Infiltration lombaire : Guide complet

Article rédigé par le 27 mai 2023

Lorsque les traitements médicamenteux conventionnels ne parviennent plus à soulager les douleurs associées aux pathologies de la colonne lombaire, cela peut entraîner une invalidité considérable pour les patients.

Face à cette situation, l’infiltration lombaire , émerge comme une alternative de plus en plus proposée pour atténuer ces maux.

Mais qu’implique exactement une infiltration lombaire ? Dans quels cas cette procédure est-elle recommandée ? Quels sont les avantages, les risques et les aspects financiers associés à cette approche ?

Cet article répondra en détail à ces questions, en fournissant des informations approfondies sur cette technique thérapeutique.

Zoom sur le rachis lombaire

Pour appréhender de manière éclairée la technique des infiltrations lombaires, il est essentiel de posséder des connaissances anatomiques de base.

En comprenant la structure de la colonne vertébrale lombaire, on peut mieux saisir les mécanismes et les implications thérapeutiques de cette approche.

Le rachis lombaire, situé dans la partie inférieure de la colonne vertébrale, se compose de cinq vertèbres qui s’articulent avec le sacrum. Par ailleurs, ces vertèbres sont reliées entre elles par des disques intervertébraux.

source

Il abrite également un canal rachidien qui contient des structures nerveuses, notamment la moelle épinière qui se termine au niveau de la vertèbre L2.

À partir de là, les racines nerveuses émergent à travers des orifices appelés foramens. C’est à travers ces racines nerveuses que les signaux électriques sont transmis entre le système nerveux central et les différentes parties du corps.

Infiltration lombaire, c’est quoi ?

Le principe fondamental d’une infiltration consiste à administrer directement un agent actif au site douloureux.

L’objectif de cette procédure est d’acheminer l’agent actif directement en contact avec la zone algique afin d’en augmenter l’efficacité, tout en restreignant sa diffusion systémique, contrairement à l’administration par voie orale.

L’usage de la tomodensitométrie (scanner) comme outil de guidage confère une précision considérable, garantissant ainsi un degré d’efficacité maximal et une sécurité accrue.

L’injection est souvent pratiquée dans l’espace épidural, c’est-à-dire entre la dure-mère et la paroi du canal rachidien.

Il est important de noter que linfiltration lombaire est une procédure thérapeutique et non un traitement définitif de la cause sous-jacente.

Son objectif principal est de réduire la douleur et d’améliorer le confort du patient, mais il convient de chercher et de traiter la cause de la douleur de manière à prévenir les récidives.

Quand faut-il envisager les infiltrations lombaires ?

En pratique courante, le traitement des affections rachidiennes, en général, et des affections de la colonne lombaire, en particulier, repose principalement sur la prescription initiale de médicaments antalgiques.

Toutefois, il convient de souligner que cette approche thérapeutique n’est pas toujours efficace et ne conduit pas à une guérison complète de ce type de pathologies.

RECOMMANDÉ :  Anesthésie par infiltration intradermique : comprendre cette méthode

Par conséquent, il est nécessaire de recourir systématiquement à d’autres modalités thérapeutiques telles que les infiltrations locales de corticoïdes.

Les infiltrations lombaires sont souvent utilisées pour soulager certaines douleurs persistantes dues aux pathologies suivantes :

Ces infiltrations sont généralement prescrites lorsque les traitements anti-inflammatoires et antalgiques ne suffisent plus à soulager une crise douloureuse.

En règle générale, Les infiltrations lombaires doivent être envisagées exclusivement dans les cas de douleurs lombaires chroniques et invalidantes qui n’ont pas répondu à une thérapie conservatrice d’une durée minimale de six semaines.

Quels sont les effets secondaires et les risques ?

Risques

Bien que rares, les risques et complications associés aux injections lombaires incluent :

  • Infection résultant de la procédure épidurale, telle qu’un abcès épidural, une discite, une ostéomyélite ou une méningite.
  • Saignement en cas de lésion accidentelle d’un vaisseau sanguin lors de l’injection, pouvant entraîner un hématome ou la formation d’un caillot sanguin.
  • Des infiltrations épidurales trop fréquentes ou des doses plus élevées de stéroïdes peuvent affaiblir les os de la colonne vertébrale ou les muscles voisins. Pour cette raison, la plupart des professionnels de la santé limitent les personnes à deux à trois infiltrations épidurales de stéroïdes par an.

La réalisation d’une infiltration lombaire doit être soigneusement étudiée et discutée avec votre médecin afin de déterminer si elle est adaptée à votre situation.

Il est important de respecter un certain repos après une infiltration, même si celle-ci a pour but de soulager la douleur. Le repos permettra à l’inflammation de diminuer progressivement et de favoriser une meilleure récupération.

Effets Secondaires

Malgré les bénéfices, l‘infiltration lombaire peut présenter quelques effets secondaires:

  • Baisse de la tension artérielle, pouvant provoquer des sensations de vertige
  • Céphalées causées par une fuite de liquide céphalo-rachidien
  • Réactions aux médicaments, telle que des bouffées de chaleur ou une éruption cutanée
  • Engourdissements causés par une irritation nerveuse
  • Perte temporaire du contrôle de la vessie et des intestins. Il se peut que le patient ai besoin d’un cathéter (petit tube) dans la vessie pour faciliter la miction.

Ces effets secondaires sont généralement rares, mais il est important d’en informer les patients avant de procéder à l’infiltration.

Comment se déroule l’Infiltration ?

Les infiltrations lombaires peuvent être de différents types en fonction de la région ciblée. Les principales sont :

Les infiltrations épidurales : lorsqu’un médicament est injecté dans l’espace péridural, c’est-à-dire l’espace situé autour de la dure-mère, la membrane protectrice de la moelle épinière.

Les infiltrations péri-radiculaires : également appelées infiltrations foraminales. Dans ce cas, l’infiltration se fait à l’endroit précis où la racine nerveuse douloureuse prend son origine, c’est-à-dire à travers les foramens.

La durée de l’intervention est généralement de 15 à 20 minutes. Bien que réalisée en ambulatoire, sans hospitalisation, il est important de planifier un temps de récupération et de suivre les indications postopératoires données par le médecin.

RECOMMANDÉ :  Injection d’acide hyaluronique au visage : Tout savoir

Typiquement, voici les étapes fondamentales de cette procédure :

  • Préparation : Le patient est invité à se changer en une tenue médicale appropriée et à se positionner sur le ventre sur une table confortable, avec un oreiller placé sous son abdomen pour assurer une position adéquate.
  • Nettoyage : Avant d’effectuer l’infiltration, la zone basse du dos est soigneusement nettoyée afin de réduire le risque d’infection.
  • Guidage scanographique : Pour guider l’aiguille d’infiltration à la position précise, le praticien utilise la tomodensitométrie, une technique d’imagerie radiologique en temps réel.
  • Anesthésie locale : Avant l’injection, une petite aiguille est utilisée pour administrer une anesthésie locale près du site d’insertion de l’aiguille afin de limiter le risque d’inconfort ou de douleur.
  • Vérification de la position : Une fois l’aiguille placée dans l’espace épidural , un produit de contraste est injecté. Cela permet de s’assurer que l’extrémité de l’aiguille se trouve dans l’espace épidural et non dans un vaisseau sanguin ou un autre tissu.
  • Injection du médicament : Une fois la position correcte de l’aiguille confirmée, le praticien injecte lentement le médicament anti-inflammatoire, tel qu’un stéroïde ou un corticostéroïde, dans l’espace épidural.
  • Post-injection : Après l’injection, une légère pression est appliquée sur le site d’infiltration pour prévenir les saignements. La zone est à nouveau nettoyée et un pansement est appliqué.
  • Le patient est ensuite invité à se reposer pendant un certain temps, généralement quelques minutes à une heure, sous surveillance médicale pour détecter d’éventuelles réactions indésirables avant de quitter les lieux.

Quel est le coût d’une infiltration lombaire ?

En général, les prix de l’infiltration lombaire en France sont dans les gammes suivantes :

  • Consultation préliminaire : environ 60 €.
  • Infiltration lombaire : entre 100 € et 300 €, selon la complexité de la procédure.
  • Consultation de suivi : environ 60 €.

Il est important de noter que ces tarifs sont donnés à titre indicatif et peuvent varier en fonction de divers facteurs. N’hésitez pas à contacter plusieurs cliniques et médecins pour obtenir des devis spécifiques.

En outre, il faut prendre en compte le remboursement de l’infiltration lombaire par la Sécurité sociale et les mutuelles en France.

Qui consulter pour une Infiltration lombaire ?

Les infiltration lombaires requièrent une précision extrême, ce qui impose aux professionnels de santé responsables de leur administration de bénéficier d’une formation spécialisée considérable.

Les praticiens habilités à effectuer de telles injections incluent :

  • Radiologues
  • Médecins spécialisés en médecine physique et réadaptation
  • Anesthésistes
  • Neurologues et chirurgiens

En outre, un kinésithérapeute peut être impliqué dans la prise en charge de la douleur lombaire en proposant des exercices de rééducation et de renforcement musculaire.

Il convient de souligner l’importance de consulter un professionnel de la santé afin d’obtenir un diagnostic précis et d’établir un plan de traitement approprié en fonction de votre situation spécifique.

Références

https://dos-clinique.fr/traitement/infiltrations/infiltration-lombaire/

https://www.lombafit.com/infiltration-lombaire-sous-scanner/

https://my.clevelandclinic.org/health/treatments/22091-lumbar-epidural-steroid-injection

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 4.3 / 5. Nombre de votes 6

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut