Infiltration péridurale pour hernie discale : Traitement efficace et rapide

Article rédigé par le 25 avril 2024

Vous souffrez de douleurs dorsales causées par une hernie discale et les traitements conventionnels n’ont pas apporté le soulagement espéré ? L’infiltration péridurale pourrait être une option à considérer.

Cette méthode implique l’injection de corticoïdes directement dans l’espace épidural de votre colonne vertébrale, ciblant précisément l’inflammation et la douleur sans chirurgie invasive.

Bien qu’efficace pour diminuer rapidement les symptômes, il est important de comprendre que ce traitement ne remédie pas à la cause sous-jacente de la hernie.

Dans cet article rédigé par une professionnel de santé, nous explorerons comment l’infiltration péridurale fonctionne, ses bénéfices, ses risques, et les points à considérer avant de prendre une décision.

Les 5 points importants à retenir

  • 1- L’infiltration péridurale pour hernie discale est une procédure médicale qui consiste à injecter des corticoïdes autour d’une zone précise de la moelle épinière.
  • 2- Elle est recommandée pour des douleurs intenses non améliorées par des méthodes conservatrices.
  • 3- Elle vise à soulager les symptômes douloureux engendrés par la hernie discale, mais ne traite pas directement la cause sous-jacente
  • 4- L’injection est guidée par radiologie avec anesthésie locale pour cibler précisément l’espace épidural affecté​.
  • 5- C’est une procédure simple, mais elle comporte son lot de complications possibles comme des infections, des réactions allergiques, des saignements…​

Quelques rappels anatomiques sur la colonne vertébrale

La colonne vertébrale est constituée de vertèbres empilées les unes sur les autres, formant la structure principale de soutien du dos.

Elle peut être divisée en trois parties principales :

  • Cervicale : vertèbres C1 à C7
  • Thoracique : vertèbres T1 à T12
  • Lombaire : vertèbres L1-L5

Les vertèbres lombaires

Les vertèbres lombaires sont situées dans la partie inférieure de la colonne vertébrale, plus précisément dans la région du bas du dos.

Elles sont responsables de la principale capacité de mouvement et de soutien de charge de notre dos.

Les disques intervertébraux

Entre chaque vertèbre se trouve un disque intervertébral qui joue un rôle crucial dans la colonne vertébrale.

Les disques intervertébraux servent de coussins amortisseurs et permettent la mobilité de la colonne vertébrale.

Qu’est-ce que l’infiltration péridurale ?

L’infiltration péridurale est une procédure médicale utilisée pour traiter la douleur et l’inflammation causées par des problèmes de dos tels que la hernie discale.

Voici quelques points clés à connaître sur cette méthode :

  • Infiltration : il s’agit de l’injection d’un médicament anti-inflammatoire, généralement à base de cortisone ou de corticoïdes, directement dans l’espace péridural de la colonne vertébrale.
  • Traitement : cette procédure est destinée à soulager la douleur et l’inflammation dues à des conditions telles que la hernie discale, la sciatique et le lumbago.
  • Douleur : l’infiltration vise à réduire la douleur en diminuant l’inflammation dans la zone touchée. Cependant, il est important de noter qu’elle ne traite pas la cause sous-jacente de la douleur, comme une hernie discale ou une sténose.
  • Inflammation : l’inflammation est la principale cause de douleur dans les cas de hernie discale et d’autres problèmes de dos. L’infiltration péridurale agit en réduisant l’inflammation et en aidant à soulager la douleur.

En résumé, l’infiltration péridurale pour hernie discale est un traitement efficace permettant de soulager la douleur et l’inflammation dans le dos.

Bien qu’elle ne traite pas directement la cause de la douleur, elle peut offrir un soulagement significatif et améliorer la qualité de vie des patients souffrant de ces problèmes.

Quelles sont les indications de l’infiltration péridurale ?

Les indications des infiltrations péridurales pour hernie discale sont généralement les suivantes :

  • Hernie discale : lorsque le disque intervertébral se déplace et comprime les nerfs, causant des douleurs et une inflammation.
  • Sciatique : inflammation du nerf sciatique due à la compression par la hernie discale.
  • Canal lombaire étroit : rétrécissement du canal rachidien dans la région lombaire, résultant en une pression sur les nerfs.
  • Spondylolisthésis : glissement d’une vertèbre par rapport à la vertèbre sous-jacente, pouvant provoquer une compression nerveuse.
RECOMMANDÉ :  Infiltration pour arthrose de l’épaule : Tout savoir sur cette méthode

Quelles sont les contre-indications de l’infiltration péridurale ?

Les infiltrations péridurales pour hernie discale sont contre-indiquées chez :

  • Les personnes souffrant d’une infection locale ou systémique.
  • Les patients souffrant de maux de tête sévères (ils peuvent être plus sensibles aux effets secondaires, tels que la migraine).
  • Les femmes enceintes, surtout celles avancées dans leur grossesse (en raison des risques pour le fœtus).
  • Les personnes allergiques à un médicament injecté lors de l’infiltration, comme les corticoïdes.
  • Les patients présentant une instabilité vertébrale sévère.

En définitive, il est essentiel de consulter un médecin spécialisé pour déterminer si les infiltrations sont appropriées en fonction de votre situation, de vos antécédents médicaux et des symptômes que vous présentez.

Comment se déroule une infiltration péridurale pour hernie discale ?

L’infiltration pour hernie discale est réalisée selon les étapes clés suivantes :

  • Préparation : avant le rendez-vous, votre médecin vous expliquera la procédure et s’assurera que vous êtes apte à la subir..
  • Anesthésie locale : le médecin appliquera une anesthésie locale sur la zone d’injection pour minimiser l’inconfort pendant l’infiltration épidurale.
  • Positionnement : vous serez installé sur une table spéciale, généralement sur le ventre ou sur le côté, en fonction de la zone à traiter.
  • Imagerie médicale : le médecin utilisera un dispositif d’imagerie, tel qu’une radioscopie ou un scanner, pour guider avec précision l’aiguille vers l’espace épidural.
  • Injection : une fois l’aiguille correctement positionnée, le médecin injectera le médicament anti-inflammatoire (corticoïdes) dans l’espace épidural.

Bon à savoir !
L’infiltration peut être réalisée par l’une des trois méthodes suivantes :
1- Infiltration foraminale: le médicament est injecté directement dans l’ouverture (foramen) par laquelle passe le nerf irrité.
2- Infiltration transforaminale : l’injection est réalisée à travers le foramen.
3- Infiltration intra discale: l’injection est réalisée directement dans le disque intervertébral.

Après l’injection, le médecin retirera l’aiguille et surveillera votre état pendant une courte période. Dès que vous êtes stable, vous pourrez quitter la clinique.

Il est important de noter que les infiltrations épidurales pour hernie discale ne garantissent pas une amélioration dans tous les cas, car la cause sous-jacente n’est pas éliminée par le traitement.

Toutefois, la procédure peut soulager temporairement la douleur et améliorer la qualité de vie du patient.

Quelles sont les complications possibles de l’infiltration péridurale ?

Les infiltrations pour hernie discale sont généralement un traitement sûr et efficace, mais comme avec toute procédure médicale, il y a des risques. En voici quelques-uns :

  • Bien que rare, il est possible qu’une infection puisse survenir au niveau du site d’injection (d’une simple rougeur jusqu’à une infection grave comme la méningite).
  • Un saignement peut survenir après une infiltration, en particulier chez les patients sous traitement anticoagulant.
  • Des réactions allergiques aux médicaments utilisés pour l’infiltration, tels que les corticoïdes ou stéroïdes (des éruptions cutanées, de l’urticaire, un gonflement du visage, des lèvres ou de la langue, ou des difficultés respiratoires).
  • Une compression des nerfs qui peut causer des douleurs, des engourdissements ou une faiblesse dans les membres touchés.
  • Les corticoïdes utilisés dans les infiltrations épidurales peuvent temporairement augmenter le niveau de sucre dans le sang, ce qui peut être un problème pour les personnes atteintes de diabète.

Important !
Si bien rare, les complications graves suite à des infiltrations épidurales lombaires peuvent survenir, comme le souligne une étude publiée en 2008 par T. Lenoir et collaborateurs. Cette recherche rapporte un cas isolé de paraplégie chez un patient de 42 ans, illustrant que même des interventions considérées comme sûres peuvent, dans de rares circonstances, entraîner des conséquences inattendues

Il est important de parler à votre médecin des risques et des avantages de l’infiltration péridurale pour hernie discale, ainsi que des alternatives potentielles, avant de procéder à la procédure.

Quels résultats espérer après une infiltration péridurale pour hernie discale ?

L’infiltration péridurale pour hernie discale vise à réduire la douleur et l’inflammation au niveau du rachis. Les résultats de ce traitement peuvent varier d’un patient à l’autre, mais voici quelques aspects généraux à considérer :

  • Les infiltrations peuvent contribuer à soulager les douleurs lombaires, les douleurs dans le dos et d’autres symptômes associés à la hernie discale.
  • L’amélioration peut être partielle ou complète selon les cas.
  • Grâce à la réduction de la douleur, les patients peuvent ressentir une amélioration de leur mobilité et une diminution des limitations causées par la hernie discale.
RECOMMANDÉ :  Infiltration pour tendinite sus-épineux : Traitement efficace et rapide

Rappel !
Nous vous rappelons que les infiltrations péridurales ne traitent pas la cause sous-jacente de la hernie discale, telles que la discopathie dégénérative ou la sténose foraminale. C’est un traitement à visée uniquement symptomatique.

Les résultats des infiltrations varient en fonction de plusieurs facteurs, tels que :

  • L’ampleur de la hernie discale (sévérité),
  • La localisation de la hernie (cervicale, thoracique ou lombaire),
  • Les antécédents médicaux du patient,
  • La présence d’autres conditions médicales associées.

La surveillance médicale et le suivi sont essentiels pour évaluer les résultats des infiltrations péridurales et déterminer le plan de traitement le plus approprié pour chaque patient.

En cas de douleur persistante ou récurrente malgré les infiltrations, des options de traitement alternatives peuvent être envisagées, telles que la physiothérapie, les médicaments oraux ou, dans certains cas, la chirurgie.

Quelles alternatives à l’infiltration péridurale ?

En plus de l’infiltration péridurale pour le traitement de la hernie discale, il existe d’autres options thérapeutiques à prendre en compte. Il est essentiel de consulter votre médecin traitant pour discuter de la meilleure approche pour votre situation spécifique.

Voici quelques traitements alternatifs :

Médicaments

Deux classes de médicaments doivent être prises de manière correcte avant d’envisager une infiltration péridurale :

  • Les antalgiques : le paracétamol, la codéine et le tramadol. Ils sont généralement prescrits par votre médecin et peuvent être pris en complément d’autres traitements.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : l’ibuprofène par exemple pour réduire l’inflammation et la douleur associées à la hernie discale.

Approches non médicamenteuses

Plusieurs alternatives non médicamenteuses existent pour soulager les symptômes d’une hernie discale sans recourir directement à l’infiltration péridurale :

  • Rééducation : un kinésithérapeute peut vous aider à renforcer votre dos et à améliorer votre posture, ce qui peut contribuer à soulager la pression sur la hernie discale et à prévenir de nouvelles blessures.
  • Acupuncture : cette pratique consiste à insérer de fines aiguilles dans la peau à des points spécifiques pour stimuler les nerfs, les muscles et les tissus conjonctifs. L’acupuncture peut aider à soulager la douleur et à améliorer le fonctionnement de la zone touchée.
  • Chiropraxie : un chiropraticien peut appliquer des manipulations précises à la colonne vertébrale pour aider à soulager la douleur et améliorer la fonction de la zone touchée.
  • Massage : le massage thérapeutique peut aider à soulager la tension musculaire, améliorer la circulation sanguine et réduire la douleur causée par la hernie discale.

Il est important de noter que chaque individu réagit différemment aux traitements et qu’il est essentiel de consulter votre médecin traitant pour déterminer quelle approche convient le mieux à votre situation.

Quand est-ce que la chirurgie devient nécessaire ?

Lorsque les traitements conservateurs tels que les antalgiques, les AINS et les infiltrations ne parviennent pas à soulager les symptômes de la hernie discale, l’intervention chirurgicale peut être envisagée.

Certaines situations favorisent le recours à la chirurgie :

  • La présence d’une paralysie ou d’un déficit moteur dû à la compression des fibres nerveuses
  • Les hernies discales chroniques qui entravent la vie quotidienne
  • Les douleurs lombaires ou cervicales persistantes malgré les infiltrations et traitements médicamenteux

Avis de professionnel de santé

L’infiltration péridurale pour le traitement de la hernie discale est globalement une approche positive, avec quelques des réserves toutefois…

En effet, on ne peut pas nier le fait que cette technique puisse offrir un soulagement significatif de la douleur pour de nombreux patients souffrant de douleurs dorsales intenses et persistantes, lorsque d’autres traitements moins invasifs n’ont pas fonctionné.

Cependant, il est crucial de comprendre que l’infiltration péridurale est une solution symptomatique temporaire et non une cure définitive.

En outre, les patients doivent être bien informés des risques et des effets secondaires avant de subir ce type d’interventions.

Il est également essentiel d’intégrer ce traitement dans une approche globale incluant physiothérapie, bonne hygiène de vie et gestion de la santé à long terme pour optimiser les résultats et minimiser la dépendance aux infiltrations répétées.

Références

Articles et ressources utilisées dans la création de cet article
Notre processus de création d’articles chez Groupe SANTÉPOURTOUS

Chaque article est rédigé par un professionnel de santé qualifié en suivant des procédures de rédaction strictes (en savoir plus). Cet article présent est régulièrement révisé à la lumière des évidences scientifiques les plus récentes.  

Cet article vous-a-t-il été utile?

Indiquez votre appréciation de l'article

Note des lecteurs 5 / 5. Nombre de votes 1

Si vous avez bénéficié de cet article

Merci de le partager avec vos proches

Merci de votre retour

Comment pouvons-nous améliorer l'article ?

Retour en haut