Infiltration de l’épaule : Guide complet

Article rédigé par le 30 mai 2023

L’épaule, une articulation complexe et souvent sollicitée au quotidien, peut être source de diverses douleurs et affections telles que les traumatismes, les tendinopathies, les calcification et l’arthrose.

Lorsque ces douleurs deviennent persistantes et gênantes, il est possible que votre médecin vous recommande une infiltration de l’épaule, à la fois comme option diagnostique et thérapeutique, afin de soulager vos symptômes.

Dans cet article, nous allons explorer plus en détail l’approche thérapeutique qu’est l’infiltration de l’épaule, ses objectifs et son utilisation dans la gestion des douleurs articulaires.

Zoom sur l’anatomie de l’épaule

Pour comprendre de manière approfondie l’infiltration de l’épaule, il est primordial de posséder une connaissance et une compréhension précise de son anatomie.

En appréhendant la structure complexe de l’épaule, on peut mieux appréhender les mécanismes et les implications thérapeutiques de cette technique.

L’épaule désigne la partie anatomique du corps qui permet l’articulation entre le tronc et le membre supérieur. Elle est composée de trois os principaux, à savoir la clavicule, l’omoplate et l’humérus.

Elle comprend plusieurs articulations, telles que l’articulation acromio-claviculaire et l’articulation scapulo-humérale, qui permettent une grande amplitude de mouvement.

Les différentes structures anatomiques de l’épaule, notamment les tendons, les muscles et les ligaments, contribuent à sa stabilité et à sa mobilité.

L’épaule abrite également deux petites structures en forme de sacs appelées bourses. Ces bourses, sont responsables de la sécrétion du liquide synovial qui agit comme lubrifiant. Ce liquide permet de réduire les frictions et les contraintes exercées sur les différentes surfaces articulaires mobiles de l’épaule.

En collaborant harmonieusement, toutes ces structures anatomiques confèrent à l’épaule une remarquable amplitude de mouvement, faisant d’elle l’une des articulations les plus flexibles du corps humain.

Infiltration de l’épaule, c’est quoi ?

L’infiltration de l’épaule est une procédure médicale visant à soulager la douleur et l’inflammation dans l’articulation de l’épaule.

Le médicament injecté est généralement un corticostéroïde, tel que la cortisone. Ce type de médicament a des propriétés anti-inflammatoires puissantes qui permettent de réduire la douleur et l’enflure dans l’articulation.

Dans certaines circonstances, l’utilisation d’anesthésiques locaux tels que la xylocaïne peut être envisagée pour potentialiser l’effet analgésique de l’infiltration.

Dans des cas plus rares, une procédure de viscosupplémentation utilisant de l’acide hyaluronique peut être réalisée dans le but de lubrifier l’articulation, particulièrement en présence d’arthrose.

Quand faut-il envisager une infiltration de l’épaule ?

Les infiltrations de l’épaule sont couramment utilisées à la fois à des fins diagnostiques et thérapeutiques, en réponse à des situations complexes de diagnostic où plusieurs origines possibles de douleur à l’épaule sont envisagées. L’amélioration clinique après une infiltration peut aider à localiser la lésion sous-jacente.

RECOMMANDÉ :  Infiltration pour bursite sous-acromiale : Tour savoir

Cette technique thérapeutique est indiquée lorsque des douleurs significatives persistent malgré les traitements de première intention tels que le repos, l’ajustement postural et les médicaments anti-inflammatoires et analgésiques administrés par voie générale.

Dans ces cas spécifiques, l’infiltration de l’épaule vise à réduire l’inflammation, notamment pour les pathologies suivantes :

Quand faut-il l’éviter ?

Certaines conditions peuvent constituer des contre-indications aux infiltrations d’épaule.

Il est important de consulter votre médecin et de l’informer si vous souffrez de:

  • Diabète non équilibré
  • Hypertension
  • Maladie cardio-vasculaire
  • Maladie infectieuse active au niveau de l’articulation
  • Grossesse

Les personnes allergiques aux corticoïdes ou sous traitement anticoagulant doivent également le signaler à leur médecin.

Comment se déroule l’Infiltration ?

L’infiltration de l’épaule peut être réalisée à l’un des trois sites suivants en fonction du contexte clinique :

  • L’articulation gléno-humérale, qui correspond à l’articulation entre l’humérus et l’omoplate.
  • L’articulation acromio-claviculaire
  • La bourse sous-acromiale, qui entoure les tendons de la coiffe des muscles rotateurs, peut être affectée par une tendinopathie, voire des calcifications au niveau de l’insertion du tendon du supraépineux.

Ces infiltrations peuvent être réalisées soit à l’intérieur de l’articulation (intra-articulaire), soit autour de l’articulation (péri-articulaire).

L’infiltration de l’épaule peut être effectuée avec un guidage échographique ou radiographique (sous radioscopie) pour cibler de manière précise et directe l’espace souhaité avec une précision millimétrique. Les deux méthodes de guidage sont applicables aux trois sites d’infiltration.

Le guidage radiographique nécessite l’injection d’un agent de contraste iodé pour confirmer la localisation précise. Il permet également de réaliser une arthrographie, qui permet de mesurer la capacité articulaire dans les cas de capsulite, ou un arthroscanner simultanément.

Typiquement, voici les étapes fondamentales de cette procédure :

  • Installation : Le patient est allongé sur la table d’examen, que ce soit une table de radiographie ou d’échographie. Le radiologue se tient à côté et est prêt à répondre à ces questions.
  • Cliché de repérage : Un cliché radiographique ou échographique est réalisé pour identifier précisément l’emplacement ciblé de l’infiltration.
  • Désinfection rigoureuse : Une désinfection méticuleuse de la zone d’infiltration est effectuée en utilisant une solution de Bétadine pour minimiser les risques d’infection.
  • Anesthésie locale : Une anesthésie locale à base de Xylocaïne est administrée pour engourdir la zone et réduire toute sensation de douleur.
  • Injection du produit de contraste (pour les infiltrations radiographiques) : Dans le cas d’une infiltration radiographique, un produit de contraste iodé est injecté afin de visualiser clairement la distribution du médicament dans l’articulation.
  • Injection du produit : Une injection du médicament thérapeutique est réalisée de manière indolore. Ce médicament peut être un anti-inflammatoire, un corticostéroïde ou tout autre médicament approprié pour soulager la douleur et l’inflammation de l’articulation.
  • Repos de l’articulation : Il est recommandé de ménager l’articulation infiltrée pendant 48 heures. Pendant cette période, il est préférable d’éviter de porter des charges du côté infiltré, de pratiquer des activités sportives ou manuelles sollicitant l’épaule.
RECOMMANDÉ :  Infiltration pour arthrose de l’épaule : Tout savoir sur cette méthode

Le respect des recommandations du médecin pour les soins post-infiltration et le repos est essentiel pour garantir la meilleure récupération possible.

Quels sont les effets secondaires ?

L’effet le plus courant observé après une infiltration est une légère douleur au site d’injection dans les heures qui suivent la procédure, similaire à celle que l’on peut ressentir après une vaccination. Dans de tels cas, il est possible de prendre les analgésiques habituels.

Les autres effets indésirables sont rares et de courte durée, tels que l’hypertension artérielle transitoire et un léger gonflement. Les infections locales sont extrêmement rares.

Quel est le coût d’une infiltration de l’épaule ?

En ce qui concerne les prix de l’infiltration de l’épaule en France, voici une estimation générale des gammes tarifaires :

  • Consultation préliminaire : environ 60 €.
  • Infiltration de l’épaule : entre 100 € et 300 €, selon la complexité de la procédure.
  • Consultation de suivi : environ 60 €.

Il convient de souligner que ces tarifs sont fournis à titre indicatif et peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs. Il est recommandé de contacter plusieurs cliniques et médecins afin d’obtenir des devis spécifiques et actualisés.

Il est également important de prendre en considération le remboursement de l‘infiltration de l’épaule par la Sécurité sociale et les mutuelles en France.

Les modalités de remboursement peuvent varier en fonction de votre régime d’assurance maladie et des garanties de votre mutuelle.

Il est donc conseillé de vérifier auprès de votre organisme de sécurité sociale et de votre mutuelle les conditions de prise en charge et les taux de remboursement applicables à l‘infiltration de l’épaule.

Qui consulter pour une Infiltration de l’épaule ?

L’infiltration de l’épaule est une intervention médicale pratiquée par un médecin spécialiste en orthopédie ou en médecine du sport.

La consultation d’un radiologue est également importante pour effectuer une infiltration échoguidée.

Avant l’infiltration, il est important d’informer le médecin de vos antécédents médicaux et de votre traitement actuel.

Lors de l’infiltration, il faut prendre en compte la fréquence des infiltrations. Il est recommandé de ne pas dépasser 3 infiltrations par an pour éviter les effets indésirables et la détérioration du cartilage.

Le patient doit participer activement à sa rééducation en suivant les conseils du médecin et du kinésithérapeute pour protéger l’épaule et éviter les gestes nocifs.

Enfin, il est primordial de consulter rapidement un médecin si des complications apparaissent après l’infiltration (fièvre, douleurs persistantes).

Références

Infiltration de l’épaule : comment se déroule l’opération ? (passeportsante.net)

Diagnostic and Therapeutic Injection of the Shoulder Region | AAFP

Infiltrations de l’épaule guidées par l’imagerie l Institut de radiologie Paris (institut-de-radiologie.com)

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.8 / 5. Nombre de votes 6

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut