Infiltration intraveineuse : Tout savoir sur cette complication

Article rédigé par le 15 mars 2024

Vous avez probablement déjà entendu parler de l’injection intraveineuse, cette méthode rapide et efficace pour délivrer des traitements directement dans le système sanguin.

Mais que se passe-t-il lorsque cette procédure courante rencontre des complications ? Parmi elles, l’infiltration intraveineuse est une occurrence qui peut sembler mineure, mais qui nécessite une attention immédiate pour prévenir des conséquences plus graves !

Lorsque vous recevez une injection ou perfusion intraveineuse, l’aiguille insérée dans votre veine sort parfois de son emplacement initial, causant une fuite des médicaments dans les tissus environnants. Ce phénomène, connu sous le nom d’infiltration intraveineuse, peut entraîner, entre autres, douleur et gonflement.

Dans cet article rédigé par un professionnel de santé, vous découvrirez donc ce qu’est exactement l’infiltration intraveineuse, comment elle se manifeste, et surtout, comment elle peut être traitée et prévenue !

Les 6 points clés à retenir

  • 1- L’infiltration intraveineuse est une complication de l’administration de substances médicamenteuses par voie intraveineuse (IV).
  • 2- Elle se produit lorsque le liquide médicamenteux s’échappe de la veine et s’infiltre dans les tissus environnants.
  • 3- Cette situation peut survenir suite à une mauvaise insertion de l’aiguille ou du cathéter, ou si le cathéter se déplace après l’insertion.
  • 4- Les principaux signes d’une infiltration intraveineuse incluent un gonflement au site d’insertion, une douleur accrue et un ralentissement du débit de perfusion.
  • 5- Pour prévenir l’infiltration, il est essentiel d’utiliser une technique d’insertion appropriée, de choisir correctement le site de perfusion et de sécuriser le cathéter de manière adéquate.
  • 6- Une vérification régulière du site d’insertion par le personnel soignant est cruciale pour détecter tout signe précoce d’infiltration.

Qu’est-ce que l’infiltration intraveineuse ?

L’infiltration intraveineuse est une complication médicale qui se produit lors de l’administration de fluides ou de médicaments par voie intraveineuse (IV). Cela arrive quand le liquide injecté ne pénètre pas correctement dans la veine et s’échappe plutôt dans les tissus environnants.

Ce phénomène peut causer plusieurs symptômes et nécessite une attention particulière pour minimiser les risques de complications.

Comment se produit l’infiltration intraveineuse ?

L’infiltration intraveineuse peut survenir pour plusieurs raisons :

  • Mauvaise insertion du cathéter : si le cathéter intraveineux n’est pas correctement inséré dans la veine ou s’il sort de la veine après l’insertion, les fluides peuvent commencer à s’infuser dans les tissus entourant la veine.
  • Déplacement du cathéter : des mouvements du patient peuvent faire bouger le cathéter de sa position initiale, permettant aux fluides de s’écouler hors de la veine.
  • Veines fragiles ou endommagées : chez certains patients, en particulier les personnes âgées ou celles ayant des veines fragiles, le cathéter peut endommager la paroi veineuse et causer une infiltration.
RECOMMANDÉ :  Infiltration épidurale : Indication et procédure (tout savoir)

Quels sont les symptômes de l’infiltration intraveineuse ?

Voici les symptômes principaux associés à l’infiltration intraveineuse :

Gonflement

L’un des signes les plus immédiats et visibles de l’infiltration intraveineuse est un gonflement au site d’insertion du cathéter. Ce gonflement est causé par l’accumulation de fluides sous la peau qui ne sont pas absorbés correctement par les tissus environnants.

Douleur

La douleur est un symptôme courant et peut varier en intensité. Elle se manifeste généralement au niveau du site d’insertion et peut s’aggraver en réponse à l’infiltration des fluides.

La sensation peut être décrite comme une douleur sourde, une sensation de brûlure, ou une irritation notable autour du site d’insertion.

Peau froide et pâle

Le site d’infiltration peut devenir froid au toucher et la peau peut apparaître pâle ou blanchâtre. Cela est dû au fait que le fluide qui s’infiltre peut affecter la circulation locale et réduire l’apport sanguin à la surface de la peau.

Réduction du débit de perfusion

Si le cathéter n’est plus correctement positionné dans la veine, vous pourriez observer une diminution du débit de la perfusion IV. Cela signifie que le liquide ne s’écoule pas aussi librement qu’il le devrait, une conséquence directe de l’infiltration.

Changement de température et de couleur

Outre la pâleur et la froideur, la zone touchée peut également changer de couleur, devenant rouge ou même bleuâtre si une quantité significative de liquide s’accumule et que la circulation est affectée.

Raideur ou restriction de mouvement

Dans certains cas, l’accumulation de liquide peut rendre la zone affectée rigide ou difficile à bouger, en particulier si l’infiltration se produit près d’une articulation ou d’un groupe musculaire important.

Bon à savoir !
Bien gérée, l’infiltration intraveineuse est souvent bénigne, mais négligée, elle peut mener à une complication grave représentée par la nécrose tissulaire, requérant parfois une intervention chirurgicale comme le montre cette étude.

Traitement : Que faire en cas d’infiltration intraveineuse ?

En cas d’infiltration intraveineuse, il est crucial de prendre des mesures immédiates pour minimiser les douleurs et prévenir d’autres complications plus redoutables :

Mesure 1 : Arrêter l’administration intraveineuse

Avant toute chose, en cas d’infiltration intraveineuse, il convient de cesser immédiatement l’administration du médicament ou du fluide par le cathéter concerné pour empêcher davantage de liquide de s’infuser dans les tissus environnants.

Mesure 2 : Retirer le cathéter

Après avoir arrêté l’administration du fluide médicamenteux, il faut retirer délicatement le cathéter du site d’insertion pour éviter d’autres dommages.

Mesure 3 : Évaluer l’infiltration

On observe la taille du gonflement, la coloration de la peau, et d’autres symptômes pour juger de la sévérité de l’infiltration.

RECOMMANDÉ :  Injection PRP genou : L’essentiel à savoir

Mesure 4 : Soigner le site d’infiltration

On applique des compresses froides ou chaudes selon le type de liquide infiltré : les compresses froides sont généralement recommandées pour les infiltrations de solutions non vésicantes pour réduire le gonflement et l’inflammation ; les compresses chaudes peuvent être utilisées pour des infiltrations de solutions vésicantes pour aider à dissiper le médicament infiltré.

On va également élever la zone affectée pour réduire le gonflement et encourager le drainage des fluides loin du site d’infiltration.

Mesure 5 : Administrer des soins médicaux appropriés

On administre un traitement antidouleur si nécessaire pour gérer la douleur du patient.

Évidemment, on surveille attentivement le patient pour détecter les signes précoces de complications, comme une infection ou une réaction plus grave.

Un suivi régulier du site d’infiltration est nécessaire pour s’assurer qu’il guérit correctement et que le patient ne développe pas de complications tardives. Cela peut impliquer des visites de suivi chez un médecin ou des contrôles réguliers par le personnel infirmier.

Comment prévenir l’infiltration intraveineuse ?

Prévenir l’infiltration intraveineuse est essentiel pour la sécurité des patients sous perfusion IV. Le personnel de santé doit recevoir une formation approfondie sur les techniques d’insertion et la gestion des cathéters, et rester informé grâce à des mises à jour régulières.

Il est crucial d’utiliser des cathéters de qualité et des dispositifs de sécurisation pour minimiser les risques.

Une surveillance fréquente du site d’insertion est nécessaire pour détecter rapidement tout signe d’infiltration, comme le gonflement ou la douleur.

Par ailleurs, les sites d’insertion doivent être alternés pour protéger les veines.

En cas de symptômes, une intervention rapide est nécessaire pour retirer le cathéter et minimiser les dommages. La communication avec le patient et entre professionnels est vitale pour une gestion efficace !

Avis du professionnel de santé

L’infiltration intraveineuse, malgré sa fréquence relative dans les pratiques médicales impliquant des perfusions IV, n’est jamais une occurrence banale.

Elle exige de nous, les professionnels de santé, une vigilance constante et une prudence dans chaque aspect de l’administration intraveineuse !

La mise en œuvre de protocoles stricts de sélection du site d’insertion, d’insertion du cathéter, et de maintenance peut grandement réduire la probabilité de son occurrence.

Utiliser les équipements appropriés et maintenir une technique stérile sont des mesures de prévention non négociables !

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

  • Article revu le 06/05/2024 par Malek IDIR

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut