traiter de manière plus ciblée la zone pathologique.

Cette procédure est particulièrement indiquée en cas de tendinite d’Achille, une inflammation du tendon, souvent rencontrée chez les coureurs et les sportifs. Si vous êtes actif et que vous avez une douleur aiguë qui limite vos mouvements et votre performance, l’infiltration est l’une des options thérapeutiques.

RECOMMANDÉ :  Injection acide hyaluronique dans les lèvres : L'essentiel à savoir

L’infiltration est également conseillée en cas de tendinose d’Achille, une situation où le tendon est dégradé avec le temps. Ici, l’infiltration peut aider à gérer la douleur et à favoriser un certain degré de guérison.

Enfin, gardez à l’esprit que l’infiltration n’est pas une solution miracle. Elle est généralement considérée comme une partie d’un plan de traitement plus complet, qui peut inclure des exercices de rééducation, des modifications d’activité, et parfois même des changements de chaussures ou des habitudes de course.

Bon à savoir :
Selon une revue systématique portant sur 18 études et 732 patients, il n’existe actuellement pas suffisamment de preuves issues des études cliniques permettant de tirer des conclusions définitive sur l’utilisation ou l’efficacité des infiltrations dans le traitement de la tendinopathie d’Achille.

Comment se déroule une infiltration du tendon d’Achille

Le déroulement d’une infiltration du tendon d’Achille se fait en trois grandes étapes :

Avant la procédure : préparation à l’infiltration

Avant de procéder à une infiltration du tendon d’Achille, une phase de préparation est toujours nécessaire. Personne n’y échappe !

Cette phase commence par une consultation avec votre médecin. Celui-ci évaluera votre état de santé général, examinera sous toutes les coutures votre tendon d’Achille, et discutera avec vous de vos antécédents de douleurs, de leur retentissement sur votre vie, des traitements pris…

Cette évaluation est d’une importance capitale, car elle permet de s’assurer que l’infiltration est bien indiquée pour vous. Pour rappel, l’infiltration n’est pas systématique ! Son indication se fait au cas par cas, et par un médecin qualifié.

Une fois que l’indication est posée, votre médecin peut demander des examens complémentaires, comme une échographie ou une IRM, pour avoir une image précise de l’état actuel du tendon.

Ces examens serviront principalement à déterminer l’emplacement exact de l’injection et à confirmer la présence d’une inflammation active ou d’une dégradation du tendon (selon votre pathologie).

Durant cette étape, votre médecin vous interrogera sur les médicaments que vous prenez actuellement, car certains peuvent influencer le processus de guérison ou interagir avec le médicament d’infiltration.

Il vous informera également des mesures à prendre avant la procédure, comme l’arrêt temporaire de certains médicaments, être à jeun de préférence… Il vous préparera psychologiquement, vous expliquera les différentes étapes de la procédure de manière simple.

Vous pourrez en profiter pour lui poser toutes les questions qui vous passeront par la tête. Comme ça, vous serez prêt le jour J !

On récapitule ! Avant une infiltration du tendon d’Achille :

  • Le médecin confirme que la procédure est bien indiquée ;
  • Une imagerie est réalisée pour déterminer précisément le site à infiltrer ;
  • Discussion sur les traitements en cours pour éviter les interactions ;
  • On vous explique la procédure et vous donne quelques directives pour être prêt le jour de l’infiltration.

Infiltration proprement dite

Le jour de votre infiltration du tendon d’Achille, vous serez installé confortablement, généralement en position assise ou allongée.

Le médecin ou l’un de ses assistants procédera d’abord à la désinfection rigoureuse de la zone à traiter à l’aide de bétadine ou autre solution désinfectante.

Il vous administrera ensuite une anesthésie locale, au niveau de votre peau et des plans sous-cutanés, afin de minimiser l’inconfort durant la séance d’infiltration. Quant à vous, vous serez conscient durant toute la durée de la procédure. Vous pouvez même papoter avec l’équipe soignante pour faire passer le temps !

Ensuite, le médecin insérera une aiguille fine dans la région du tendon d’Achille ciblée. À l’aide d’une échographie ou sous guidage visuel, la pointe de l’aiguille sera précisément positionnée au niveau de la zone malade.

Le médicament, souvent un corticostéroïde, est alors injecté avec précision. Cette étape est généralement rapide, durant seulement quelques minutes. Vous pourriez ressentir une pression ou un léger inconfort pendant l’injection, mais la procédure est généralement bien tolérée.

On récapitule ! L’infiltration du tendon d’Achille passe par 4 grandes étapes :

  1. La désinfection du site ;
  2. L’administration d’une anesthésie locale ;
  3. L’insertion et le positionnement précis de l’aiguille d’infiltration ;
  4. L’injection de la substance médicamenteuse au bon endroit.

Avis médecin : Ces étapes représentent un aperçu général du processus d’infiltration du tendon d’Achille et peuvent varier légèrement selon les pratiques spécifiques du médecin ou les particularités du cas du patient.

Après la procédure : Soins post-infiltration et récupération

Une fois l’infiltration de votre tendon d’Achille terminée, une période de repos vous sera recommandée. Votre médecin vous donnera des instructions spécifiques sur l’activité physique et le repos. Il est courant de ressentir une augmentation temporaire de la douleur après l’infiltration, mais rassurez-vous, cela devrait s’estomper assez rapidement.

Le médecin pourrait vous conseiller l’utilisation de glace pour réduire l’inflammation et recommander de rester au repos pendant les premiers jours suivant la procédure.

Il est également important de surveiller la zone injectée pour détecter tout signe d’infection ou de réaction indésirable.

Votre médecin planifiera un suivi pour évaluer les résultats de l’infiltration et discuter des étapes suivantes.

Quelles sont les substances utilisées dans l’infiltration du tendon d’Achille ?

Différentes substances peuvent être utilisées lors d’une infiltration du tendon d’Achille, en fonction de votre situation spécifique.

Voici quelques-unes des substances les plus courantes :

  • Des corticostéroïdes : utilisés pour leur puissante action anti-inflammatoire, ils aident à réduire rapidement l’inflammation et la douleur. Les plus couramment utilisés sont la cortisone et la dexaméthasone.
  • Des anesthésiques locaux : ils aident à engourdir temporairement la zone. On les utilise parfois seuls pour un soulagement rapide ou en combinaison avec des corticostéroïdes.
  • Des agents de viscosupplémentation : comme leur nom l’indique, ces agents apportent un « supplément de viscosité » pour améliorer la lubrification du tendon. Le plus connu de ces agents est l’acide hyaluronique qui, soit dit en passant, est aussi utilisé dans le traitement de l’arthrose.
  • Du plasma riche en plaquettes (PRP) : il s’agit d’une substance dérivée du propre sang du patient. Il contient des facteurs de croissance qui peuvent aider à la régénération des tissus, y compris d’un tendon d’Achille lésé.
RECOMMANDÉ :  Infiltration pour algodystrophie : L’essentiel à savoir

Avis médecin : Les injections PRP ne font pas l’unanimité chez les professionnels de santé. Certaines études sont en faveur de ce type de traitement, alors que d’autres évoquent même leur inefficacité dans le traitement des tendinites d’Achille. En outre, il existe des études qui ne montrent pas de supériorité des injections PRP en comparaison avec un programme d’exercices comprenant un programme de renforcement excentrique.

Le choix de la substance dépend de divers facteurs, comme la gravité de votre condition, vos antécédents médicaux… Chaque substance a ses propres avantages et risques, et votre médecin vous conseillera l’option la plus appropriée pour votre cas spécifique. Bref, c’est toujours du cas par cas !

Les cellules souches, une solution révolutionnaire pour les tendinites d’Achille ?

Aujourd’hui, on étudie de plus en plus le potentiel des cellules souches dans le traitement de diverses pathologies tissulaires, y compris les atteintes tendineuses, en raison de leur incroyable pouvoir de régénération et de différenciation.

En effet, les cellules souches sont des cellules qui peuvent se différencier en n’importe quelle cellule de l’organisme. On pourrait donc par exemple infiltrer le tendon d’Achille avec des cellules souches qui deviendront des cellules fibreuses capables de réparer le tendon !

Il est rassurant de savoir que les progrès médicaux continuent de fournir de nouvelles options et améliorations dans le traitement des problèmes du tendon d’Achille !

Quels sont les risques et complications liés à l’infiltration du tendon d’Achille

L’infiltration du tendon d’Achille, comme toute procédure médicale, comporte certains risques et complications potentiels. Voici quelques-uns des plus courants :

  • Augmentation temporaire de la douleur après l’injection.
  • Sensation d’inconfort dans la zone traitée.
  • Possible d’infection au site d’injection (risque rare).
  • Possibilité de réactions allergiques au médicament injecté.
  • Amincissement ou changement de couleur de la peau autour du site d’injection.
  • Possibilité de décoloration temporaire de la peau au site d’injection.
  • Très rare, mais possible nécrose (mort des tissus) de la peau autour de l’injection.

LE risque le plus redouté :
Une des complications les plus graves après une infiltration de tendinite d’Achille est la rupture du tendon d’Achille, surtout après des infiltrations répétées. Il existe quelques cas cliniques rapportés de ruptures de tendon d’Achille, que ce soit après une seule infiltration ou des infiltrations répétées.

En cas de doute ou de symptômes inquiétants après une infiltration du tendon d’Achille, contactez immédiatement un professionnel de santé.

Foire aux questions (FAQ)

Quel médecin peut pratiquer une infiltration du tendon d’Achille ?

Les infiltrations du tendon d’Achille peuvent être pratiquées par des médecins spécialisés tels que les rhumatologues, les orthopédistes, les médecins du sport, ou parfois des médecins généralistes formés à cette procédure.

Combien de fois peut-on bénéficier d’une infiltration du tendon d’Achille ?

Le nombre d’infiltrations est généralement limité, souvent à trois ou quatre par an pour un même tendon, afin de minimiser les risques de complications, comme la détérioration du tendon.

Existe-t-il des alternatives à l’infiltration du tendon d’Achille ?

Oui, il existe des alternatives à considérer avec le médecin telles que la physiothérapie, les exercices de renforcement et d’étirement, les modifications d’activité, l’utilisation de semelles orthopédiques, les traitements par ultrasons ou laser et, en dernier recours, la chirurgie.

Est-ce normal d’avoir encore plus mal après une infiltration du tendon d’Achille ?

Oui, il est courant de ressentir une augmentation temporaire de la douleur après une infiltration du tendon d’Achille, due à la réaction du tendon à l’injection, mais cette douleur devrait s’atténuer dans les jours suivants.

Si la douleur persiste, consultez votre médecin traitant.

Est-ce que je peux marcher après une infiltration du tendon d’Achille ?

Oui, vous pouvez marcher après une infiltration du tendon d’Achille, à condition que ce dernier fût opérationnel avant l’injection.

Toutefois, il est conseillé de limiter la marche et de ne pas faire d’efforts intenses jusqu’à ce que la douleur et l’inflammation diminuent.

Est-ce que je peux conduire après une infiltration du tendon d’Achille ?

Il est généralement recommandé d’éviter de conduire immédiatement après l’infiltration du tendon d’Achille, surtout si une anesthésie locale a été utilisée, jusqu’à ce que vous vous sentiez confortable et en sécurité pour conduire.

Que faire si l’infiltration du tendon d’Achille ne fonctionne pas ?

Si l’infiltration du tendon d’Achille n’apporte pas de soulagement, consultez votre médecin pour faire le point, évaluer d’autres options de traitement, envisager des approches plus avancées comme la chirurgie…

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
 Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 0 / 5. Nombre de votes 0

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut